Forum

Faurum

Avis de parents sur...
 
Notifications
Clear all

Avis de parents sur ecole du Cérène ?  

  RSS
acaalm
(@acaalm)
Membre actif

Qui connaît l'école du Cerène ?

je suis allée à une réunion d'information sur les méthodes pédagogiques, les petits effectifs... Bref, ça me semble bien.

Avez-vous des enfants qui sont passés par là ? Que sont-ils devenus ? Quel est votre avis ?

Avez-vous obtenu un financement de la MDPH pour régler la scolarité (en partie) ?

Merci

Quote
Posté : 31/05/2015 1:25
CStef
(@CStef)
Membre estimable

Mon fils est en troisième mais j'avoue que si j'avais eu connaissance auparavant de ces écoles ... je leur aurais peut-être demandé un avis par rapport à la scolarité mon fils et peut-être envisagé une intégration ! Quels sont leurs critères d'intégration ?

Je suis désolée, je ne peux pas en dire beaucoup plus puisque j'ai découvert seulement il y a quelques semaines !

RépondreQuote
Posté : 02/06/2015 3:37
sabrinanou
(@sabrinanou)
Nouveau membre

bonjour je relance le sujet pour avoir des avis sur lécole et des infos sur les prises en charges MDPH et de transports

MERCI

RépondreQuote
Posté : 27/02/2018 3:50
REFLO75
(@REFLO75)
Membre de confiance

Bonjour,

J'avais répondu partiellement sur ce site à des questions sur cette école avec plusieurs annexes (12, 15, 17) une classe intégrée à St Croix de Neuilly.

Cette école répond aux besoins de mon fils (Dyslexique et dysphasique sévère, dyspraxique et dyscalculique modéré, troubles de l'attention avec impulsivité et précoce). Il y a toujours des points d'améliorations à signaler mais on arrive avec un passif qui nous permet d'être dans l'ajustement par rapport à ce que l'on a déjà vécu avant cette école.

Grâce à l'adaptation des méthodes d'acquisition (jeton, couleurs, logiciels adaptés sur ordinateur, renforcement...) mon fils n'est plus pathologique en dyscalculie. Il évolue et c'est ce que j'attends d'une équipe pédagogique.

Chaque individu est différent par rapport à ses besoins en compensation. Sa vitesse d'adaptation aux outils qui lui sont proposés est variable (séances d'orthophonie, d'orthoptie, d'ergothérapie en sus de la scolarité).

J'ai en face de moi un enfant qui s'approprie certains outils et pas d'autres. Après le système classique impose un rythme des acquisitions alors que ces enfants ne rentrent pas de ce cadre. Avant le CERENE, une institutrice m'a dit que mon fils n'avait pas sa place à l'EN car classes surchargées (+ 28 élèves en CP).

Après une longue réflexion à la sortie de la maternelle et de questionnement sur la capacité de garantir un niveau financier pour tenir 2 à 3 ans, nous avons choisi avec mon mari cette école le CERENE.

La sortie de l'EN ferme des portes d'accès à la scolarité dite "normale", les difficultés de choix informatiques sur dossier scolaire après la 3ème s'imposent aussi à la famille d'un enfant avec un handicap. Les démarches sont compliquées.

Le passage d'un examen à Cachan alors qu'un enfant "normal" de l'EN n'arriverait peut être pas à obtenir son brevet dans ces conditions puisqu'une partie des notes annuelles sont prises en compte pour l'obtention du Brevet dans le circuit classique alors que l'examen sanctionne toutes les matières étudiées en 3ème au CERENE.

On peut s'interroger avec l'évolution du BAC de l'égalité de la valeur d'un examen qui ne sera plus national mais lié à un établissement face à ce clivage des enfants avec handicap obligés de toujours être plus dans l'effort que celui qui est dans l'école à 5 min de son domicile. Cet enfant "normal" a le temps de faire autre chose notamment du sport et des activités du fait des moindres contraintes logistiques liées à la proximité de son école.

Un parcours pas aisé 3 heures de transports par jour pour moi, 1h30 pour mon fils dès le CE2 (annexe du XVème). Heureusement que j'ai l'expérience des transports scolaires de l'éducation nationale en milieu rural.

L'histoire des attentats, des évènements, grève des approvisionnements, inondations, coupe du monde et autres embuches quotidiennes des usagers des transports en commun sur la région parisienne. J'ai fait le pédi-bus-métro pour d'autres parents bloqués dans les embouteillages (je ne compte plus le temps de trajet quotidien départ à 7h30 retour à 19H avec une plage de travail obligatoire réduite à 80% pour tenir les obligations travail-famille).

Le changement de cursus de la formation des orthophonistes (1 an de formation en plus) a induit l'absence de sortie d'orthophoniste diplômé si j'ai bien compris les difficultés pour obtenir des séances en 2017.

Certains vous dirons un an dans une vie ce n'est rien, sauf que cela s'accumule avec le reste des difficultés vécues (absence de médecin scolaire, ...).

J'estime que l'anticipation de la société doit être de maintenir un dépistage suffisant donc de tenir l'objectif de ne pas laisser des enfants décrocher du système. L'équipe actuelle est dans cette démarche de signaler à la famille les points faibles mais aussi de s'appuyer sur les points forts de l'élève. Je n'ai pas eu ce type d'échange avant le CERENE.

Au final vous avez des enfants qui sont ralentis à chaque instant de leur scolarité du fait du manque de place adaptée à l'éducation nationale et le détachement des agents par rapport à l'individu "élève".

Il faut avoir un réseau pour obtenir les informations au bon moment et surtout avoir l'énergie pour se substituer à l'absence de coordination interdisciplinaire (scolarité, santé, ...).

Il faut savoir que l'état de guerre je le vie en famille depuis l'entrée à l'école primaire de mon fils. Les dysfonctionnements ont été notre quotidien au détriment de ma santé.

L'inertie des services désignés comme compétents depuis la maternelle, la lourdeur de la mise en place des aménagements en milieu scolaire ordinaire (mise en place tardive d'un AVS à l'EN en CE1 avec incompatibilité organisée pour des parents qui tentent de maintenir une activité professionnelle et de garantir un minimum de revenus nécessaires aux frais de gestion logistique du fait de la localisation des séances d'orthophonie, d'ergothérapie, de psychomotricité, suivi CMP, ...).

Vous avez en face de vous des personnes qui ont des principes d'égalité et d'équité pas adaptés à vos besoins spécifiques.

Vous n'entrez pas dans la case informatique dédiée au handicap.

A vous de chercher les moyens d'obtenir des compensations adaptées à votre enfant, des aides car vous avez besoin d'un accompagnement pour les transports voir avec votre médecin référent SS le formulaire CERFA sur justificatifs médical, + Cerfa avec ALD 100%.

Vous seriez dans une école classique avec CLIS ou ULIS vous auriez droit à un véhicule "STIF"

Vous devez vous justifiez sur vos choix familiaux qui au final n'en sont pas puisque pour moi le choix est justement d'avoir plusieurs solutions adaptées à votre situation.

Je n'ai jamais eu le choix pour mon fils car on ne m'a jamais proposé d'autres solutions. J'ai cherché les solutions par mes propres moyens.

Il faut rédiger un projet de vie sur 2 ans en n'ayant pas la certitude d'obtenir un suivi médical adapté (nombre de place en protocole hospitalier limité, pas toujours les informations sur les praticiens libéraux dont les pratiques professionnelles sont reconnues et adaptées aux besoins de votre enfant...).

Après il ne faut rien lâcher.

Si vous pensez ne pas avoir droit à certaines aides, il faut faire la demande et les dossiers. Vous rapprocher d'associations qui peuvent vous expliquer les démarches à entreprendre.

Demande d'aide de prise en charge des frais notamment pour un bilan neurologique + 800 €, séances d'ergothérapie 2400€ par an qui ne sont pas remboursés par la SS, dossier d'aides financières auprès de la SS, mutuelle, fondation, action sociale de votre ville, de votre département ...

En fonction de votre situation des financements peuvent être envisagés.

A vous de voir si votre enfant peu avec votre appui s'adapter à ce nouvel environnement scolaire.

Il peut aussi faire un essai dans cette école si vous avez un doute sur le rythme à vivre avec le temps des transports en plus de la journée de scolarité.

Bon courage

REFLO75

RépondreQuote
Posté : 28/02/2018 12:13
REFLO75
(@REFLO75)
Membre de confiance

Bonjour,

Je viens d'apprendre l'ouverture à Lyon de l'école CERENE.

Une plaquette a été transmise aux parents d'élève pour information et diffusion aux autres parents intéressés par cette approche éducative d'enfants ayant des troubles cognitifs (MultiDys, TDA - H, haut potentiel ...).

voici des extraits de la plaquette n'ayant pas réussi à ajouter une pièce jointe au message.

--------------------------------------------------------------------------------------

RÉUNIONS D'INFORMATION SUR L’OUVERTURE À LYON

Hervé Glasel présentera l'Ecole CERENE :

RÉUNIONS D'INFORMATION SUR L’OUVERTURE DU CENTRE DE DIAGNOSTIC À LYON

Nathalie Khann présentera la démarche du bilan Cerene :

• 29 mars de 17h à 18h30

• 5 avril de 17h à 18h30

• 24 avril de 17h à 18h30

• 17 mai de 17h à 18h30

• 7 juin de 17h à 18h30

Pour assister à l’une de ces réunions merci de vous inscrire à l’adresse lyon@cerene-education.f

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cordialement

REFLO75

RépondreQuote
Posté : 20/03/2018 9:22
Share: