Forum

Forum

Faurum

dyslexie et collège
 
Notifications
Clear all

dyslexie et collège  

blan-dine
(@blan-dine)
Nouveau membre

bonjour,

je suis nouvelle parmi vous et j'ai besoin de réponses à mes questions.

ma fille de 9ans et demi est dyslexique et dysorthographique, tout cela diagnostiqué depuis 2ans et demi et suivi orthophonique à la clé depuis ce temps.

elle est en ce2 apres avoir redoublé son ce1.

je sais que je vois loin, mais son grand frere venant de rentrer au collège je commence à me poser la question : ma puce y arrivera t elle ? comment cela va t il se passer pour elle ? ....

j'avoue etre inquiete pour elle, elle est vraimetn très intellignete et brillante à l'oral mais l'ecrit ... et le collège n'est pas comme la primaire ......

auriez vous des experiences à me faire partager à ce sujet ? et vos enfants ?

merci d'avance

Quote
Topic starter Posté : 27/12/2012 11:39 pm
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour,

En parcourant les forums vous trouverez certaines réponses à vos inquiétudes bien légitimes.

Une chose pour vous rassurer : un enfant dys évolue à son rythme et a besoin de temps. Il est donc difficile de se projeter dans l'avenir. Mais nos enfants sont surprenants, il faut surtout avoir confiance en eux tout en leur donnant les moyens de pouvoir compenser leurs troubles au niveau scolaire.

S'inquiéter est normal, mais avec le temps votre enfant va évoluer et vous surprendra.

Prenez le temps de découvrir les différents sujets dans les forums, vous verrez plusieurs routes possibles pour nos dys pour qu'ils trouvent enfin leur voie.

Cordialement.

RépondreQuote
Posté : 28/12/2012 12:07 pm
thom1705
(@thom1705)
Membre éminent

Je pense que le primaire est certainement plus difficile pour l'enfant car un enseignant unique qui si il ne veut pas jouer le jeu, laissera votre enfant en souffrance durant toute l'année scolaire.

De plus le primaire est vraiment un lieu d'apprentissage de la lecture et de lecons apprises par coeur.

Le colége est un lieu ou l'enfant a plusieurs interlocuteurs, qui peuvent donc s'echanger des avis sur votre enfant et donc être plus temperer dans leur appréciation. de plus au collége il y a une participation orale plus importante qui sert à l'enseignant de s'assurer de la bonne compréhension.

Il faut vous servir de l'infirmiere scolaire pour bien sensibiliser l'équipe pédagogique sur les aides à mettre en place. Par exemple en francais dictée à trou et lecture à haute vois que sur accord de l'enfant.

Pour vosu rassurez mon fils a été detecté en 4éme, cela ne l'a pas empêché d'avoir de bons résultats dés la 6éme, malgré une place d'avant dernier en primaiore et des évaluations de cm2 catastrophique.

Il est maintenant en terminale STG et son bac francais s'est bien passé.

Votre fille est intelligente et donc mettra en place par elle même un mode de fonctionnement qui lui permettra de mieux se sentir en secondaire.

avec une attitude positive en classe, une bonne participation orale votre enfant donera envie aux enseignants l'envie de l'aider.

votre soutien est indispensable pour lui rappeler cette régle de base.

votre fille va vous surprendre au delà de vos espérance 😉

Thierry

RépondreQuote
Posté : 28/12/2012 2:09 pm
venus15
(@venus15)
Membre éminent

Bonjour,

Il est bien normale que vous sous posiez toutes ces questions.

Nous voulons tous les amenenez vers l'autonomie et surtout nous pensons à éviter le découragement la perte d'estime de sois.

Le parcours est bien souvent compliqué mais sachez que ce que vous déciderez pour son orientation sera la solution vous etes en contact tout les jours, vous ressentez, vous vous interrogez et donc vous ferez ce qui sera le mieux pour lui.

Pour mon fils nous avons demandé une intégration en classe ordinaire pour l'ensemble des cours sauf en francais ou la il est rattaché à une classe Ulis pour bénéficier de cours individuels. Et pour le décharger il n'a pas non plus de cours d'anglais.

On nous a fortement déconseillé cette mise en place surtout pour des problèmes d'effectif au sein de l'éducation nationale.

L'école qui été ok pour cette organisation était réputée Elitiste, et a effectif surchargé , les professeurs rétissant soit disant à la différence. Nous étions donc des parents inconscients, mettant en danger notre enfant etc etc.....

Sauf que lui c'est là qu'il voulais allez. Ces copains et c'est important aussi, étaient scolarisés dans cette école. Nous avons donc tenu bon sans demander de deuxième choix, et malgré toutes les cartes de culpapilités qu'ont a pu nous sortir.

On a douter bien sûr, on a eu peur de se tromper, mais on a resisté.

A la rentrée de septembre la tension était a son maximum qui à raison ?

Et bien hourra !! c'est nous !!

En classe ordinaire il est délégué de classe c'est vous dire les problème d'école élitiste !!!

Tout ce passe au mieux

J'ai vu ces professeurs pour les remercier de l'accueil fait à notre fils. Ils sont tous épater. Ils avaient tous une appréhension, ils sont bouche baie et n'arrête pas de me parler de son intéligence tellement cela les intrigues.

"Comment un enfant qui n'arrive pas lire peut il avoir des notes se situant entre 13 et 18/20 ?"

Bien sur il a une AVS lors des évaluantions pour la lecture des consignes et la production écrite.

Notre fils bouscule les idées recues et du haut de ses 1 metre 45, il interroge et je suis sur qu'il fait bouger les mentalitées.

Donc, pour l'instant tout va bien, bien sur il y a du travail et de l'energie puissance trois à fournir par notre fils mais vous savez un enfant bien sa tête fait des miracles.

N'oublier pas c'est vous qui le connaissez le mieux c'est vous qui ferez le bon choix. On vous expliquera que vous y mettez trop d'affectif que vos idées sont donc perturbées ne les écoutes pas, c'est aussi ce qui fait votre force.

Florence

RépondreQuote
Posté : 30/12/2012 11:40 am
plum
 plum
(@plum)
Membre estimable

Très beau témoignage de Venus15, qui fait chaud au coeur, c'est vrai que nous connaissons nos enfants, nous devons les écouter, les encourager et surtout croire en eux.

C'est parfois difficile d'être opposé aux professionnels qui entourent nos enfants, mais nous devons le faire si nous croyons que d'autres choix sont possibles. Je crois que c'est trop souvent l'ignorance face aux troubles que présentent nos enfants qui fait que certaines décisions sont prises, ou phrases sont dites à l'encontre de nos enfants.

Bon courage.

Plum

RépondreQuote
Posté : 30/12/2012 11:01 pm
chou
 chou
(@chou)
Membre éminent

je dys discographique sévère j'ai 19 j'ai fait mon collège avec 12 de moyen grasse a un pai et a une longue explication a chaque rentre a l'équipe pédagogique et a les camarades de classe . j'ai un BEP carrière sanitaire et social et cette année le bac .

RépondreQuote
Posté : 03/01/2013 7:36 pm
Share: