Forum

Faurum

Notifications
Clear all

listes de mots et par coeur !  

Page 2 / 3
  RSS
ctw6
 ctw6
(@ctw6)
Membre actif

l'orthophoniste et moi avons rencontré l'enseignante hier, encore une fois pour moi .....

mis à part que cette enseignante est décidemment coincée dans des a prioris qui datent d'un autre siècle, elle ne sait pas non plus comment on apprend à lire, à écrire et la mémoire est un truc obscur pour elle ....

Elle m'a accusée de prendre le risque d'embrouiller l'esprit de Junior en reliant les verbes en oir ensemble ou en travaillant sur l'étymologie latine ou grecque .....

:paf :paf :paf :paf

Elle a essayé de me dire et redire qu'écrire tant de fois les mots pourrait l'aider à bien retenir ...

Elle n'a pas voulu non plus admettre que le surapprentissage et le rabachage ne servent à rien .

Un mot où il manque une lettre est un mot qui sera photographié comme tel dans le jeune esprit malléable du dys, selon elle , ce qui prouve bien qu'il faut noter EN ROUGE bien gras toutes ses fautes à lui !

L'ortho et moi on a bien essayé de lui faire comprendre que justemevnt le jeune esprit n'imprime pas comme elle semble le croire et que souligner " pote " au lieu de " porte " aujourd'hui n'assurera pas du tout qu'il ne l'écrive pas demain " baurde " ou " portte " ou " prote "

Mais non ! !!!

Elle va donc continuer à lui souligner toutes les fautes qui n'en sont pas vraiment, elle va continuer à lui coller des sales notes ( " mais vous voyez bien qu'il peut , il a fait tous ses accords ! d'autres élèves ne les ont pas faits, je vous jure ! " ) parce qu'il oublie des lettres, qu'il conjugue mal (' " vous ne vous rendez pas compte, il y a des fautes plus graves que d'autres !! " )

Globalement, ce que je retiens, c'est que les trucs trouvés ici ( et ailleurs !) les trucs découverts nous mêmes et ceux glanés auprès des orthophonistes me permettent aujourd'hui de travailler tranquillement avec un petit garçon dyslexique dysorthographique, qu'il progresse et que la mentalité de certains enseignants ne va pas changer !

Non seulement ils ne sont pas formés :# mais en plus, et c'est plsu grave à mon sens, ils ne sont pas ouverts ni à l'écoute ni même curieux !

Nous continuons donc avec les alphabets mobiles, l'étymologie, les couleurs, les syllabes mobiles, épeler dans un sens puis dans l'autre, le karaoké et le maintien dictatorial de la joie de vivre !

:b

RépondreQuote
Posté : 23/09/2008 11:30
AnneNhauneem
(@AnneNhauneem)
Membre de bonne réputation

""Non seulement ils ne sont pas formés mais en plus, et c'est plsu grave à mon sens, ils ne sont pas ouverts ni à l'écoute ni même curieux !""

disons que c'est la loterie et que cette année vous n'avez pas le bon numéro.

""Nous continuons donc avec les alphabets mobiles, l'étymologie, les couleurs, les syllabes mobiles, épeler dans un sens puis dans l'autre, le karaoké et le maintien dictatorial de la joie de vivre ! ""

:=! :=! :=!

RépondreQuote
Posté : 23/09/2008 12:11
Catherinn
(@Catherinn)
Membre éminent

voici un texte qui explique la dys :

http://carla7.chez-alice.fr/comprendre%20les%20dyslexies.htm

cet extrait parle de la mémoire : peut-être que cette institutrice devrait le lire....

Ce qu'on ne dit pas assez lorsque l'on parle des dyslexies : dans tous les cas la mémoire de travail (ou mémoire immédiate) est atteinte. De façon plus ou moins importante, ce qui explique que certains parviennent malgré leur dyslexie à faire des études supérieures. Celles-ci sont sévèrement compromises en cas d'atteinte sévère de la mémoire de travail. Ce problème demeure après les rééducations et nécessite des entraînements réguliers pour être améliorée ou entretenue.

La mémoire de travail c'est la capacité de mémoriser et de traiter des informations pendant un laps de temps bref. C'est elle qui est mobilisée par la lecture. Lire, c'est garder en mémoire le début de la phrase lorsqu'on est arrivé à la fin. C'est ainsi que l'on donne du sens au texte.

C'est la déficience en mémoire immédiate qui explique que les informations apprises au prix de nombreuses heures de travail soient si vite oubliées. Tous les dyslexiques sont confrontés à ce problème décourageant qui les met dans l'incapacité de se souvenir en temps utile de ce qu'ils ont récemment appris. C'est cette particularité qui les fait traiter de paresseux et qui entretient le grand malentendu sur leur supposée fainéantise.

RépondreQuote
Posté : 23/09/2008 1:08
cricri
(@cricri)
Membre éminent

coucou,

Il faut l'aider à s'ouvrir cette enseignante bon gré mal gré, et se servir de ses propres arguments sur le rabachage et la repetition_

je remets 2 docs d'academie à l'attention des enseignants_

http://ienbonne.edres74.net/SPIP/IMG/Dyslexie_a_l_ecole_primaire.pdf

http://ww2.ac-poitiers.fr/ecoles/spip.php?article182

et d'ajouter que vous lui faites peur à adopter un comportement rigide sur l'art d'apprendre à lire et à ecrire avec stigmatisation automatique des difficultes sur des enfants dys_ et que vous l'invitez à rabacher les docs academiques, il n'y a pas d'age pour apprendre, s'ameliorer et faire un enseignement de qualité_

La maltraitance, c'est aussi stigmatiser ou appuyer eternellement sur les difficultes sans offrir d'issue correcte et que vous seriez franchement navrée de devoir montrer ses cahiers noircis de rouge au medecin expert s'il advenait que votre enfant tombe en depression_

Il faut mettre la pression pour ouvrir les esprits tout en restant calme et determinée et polie_

Nul doute qu'elle va se brusquer dans un premier temps mais il faut compter aussi sur l'intelligence qui elle chemine au delà des certitudes 🙂

RépondreQuote
Posté : 23/09/2008 1:43
ctw6
 ctw6
(@ctw6)
Membre actif

je voulais juste vous dire un grand merci à tous !

Je repars à la guéguerre, puisque l'école a décidé que Junior devait faire de la lecture pendant les heures de soutien , à l'école , entre midi .

Ce sera une autre bataille de leur faire comprendre qu'avec tant de sollicitations , orthophonie, jeux avec maman, travail à l'école, rugby et jardinage et toutes les stimulatiosn qu'il a tout au long de la semaine , ce n'est pas la peine de lui rajouter à l' heure du repas de la lecture ( " parce que vous comprenez, plus il lira et plus il saura lire " ) :paf

J'ai fait un petit texte sur le parent de dyslexique , il est sur mon blog , dont je vous donne le lien, dites moi ce que vous en pensez . Ce texte s'appelle " Chevalier, tu es ... "

http://lireetacrire.centerblog.net/

Merci à tous en tout cas !

RépondreQuote
Posté : 26/09/2008 11:57
cricri
(@cricri)
Membre éminent

bonjour,

Nos enfants vont vers la lecture par le biais d'activites_ recettes de cuisine, maquettes, jeux videos ( pour les soluces!) pour les loisirs creatifs qu'ils trouvent sur internet ainsi que leurs Dessins animes en vo sous-titres en français pour savoir comment configurer la DS ou la psp en wifi...ou se servir d'un logiciel ..

Qd ils sont motives par un but, la lecture est un moyen de parvenir à ses fins_ peu importe sa qualite, du moment qu'on a reussi à capter le truc qu'on veut!

Pour la lecture dite classique ( livre sans image ou si peu..) ils n'iront pas d'eux memes_ il faut les accompagner, lire pour eux en toute complicité afin de les aider dans leur imagination, les concepts d'idees, les fantaisies et petit à petit ils prendront la suite à leur rythme. Les forcer, c'est à nouveau les enfermer dans l'echec, la peur, l'angoisse_ Je ne connais personne qui fait avec le sourire ce qu'il deteste de faire_ et plus on craint, plus on s'isole et on est malheureux.

Qd la difficulte reste incomprise, on nuit au sujet plus qu'on le l'aide à trouver de l'essor, du plaisir_ on l'enferme et on le verrouille dans l'angoisse.

Il faut bien comprendre que ce n'est pas de l'ordre de la volonté, Cathydys l'a bien demontré_ le" tu veux tu peux" n'a pas sa place dans leur fonctionnement_

RépondreQuote
Posté : 26/09/2008 1:46
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour ctw6,

Citation : "Je repars à la guéguerre, puisque l'école a décidé que Junior devait faire de la lecture pendant les heures de soutien , à l'école , entre midi .

Ce sera une autre bataille de leur faire comprendre qu'avec tant de sollicitations , orthophonie, jeux avec maman, travail à l'école, rugby et jardinage et toutes les stimulatiosn qu'il a tout au long de la semaine , ce n'est pas la peine de lui rajouter à l' heure du repas de la lecture ( " parce que vous comprenez, plus il lira et plus il saura lire " ) "

L'école fait-elle référence aux nouveaux textes de loi et en particulier aux 2 heures de soutien destinés aux enfants en difficulté ?

Eh bien si c'est le cas, sachez que vous avez le droit de refuser.

Pour ma part ses heures doivent démarrer en octobre. Je suppose que mon fils sera dans les "sélectionnés" pour ces fameuses heures. Avant d'accepter , je vais soumettre la question lors de la prochaine réunion de l'équipe éducative. Je veux être sûre du bien fondé de ces heures et n'en suis pas convaincue pour le moment (grande fatigabilité et investissement importants de nos enfants sur les heures de classes communes à tous les élèves... sans oublier la pédagogie qui sera employée lors de ces heures de soutien...).

Amicalement.

RépondreQuote
Posté : 27/09/2008 1:02
AnneNhauneem
(@AnneNhauneem)
Membre de bonne réputation

lu sur des sites d'enseignants,

certains ne font pas ces heures de soutien pour les momes déjà suivis en orthophonie,...

RépondreQuote
Posté : 27/09/2008 1:47
Dref
 Dref
(@Dref)
Membre éminent

Quelle horreur, le priver de temps libre pour lui faire encore plus détester la lecture.

Ne peuvent-ils pas comprendre qu'ils ont besoin de plus de temps, et pas de plus de travail !

De plus d'attention, mais pas de plus d'heure de lectures.

Ne peuvent-ils pas comprendre que les contraindre à venir encore plus travailler c'est les obliger à se couper d'un temps de partage et de complicité avec les autres, et qu'ils en ont cruellement besoin, eux qui sont toujours à l'écart du groupe pendant les heures de cours.

Au secours, ils sont de plus en plus dingues !

Je précise qu'ils ne sont pas tous comme cela, et que mon enfant a par exemple toujours échappé au soutien en français au collège et cette année au lycée : les profs ont compris qu'il n'avait pas besoin de cela (il va en math en revanche), que compenser sa dys ne passait pas par plus de travail mais par de l'orthophonie.

J'ai toujours trouvé que c'était plus simple au collège qu'à l'école.

Le maître, c'est comme si un gamin en difficulté c'était de sa faute, et il se considère souvent comme le tout puissant qui sait tout, qui sait très bien apprendre à lire, à compter, et qui a la solution pour tout. C'est idiot, mais vraiment je l'ai constaté.

Je vous souhaite bon courage avec ces stupides heures de soutien.

Fred

RépondreQuote
Posté : 27/09/2008 11:09
ctw6
 ctw6
(@ctw6)
Membre actif

Nous avons résolu le souci des heures de soutien de lecture avec une petite lettre très simple " comme nous utilisons la pause méridienne pour faire des jeux de mots , de la lecture et des jeux de société , nous refusons toute séance de soutien de lecture . "

Point barre .

Par contre, un nouveau souci : mon petit bonhomme a eu une mauvaise note à sa dictée lors des évaluations, contrôles et autres machins choses .

il y avait des mots à apprendre pour cette dictée ( décidemmevnt, elle est monomaniaque, cette enseignante !)

Mots appris, travaillés, manipulés comme d'habitude !

Il revient tout penaud hier me disant qu'il a eu une très mauvaise note à sa dictée !

" pas grave, junior , on va regarder ensemble !"

je regarde et je ne vois que des fautes ... .disons logique : un F à la place d'un V, un T au bout d'autour, remplacé finalement par un E ....etc... rien de dramatique !

Je lui renote donc sa dictée en regardant chaque faute , point par point avec lui !

Le hic c'est la petite phrase en rouge sang ( elle a été mordue par un vampire de l'EN, cette maîtresse !!! ) en bas de la copie : " les mots à savoir, tu ne les as pas appris !"

Junior revient me parler et je lui en glisse un mot

" tu as lu la phrase en bas ? "

" oui et même que je lui ai dit à la maitresse, qu'on les avait travaillés , les mots, à la maison et que je les avais appris ..."

" Ah et elle a répondu quoi ? "

" Elle a ricané , elle a dit " non, tu les as pas appris !" "

" et toi, ça va ? "

" Ben, oui , mais elle m'a traité de menteur devant toute la classe et elle a ricané, tu te rends compte, elle m'a pas cru , alros que je les avais appris mes mots . Et ben, je me suis senti comme tabassé , tu sais !"

🙁

ça faisait longtemps que j'avais pas pleuré autant !!

Donc, on imprime le document sur les dyslexies qui m'a été donné sur ce fil par cricri , on lui fait un petit courrier disant qu'on serait obligés de montrer ce genre d'annotations au médecin expert si notre fils se trouvait en état dépressif ( parce que bien sûr, il a dit que c'était vraiment pas la peine qu'il travaillle !) et on demande l'audition de ses propres séances de français, puisque nous ne faisons pas travailler notre enfant, on exige de voir ce qu'elle , elle fait !

Demain, je vois l'ortho, histoire de lui toucher un mot de tout cela ...

Je fatigue , par moment, je fatigue !

RépondreQuote
Posté : 21/10/2008 4:00
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

bonjour ctw6,

Citation : "Ben, oui , mais elle m'a traité de menteur devant toute la classe et elle a ricané, tu te rends compte, elle m'a pas cru , alros que je les avais appris mes mots . Et ben, je me suis senti comme tabassé , tu sais !"

ça faisait longtemps que j'avais pas pleuré autant !!

Personnellement, j'appellerai le médecin scolaire pour lui faire part de la situation. Voir avec lui pour qu'il parvienne à faire entendre à cette ABRUTIE d'enseignante ce qu'est la dyslexie !!! Je préviendrai également l'inspectrice -de la circonscription- et je lui demanderai qu'elle envoie l'enseignante référente expliquer également à cette enseignante ce qu'est la dys....

Peut-être que deux sons de cloche la rendront.... moins cloche !

Désolée, mais franchement, ce genre de situation me met dans une colère noire. Mon fils a connu cela, mais il se taisait, ne me disait rien (je ne l'ai appris que bien plus tard) et est devenu dépressif.

Soyez vigilante et ne laissez pas cette enseignante avoir de tels propos.

Amicalement.

RépondreQuote
Posté : 21/10/2008 4:10
Dref
 Dref
(@Dref)
Membre éminent

Lac a raison, réagissez.

Bon courage.

Fred

Fred

RépondreQuote
Posté : 21/10/2008 4:15
ctw6
 ctw6
(@ctw6)
Membre actif

Oui, nous ne la laisserons pas faire .

Je voulais justement savoir ce que je pouvais faire côté médecin, c'est aussi pourquoi je vais voir l'orthophoniste demain , orthophoniste qui s'est déjà déplacée pour lui expliquer certaines choses !

J'étais aussi dans une colère noire, hier soir , depuis , je pleure moins et j'ai un peu décoléré.... La colère et les larmes ont laissé la place à un froid calcul visant à trouver la solution la plus radicale pour lui faire passer le message, à cette nouille !

Merci beaucoup pour le soutien, merci !

RépondreQuote
Posté : 21/10/2008 4:16
ctw6
 ctw6
(@ctw6)
Membre actif

une question idiote : par quel biais je trouve l'inspecteur-trice de circonscription ?

RépondreQuote
Posté : 21/10/2008 4:25
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Il faut aller sur le site de votre inspection académique et normalement vous avez les coordonnées des inspectrices par circonscription.

Amicalement.

RépondreQuote
Posté : 21/10/2008 4:32
Page 2 / 3
Share: