Forum

Faurum

CONSULTATION PSY  

  RSS
Delphine-Ad
(@Delphine-Ad)
Nouveau membre

Mon fils (dyslexique) est en 6ème.

Malgré une scolarité complexe il a toujours eu des résultats corrects. Mais cette année c’est l’effondrement et mon fils perd pied malgré l’ordi en classe.

J’en ai assez d’entendre des gens bien intentionnés m’expliquer la vie : que je suis une mère excessive qui étouffe son fils, qu’il est juste fainéant ou qu’il a des problèmes psychologiques ou sociaux. Je n’en peux plus non plus de financer des séances d’orthophonie qui ne montrent aucun résultat (je n’ai pas de mutuelle…).

Mon fils est juste dys. Il lutte, il travaille et il souffre et le voir ainsi est un supplice.

Nous tentons une nouvelle stratégie : la « stratégie de la fiche ». Mon fils me lit ses leçons à haute voix et moi je rédige des fiches simplifiées, claires et colorées qui résument chaque leçon façon logique. Le lendemain, on reprend les fiches et on les relit ensemble pour voir s’il a bien tout compris et retenu. Il connait toutes ses fiches impec… et pourtant… les notes sont toujours basses. Il n’arrive pas à gérer les contrôles : gestion du temps / rédaction des réponses / stress ? / retrouver dans les leçons les éléments à apporter à une question détournée…

Je ne sais plus que faire…

Adrien n’en peut plus des rdv, des bilans et des spécialistes. Il bloque.

J’envisageais peut être d’aller consulter moi-même pour être conseillée sur la bonne attitude à adopter pour aider mon fils. Qu’en pensez-vous ?

Quote
Posté : 17/04/2013 2:17
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Supendre les rééducations pour un temps est tout à fait envisageable et surement pas nocif.

La fatigue est le pire ennemi des dys, il faut s'arranger pour préserver les temps de repos et aussi de "glande" pour se ressourcer.

Le PPS de votre fils est il respecté: tiers temps, tolérence pour l'ortho, etc...

GENE

RépondreQuote
Posté : 17/04/2013 3:39
simoni2013
(@simoni2013)
Nouveau membre

Mon fils aussi est dyslexique. Il y a 1 an il a fait un blocage ; il n’arrivait plus à faire un simple calcul. L’orthophoniste m’a conseillé de le faire suivre par un psychologue. Le résultat s’est vite fait sentir car il a extériorisé ses angoisses avant les exams.

Tout ça coûte de l’argent. Heureusement, que ma mutuelle rembourse bien. Du coup je vous conseille de prendre une mutuelle comme la mienne car vous en aurait besoin pour votre enfant.

Tenez, j’ai choisi la mienne en simulant un devis sur Mutuelles-Comparateur.fr . Il présente des formules familiales fiables à des tarifs raisonnables.

Message édité par : simoni2013 / 23-04-2013 11:32

RépondreQuote
Posté : 22/04/2013 9:11
Nath91
(@Nath91)
Membre de confiance

mon fils est en 6è classique avec un peu d'aménagement et il s'en sort pas trop mal. la consultation chez un psy m' a souvent été conseillée depuis son CE2. J'ai commencé avec le cmpp mais la relation avec le psy ne collait pas. j'ai abandonné. A aujourd'hui, c'est mon fils qui m'en fait la demande. j'ai un rendez-vous en mai avec un pédopsychaitre privé.

Tout ça pour vous dire, en grandissant, ça change. J'avais peur pour sa 6è car il sortait de 2 ans de clis et en fait, c'est lui qui m'a épaté. Il a gagné en autonomie, une plus grande confiance en lui malgré la fatigue qui se ressent.

Concernant les séances d'orthophonie, vous pouvez demander, s'il est reconnu dyslexique, à votre médecin une prise en charge à 100 % par la cpam.

RépondreQuote
Posté : 29/04/2013 4:11
Solia
(@Solia)
Nouveau membre

Bonjour, ma fille est dys, j'ai hésité à prendre la décision de l'accompagner voir un psychologue, puis j'ai compris qu' il était parfois difficile pour D de me parler de ses difficultés. D est volontaire, elle a réellment envie de bien faire et sa plus grande crainte est de décevoir son entourage et les personnes qui la suivent. Elle a tendance à ne pas avoir confiance en elle... Elle se met une grosse pression et c'est sûrement pas à moi ( suivant son caractère) qu'elle dira ses inquiétudes ou encore ses anxiétés. La psychothérapie a pour but de permettre au jeune d'avoir un espace de parole où il peut y déposer ses mots/maux, de plus, elle peut être parfois être bénéfique aussi pour les parents qui deviennent accompagnant de l'enfant et non récepteur de leurs angoisses. Le suivi en Cmpp est totalement pris en charge par la cpam. Dans un premier temps des consultations avec un pédopsychiatre auront lieu et celui-ci conseillera ou pas un suivi psychologique. Rappel le psychiatre est médecin et peut donc prescrire des traitements médicamenteux, le psychologue n'est pas médecin et entamera l'analyse avec le patient afin d'aboutir à un cheminement, une réflexion personnelle. Si besoin, l'enfant peut bénéficier d'un bon de transport taxi de l'établissement scolaire au CMPP et retour, enfaire la demande au CMPP, en général prise à 100% des transports. Cordialement.

Solia

RépondreQuote
Posté : 30/04/2013 11:16
Claude
(@Claude)
Membre noble

Le problème avec les CMPP, c'est que les psychologuesz sont psychanalystes en général. Nos dys ont besoin de parler de leurs angoisses mais aussi de trouver des méthodes et procédures pour les diminuer. Un psychologue cognitiviste est bien plus adapté à leurs problèmes !

Lorsque les CMPP proposeront des psychologues cognitivistes, peut-être pourrons-nous y amener nos enfants en toute quiétude quand à la thérapie entreprise.

RépondreQuote
Posté : 01/05/2013 9:55
Solia
(@Solia)
Nouveau membre

Cela dépendera aussi du lien thérapeutique qu'il y a entre l'enfant et son thérapeute. Congnitiviste ou pas, la démarche d' accompagner son enfant chez un psy peut ête parfois difficile, mais l'essentiel n'est-il pas de le protéger de ses angoisses? tout ça se voit au cas par cas. Le cognitivisme est une méthode très intéressante mais environ de 50€ la séance. 😉 Cordialement.

Solia

RépondreQuote
Posté : 01/05/2013 11:20
Share:

Veuillez Connexion ou Inscription