APEDYS
   
La dyslexie, l'union fait la force!
   
Modéré par : chris Lolo78 
Index du Forum » » scolarité » » Ecole du Cerene Paris
AuteurEcole du Cerene Paris
murielleohm
1  

murielleohm
  Posté : 03-05-2017 17:50

Bonjour,

Je recherche des témoignages de parents ayant ou ayant eu des enfants dans cet établissement.
Mon enfant doit intégrer cette école à la rentrée prochaine en 4 eme.
Dans l'attente de vos retours.

  Profil  
REFLO75
68    

REFLO75
  Posté : 16-06-2017 23:32

Bonsoir,
Quelles sont vos attentes d'échanges car cette école à 3 annexes sur Paris une dans le 12, 15 et 17ème arrondissement et des classes en partenariat avec école à Neuilly, son fonctionnement figure sur le site.
Les enfants ont tous des troubles avec des degrés différents (dysphasie, dyslexie, dyscalculie, dyspraxie, troubles de l'attention avec ou sans hyperactivité).
Les cours sont en petit effectif et pour l'instant nous avons seulement l'expérience du primaire.
L'école est bienveillante et cela change du parcours dans le circuit classique. A l'inscription vous pouvez choisir de communiquer vos coordonnées aux parents de la même classe. Les relations se tissent comme dans d'autres écoles sauf que les familles sont géographiquement plus éloignées de l'école.
Si vous voulez d'autres infos il faut préciser vos attentes :
prise en charge paramédicale possible : orthoptiste, ergothérapeute, orthophoniste inclue dans l'agenda journalier séances en sus des frais de scolarité
voir avec médecin référent SS la demande d'ALD 100% en plus de la reconnaissance par la CDAPH (MDPH de votre département)
demande de transport possible mais nous n'avons pas fait la demande de prise en charge auprès de la SS pour le matin 8h30 et 17h le soir et 12h15 le midi mercredi.
En 4ème les déplacements en transport en commun (STIF) ne devraient plus être un problème sauf si votre fils a des troubles sévères de la planification ou il faut un accompagnement ou un moyen de compensation comme un GPS ou téléphone avec aide vocale afin qu'il ai des points de repères.
Il trouvera son chemin et de nouveaux camarades de classe.
Bonne passerelle pour envisager une scolarité avec un enfant porteur de troubles cognitifs.
REFLO75



  Profil  
Lory
10   

Lory
  Posté : 14-12-2017 11:57

Bonjour,
J'envisage d'inscrire mon fils en cm2 à l'ecole du cerene à paris 12 pour la rentrée scolaire 2018.
Au delà des frais de scolarité je m'interroge sur la prise en charge du transport via la mdph.
En effet, je vis dans le 94 et souhaite pouvoir l'accompagner et aller le chercher, or je ne conduits pas...
Aux heures de pointes il faut compter au moins 1h de trajet... Ses angoisses sont telles que je ne peux envisager -pour le moment- de le mettre seul dans un taxi à 7h 30 chaque matin.

Savez vous s'il me serait possible de faire le trajet avec lui tout en ayant une prise en charge des transport ??? Au moins les premières semaines. ..
Ce serait ... idéal ☺

Par avance merci.
Lory






Lory

  Profil  
sabrinanou
2  

sabrinanou
  Posté : 27-02-2018 14:43

bonjour à tous
j'envisage aussi une intégration a la rentrée 2018 mais je voudrais savoir si les transports peuvent etre pris en charge ?? c'est très compliqué pour nous et nos horaires de travail d'accompagner notre fille matin et soir... j'ai cru comprendre que la MDPH pouvait prendre en charge une partie des frais solaires mais pas le transport car privé hors contrat ??? si quelqu'un en bénéficie merci de m'aiguiller

  Profil  
REFLO75
68    

REFLO75
  Posté : 28-02-2018 17:04

Bonjour,
Je complète avec la reprise de réponses faites sur ce site.
Solution ponctuelle pour l'accompagnement trajets scolaires et/ou devoirs lié à des soucis de santé, je me suis appuyée sur l'accès à des personnes en recherche d'emploi déclaré (CESU ou CRESU 6-12 ans) tribus de Paris (site actuellement en reconfiguration).
J'ai fais appel aussi à ma mutuelle dans le cas d'hospitalisations et d'impossibilités d'assurer la sécurité des trajets domicile-école mais les conditions d'aide des associations agréés pour l'accompagnement des trajets scolaires par ma mutuelle ne correspondaient pas à des enfants avec dossier MDPH.
C'est le comble du niveau d'effort pour les familles confrontées aux difficultés logistiques avec un enfant différent. Celles qui ont des problèmes ponctuelles ont accès à des associations plus facilement que les familles qui ont un quotidien difficile et qui cumulent plusieurs facteurs en même temps.
Non seulement notre enfant n'est pas scolarisé dans une école classique près de notre domicile faute d'adaptation mais en plus on ne rentre pas dans la case d'aide à l'accompagnement des trajets scolaires puisqu'il a un dossier MDPH.

Je ne compte plus les entraves liées au fait que nous ne rentrons pas dans la case administrative (taux de handicap pas assez important entre 50 et 79% voir certains parents qui ne font pas de dossier MDPH en craignant les conséquences pour l'avenir de leur enfant stigmatisé. Le PAP est peut-être plus facile à mettre en place avec une taux de handicap inférieur à 80% dans certains établissements. On vous parle de déni de handicap de la famille mais au final l'insatisfaction et la tolérance de la médiocrité de la prise en charge est institutionnalisée. La famille ne sait plus quel gradient de handicap est réellement acceptable.
On met en compétition d'accès au peu de place disponible des enfants avec des pathologies différentes vous êtes avec un enfant moins handicapé qu'un autre mais la hiérarchisation du handicap fait qu'il n'a toujours pas sa place dans la société si vous parents ne tentez pas de l'intégrer socialement.

La ténacité est de mise avec un enfant porteur de troubles. L'engagement est jusqu'au minimum l'âge de 16 ans ou la scolarité est obligatoire.

reprise de réponse en date du 16 06 2017
extrait de la réponse du 18 09 2016 de lolo
Transport scolaire
http://www.craif.org/acces-aux-droits-10-62-quelle-prise-en-charge-pour-les-transports--.html

http://www.enfant-different.org/selection/95-droits/648-taxi.html
Quel taxi ?
Le choix du transporteur est fait par le Conseil général ou par la famille. Dans certains départements, le Conseil général a été établi une liste de taxis agréés. Les pratiques peuvent donc différer d’un département à l’autre.
Il peut être individuel ou collectif.
Les textes ne précisent pas les modes de transport des élèves handicapés. Les élèves les plus lourdement atteints peuvent bénéficier d'un taxi ou transport adapté individuel, mais pas systématiquement. Les Conseils généraux essayent de regrouper les enfants d'un même quartier dans des tournées collectives.
Pour les enfants handicapés orientés en CLIS ou en ULIS dans un établissement plus éloigné que leur école de secteur, et non desservi par un circuit de transport scolaire , le service des transports du Conseil général, selon la situation, dédommage la famille ou organise un circuit de transport spécifique.

Démarche
L’élève doit :
* être scolarisé, en milieu ordinaire, dans un établissement d'enseignement général, agricole ou professionnel, public ou privé,
* présenter une situation de handicap dont la gravité est médicalement reconnue (un taux d'incapacité supérieur à 50 % est généralement retenu).

Bon courage
REFLO75

  Profil  
Sauter à :
Recherche    

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés. pour plus d'informations

Temps : 0.0338 seconde(s)