Forum

Faurum

Quelle seconde, que...
 

Quelle seconde, quel bac ?  

  RSS
picokoa4
(@picokoa4)
Nouveau membre

Bonjour, 

mon fils est dyslexique, dysgraphique, dysorthographique...
L'an dernier il a passé son brevet des collèges avec de bons résultats (avec 1/3 temps et dictée à trous), après un parcours scolaire un peu chaotique. Il était un peu à bout en fin de 3° et n'avait aucune idée, à 14 ans, concernant un avenir possible.
Il a choisi de faire une pause cette année, et est parti vivre une expérience différente à l'étranger pour l'année (il est scolarisé dans l'équivalent d'une 3° là-bas, avec une inscription en seconde en france pour la forme, pour l'EN). L'idée étant qu'il intègre une seconde l'an prochain.

Nous pensions lui proposer une seconde pro car les enseignants trouvent qu'une générale risque d'être compliquée en français et dans les matières rédactionnelles. 
Les inscriptions c'est bientôt, et notre loulou, qui murit à grande vitesse loin de nous, dit maintenant que, ne sachant pas vers quel métier il veut se diriger, il souhaite intégrer la filière générale pour se laisser les portes ouvertes. Il veut même candidater en filière bi-nationale pour capitaliser sur ses apprentissages linguistiques de cette année...

Doute n°1 : a-t-il une chance d'intégrer cette filière, à priori exigeante et plutôt réservée aux bons élèves ? si oui est-ce une bonne idée ou trop ambitieux ? et comment maximiser ses chances tant qu'à faire ?

Doute n°2 : comment aider un Dys à prendre un bon départ en seconde ??

Doute 3°... bref, le lycée c'est la grande inconnue, entre des témoignages rares de ceux qui s'en sont sortis plus ou moins normalement et les témoignages beaucoup plus nombreux de ceux qui ont galéré ou pris d'autres chemins, ou été aidés d'une AVS (mais quid d'après) ou complètement craqué, je suis un peu perdue....

Y-a-t-il ici des parents de lycéens ou d'étudiants Dys ? 

Je prends volontiers témoignages, infos, bons plans.... !

 

Merciiiiii

Quote
Posté : 05/01/2019 1:20
Apedys-admin
(@apedys-admin)
Membre Admin

Un passage en seconde est une décision de conseil de classe.

Son expérience d’anglais de l'année va être valorisée par quelles notes, tests, bulletins et appréciations? ces tests vont ils l'évaluer aussi à l'écrit ? son écrit en anglais peut- il  être d'un bon niveau ? ou est -il dysorthographique ?

Son inscription de seconde de l'année va être porteuse de quelles évaluations ? Peut-elle être bloquante pour un dossier d'orientation informatique.

Il vous faut d'abord éclairer ses points. Vous saurez tardivement s'il est accepter en filière bi-nationale.

il faut donc aussi après ce premier voeu prévoir aussi d'autres choix.

Son année d'expérience extérieure lui donne envie de tenter le cursus plus général.

Souvent, l'envie est un moteur intéressant (mais pour lui ?);

vous notez qu'il est en difficulté en français et en matières rédactionnelles. Il est encore temps de mettre en place les outils de contournement de ces difficultés puisqu'elles sont repérerées :

- la dictée vocale avec Dragon NATURALLY

Et si besoin la correction syntaxique. Ces outils permettent vraiment de produire un écrit au plus près de celui des autres élèves tout en allégeant la surcharge cognitive liée à la tâche écrite. Si le trouble le justifie et est argumenté (bilans détaillés et chiffrés) et que les outils sont utilisés régulièrement dès la seconde, ils peuvent être demandés en aménagements d'examen. MAIS dans votre cas, il est nécessaire de les mettre en place rapidement.

en reparler si besoin sur contact@anapedys.org ou/et au 0755633332

OUI, sur ce site, nous rencontrons des élèves DYS e t multi-dys qui réussissent des scolarités à tous types de parcours avec des troubles importants.

je connais

-des élèves dys qui ont réussi un CAP de plomberie

-une élève dysphasique sévère qui a réussi un CAP de boulangerie et un CAP de patisserie (et qui préfère vivre et travailler à l'étranger car son trouble de langage oral est moins "perçu" que dans sa langue d'origine.

- un élève dyscalculique, dyslexique, dysorthographie avec un trouble de l'attention qui a un master en achat.

Parfois les orientations de ces élèves sont remises en cause ou laborieuses (plus d'années pour arriver à l'examen final, passage par une autre section que celle prévue au départ...)

Beaucoup de projets sont réalisables à condition d'être étayé, conscient de ses difficultés et ses points forts. Les outils et "béquilles" doivent être mis en place au plus vite, dans votre cas, avant l'entrée en seconde.

 

RépondreQuote
Posté : 07/01/2019 12:05
Share:
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription