Forum

Faurum

aménagements bac fr...
 

aménagements bac français et histoire géographie 1ère S  

  RSS
mam
 mam
(@mam)
Membre éminent

mon fils doit passer les épreuves anticipées et je voudrais savoir ce que je dois faire. l'enseignante référente m'a dit que le lycée me ferait passer les papiers pour faire la demande mais maintenant je me méfie de tout le monde malheureusement.

J' ai demandé la réunion de l'équipe de suivi de scolarité en urgence car après avoir rencontré le prof principal (2ème semaine de cours) les aménagements ne sont toujours pas mis en place. Mon fils a un PPS depuis 2 ans mais déjà l'an dernier la proviseur adjoint semblait penser que vu son âge il devait apprendre à se débrouiller....et trouvait normal qu'un professeur "estime" qu'il n'en avait pas besoin.

Pour en revenir au bac, j'ai lu que le correcteur d'orthographe ne serait pas autorisé pour le français , est-ce vrai? C'est la cata parce que sans ça je crains le pire.

Je souhaiterais demander une dispense de LV2 (à savoir que pour le brevet il avait été dispensé de LV1 et LV2), ordinateur avec antidote (comme dans l'année), tiers temps.

Pensez-vous que j'en demande trop? J'ai toujours l'impression de demander une faveur alors que mon fils en a besoin. Je ne pense pas que l'on interdirait des lunettes à un myope pour un examen mais c'est le cas pour nos enfants. En tout cas c'est ce que je ressent.

mam

Quote
Posté : 13/10/2011 6:03
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour,

Pour ce qui est du correcteur d'orthographe, il peut bien évidemment être utilisé pour l'épreuve de français ! Il n'est pas utilisable lorsque la matière porte sur les compétences en orthographe, par exemple lors de la dictée du DNB (Voir la Circulaire N°2006-215 DU 26-12-2006).

Il est difficile de vous dire si vous en demandez trop ou pas. Les demandes d'aménagements que vous faites doivent correspondre avec les besoins de votre enfant. Discutez-en avec l'orthophoniste et les autres professionnels de santé qui entourent votre enfant. Parlez également avec les enseignants impliqués dans le suivi de votre enfant.

Cordialement.

Message édité par : LAC / 13-10-2011 17:08

RépondreQuote
Posté : 13/10/2011 6:50
Claude
(@Claude)
Membre noble

Le professeur n'a pas à estimer tout seul si l'élève a besoin de ceci ou de cela. C'est une équipe qui décide. Si dans le PPS il y a marqué qu'il doit avoir ceci ou cela pour l'aider, le professeur doit le faire.

Le PPS est opposable en justice !!! Il faudrait que les enseignants s'en rendent compte maintenant, il est temps depuis 2005 !!!

Vous avez bien sûr le droit d'avoir l'ordinateur ET antidote pour le BAC de Français. C'est la MDPH qui a décidé qu'il devait en bénéficier, l'EN doit appliquer les décisions de la MDPH.

Vous pouvez demander la dispense de LV2 au BAC, il a obtenu cette dispense pour le brevet déjà et sa dyslexie n'a pas dû s'améliorer miraculeusement pour qu'il soit tout d'un coup capable de passer cet examen sans problème.

Si seulement tous les établissements scolaires pouvaient se former sur les lois, on aurait quand même moins de problèmes à la faire respecter.

Oui, vous avez raison lorsque vous comparez à un élève auquel on retirerait les lunettes pour passer les examens !!!

C'est inadmissible.

RépondreQuote
Posté : 14/10/2011 9:37
mam
 mam
(@mam)
Membre éminent

La réunion vient d'avoir lieu et enfin les aménagements vont être mis en place. Ils ne savent pas qu'un PPS doit être mis en place à la rentrée sans réunion. Heureusement que je n'ai pas attendu après les vacances comme me l'avait proposé l'enseignante référente!! Par contre pour eux un correcteur d'orthographe (antidote pour nous) ne peux être autorisé pour le bac français. Y a t'il un texte qui dit ça? Mon fils l'utilise toute l'année en français alors pourquoi le lui enlever pour l'examen.

Crainte du prof principal: avec l'ordi il est facile de tricher. Mon fils va donc avoir un ordi du lycée pour les contrôles (sauf pour le français!!!) mais problème il n'y a pas antidote. Les fautes ne seront pas compter, j'espère.

Enfin nous attendons et espérons comme toujours.

Merci encore à tous pour votre aide.

mam

mam

RépondreQuote
Posté : 14/10/2011 6:27
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Concernant l'utilisation des logiciels, voici ce que dit la circulaire N°2006-215 DU 26-12-2006 :

"3) Utilisation des aides techniques ou humaines

Ces aides doivent être en cohérence avec celles utilisées par l’élève au cours de la scolarité.

Les candidats qui ne peuvent pas écrire à la main ou utiliser leur propre matériel seront assistés d’un secrétaire qui écrira sous leur dictée. Cette assistance pourra également être prévue pour des candidats qui ne peuvent s’exprimer par écrit d’une manière autonome.

Compte tenu des évolutions techniques, l’usage de micro-ordinateurs peut être autorisé dans des conditions d’utilisation définies par les services organisateurs et compatibles avec les types d’épreuves passées par le candidat handicapé.

Le candidat qui utilise habituellement un matériel spécifique doit prévoir l’utilisation de son propre matériel (machine à écrire en braille, micro-ordinateurs...) muni des logiciels ad hoc, pouvant inclure un correcteur d’orthographe, sauf pour les épreuves visant à évaluer les compétences en orthographe. "

Cordialement.

RépondreQuote
Posté : 14/10/2011 8:58
Claude
(@Claude)
Membre noble

La seule épreuve visant à évaluer les compétences en orthographe est la dictée au brevet des collèges.

Toutes les autres épreuves comportent un coéficient pour l'orthographe qui est réduit par rapport à la réelle compétence testée.

Dans la logique du système, soit on autorise le correcteur dans toutes les épreuves autres que la dictée, soit on ne l'autorise dans aucune.

La circulaire l'autorise dans toutes sauf la dictée au brevet.

Faites-vous confirmer cela par Aide Handicap Ecole en leur écrivant par mail. Vous aurez une réponse écrite que les enseignants ne pourront plus contester. aidehandicapecole@education.gouv.fr

Il faut que les professeurs se rendent compte que le correcteur est un outil qui ne supprime pas comme ça les fautes. Il faut que l'élève réfléchisse et connaisse un minimum de grammaire afin de pouvoir choisir ce que lui propose le correcteur. Cela prend du temps et demande des compétences en orthographe.

Ne vous laissez pas faire, c'est vous qui avez raison !

RépondreQuote
Posté : 15/10/2011 10:23
Dref
 Dref
(@Dref)
Membre éminent

Bonjour,

mon fils a passé son bac l'an dernier avec un ordi, Antidote et Petit Prolexis… Il a aussi eu ces aménagements au bac de français. Je vous envoie en MP le courrier que j'ai fait à l'époque, pour accompagner la demande, puis quand ils ont refusé le correcteur dans un premier temps. Ils ont ensuite accepté le correcteur.

Fred

RépondreQuote
Posté : 16/10/2011 10:41
Catherinn
(@Catherinn)
Membre éminent

mon fils, pour le bac, a aussi eu un secrétaire lecteur en début d'examen.

et il a trouvé cela très bien.

C'est un prof, qui, pendant l'année, faisait lire le sujet pour avoir le silence pendant les contrôles et mon fils avait remarqué qu'il avait beaucoup moins mal à la tête lors de ces contrôles.

J'ai fait toutes les demandes et ensuite le rectorat m'a appelé pour en parler.

J'ai appelé les établissements ou il a passé les épreuves, quelques jours avant, pour que l'organisation soit plus facile.

Demandez ce que votre fils a besoin, c'est normal.

RépondreQuote
Posté : 17/10/2011 5:09
mam
 mam
(@mam)
Membre éminent

Bonjour,

j'ai ,suivant les conseils de Claude, envoyé un mail à aidehandicapecole et voila la réponse:

Madame,

La circulaire N°2006-215 du 26-12-2006 précise dans son titre IV - Préconisations relatives à l’organisation des épreuves, paragraphe 3) Utilisation des aides techniques ou humaines : « le candidat qui utilise habituellement un matériel spécifique doit prévoir l’utilisation de son propre matériel…pouvant inclure un correcteur d’orthographe, sauf pour les épreuves visant à évaluer les compétences en orthographe. » Ainsi, s’agissant de l’épreuve de français à l’examen du baccalauréat, le correcteur d’orthographe n’est pas autorisé. Pour information, une réflexion est, actuellement, engagée à ce sujet, à la Direction Générale de l’Enseignement Scolaire du ministère de l’éducation nationale.

Aide Handicap Ecole.

Je suis découragée et dégoutée. Que pouvons nous faire? Aller devant les tribunaux????? Je n'ose même pas, le dire à mon fils.

Mam

mam

RépondreQuote
Posté : 18/10/2011 7:59
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour,

Vous leur répondez en leur citant la même circulaire :

la circulaire N°2006-215 DU 26-12-2006 :

"3) Utilisation des aides techniques ou humaines

Ces aides doivent être en cohérence avec celles utilisées par l’élève au cours de la scolarité.

Les candidats qui ne peuvent pas écrire à la main ou utiliser leur propre matériel seront assistés d’un secrétaire qui écrira sous leur dictée. Cette assistance pourra également être prévue pour des candidats qui ne peuvent s’exprimer par écrit d’une manière autonome.

Compte tenu des évolutions techniques, l’usage de micro-ordinateurs peut être autorisé dans des conditions d’utilisation définies par les services organisateurs et compatibles avec les types d’épreuves passées par le candidat handicapé.

Le candidat qui utilise habituellement un matériel spécifique doit prévoir l’utilisation de son propre matériel (machine à écrire en braille, micro-ordinateurs...) muni des logiciels ad hoc, pouvant inclure un correcteur d’orthographe, sauf pour les épreuves visant à évaluer les compétences en orthographe. "

Et vous leur précisez que la dernière phrase est très claire et explicite !

La circulaire dit clairement : "les compétences en orthographe !

La dictée du DNB évalue bien les compétences en orthographe mais ce n'est pas le cas de l'examen de français au baccalauréat !

Battez-vous, ils vous ont répondu sans savoir ou sans avoir lu la circulaire jusqu'au bout !

Cordialement.

RépondreQuote
Posté : 18/10/2011 8:11
Claude
(@Claude)
Membre noble

Révoltez-vous, exigez qu'on retire les lunettes à tous les élèves appareillés !!!

Pourquoi auraient-ils droit à leur matériel adapté pour lire les textes ? Ils ont un handicap, et ils ne sont pas capables de lire sans leurs lunettes !!! Il faut qu'ils soient sanctionnés :paf :paf :paf :paf

Vraiment, quand comprendra-t-on en France que l'ordinateur et le correcteur d'orthographe sont aux dyslexiques ce que les lunettes sont aux mauvais "voyants" !

C'est de la discrimination envers un handicap reconnu !!!

Marre de ces avancées et de ces reculs !!!

J'écris de ce pas à aide handicap école !

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 2:25
Dref
 Dref
(@Dref)
Membre éminent

C'est affligeant, parce qu'en fait on a (je dois plutôt dire on aurait ou on devrat avoir) le choix entre deux choses :

Soit le candidat a l'aide d'un correcteur type Antidote et alors on lui compte es fautes d'orthographe, Soit le candidat n'a pas de correcteur et on ne lui retire pas les points pour mauvaise orthographe.

Pour un dys, le correcteur ne l'empêche pas d'avoir des fautes, ce serait trop simple, une baguette magique ! C'est bien mal connaitre les dys que de penser cela ! Un correcteur permet de rendre la copie plus lisible par le correcteur "humain". Cela n'aide pas le dys à structurer sa pensée, cela ne l'aide pas à trouver le bon mot, cela l'aide juste à faire que le professeur qui le corrige y voie un peu plus clair.

Mam, avez-vous reçu mes deux messages privés ?

Fred

RépondreQuote
Posté : 22/10/2011 12:23
Claude
(@Claude)
Membre noble

C'est très grave ce refus de logiciel correcteur d'orthographe !

C'est de la discrimination.

Un dyslexique ne sera autonome dans ses écrits qu'avec un ordinateur et un correcteur d'orthographe qu'il aura appris à utiliser.

Lui refuser cela, c'est refuser son autonomie. C'est retirer le fauteuil roulant au handicapé moteur pour se déplacer. C'est l'empêcher de prendre l'ascenseur pour accéder à la classe d'examen. C'est refuser l'accessibilité à la vie en société.

Un procès a eu lieu à ce sujet et le tribunal a condamné le recteur pour refus de matériel adapté au BAC. Mais en attendant, l'élève n'a pas eu son BAC d'1/2 point !

L'affaire remonte maintenant au Ministère. Nous verrons ce qui nous sera répondu.

Si ce n'est pas suffisant, la HALDE sera saisie et si ce n'est pas suffisant, le parlement européen sera prévenu que la France refuse l'accessibilité aux examens aux dyslexiques.

Faites des recours, plus il y en aura, plus on aura de preuves.

Faites parvenir aux associations les refus que vous recevrez de la part des centres d'examens !!!

RépondreQuote
Posté : 22/10/2011 7:52
Dref
 Dref
(@Dref)
Membre éminent

… et adhérez aux associations…

Fred

RépondreQuote
Posté : 22/10/2011 11:03
karine49
(@karine49)
Membre actif

Bonjour

J'aurais besoin de tous les temoignages concernant les familles des dys qui auraient eu dans leurs notifications d'examens, l'accord pour la cession de juin du logiciel ANTIDOTE en France. Notre académie nous le refuse (NANTES) sauf si nous apportons des preuves d’utilisation de ce logiciel sur le plan national

 

Cordialement

RépondreQuote
Posté : 29/05/2019 11:54
Share:
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription