Forum

Faurum

apprentissage lectu...
 
Notifications
Clear all

apprentissage lecture CP  

Page 1 / 2
  RSS
jaguar
(@jaguar)
Membre éminent

Bonjour,

Mon plus jeune fils est en CP cet année.

Son enseignante demande à ce que nous le faisions lire tous les jours des mots tels que "dans la classe, rentrée, maîtresse, garçon, fille ainsi que les prénoms des enfants de la classe..)

Elle nous demande de ne pas les faire déchiffrer ni montrer les syllabes ni les son "complexes" tel que le "an" de dans car nous allons les perturber.

Il ne faut pas qu'il connaisse les phrases par coeur mais plutôt reconnaitre les mots dans le désordre.

Elle ne veut pas non plus que nous colorions les sons (j'avais repassé en bleu le son "an" dans le mot dans et le on dans le mot "garçon").

Elle m'a indiqué que ces sons serait vu lors du dernier trimestre et qu'il ne faut surtout pas les lui montrer.

Par contre sur sa fiche d'étude du son "a", il y a dans la case : je vois "a" mais je n'entends pas "a" des mots tels que dans et maîtresse, et certains noms de la classe.

Sur la fiche du son "o", il y a aussi le son "au" et "eau" en même temps.n'est ce pas perturbateur de mélanger tout d'un coup ?

Mon fils est suivi en orthophonie depuis qu'il est petit pour un retard de langage et mes deux ainées sont dys...

Pensez-vous que je perturbe mon fils dans son apprentissage de la lecture si je lui souligne les syllabes et repassé en bleu les son "an" et "on" pour l'aider à reconnaitre le mot ? :#

Est ce que je peux "créer" une dyslexie chez mon fils si je l'inciter à déchiffrer pour l'aider à reconnaitre les mots donner par la maîtresse ?

Je vous remercie de m'indiquer si je fais fausse route.

Quote
Posté : 25/09/2012 10:53
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour,

Difficile pour nous de vous répondre, nous ne sommes pas des spécialistes de l'apprentissage de la lecture et de ses mécanismes complexes.

Je pense qu'il serait bien que vous en parliez avec l'orthophoniste, que vous lui montriez la méthode de lecture proposée par l'enseignante.

L'orthophoniste peut d'ailleurs tout à fait se mettre en relation avec l'enseignante pour expliquer les risques (si elle estime qu'ils existent) et donner des conseils étant donnée que votre enfant a présenté un retard de langage et que ses deux aînées sont dys.

Au cas où l'enseignante ne serait pas favorable à un échange avec l'orthophoniste, cette dernière peut tout à fait reprendre avec votre enfant les bases de l'apprentissage en fonction de ses besoins.

Avez-vous dit à l'enseignante que vos deux aînées étaient dys et que votre enfant a présenté un retard de lecture ? La méthode de lecture deviendra t-elle syllabique dans le temps ?

Cordialement.

RépondreQuote
Posté : 25/09/2012 11:46
jaguar
(@jaguar)
Membre éminent

Bonjour,

Son enseignante est au courant qu'il est suivi en orthophonie mais ne sait pas pour mes deux autres enfants.

Je ne sais pas si la méthode deviendre syllabique mais pour l'instant c'est du global puisque elle ne veut pas qu'on les fasse déchifrer ni découper les mots en syllabes ni "colorer" les sons.

je pense et j'espère qu'elle intègre les sons en classe mais je pense qu'elle ne veut pas que l'on s'en mèle. ce que je peux comprendre mais je ne cherche pas à lui apprendre à lire par moi-même mais l'aider à lire les mots qu'elle donne uniquement.

Lors de la réunion de rentrée, elle n'a parlé que de logistique pendant 1H30.

J'ai demandé un rendez-vous mais elle ne souhaite pas me rencontre pour l'instant. Elle observe mon fils. 😮

RépondreQuote
Posté : 25/09/2012 12:57
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Le mieux est de faire le point avec l'orthophoniste pour le moment. Apportez les supports de lecture utilisés en classe et il pourra faire le point.

C'est l'orthophoniste qui pourra vous aider concrètement.

Mais une chose est sûre : il ne faut pas embrouiller votre enfant dans les apprentissages. L'apprentissage de la lecture est un mécanisme complexe.

Vous êtes vigilante, c'est l'essentiel.

RépondreQuote
Posté : 25/09/2012 3:29
AnneNhauneem
(@AnneNhauneem)
Membre de bonne réputation

Comme Lac, je dirais priorité à l'orthophoniste, prendre conseils auprès d'elle.

Du global donc au démarrage, c'est assez classique, est-ce utile ou pas pour un dys?

Déjà il s'agit de global où l'on cherche de la mémorisation,

donc ce n'est pas l'horrible global que j'ai connu avec ma fille.

Cet horrible global consistait en petits livres avec images et textes,

et l'enfant lisait le texte.Comme l'histoire était répétée, l'enfant connaissait l'histoire,

et le soir devant les parents cela faisait illusion.Sauf que l'enfant rajoutait des mots et en enlevait, signe qu'il ne lisait pas mais racontait l'histoire apprise.

Nous n'avions aucune consigne sur apprendre à reconnaitre tel ou tel mot dans le désordre.

Bref, j'ignore si cela servait à certains élèves, mais à ma fille cela ne fut qu'une perte de temps.

Là , vous faites du global avec une certaine volonté de mémorisation.

alors pourquoi ne pas jouer le jeu et voir comment votre enfant réussit à apprendre.

s'il apprend , OK, si c'est la galère, ben pas la peine de s'exciter.

Je trouve par contre que vous avez tort de lui mélanger de la reconnaisance de sons non encore appris.

Il faut voir ce qui est déjà appris (vous parlez du a, la lettre a isolée, ou les la,ma, ta, sa?,... à l'école,

et chez l'orthophoniste?

Parce que si la scolarité de ma fille était refaite, je ferais le syllabique à la maison, avec une méthode-livret éprouvé, et ce dès la maternelle.Sachant que ma fille n'avait aucun soucis de phono, et que son retard en apprentissage de la lecture a été un retard d'apprentissage, un retard de mémorisation, et les soucis visuels allant de la motricité (qs le boulot chez l'orthoptiste) aux troubles de type fenètre attentionnelle, où là aussi l'orthoptiste était plus au courant que l'orthophoniste.

donc faites du syllabiques, le plus tot possible, mais en accord avec l'orthophoniste pour savoir quelle progression adopter.

mais je ne ferais pas le mélange que vous faites actuellement.

RépondreQuote
Posté : 25/09/2012 6:21
AnneNhauneem
(@AnneNhauneem)
Membre de bonne réputation

Je reviens sur certains points.

Lorsque je dis démarrage en global c'est assez classique, cela ne veut pas dire que je cautionne, mais que c'est une démarche habituelle.Et comme il est fait du phono en parallèle, on dit mais non c'est du mixte.

C'est vrai, sauf que le temps passé à faire ce global est pris sur le temps de l'automatisation de la syllabique.

Or tout est fait pour perdre du temps, de la maternelle au CP.

Les raisons sont politiques.Arrivent en avance et prèts pour les apprentissages les enfants de milieux sociaux supérieurs.

Sont en retard les enfants de milieux sociaux faibles, les enfants issus de l'immigration.

Le but de l'école française a été clairement de ralentir les apprentissages pour permettre de mettre en place ces apprentissages seulement après une certaine régularisation des différences.

On peut discuter du bien fondé ou non de cette politique, mais c'est un fait, ralentir, repousser les apprentissages.

Alors pourquoi je raconte cela.C'est que si on admet chez les dys une durée d'apprentissage de la lecture, du calcul, une durée plus longue que pour certains enfants,

alors le retard pris au démarrage des apprentissages de la lecture, du calcul, va concentrer sur une période plus courte les exigences d'acquisition de la lecture, du calcul.

Maintenant, la bonne chose pour les dys et leur famille, c'est qu'ils peuvent utiliser ce temps retardé du début pour eux commencer à apprendre à lire et compter.Anticiper l'école est la bonne solution en cas de dys.

Cela nécessite de détecter les soucis très tot en cas de premier enfant dys.Mais en cas d'enfants suivants les choses devraient ètre plus faciles.

Alors je n'ai pas de conseils qui dépendront de chaque enfant.

Si l'enfant est déjà suivi pour trouble du langage, quelle surcharge ou au contraire quels appuis à commencer le syllabique dès la maternelle, c'est à voir.

Mais si comme ma gosse, aucun soucis de langage, de phono, il y aurait eu bénéfice à commencer l'automatisation bien avant le début du CP.Car idem, départ en global avec perte de temps, on vous dit les sons an et on seront vus au dernier trimestre, on n'ose imaginer les ail.

La vérité c'est que l'on peut faire nettement mieux que l'école.

PS1: et les retards s'accumulent pour les dys,

avec la fameuse maturation,

laissez le, chaque enfant a sa vitesse d'acquisition,son rythme, cela va se déclencher,...

bref, du retard au démarrage dans les apprentissages, du retard dans la détection des soucis,

le résultat ce sont tous les témoignages que l'on entend sur ce site.

sauf que pour faire maturer un fruit on sait faire, on ne le met pas de coté dans l'attente de sa maturation.

Faire maturer les enfants, c'est possible aussi.Cela demande une démarche volontariste.

PS2: je suis issu d'une famille où ma maman était enseignante au primaire,

j'ai entièrement délégué l'école fait son boulot,

lorsque les soucis ont commencé j'ai délégué également le pourquoi et le comment on allait réagir,

bon à un moment j'ai dit stop, laissez moi faire,

et rétrospectivement je n'aurais inscrit ma fille dans une école qu'en connaissance de cause de la méthode employée pour apprendre à lire, idem si un deuxième enfant était arrivé ...

Message édité par : AnneNhauneem / 26-09-2012 10:43

Message édité par : AnneNhauneem / 26-09-2012 10:49

RépondreQuote
Posté : 26/09/2012 12:25
AnneNhauneem
(@AnneNhauneem)
Membre de bonne réputation

On peut faire mieux que l'école en apprentissage,

on peut faire mieux que l'école en détection d'enfants à haut risques de difficultés dès la maternelle.

Pour ma gosse on pouvait savoir dès la maternelle qu'il fallait ètre vigilant dans les acquisitions, sans alarmer, mais en restant vigilants.Là encore retard, retard...

Or si des détections sont en place en maternelle, d'autres détections très simples à mettre en oeuvre permettraient de surveiller, voire d'anticiper certains enfants, certains soucis.

Mais le refus de stigmatiser , de cataloguer les enfants dès la maternelle, entraine le refus d'une telle mise en place.

J'ai eu de violents débats sur le site cartables à ce sujet avant que de me faire virer.

Mais le principe de réalité fait qu'on ne pourra pas toujours lutter contre cette détection.

Là encore, il s'agit pour les parents de se tenir au courant et de faire eux-mèmes ce que l'école refuse.

C'est un autre sujet.

RépondreQuote
Posté : 26/09/2012 1:03
AnneNhauneem
(@AnneNhauneem)
Membre de bonne réputation

Juste préciser que je n'ai aucune animosité envers les instits.

J'en parlais avec Claude l'autre jour, pour lui dire combien le travail des assoces comme apedys avaient porté leurs fruits.

Beaucoup d'instits sur le plan individuel sont réceptifs à chercher à comprendre l'enfant dys, comment l'aider ,etc...

Mon expérience du primaire et du collège, c'est beaucoup de gens qui sont aussi informés, à défaut d'ètre formés.

Et cela a été une grande aide pour ma fille.

Mais je critique l'institution,

et le début complètement raté où l'on pouvait faire neteement mieux.

La suite a été bonne, merci pour l'enfant.

RépondreQuote
Posté : 26/09/2012 1:09
sylvie27
(@sylvie27)
Membre de bonne réputation

Bonjour,

Il y a un truc qui me chagrine. Je croyais que cette nullité de methode global était maintenant interdite en CP. Est-ce que quelqu'un en sais plus ?

Sylvie

RépondreQuote
Posté : 26/09/2012 3:57
AnneNhauneem
(@AnneNhauneem)
Membre de bonne réputation
Citation : sylvie27 

Bonjour,

Il y a un truc qui me chagrine. Je croyais que cette nullité de methode global était maintenant interdite en CP. Est-ce que quelqu'un en sais plus ?  

Les enseignants disent que la globale n' a jamais existé puisqu'ils font parallèlement du phono, du syllabique, bref c'est toujours mixte.

Et cela reste un choix des instits, une liberté pédagogique.

Ils font avec la méthode qu'ils veulent.

Et c'est bien pour cela que j'ai dit, aux parents de choisir l'école en fonction de la méthode pratiquée au CP, lorsque cela est possible de le savoir, soit instit connue qui fait, va refaire le CP l'année prochaine, soit assurance auprès du directeur que pas de cela chez eux.Se renseigner et choisir.

Et aussi ne pas laisser l'école seule sur ce terrain.

On peut largement anticiper= faire avant,, on peut largement faire du parallèle= en mème temps, en syllabique.

RépondreQuote
Posté : 26/09/2012 4:11
sylvie27
(@sylvie27)
Membre de bonne réputation

Merci pour cette réponse claire.

D'un autre côté je ne regrette vraiment pas d'avoir associé aux méthodes des enseignents la bonne vielle méthode B.... pour mes 3 enfants. Comme ils sont Dys mixte ils ont aussi un besoin fondamental, dés le début de l'apprentissage, de comprendre que l'association de lettres permet de creer des sons et de comprendre qu'un jour ils pourrons lire un mot qu'ils n'ont jamais vu.

Sylvie

RépondreQuote
Posté : 26/09/2012 4:24
jaguar
(@jaguar)
Membre éminent

Bonjour,

Après avoir pris conseil auprès de son orthophoniste, je vais aider mon fils à mémoriser de manière globale les prénoms des filles de sa classe (dernier devoir à faire) sans le pousser à déchiffrer.

Le but est de ne pas faire trop différemment par rapport à la maitresse pour que mon fils ne soit pas en porte à faux entre nous deux.

Son orthophoniste m'indique que je peux lui faire un mémory pour l'aider et d'attendre de voir si la maîtresse passe à la phonologie après. Elle m'indique que c'est pour les entrainer à avoir des repères visuels

La fiche du son "a" ne contient que des mots appris globalement.

Il a compris comment combiner P+A =PA mais c'est tout. Je ne veux pas aller trop vite, je n'en ai pas trop le temps (2 autre enfants) et je ne veux pas qu'il soit mal à l'aise entre moi et son enseignante.

Son orthophoniste ma dit que je peux lui indiquer visuellement les sons tel que "ou" en modifiant leur couleur.

J'espère n'avoir pas été trop décousu dans mes explications.

RépondreQuote
Posté : 27/09/2012 4:30
AnneNhauneem
(@AnneNhauneem)
Membre de bonne réputation

Tout n'est pas très clair dans ce que vous avez convenu de faire avec l'ortho,

car vous dites je laisse le global sans pousser à déchiffrer, et quelques lignes plus loin,

il est dit que vous allez modifier la couleur du ou,

d'un coté vous n'avez pas le temps de faire plus en syllabique,

avec la A, Pet A, b et a, etc...

qui pourrait largement ètre fait avec un petit livret comportant une progression rationnelle,

mais vous allez lui mettre du grapho-phono nouveau comme le ou, donc aussi j'imagine le an et le on que vous mettiez déjà,

un truc jamais appris, non rationnellement présenté puisque au hasard d'un apprentissage de mots en global.

Oui, pas tout compris.

Je n'ai rien contre jouer le jeu de la maitresse, maintenant qu'il est dans cette classe.

Certains dys apprennent bien par coeur des mots, donc si c'est le cas et que ce n'est pas chronophage, ok.

si c'est la galère, je ferais le minimum syndical pour montrer sa bonne foi.

Et à coté de cela je commencerais la syllabique dès maintenant, perso j'aurais fait en maternelle tous les sons faciles au moins.

RépondreQuote
Posté : 27/09/2012 6:08
jaguar
(@jaguar)
Membre éminent

Bonjour,

Ce n'est pas clair dans ma tête donc c'est pas clair sur l'écran.

En fait, il connait tous les sons simples et je commencait à peine à lui montrer le son ou. j'ai utilisé une methode syllabique en fin de GS de maternelle et cet été. Il sait déchiffrer un mot simple.

Mais aujourd'hui, je ne souhaite pas le perturber car la maîtresse a une autre manière de faire et mon fils est hyper-sensible. Il prendrait mal une reflexion de l'enseignante et risque de se braquer et de poser le crayon.

Je préfère m'abstenir car j'ai peur de faire plus de mal que de bien même si cela me démange. Mes deux premiers enfant sont dysphasique, dyslexiques... et je me pose toujours la question : et si c'était moi qui les avait rendu dys en leur montrant une méthode syllabique, methode différente de la méthode de la maîtresse en CP ? Mais ainées n'ont pas eu de difficultés en CP. les difficultés sont arrivés après.

Je m'inquiète pour mon dernier et espère encore qu'il ne soit pas dys. comme mes ainées car j'ai du mal à faire front pour les aider scolairement .

Merci

RépondreQuote
Posté : 28/09/2012 12:17
AnneNhauneem
(@AnneNhauneem)
Membre de bonne réputation

Bravo pour votre boulot en GS et cet été.

Bravo aussi pour vos doutes actuels.

Maintenant, vous pouvez vous décomplexer, ce n'est pas vous qui avez créé les troubles des ainés.

et vous ne ferez aucun mal en faisant du syllabique, en continuant sur cette voie.

Simplement il faut ètre progressif, c'est là que suivre dans l'ordre un manuel est préférable à mélanger le syllabique lors du travail sur le global que donne la maitresse.

Mais pour tout ce que vous avez déjà bossé, vous pouvez lui montrer dans les mots à apprendre globalement.

La difficulté dans l'apprentissage de la correspondance grapho-phono fait que perso je recommanderai de ne pas se laisser abuser par le calendrier de la maitresse qui conviendra certainement à beaucoup, mais qui va accumuler sur une trop courte période pour votre enfant dys.

Donc si ce n'est pas en solo avec un manuel, demandez à l'ortho ce que vous pouvez faire, il en est où avec elle,

pouvez-vous montrer telle ou telle chose,...

Mais vous pouvez aussi dialoguer avec votre fils , sur comment il fait pour reconnaitre le mot.

C'est très intéressant, et vous pouveze dire, ben moi je vois plutot cette lettre là qui fait ...

laissez le dire et observez, c'est aussi une chance d'avoir son enfant en direct, comment il s'y prend,

ils sont souvent étonnants...

RépondreQuote
Posté : 28/09/2012 1:39
Page 1 / 2
Share: