Forum

Faurum

Témoignages d'e...
 

Témoignages d'enseignants pour un mémoire sur les aides auprès des dyslexiques  

  RSS
lotizara
(@lotizara)
Nouveau membre

Bonjour à tous,

Je suis étudiante en Master Professorat des écoles. Je devais effectuer une enquête de terrain. Malheureusement, je n'ai pas pu le faire. Ainsi, je dois me retourner vers la collecte de témoignages d'enseignants accueillant dans leur classe un élève dyslexique.

Pouvez-vous me dire quels types d'aides mettez-vous en place (dans le cadre d'un PPS, PAI et PPRE) auprès de l'élève concerné. Et de plus, quelles relations entretenez-vous avec les autres partenaires impliqués dans le projet ?

Je vous remercie par avance.

Message édité par : lotizara / 30-04-2013 15:35

Quote
Posté : 25/04/2013 7:45
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Il est fortement déconseillé de laisser sont mail dans un post.

Vous pouvez l'effacer en cliquant sur éditer au bas de votre message.

Les personne souhaitant vous répondre le feront par message privée.

GENE

RépondreQuote
Posté : 27/04/2013 8:12
Claude
(@Claude)
Membre noble

Cliquez sur le pseudo de cette étudiante en haut à gauche du message pour la contacter en messagerie privée.

Vous pouvez ainsi communiquer en privé dans la partie "Membre" de la page d'accueil (bandeau à gauche de l'écran).

RépondreQuote
Posté : 01/05/2013 10:03
lotizara
(@lotizara)
Nouveau membre

N'hésitez pas à me répondre sur le forum si vous préférez ! Même si ce n'est que quelques lignes, ça pourait m'aider.

Merci à tous !

RépondreQuote
Posté : 06/05/2013 2:21
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Vous devriez contacter le service de la médecine scolaire qui pourrait vous mettre en relation avec quelques enseignants de votre secteur.

GENE

RépondreQuote
Posté : 06/05/2013 2:43
CLAIRE61
(@CLAIRE61)
Membre actif

réponse à lotizara

je suis enseignante et dys ! J'accueille tous les ans des dys. J'ai remarqué que l'attitude de la famille du dys et donc de l'élève dys a un énorme impact sur l'investissement de mes collègues. Des familles qui sont peu présentes ou trop présentes (dans le sens trop exigeante : feuille A3 obligatoire sinon autorisation à son enfant dys de ne pas faire le devoir, police de caractère comme l'ortho l'a demandé... refus d'écrire une ligne de cours car "un dys ne peut pas"...) est une source de rejet. En revanche une bonne entente entre l'équipe pédagogique et l'administration et la famille est riche en amélioration. Pour ma part, j'ai le jeune en fonction de ses difficultés : cours polycopié soit avant, soit pendant, soit après, avec toujours un copiage d'une partie (une ligne, 3 mot ou plus) en fonction de l'heure de mon cours, et du cours précédent (S'il y a eu un devoir, pas de copiage de cours...). Devoir adapté (moins à apprendre, devoir fractionné, possibilité de ne pas faire de phrase, surlignement autorisé, reprise orale en fin de devoir, lecture plus poussée du devoir pour tous les élèves. Ces techniques d'aides sont applicables à tous les élèves en grande difficulté mais non dys.

Je suis aussi mère d'un jeune dys de 14 ans. cela m'a permis d'être une meilleur prof aidant les élèves "autres".

RépondreQuote
Posté : 09/07/2013 1:38
Share:

Veuillez Connexion ou Inscription