Forum

Faurum

Notifications
Clear all

la suite...  

Page 1 / 2
  RSS
dimdim
(@dimdim)
Membre estimable

Bonjour a tous

Je viens vous donner des nouvelles.

Pour résumer mon fils de 12 ans scolarisé en 6 eme est Dyslexique, dysorthographique, dysexecutif avec TDA

En qq mots il n'en peut plus et a totalement baissé les bras...

L'ortho dit qu'il est actuellement en inhibition intellectuelle

Le dernier RDV avec le neuropediatre date de Vendredi...il le sent legrement depressif et demande un suivi...

La MDPH demande un bilan pedo, il l'aura vendredi + un EEG standard.

Le 30 Mai il sera hospitalisé pour un EEG 24H avec recherche d'apnée du sommeil et recherche du syndrome des jambes ss repos ce qui expliquerai son TDA

Et pour finir il sera sous traitement de QUASYM des les vacances ( pour surveiller les premiers jours si pas d'effet secondaires)

Bref ca avance mais pas ss consequence

Depuis le temps que je dis que ca va pas...que l'ecole ne m'a jamais ecoutée du moins le primaire..et qu'on a fait de mon enfants un enfant triste..alors qu'il etait si joyeux

L'ecole lui bouffe sa vie et la pre ado n'aide pas

Voila merci de m'avoir lue

Amicalement

Quote
Posté : 10/04/2013 1:46
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Papyon sur une autre file cherche à dégager du temps pour améliorer le quotidien, sinon elle et sa fille iront droit vers la depression.

Cette année en 4ème, nous avons descolarisé notre fille ainée une journée par semaine. Tant pis pour les résultats, c'était ça ou le burn out. Il n'y avait plus de sortie le weekend, plus de loisir, plus d'envie, plus de copine.

Sa soeur, en 6ème, est passé externe, parce qu'elle a besoin de la pose de midi pour récupérer. 1h30 à 2h dehors le midi, qu'il pleuve, neige ou plein soleil était trop pénible compte des efforts fournis le reste de la journée.

Il faut trouver tout les moyen possible pour préserver un rythme acceptable. Si le moral n'est pas là, les apprentissages ne sont plus possible.

Chaque enfant à un seuil de tolérence à la fatigue, au stress qui lui est propre, il faut trouver un rythme de croisière pour avancer de façon équilibré et durablement.

Biensûr les exigences de l'EN ne favorise pas la souplesse, mais c'est plus ou moins possible.

GENE

RépondreQuote
Posté : 10/04/2013 2:40
dimdim
(@dimdim)
Membre estimable

Nous avons vu le pedo psy vendredi...il s'attelle a faire avancer les choses

Il veut que mon fils fasse une psychotherapie car fragile

Pour cela il dde une allocation, je ne sais pas de quoi il s'agit mais bon on verra

voila ca avnce doucement...une fois le bilan pedo envoyé la MDPH a 4 mois pour repondre

Autant dire que ca n'est encore pas pour cette année scolaire

amicalement

RépondreQuote
Posté : 16/04/2013 5:02
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

C'est déjà positif que les choses avancent pour votre fils !

RépondreQuote
Posté : 16/04/2013 7:46
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Pour faire une demande de financement de la psychothérapie, il faut envoyer le formulaire de demande d'AEEH en même temps que le bilan du pédopsy et si possible avec un devis du professionnel qui suivra l'enfant.

Les choses avances mais surveillé l'avancement du dossier à la MDPH.

GENE

RépondreQuote
Posté : 16/04/2013 9:26
dimdim
(@dimdim)
Membre estimable

Bonjour Lac

Oui je suis ravie que ca avance...mais quel long parcours...

Gene

Le pedo m'a dit qu'il s'occupait de demander l'allocation, j'attend son bilan

Je vais aller imprimer la demande d'AEEH et appeler la therapeute pour voir avec elle si possibilité d'avoir un devis

Merci pour ses infos

Amicalement

RépondreQuote
Posté : 17/04/2013 11:28
dimdim
(@dimdim)
Membre estimable

Bonjour

La MDPH vient de m'appeler.

Le Medecin demandait si mon fils etait suivi ou allai etre suivi en psychotherapie.

J'ai repondu oui car samedi j'ai eu la therpeute qui m'a donné un rdv avec mon fils le 1 er Juin

La dame de la MDPH m'a faite savoir que j'aurai une réponse mi mai à la prochaine commission..

Croisons les doigts pour que la decision soit positive

Amicalement

RépondreQuote
Posté : 22/04/2013 4:27
dimdim
(@dimdim)
Membre estimable

Bonjour

Quelques nouvelles

J'ai reçu la réponse de la MDPH: un accord est donné pour un PPS et un refus pour l'AEEH qui devait servir à faire suivre mo fils en psychotherapie

Je vais ss doute devoir faire appel mais je ne sais pas si j'en ai le droit car on me dit qu'il est "handicapé" a moins de 50%

Pour ce quie st du PPS je suis un peu perdu

Celui ci est accordé pour 2012/2013 et 2013/2014

Dois je le faire appliquer au college dés la reprise des cours?

Qui dois contacter pour que sa mise en place soit faites

Il parle d'une clé USB qui la fournit moi ou eux?

Que dois je dire aux profs?

Dois je refaire une educative?

Pfff je sais pas la je seche

Merc i pour votre aide

amicalement

RépondreQuote
Posté : 10/05/2013 6:15
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour,

Prenez contact avec l'enseignant référent pour faire le point sur le PPS de votre enfant et voir avec lui si une réunion doit être mise en place au plus vite afin que le PPS soit officiellement et concrètement mis en place.

RépondreQuote
Posté : 10/05/2013 8:42
choco64
(@choco64)
Membre de confiance

Dimdim,

Mon fils est comme le vôtre dyslexique, dysortho avec syndrome dysexécutif et tda. Il est rentré en 6ème cette année et nous avions obtenu un pps en mai 2012. Nous avons préparé la rentrée de mon fils avec l'instit, le proviseur et la prof de français en faisant une réunion au mois de juin. Lors de cette réunion, l'instit a fait un bilan de son année scolaire, de ses compétences mais aussi de ses difficultés. Le pps datant de mai ne comprenait pas forcément les adaptations pour une rentrée au collège. Oralement, jai pu exprimer au proviseur et à la prof de français mes inquiétudes mais aussi nos attentes avec l'appui de l'instit.

A la rentrée de septembre, j'ai pris rdv avec le proviseur (qui en plus n'était pas le même que j'avais rencontré) et toutes les infos avaient été transmises à l'ensemble des profs. Nous avons pris le partie de ne pas mettre la pression sur le collège et de laisser notre fils se dépatouiller un peu pour voir comment il prenait ses marques et relever ce dont il avait besoin. J'ai attendu la réunion parents professeurs pour faire un bilan avec les profs et ma foi j'ai été agréablement surprise (mis à part la prof de math qui pensait que les dys ne concernait pas sa matière et qu'en plus on en faisait trop quand on disait que c'était un handicap!!! bref!).

Par la suite, j'ai rencontré le prof principal qui lui fait le lien avec les autres enseignants. Je pense qu'il est mieux d'avoir un seul interlocuteur que de lutter avec tous.

De grandes inquiétudes sont apparues lorsqu'il a eu l'ordi avec les logiciels.

Au bout de plusieurs semaines d'apprentissage, l'ergo a demandé à ce qu'il puisse amener l'ordi dans un seul cours pour commencer dans l'idée de l'intégrer petit à petit dans tous les cours. Pour répondre aux inquiétudes du collège, l'ergo a joint par tél le proviseur puis s'en est suivi une réunion où l'érgo, le prof principal, la prof de français et moi même étions présents. Elle a répondu à toutes leurs questions et nous avons établi un planning de suivi pour l'utilisation de l'ordi au collège et à la maison.

En mars, l'enseignant référent m'a contacté pour faire une ess. Nous avons repris les éléments du pps et ce qui était encore à mettre en place + les différentes observations concernant son attitude, son moral, etc.. Ceci est inscrit dans un GEVASCO (qui est depuis septembre un document national qui recense sous forme de questionnaire la scolarité de l'enfant avec les attentes de toutes les parties).

La scolarité se passe plutot bien en sachant que nous restons très vigilant. Récemment j'ai fait le point avec son prof de svt pour l'ordi mais aussi pour lui demander de lui lire les énoncés car son dernier contrôle avait foiré parce que l'énoncé avait été mal compris. Vu sa note et le travail fourni, il était dégouté et moi aussi. Il faut peu de choses pour que le moral tombe mais avec un bon encadrement, ça peut bien se passer.

Je pense aussi que les relations que nous avons avec les instits au primaire sont très différentes de l'approche que nous devons avoir au collège. Du moins en ce qui me concerne.

Je vous envoie toutes mes ondes positives.

(Désolé le mail est très long!)

choco64

RépondreQuote
Posté : 10/05/2013 11:41
cbestern
(@cbestern)
Membre de bonne réputation

il ne faut pas oublier que l'on est a 2 mois de la fin de l'année, il est temps de laché du leste, de montrer que le bout du tunnel est proche, peut être penser a supprimer tous les cours non essentiel.

perso je me souviens tres bien de ces années collège, la dys as le défaut comme toutes les autres maladies de faire murir les enfants trop vite, la 3 iemme est donc un enfer! sans compter la crise d'ado, c'est un moment ou l'on se cherche.

c'est l'époque ou le seul truc qui m’intéressait c'était l'ordinateur (un vieux amstrad 1512 a l'époque) bref 2 jours par semaine, mes parents me laissait en faire, pas de devoirs ce soir la, juste le minimum vitale (mon frere fesait et je recopiais). bref il faut trouver une systeme pour que l'enfant sache que vous serez toujours de son coté et que affronter l'école c'est ensemble.

Il y as un ennemie dans cette histoire, il ne fait pas que se soit les parents

RépondreQuote
Posté : 11/05/2013 5:03
dimdim
(@dimdim)
Membre estimable

Lac

Merci je vais les contacter

Choco

Merci pour votre partage d'experience. Mon fils n'a pas besoin d'ergo apparemment pour le moment...Ses resultats sont faibles mais c'est surtout le moral qui suit pas d'ou la demande par le pedopsy d'une psychotherapie

Pour cette psychotherapie une AEEH a été demandée mais refusée par la MDPH, hors il est quasi vital pour nous d'avoir cette aide financiere pour nous permettre de lui faire suivre cette psychotherapie

De plus certains sauraont peut etre me renseigner

Que signifie une aide mutualiséé?? C'est l'accord de la MDPH en plus du PPS

Cbestern

On est a 2 mois de la fin certes mais il faut que nos enfants du moins je parle pour moi s'accroche

Et vs avez raison ns parents ne devont pas etres leurs ennemis et les accompagner au mieux mais je pense que tout parent d'enfant DYS s'attelle à ca

RépondreQuote
Posté : 12/05/2013 12:32
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour,

Vous parlez d'une aide mutualisée, ne serait pas plutôt une AVS-M, c'est à dire une AVS mutualisée ?

Cette décision d'attribution d'une AVS-M, comme l'AVS-I, est donnée par la MDPH. Mais contrairement à l'AVS-I, la MDPH ne fixe pas la quotité horaire et ne précise pas son mode de fonctionnement avec l'enfant.

C'est l'établissement qui fixe le mode de fonctionnement entre l'AVS et l'enfant. L'AVS-M n'est pas attribuée à un seul enfant, mais accompagne plusieurs enfants.

RépondreQuote
Posté : 12/05/2013 12:19
dimdim
(@dimdim)
Membre estimable

Bonjour Lac

En effet apparemment c'est une AVS-M

Par contre comment etre sure que cette aide sera la a la rentrée prochaine?

Est ce que le fait que j'ai une decision de la Mdph, dois je la faire appliquer maintenant? Dois je aussi demande l'AVS-M?

Je suis un peu perdue j'avoue

Amicalement

RépondreQuote
Posté : 13/05/2013 10:50
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

La MDPH a dû vous préciser la période d'attribution des aides accordées sur la notification.

Le mieux est d'appeler l'enseignant référent qui pourra vous éclairer sur les décisions de la MDPH puisqu'il a dû recevoir copie de votre notification.

De plus, vous pourrez voir avec ce dernier s'il y a déjà une AVS-M en poste sur votre secteur ou si elle doit être recrutée, ce qui demandera plus de temps.

Bon courage.

RépondreQuote
Posté : 13/05/2013 11:27
Page 1 / 2
Share: