Forum

Faurum

Notifications
Clear all

Que dire???....  

Page 2 / 3
  RSS
sylvie27
(@sylvie27)
Membre de bonne réputation

Coucou,

Eh oui je suis de retour. Un petit mot rapide pour Dimdim sur le travail le soir.

Avec mon fils on y a passé des heures et des heures en 6ème et 5ème jusqu'à ce que la directrice en fasse le compte et en reste bouche bée.

Pour cette année (4ème) elle a elle même fixé une limite à 19h15 et écrit aux profs que les exercices seront écourtés s'il est trop tard.

Elle a écrtit : ". L’équipe recommande donc pour cette rentrée 2012 en 4è une limite à 19 h 15.

Voici d’autres points concrets décidés lors de cette rencontre à propos du travail du soir :

• Axer l’effort sur la mémorisation par tous les moyens.

• Ne pas éliminer d’exercices mais faire les différentes applications demandées en nombre limité ; autrement dit, faire « un bout » de chaque exercice.

Peut-être une piste à voir avec le collège pour votre fils pour qu'il ne finisse pas par s'essouffler.

Bon courage à tous

Sylvie

RépondreQuote
Posté : 19/09/2012 3:48
dimdim
(@dimdim)
Membre estimable

coucou Sylvie

Merci pour votre passage sur mon post

En fait la ou je me sens impuissante c'est que Dim parait etre un enfant epanoui (et il l'est je confirme) sauf que le travail scolaire lui demande une telle attention!!

Et que les professeurs me regardent toujours avec des yeux 😮 parce qu'ils pensent que j'exagere

Ca fait 15 jours que l'ecole a repris donc forcement il va bien mais ds 6 semaines comment sera t il?

Surtout que les controles commencent a arriver ds chaque matière....

Je sens le primaire ou Dim etait et le collège ou il est trés peu investi pour ses enfants

Je rappelle qu'ils sont 4 dans la classe avec une pathologie DYS

Je referai le bilan ds qq semaines, avec Dim et aux vus de ses résultats

et j'aviserai quant à alerter si je sens que ca bascule dans le mauvais sens

Merci

Amicalement

Dimdim

RépondreQuote
Posté : 19/09/2012 4:07
nefertiti
(@nefertiti)
Membre de bonne réputation

Bonsoir Dimdim !

Ce que j'ai fais l'année dernière, j'ai commencé à rencontré l'infirmière et la psychologue scolaire. Puis, à la 1ère réunion Profs/parents, je leur ai tous remis les aménagements scolaires de l'ortho. Ils ont à peu près tous suivis, sauf l'un d'entre eux, qui pensait aider ma fille plus qu'un autre élève et qui n'en voyait aucune utilité ! :paf :paf :paf Ma fille avait besoin de ces aménagements scolaires afin de compenser ses troubles de dyslexie, dysortho phono et dyscalculique !!! :paf :paf :paf Par la suite, ma fille n'a pu poursuivre sa scolarité. Mais elle est persévérante comme beaucoup d'autres dys... et continue toujours. @ suivre... Bon courage et @ bientôt...

Message édité par : nefertiti / 19-09-2012 19:39

Néfertiti

RépondreQuote
Posté : 19/09/2012 9:35
Milady
(@Milady)
Membre estimable

Bonjour Dimdim

je vois que tu te bats tjrs autant mais comme le dit LAC, tu as fait et continue à faire tout ce que tu peux pour ton fils ...

l’établissement et les profs sont au courant, à toi de suivre (et je n'en doute pas) ton fils et de voir son évolution dans les semaine à venir et n'hésite pas à passer des mots ou à rencontrer directement la ou les profs si soucie ...

Bon courage à toi et à ton loulou

RépondreQuote
Posté : 20/09/2012 12:57
dimdim
(@dimdim)
Membre estimable

Bonjour nefertiti

La réunion parents / profs me semble bien trop eloignée et faire le point a ce moment la sera trop tard je pense.

Mais qd j'entend un prof repondre a mon fils qu'il voit pas le rapport entre la dyslexie et les maths ca me rend folle...

Ca va faire 3 semaine que Dim est en 6 eme

Je trouve qu'il s'en sort pas trop mal, enfin j'ai pas vu de notes encore.

Par contre il est deja extrement fatigué, blanc cerné c'est tot je trouve!!

Pourtant il ne se couche pas si tard :#

Amicalement

RépondreQuote
Posté : 20/09/2012 1:00
Milady
(@Milady)
Membre estimable

l'orthophoniste d'Ethan m'a expliqué hier qu'il devait se concentré TOUTE LA JOURNEE pour toutes matières et donc normal qu'il soit fatigué et qu'il bute sur certaines chose + que chez nous lors des devoirs ....

il a beaucoup de devoirs le soir en rentrand ???

la concentration extreme de la journée + une autre le soir = épuisement chez les enfants DYS (enfin pour le mien c'est ca et d'après les dires de l'ortrho)

RépondreQuote
Posté : 20/09/2012 1:11
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

L'enfant dys se retrouve fréquemment en double tâche si on le laisse dans sa galère... D'où une grande fatigabilité et une fatigue bien logique à tout cela.

RépondreQuote
Posté : 20/09/2012 1:32
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Dys ou pas, l'entrée en 6ème est épuisate, ils ont une masse d'info et une nouvelle organisation à assimiler très vite.

Pour les dys, il y a énormément de double tâche ingérable et des oublis qui enjendre encore des dépense d'énergie inutile.

Au moment ou les enfant sans problème majeur trouve un second souffle pour continuer, les notres doivent encore et toujours se faire violence.

Il faut donc faire le maxi pour les soulager le soir, écrire à leur place, lire ce qui est à lire pour eux, échanger en relisant les cours allongé sur le canapé ou dans une attitude détendu.

Si l'enfant le souhaite et a l'énergie, lui lire quelques page d'un livre qui lui plait avant de dormir pour lui permettre d'entamer une nuit de sommeil en pensant au livre plutôt qu'au collège. ou tout autre activité qui lui permettra de se changer les idées et faire le break.

La fatigue devient une terrible partenaire pour l'adulte dys, il ne faut surtout pas l'ignorer, il faut apprendre à l'identifier, la gérer, faire des choix, trouver des astuces pour l'empêcher de nous détruire.

GENE

RépondreQuote
Posté : 20/09/2012 2:21
sylvie27
(@sylvie27)
Membre de bonne réputation

Les conseils de Gène sont très bons (il est aussi possible qu'il écoute un livre audio).

Pour Jo j'ai dés le début du collège pris l'initiative de lire et écrire à sa place le soir (même dans les cahiers ou pour des devoirs à rendre). Il faut aussi les soulager au maximum comme par exemple faire leur cartable pour eux (ou avec eux).

Ne pas oublier la dépense physique qui favorise l'endormissement. La pritique d'un sport en club est très bébéfique et leur permet de se défouler.

Bon courage

Sylvie

RépondreQuote
Posté : 20/09/2012 3:53
dimdim
(@dimdim)
Membre estimable

Re

Je n'ose pas ecrire ses exercices a sa place de peur que ce soit mal perçu par l'equipe enseignante et que Dim se fasse punir ou qu'il ai des remontrances

La il a des fiches de lecture, il FAUT qu'il lise ce livre mais n'a pas la force et la motivation pour ca

Je fais quoi je lui lit..je sais pas quoi adopter comme attitude

Pour le cartable l'ortho m'a dit il faut qu'il le fasse seul..mais non on le fait ensemble

Hier c'est moi qui lui ai fait car trop fatigué

et ce matin il m'a apl pour me dire qu'il avait verifié et que j'avais oublié le classeur de français

C'est bien je suis contente qu'il ai eu cette automatisme

Pour le sport no souci il fait du sport en compet' et il adore

RépondreQuote
Posté : 20/09/2012 5:54
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bien sûr que vous allez lui lire son livre ! Votre enfant est dyslexique ! Si vous saviez le nombre de parents qui ont lu et continuent à lire les livres donnés par les professeurs de français. Ce n'est pas prêt de s'arrêter. C'est naturel que vous le lisiez pour lui. Il peut lire quelques phrases, mais vous prenez vite le relais, l'essentiel étant la compréhension de ce qui est lu pour arriver ensuite à faire la fiche.

Pour écrire à sa place, si vous avez peur que ce soit mal perçu, demandez l'autorisation à l'enseignante de le faire dans le cadre du PAI ou du PPS.

Pour le cartable : des codes tels que des étiquettes de couleurs par matière peuvent aider. Laisser votre enfant faire et vérifiez derrière. Au bout de quelques temps, il y arrivera. Certains mettent plus de temps que d'autres. Patience est le maître mot.

Message édité par : LAC / 20-09-2012 19:20

RépondreQuote
Posté : 20/09/2012 9:18
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Vous lui lisez les livres, les textes d'histoire et de français, vous l'aidez à formuler ses réponses, vous écrivez à sa place, lui montrer la méthodologie pour organiser son travail.

Vous lui apprenez à décortiquer une question, s'assurer qu'il comprenne les consignes.

A force de faire et refaire de la même façon, il finira par identifier là où ça bloque pour cibler la demande d'aide.

Ma fille prépare son sac le matin, ça m'agace prodigieusement, mais bon c'est ça façon à elle.

Elle a pris l'habitude de faire ce qu'elle peut seule en étude. Elle réussit à ne plus ce bloquer sur une question et passe à la suivante pour y revenir ensuite, pendant longtemps ça n'a pas été le cas.

Un dys doit apprendre à identifier pourquoi il ne comprend pas comme les autres, tout comme vous devez apprendre comment il fonctionne pour l'aider.

GENE

RépondreQuote
Posté : 20/09/2012 9:58
choco64
(@choco64)
Membre de confiance

j'avoue que moi non plus je n'ose pas écrire à sa place car je ne sais pas comment ça va être perçu. Je n'avais pas pensé que l'on pouvait l'intégrer dans le pps. Merci du conseil.

choco64

RépondreQuote
Posté : 21/09/2012 1:25
mama10
(@mama10)
Membre de confiance

Bonjour,

Mon enfant vient d'être diagnostiqué dys..à la Réunion. J'avoue que nous sommes en retard sur l'aide à apporter aux enfants. De plus, je ne savais pas quelles difficultés cela pouvait engendrer chez nos enfants!!!

Depuis ce jour de diagnostic, j'ai demandé un PPS, un PAI, une consultation neurologique, un suivi psy.

Je pense que le bon interlocuteur est le médecin scolaire quelque soit la classe de l'élève.

Pour l'école en tout cas dans ma situation ce n'est pas la peine car je suis en conflit et espère pouvoir faire un changement d'ici la fin de l'année...j'ose même pas penser au collège !

mama10

RépondreQuote
Posté : 21/09/2012 3:17
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Mama10 pour obtenir plus d'info personnalisé, n'hésitez pas à ouvrir votre propre file en cliquant sur nouveau sujet en haut à gauche de l'écran.

Avoir sa propre file évite de "polluer" les files des autres et d'obtenir des infos plus ciblés et personnalisés.

Travailler la diplomatie avec l'EN est tout un art. Il faut réussir à mettre l'émotionnel de coté, argumenter des demandes précises et constructives et savoir ce faire aider par une tierce personne si besoin.

Un entretien avec le médecin scolaire pourrait apporter une regard nouveau et plus conciliant sur la situation de conflit. Il ne faut négliger aucune piste et montrer de la bonne volonté. Personne ne pourra vous repprocher de faire intervenir le medecin scolaire si c'est dans le but de trouver une solution constructive.

GENE

RépondreQuote
Posté : 21/09/2012 3:28
Page 2 / 3
Share: