Forum

Faurum

Notification amenag...
 

Notification amenagements examen bac  

  RSS
melu
 melu
(@melusine)
Nouveau membre

Bonjour,

Dans un premier temps je voudrais remercier ce site pour toute l'aide qu'il m'a apporté en conseil depuis le dépistage de mon enfant en CE2.

(Je précise que j'ai été obligé de me réinscrire car mon mot de passe ne fonctionnait plus)

Nous avons suivi pas à pas toutes les préconisation de bilan, dépistage, de dossier, d'aménagement. L'ordinateur d'abord à la maison en primaire, puis intégré en petites gouttes au collège en 6ème (1 matière) puis petit à petit intégration complète sur les matières littéraires pour arriver à une utilisation total hors matière scientifique. Nous sommes passer par le pai puis PAdys, puis PAP.  Aménagement au brevet, tiers temps, ordi, logiciel word q prédicteur (correcteur d'orthographe refusé).Et nous sommes maintenant en 1ère et tout les conseils ont été précieux, et d'être dans les clous des textes et des lois. Merci encore, on a ainsi anticipé l'avancé,avec des haut et des bas dans sa scolarité.

Pour le bac général et francais  (1ère ES), nous avons demandé:

 - ordinateur

 - tiers temps

 - agrandissement des textes

 - logiciels : word Q multilangue et robert correcteur

 - dispense d'anglais LV2 écrit

 - tier-temps

Ma fille vient de récupérer sa notification, (je ne l'ai pas encore lu) et j'ai eu la secrétaire au téléphone . Bonne nouvelle presque tout a été accepté apparemment.

Seul bémol, le correcteur d'orthographe. Au vue du texte de loi, ils interprètent apparemment que l'orthographe est évalué dans le cadre du bac de français, aussi son "robert correcteur" semble refuser. J'attends de voir si cela est écrit noir sur blanc ou si on est sur l'interprétation du texte un peu ambigu.

Avec un correcteur d'orthographe elle arrive dans une certaine normalité, mais, est loin d'un sans faute. C'est surtout moins reboutant et plus agréable dans la compréhension à la lecture pour le correcteur . Et surtout moins angoissant pour elle de pouvoir s'appuyer sur sa "béquille". Le correcteur la rend plus solide et sûre d'elle même, dans ses écrits. C'est un réel manque pour exploiter ses moyens de compensation qu'elle a mis en place depuis le début de sa scolarité.

Qu'en est il réellement de cette interprétation du texte?

J'étais OK pour le brevet, mais là je suis sceptique.

Et pour les étude supérieur, le problème du correcteur sera-t il le même?

Merci de me livrer votre expérience.

Melu.

 

 

 

Quote
Posté : 13/04/2019 11:18
Apedys-admin
(@apedys-admin)
Membre Admin

Il a été nécessaire de vous inscrire sur les forum car notre site a été modifié.

RépondreQuote
Posté : 17/04/2019 6:57
Apedys-admin
(@apedys-admin)
Membre Admin

Plusieurs niveaux de réponses :

1-  Votre dossier fait il bien la preuve  du trouble d'apprentissage (par des bilans chiffrés et une copie reflétant les difficultés orthographique ) ? Fait -il la preuve aussi que ces mesures de compensation demandées sont utilisées au quotidien en classe : est-ce bien notifié dans un document PAP ou PPS;

2- relire les divers textes de loi (je n'en mets qu'une référence ici pour ne pas être trop longue) pour comprendre la situation et voir si le recours est possible :

circulaire n° 2015-127 du 3-8-2015
je relève dans cette circulaire :

"L'utilisation du correcteur d'orthographe est interdite pour les épreuves visant réglementairement à évaluer la compétence du candidat en orthographe, en l'occurrence, les épreuves de dictée et de réécriture du diplôme national du brevet. Lorsqu'elle est autorisée, cette utilisation porte sur l'ensemble des épreuves écrites et non sur une partie d'entre elles."

vous voyez que l'interprétation de ce texte peut être  complexe.

 

C'est pour cette raison que nous avons des exemples  de notifications de correcteurs orthographiques par les instances,  pour le brevet des collèges et pour divers baccalauréats, BTS et en études supérieures.

Ce qui est terrible à vivre, c'est cette différence de traitement des dossiers : injustice flagrante , certes.

Je serai tentée de dire : selon les troubles justifiés (et ce point est normal), selon la commission et les avis des fonctionnaires  traitant le dossier et selon l'interprétation faite de la loi, les réponses sont variables.

Alors comment combattre ces injustices d'application des textes : (à condition que le trouble d'apprentissage soit bien prouvé et que les outils soient bien utilisés au quotidien) : en faisant des recours très argumentés.

Tout recours doit être déposé dans les délais et de préférence, être argumenté par un nouvel élément (ou une  précision de bilan) médical et un nouvel élément pédagogique.

3- Autre aspect :

les mesures de compensation obtenues pour le brevet des collèges (ou un autre examen) ne sont pas obligatoirement reconduites pour les années suivantes (actuellement il faut à chaque fois refaire la preuve du trouble) MAIS elles ont plus de chances d'être accordées si elles ont déjà été accordées auparavant pour cet élève.

Donc, pour garantir ces compensations de l'orthographe en études supérieures (si les bilans le justifient), ce serait mieux de faire la preuve qu'elles ont été obtenues pour le bac.

La logique est plutôt d'une organisation sur le long terme : faire écrire ce qui se met en place en classe au quotidien est donc une garantie pour tous.

A décharge, le nombre des dossiers d'aménagements d'examen est très important  et  nous devons garder du respect pour ceux qui ont la charge de ces piles de dossiers impressionnantes.

Il devient indispensable en France que ces procédures soient simplifiées car ces tracasseries administratives sont ingérables pour les familles et sans doute aussi pour les équipes qui ont la charge de ces dossiers.

La simplification idéale pourrait consister à intégrer les dispositions d'aménagement des conditions d'examen dans les PAP et les PPS (à condition de les faire valider et d’organiser le droit de recours à ce niveau). C’était d'ailleurs  une des propositions  du groupe focus parents de la consultation école inclusive.

Je vous renvoie aussi vers cet édito très clair de la revue ANAE 159 (Edouard Gentaz) et les niveaux de réponse proposés.

https://www.anae-revue.com/anae-en-acc%C3%A8s-libre/enfants-dys-et-am%C3%A9nagements-des-%C3%A9preuves-d-examens-en-france-que-fait-l-%C3%A9ducation-nationale-editorial-e-gentaz-anae-n-159/

EDITO présent sur notre site -onglet :  les plus

 

En cas de besoin de relecture de votre dossier de recours? rapprochez vous de votre association départementale (ou si vous n'avez pas d'association locale : contact@anapedys.org)

RépondreQuote
Posté : 17/04/2019 12:10
Share:
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription