Forum

Faurum

Mon expérience de d...
 

Mon expérience de dyslexique  

  RSS
korvis
(@korvis)
Nouveau membre

Bonjour à tous !

Si je me suis inscrit sur ce forum c'est pour remonter le moral de parents de dyslexique ou d'enfant dyslexique car, tout n'est pas perdu loin de là.

Je vais vous parler de mon expérience personnelle étant moi-même dyslexique.

Même si je n'ai été diagnostiqué dyslexique et dysorthographique qu'a l'âge de huit ans j'ai toujours eu des problèmes de scolarité. Dès la maternelle j'ai eu des cours adaptés au R.A.S.E.D.

L'arrivée en école primaire ne c'est bien entendu pas améliorer difficulté d'apprentissage de la lecture, de nombreuse fautes d'orthographe bref une moyenne toujours basse. Arrivé en CE2 j'ai enfin eu une prof qui à compris que si je n'y arrivai pas à l'école ce n'étais pas du au fait que j'étais bête mais car j'avais des difficultés lié a une dyslexie. J'ai ensuite été déclaré officiellement dyslexique par une orthophoniste cette même année.

J'ai vécu le parcours de nombreux dyslexique : perte de confiance en moi et repli sur moi même direction le psychologue, des difficultés a l'école dans à peu prêt toutes les matières, peur de mes profs.

Je suis parvenu à finir ma scolarité primaire sans redoubler mais pas sans mal.

Je suis donc arrivé dans le secondaire avec tellement de lacune que j'ai redoublé ma 6 iem ce qui ne ma servi à rien car plus les années passai plus ma moyenne baissai. Ils m’ont fait passé les classe suivantes pour ce débarrassé de moi j'ai intégré a partir de la 4 iem puis en 3 iem une classe affectif réduit pour les élèves en difficulté. Bilan du collège je n'ai pas eu le brevet, j'ai développé une fainéantise vis a vis du travail scolaire cependant je me suis vraiment ouvert au autre ce qui est le point vraiment positif en effet je me suis fait n'ombre d'ami et j'ai développé ma confiance en moi malgré le fait que je soi vraiment mauvais a l'école.

Ne souhaitant pas redoublé ma 3 iem j'ai intégré un lycée en BEP et la les choses on changé j'ai commencé à avoir des note convenable ce qui ma redonné confiance en moi au niveau scolaire. J'ai repassé le brevet que j'ai eu facilement, j'ai eu mon BEP avec 12.5 de moyenne général j'ai enchainé sur un bac professionnel que j'ai aussi eu avec 13.5 je ne vous raconte pas la reprise de confiance.

J'ai pue être accepté en BTS informatique que j'ai eu en 3 ans (je l'ai raté la premier foi).

Je suis en licence en apprentissage en attente de passé mon dernier Oral (je devrais la validé si il se passe bien) et je suis pris dans une grande entreprise de télécom pour un Master pour les deux années à venir !

Je vais donc vous donné les 2 ,3 astuce qui m'on permit d'arrivé a ce niveau

1 Mes parents: En effet mes parent on joué un tôle majeur dans ma réussite. Personne dans ma famille n'étant dyslexique il est vrai qu'il on eu du mal à gérer ça dans un premier temps. Cependant mes parents on toujours mit un point d'honneur à me considérer comme une personne non dyslexique ce qui est pour moi le plus important. Un handicapé moteur n'aime pas qu'on le traite différemment mais préfère qu'on le traite comme tout le monde et bien pour moi c'est la même chose. J'ai du coup rapidement arrêter la psychologue et l'orthophoniste que j'ai du avoir 2, 3 ans. De plus il non jamais douté de moi même quant ma moyenne générale était à 8 et que j'avais cette moyenne grâce au sport. Il m'on toujours encouragé conseillé, parfois poussé à aller le plus l’oins possible.

2 Moi même: et oui pas de surprise j'ai du m'adapté pour m'en sortir. En effet j'étais nul dans plein de domaine mais dans quel domaine étai-je bon ? C'est la question que je me suis posé pour d'avantage travaillé sur mes qualités que mes défauts. Résultat je me suis apperçu que j'avais des lacunes a l’écrit mais de l'aisance a l'oral j'ai alors travaillé mon oral au point de ne jamais avoir eu en dessous de 13 à un oral tel qu'il soit. De plus cela m'a vraiment aidé lors d'entretien d'embauche je n'ai jamais eu de mal à trouvé un emploi mes entretien se sont toujours bien passé et sans piston.

3 Les études: Blizzard de dire ça mais les études m'on réellement aidées notamment à partir du BEP. En effet je m'adresse au parent qui peuvent pensé que faire des études dite professionnel ce n'est pas au niveau de leur enfant qu'il pourrai atteindre une S si il travaillai plus. Je vous le déconseille le résultat peut être pire. Je suis passé en BEP ou je me suis refait unes estime de moi et de mon travaille, j'ai appris des choses très intéressante comme la rédaction d'un CV ou d'une lettre de motivation ce qui peu paraitre inutile mais qui est pour moi un réel avantage. Les sections pro sont parfois mal vu du fait que le niveau soit plus faible et plus orienté sur du travail concret en entreprise. Cependant avant d'envoyé vos enfants dans une section qui ne lui convient pas projetez-vous. Que préférez-vous un enfant qui va avoir un bac pro avec une motivation à block ou un bac S avec les morales dans les chosette des deux dernières années qu'il a passé à se tuer à la tache? J’exagère mais c'est un peu ça parfois. Essayé d'aller le plus loin dans vos études car plus le niveau monte moins vous aurez des matières comme Français ou Math mais des matières plus spécifique et intéressantes. Pour finir n'hésitez pas a faire de l'alternance la plus par du temps on apprécies d'être considérer par un maitre de stage qui vous responsabilise et ce que vous apprenez vous est bien plus concret que les cours, de plus vous apprenez bien plus vite, vous gagné un peur d'argent et la scolarité est gratuite.

4 les autres: Et oui les autre tout les amis et connaissance il n'y a rien de honteux a leur demandé de l'aide de temps a autre, personne comprend tout du premier coup. Je sais aussi que personnellement je me comparais beaucoup au autre en regardant a chaque étape qui étai encore dans la course et qui avais arrêté. Vous vous sentez fort lorsque vous êtes 30 à avoir le BEP, 25 à avoir le BAC, 15 à avoir le BTS et ainsi de suite vous voyer votre évolution et vous vous dite "Je ne suis pas si nul finalement" de plus vous connaissez un ami que son père a envoyé en S de force, qui l’a eu raz la pâquerette qui n’a pas eu les écoles qu’il voulait et qui finit finalement ses étude au nivaux bac alors qu’il avait beaucoup de potentiel.

5 votre dyslexie : Et oui vous en avez ramé depuis la primaire, vous avez endurez les 0 en dictée les questions devant la classe auquel vous ne savez pas répondre mais avec le temps vous vous êtes forgé une carapace en acier trempé impénétrable et un courage a toute épreuve. En claire vous êtes formé a la dure donc vous verrez en montant de niveau les autres aurons eux aussi des difficultés simplement eux ils n’ont pas l’habitude d’être remis en question dans leur travail alors que vous vous savez gérez cette situation vous l’avez vécu depuis la primaire alors il sera beaucoup plus simple de vous remettre en question et de vous adapté.

Voila j'espère que ce témoignage vous donnera espoir pour la suite que vous soyer dyslexique ou non.

Je ne dis pas la plupart du temps c'est dur c'est démoralisant on croie ne jamais en voire le bout mais un jour ça passe.

Nous somme dyslexique et rien ne peu changé cela alors soit nous attendons que quelqu’un s'intéresse a notre cause (ce qui risque de duré longtemps vu comment pas mal de monde s'en fou) soit vous jouez le caméléon et vous vous adapté a notre system. C'est dur mais ça marche!

N'oubliez pas vos meilleur armes sont le courage et l'espoir.

Quote
Posté : 08/08/2014 5:48
plum
 plum
(@plum)
Membre estimable

merci pour votre expérience; et bravo pour ce beau parcours, c'est très aidant pour nous parents et nos enfants, et cela apporte le recul que nous n'avons pas quand on est dedans et que l'on rame...

Plum

RépondreQuote
Posté : 09/08/2014 11:58
Share:

Veuillez Connexion ou Inscription