Forum

Faurum

Faut-il viser à tou...
 
Notifications
Clear all

Faut-il viser à tout prix un haut niveau d'étude pour un multi dys sévère?  

  RSS
Mamoule
(@mamoule)
Membre de bonne réputation

Depuis un certain temps je me pose cette question.

Mon fils est multi dys sévère, qui vu ses difficultés est dégoûté de tout travail scolaire. Et plus on demande, plus il résiste. Il est très intelligent, il a beaucoup de potentiel (comme les profs disent), mais il est en impossibilité de l es utiliser.

On ne le voit pas au lycée général. Il va surement craquer.

Mais faut-il viser le niveau d’études élevé si c’est pour le faire craquer ?

Nous avons fait des études, moi et mon mari. Nous avons des diplômes, mais on accepte que notre fils ne les fera pas.

Chez nos amis et connaissances il y a des enfants dys. Avec beaucoup d’aménagements ils ont fait ou ils font actuellement des études en filière pro. J’ai lu des témoignages ici et je vois qu’en SEGPA ou ULIS les élèves fons aussi des apprentissages similaires par exemple en vente. Et je constate que pour devenir un professionnel et être bien dans sa peau, on n’est pas obliger de forcer son enfant à tout prix à faire des efforts trop lourd ou même médicaliser les enfants tandis qu’on peut peut-être arriver au même résultat, mais par le chemin plus doux.

Message édité par : Mamoule / 28-05-2013 13:00

Quote
Posté : 28/05/2013 2:59
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour,

Je pense qu'avec un enfant dys, il faut prendre année après année.

Chaque enfant étant différent et dysférent, certains feront des filières longues et d'autres plus courtes, certaines classiques, d'autres professionnelles.

L'essentiel est que l'enfant fasse son chemin en gardant une grande confiance en lui et une bonne estime de lui-même.

Pour le moment, rien au niveau de l'E.N. n'est prévu pour accueillir des enfants multi dys sévères.

C'est pourquoi il faut accompagner l'enfant du mieux possible et l'aider à trouver sa voie.

RépondreQuote
Posté : 28/05/2013 8:38
chou
 chou
(@chou)
Membre éminent

Bonjour je suis dysclexique disorgraphique severe apre la colege je suis aller en bep et la en bac pro seci ne pernet de pouvoir acsepde un metier qu il ne plais a la fin de mais etude que je veux continute . Depuis de je suis dans le profesionnel jaime l ecole ses qui et bisart pour ma par. Courage si un metier lui plais on sen donne la pein .

RépondreQuote
Posté : 28/05/2013 10:36
minouchette
(@minouchette)
Membre éminent

bravo chou, continu ton chemin !

RépondreQuote
Posté : 28/05/2013 11:53
cbestern
(@cbestern)
Membre de bonne réputation

la qualité des dys c'est aussi de ne jamais craqué la on on les attend, capable de lutter jusqu’à la mort pour un examens ou des études et tombé bégayant devant une fille qui lui demande l'heure et mettre 2 ou 3 mois à s'en remettre.

c'est surtout le metier a la fin qu'il faut atteindre, perso le lycée as été bien plus facile que le collège (j'ai fait un bac technique), le BTS m'as laissé des bonnes impression même plusieurs années après alors que a 35 ans je fait encore des mauvais reve du collège ou de l'école primaire.

Bref il faut se demander ce qu'il veut faire, et apres chercher la methode le chemin possible

Message édité par : cbestern / 29-05-2013 08:26

RépondreQuote
Posté : 29/05/2013 10:25
Mamoule
(@mamoule)
Membre de bonne réputation

Je ne suis pas dys, mais je fais des mauvais rèves de l'école soviètique car je suis née là bas. Je trouve qu'en France le sistème scolaire c'est 1000 fois pire que le sistème soviètique :paf car en France ce sistème est très élitiste.

A l'URSS des exclusions des étrablissements scolaires étaient inimaginables, ainsi que les conseils de discipline ... 😮

Les élèves en France sont catalogués. 😐

Les enfants dys se retrouvent souvent dans des situations dans lesquelles ils perdent confiance en eux tendis qu'ils doivent être mise en confiance. 😀

Hier mon amie m'a dit que son fils dys en 2 pro était en stage pro et qu'il se sentait bien et fier de savoir faire qq chose avec ses propres mains. "C'est très important pour nos enfants qui n'ont toujours pas eu confoence en eux" a rajouté mon amie.

Message édité par : Mamoule / 30-05-2013 14:04

RépondreQuote
Posté : 30/05/2013 3:54
Mamoule
(@mamoule)
Membre de bonne réputation
Citation : LAC 

Pour le moment, rien au niveau de l'E.N. n'est prévu pour accueillir des enfants multi dys sévères.

Le medecin scolaire a dit cela au sujet de notre fils...

Il faut les accompagner, mais il y a des choses qui ne dependent pas des parents.

RépondreQuote
Posté : 30/05/2013 4:07
minouchette
(@minouchette)
Membre éminent

pourtant si, je crois que l'accompagnement constant et le coaching des parents, fait une différence dans le devenir de ces enfants.

RépondreQuote
Posté : 03/06/2013 11:04
loungta
(@loungta)
Membre estimable

Qu'il choisisse les matières qu'il aime et ce qui l'interressent année après année 😉

2tudes longues ou courtes l'important est que l'école ne le rende pas malheureux

Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage.

RépondreQuote
Posté : 06/06/2013 11:47
Mamoule
(@mamoule)
Membre de bonne réputation

Le problème c'est qu'il déteste l'école qui l'a fait souffrir.

Il a bien commencé l'année de 6 eme en faisant des efforts. Il a des résultats très correctes, mais à quel prix ?

Il n'en peut plus, il est à mi-temps depuis mai car il a craqué, il n'arrive plus à se concentrer en classe, il a été arrêté pour le stress.

Il faut dire que le collège n’ayant pas beaucoup de volonté de s'en occuper l'a fait vivre une situation très difficile (une fausse accusation) juste avant la réunion pédagogique pendant laquelle le principal avait intervenu en disant: 'on m'oblige d'accepter les élèves en situation de handicap, mais sans me donner des moyens"... Le médecin scolaire et l'enseignant référent ont confirmé l'orientation ordinaire. Une action contre notre famille a suivi trois jours après (fausse accusation de notre famille)... On a été obligé de contacter un représentant de la justice car de la part du collège il y a avait des entorses à la loi... Sans parler des antidépresseurs pour les parents. 😐

Donc les efforts de notre fils bafoués, perte de confiance, refus de travailler, pitreries en classe ... Pourtant tous les profs soulignent ces capacités et son potentiel.

:paf

On va visiter une ULIS demain.

RépondreQuote
Posté : 12/06/2013 1:29
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Lors de la visite, prenez le temps de poser toutes les questions qui vous passent par la tête.

Demandez bien quels sont les troubles des élèves qui y sont accueillis, les temps d'ULIS qui leur sont réservés, les types d'aménagements mis en place etc.

RépondreQuote
Posté : 12/06/2013 10:09
Mamoule
(@mamoule)
Membre de bonne réputation

Hier nous avons visité le collège avec les futurs élèves des 6èmes (notre fils rentre en 5eme ULIS TFC).

Nous avons parlé avec l'enseignante responsable de l'ULIS. Elle a intervenu devant tous les parents et enfants afin de presenter le proget de l'ULIS.

Nous avons parlé avec elle après et nous avons vu la classe.

Ils acceuillent les enfants avec les troubles d'aprrentissage de tout genre.

Ils ont l'habitude des dys.

Chaque élève integre une classe de son niveau et a un programe individualisé.

Ils passent les contôles dans leur local avec le matériel aménagé pour LEUR cas.

C'est vraiment indivudualisé.

Les dys ont des phtocopies agrandies, plus de temps, le materiel informatique, les tableaux...

Chaque élève de cette clase a son table avec son matériel.

Ils peuvent venir dans cette classe si ils sont fatuigés ou pour fair le travail personnalisé.

Ils font tout pour que l'enfant se sent en confiance.

Nous avons eu une bonne impression :b

La semaine prochaine nous y revenons pour un rdv d'inscription.

RépondreQuote
Posté : 14/06/2013 2:27
minouchette
(@minouchette)
Membre éminent

Pourquoi pas ; passez par ce chemin si nécessaire, à l'époque cela n'existait pas vers chez moi.

Je garde un bon souvenir de ma visite des classes spéciales dys au collège de La Cathèdrale st Maurice (49).

RépondreQuote
Posté : 14/06/2013 9:40
Mamoule
(@mamoule)
Membre de bonne réputation

Oui, c'est personnalisé et aménagé et tient compte des difficultés de chaque élève.

Mon fils aura moins d'anglais et d'histoire.

Mais il aura tous les contrôles aménagés et pas de notes à prendre.

Dispositif pour apprendre "autrement", c'est à dire à l'aide de l'informatique et plus ludique pour éviter tout ce qui met en difficulté et échec.

RépondreQuote
Posté : 19/06/2013 1:28
Mamoule
(@mamoule)
Membre de bonne réputation

La classe sera équipée des scanneurs.

RépondreQuote
Posté : 19/06/2013 1:30
Share: