Forum

Faurum

Notifications
Clear all

troubles de l'attention  

Page 2 / 2
  RSS
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

La terrible fatigue cognitive qu'il faut bien surveiller.

Il arrive que l'enfant se plaigne d'être fatigué même en période de vacances ou des périodes sans grosses activités et là il faut faire attention que cette fatigue ne soit pas un signe de dépression. Surtout si le sommeil devient perturbé, difficultés d'endormissement, insomnie ou que l'enfant se lève fatigué.

GENE

RépondreQuote
Posté : 05/10/2015 1:12
MaryetAlex
(@MaryetAlex)
Nouveau membre

Bonjour,

Je viens juste de m'inscrire sur ce forum et je viens vous apporter mon témoignage. Mon fils Est un enfant TDA, précoce, dyslexique, dysorthographique, et dyspraxique. Depuis presque un an, il est sous traitement médical le QUASYM. J'ai longtemps été contre ce médicament, puis finalement je n'ai plus eu le choix. Les résultats ont été impressionnants : la graphie s'est nettement améliorée (mon fils est gaucher) et il a commencé à dessiner, à colorier. Ces activités étaient pratiquement impossible pour lui. Il est bien présent et sa concentration s'améliore. Aujourd'hui, il est au collège en 6ème. J'ai établi un cadre : PAI, PPRE et AVS (reconnaissance auprès de la MDPH). Mon objectif est d'obtenir un 1/3 temps pour les examens à venir. Bien entendu, les professionnels qui suivent mon fils sont très présents en terme de soutien, lors des réunions d'équipe pédagogique. L'enseignant référent qui anime ces rencontres, représente une aide précieuse et facilite la mise en place de supports personnalisés en classe en lien avec les enseignants.

La détermination de mon fils à vouloir continuer à apprendre comme les autres enfants, a été le facteur de déclenchant pour la prise du traitement. Mon parcours avec mon fils a été difficile mais lorsque le diagnostic est posé, notre rôle est de se battre et surtout de rencontrer les enseignants et échanger avec eux.

MaryetAlex 🙂

RépondreQuote
Posté : 11/10/2015 9:10
airgat007
(@airgat007)
Membre estimable

Maintenant 1 mois et demi sous Quasym et les effets positifs sont là!

L'effet recherché et trouvé était que mon petit bonhomme soit intéressé par ce qu'il fait et notamment à l'école!

Avant un peu caricaturé:

- Maman: "Qu'as tu fait à l'école aujourd'hui?

- Corentin "Rien!"

- Papa: "Tu as vu ton 3/20?"

- Corentin "M'ouai!!"

- Papa: "Tu as vu ton 18/20?"

- Corentin "M'ouai!!"

Maintenant, toujours caricaturé:

- Corentin: "Papa, maman, trop bien la prof aujourd'hui!... et j'ai eu 9/10 en maths... par contre, dommage ce 6/20 en histoire, ma moyenne va chuter!..."

- Papa et maman scotchés!!...

Bon tout n'est pas au top, mais on tient le bon bout!... A suivre...

Et bonne année à tous et toutes!!

RépondreQuote
Posté : 06/01/2016 12:45
Lolo78
(@lolo78)
Membre noble

Les fonctions attentionnelle et exécutives sont des fonctions cérébrales dites de "haut niveau" qui infiltrent et commandent toutes les fonctions cognitives permettant l’accès à la connaissance, aux apprentissages. Sans attention pas d’apprentissage.

Les liens entre attention et mémoire sont directs.

L’attention :

Est intimement liée à l’état du sujet (fatigue, maladie, humeur) ainsi qu’à sa motivation.

Les déficits attentionnels sont très fréquents et rarement considérés comme le résultat d’un

dysfonctionnement cérébral de nature neurologique.

L’attention consiste :

à focaliser l’esprit sur une tâche, une consigne, une image, un texte, un énoncé... à sélectionner les stimuli pertinents pour cela et...inhiber les autres

à lutter contre tout les "distracteurs" venant :

- de l’environnement du sujet (téléphone qui sonne, mouche qui vole...)

- du sujet lui-même : distractibilité endogène (association d’idée, diffluence idéique...)

L’attention :

peut être focalisée sur une tâche et maintenue

peut être "divisée" pour mener à bien 2 ou plusieurs tâches à la fois peut être brève ou maintenue...

est plus ou moins coûteuse sur le plan cognitif

la capacité attentionnelle a une limite, variable selon les individus

peut être "rappelée à l’ordre"

est très affectée quand la tâche fait intervenir un autre secteur neuropsychologique défaillant : par

exemple en cas de dyspraxie visuospatiale (DVS), l’enfant sollicité visuellement dépense une énergie attentionnelle précoce, intense et rapidement épuisante.

L’enfant scolarisé victime de déficit attentionnel est en difficulté dans TOUS les secteurs des apprentissages.

L’enfant présentant une pathologie neuropsychologique responsable de troubles cognitifs dans d’autres secteurs (DVS) peut PARAÎTRE inattentif, distrait, impulsif quand on sollicite ses fonctions cognitives altérées et être "étonnamment calme" quand on sollicite les fonctions préservées !

Un certain nombre d’enfants ont des difficultés exécutives d’un autre ordre. Il ne s’agit plus d’un défaut de filtre des stimulations de l’environnement mais d’un EXCÈS de filtre responsable :

- d’un apragmatisme

- d’une akinésie

- d’une apathie

- d’un manque d’intérêt apparent et d’initiative (dans tous les domaines) - d’une réduction +++ de toutes les productions :

- langagières

- gestuelles...

Pour ces enfants là, il faut trouver et s’appuyer sur ce qui les intéresse, les motive, leur permet de se « mettre en route ».

En cas de trouble neuropsychologique associé, la prise en charge du déficit attentionnel est une priorité, sinon les rééducations des autres "dys" sont alors sans effet .

La suite ici http://docs.google.com/viewer?a=v&pid=sites&srcid=ZGVmYXVsdGRvbWFpbnxkcmFsYWlucG91aGV0fGd4OjE4NmEyOTQ3MGRhMWZjYQ

Maman de 2 garçons,14ans et 11 ans dont le plus jeune dyslexique dysorhtographique TDA

RépondreQuote
Posté : 10/01/2016 10:32
papyoon
(@papyoon)
Membre de bonne réputation

Mon point de vue sur la question ritaline:

bon deja je precise que pour me soigner en général je ne prends aucun medicament,a mon sens on est nés avec un system immunitaire, qui accompagné d'un alimentation saine est actif, et du coup suffit. Dans la pratique ca marche. Si vraiment j'ai un rhume carabiné (ze grippe ou autre mechante chose dans le genre) je compense cette invasion et ce manque de vitalité par une alimentation adaptée a mes besoins du moment, et ca marche tres bien!!!

Donc pour la ritaline, j'avoue avoir toujours le poil en l'air quand je suis face a des temoignages de personnes qui ce medicamentent pour compenser notre inadaptation. A mon sens oui le monde va trop vite, oui cest vrai la souffrance de ne pas pouvoir suivre est reelle,

mais cest possible de vivre a travers tout ca et du coup de trouver des moyens de remediations par soi meme, cest comme ça que jai traversé mes etudes. Oui il y a des matieres ou ya des notions auxquelles je nai pu avoir acces avant lage adulte,

mais jai rejoind ces notions la au moment ou jy ai été prete, dans le respect de mon rythme naturel,

et je respecte cela, c'est une chose essentielle à mon sesn que respecter son propre rythme, dans ce monde qui veut quon vive a un rythme fou, tous pareil, dans le moule, identiques et au meme rythme et bien NON, je me bats pour que mon rythme soit respecté, plus javance et plus jy parviens de plus en plus, tout en etant un membre actif de la société. Oui ca demande force dorganisation, cest une suite de defis à organiser àet à gagner les uns apres les autres, plein de petites victoires personelles, et a chacune c tres satisfaisant.

Le choix de chacun est respectable, dans la mesure ou il est gage de mieux etre et ne fait de mal à personnes, certes,

mais quelquepart cest renoncer à son soi profond pour acceder à un rythme forcé et ne pas se respecter,

sans vouloir blesser qui que ce soit, je lecris juste comme je le ressens vraiment.

' Rien n'est dans l'esprit
qui ne soit entré par les sens'
Aristote.

RépondreQuote
Posté : 16/01/2016 6:11
Lolo78
(@lolo78)
Membre noble

Coucou papyoon,

Alors comment dire,je ne sais pas par quoi commencer,mais je vais essayer d'être cohérente tellement ce sujet me touche.

D'abord,moi non plus je ne me bourre pas de médoc dès que j'ai quelque chose,ce qui m'a valu une bonne pneumopathie à la suite d'une bronchite chronique et non soignée,

Ensuite j'ai vue de mes yeux un gamin de 20 ans décède d'une grippe,ce serait trop long d'expliquer comment son système immunitaire défaillant s'est retourné contre ce pauvre gamin.

Bref,pour en revenir à la ritaline,si le déficit de l'attention n'était qu'une question d'alimentation,nous serions déjà tous à chercher cette recette.

Je pense honnête que cette pilule aide un temps l'enfant en souffrance dans un système qui n'est pas adapté,mais je te l'accorde cela ne doit pas être la seule solution.

Mais on ne peut pas faire sans ds certain cas assez lourd.

😉

Maman de 2 garçons,14ans et 11 ans dont le plus jeune dyslexique dysorhtographique TDA

RépondreQuote
Posté : 16/01/2016 9:47
plum
 plum
(@plum)
Membre estimable

Moi non plus je ne prends pas spécialement de médicament outre mesure, notre alimentation est saine et variée. Mon fils est sous quazym depuis 1 an et demi pour un TDAH, et ce médicament l'aide pour ses troubles.

Je ne porte aucun jugement, prendre ce traitement est mûrement réfléchi, il l'a débuté à l'age de 9 an et demi.

Plum

RépondreQuote
Posté : 17/01/2016 4:06
Page 2 / 2
Share: