Forum

Faurum

Amélioration vitess...
 
Notifications
Clear all

Amélioration vitesse lecture  

Page 1 / 2
  RSS
marie-cecile
(@marie-cecile)
Membre estimable

Bonsoir à tous,

Le sujet a sans doute été abordé ...

Avez-vous constaté une amélioration au niveau de la vitesse de lecture de vos enfants au fil des années ? Car plus on avance dans le cursus scolaire, et plus on exige "en volume" à avaler... Par chance, la prof de français a donné la liste des ouvrages à lire en début d'année, donc j'ai planifié les lectures de façon quasi-militaire (tant de pages à lire par jour, je n'ai pas trouvé d'autre moyen 😕 ) Qu'en pensez-vous ?

Quote
Posté : 26/02/2010 8:06
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Livre audio, il y a plus de chance que la compréhension soit au RDV.

Il y a des files sur les livres audio, site internet et autre sont proposés.

En écoutant le livre, il faut faire surligner les personnages, les lieux dans le livre. Apprendre à tirer les choses importante pour raconter l'histoire et en comprendre le déroulement.

Pas toujours très drôle les lecture imposée. Mieux vaut garder le temps de lecture pour le plaisir.

GENE

RépondreQuote
Posté : 26/02/2010 8:32
cricri
(@cricri)
Membre éminent

bonjour,

recemement je suis allée à une recontre parentale avec des jeunes enfants dysphasiques et 2 jeunes adultes dysphasiques et dyslexiques_ le deux jeunes ont passé brevet/bac/bts et en cours de licence pour le plus jeune et le plus agé, est actuellement en DEA d'economie ( principalement des maths)_ Les deux ont affirmé n'avoir ouvert un livre d'eux memes que vers 16_ 17 ans _ leur vitesse de lecture ne s'est ps ameliorée et c'est souvent leur mere respective qui lisait pour eux afin d'eviter les troubles de comprehension_ dysphasie + dyslexie... = lenteur + mauvaise comprehension_ le plus jeune est visuel mais auditif ( a developpé une attention auditive) et le plus agé, lui a developpé une logique schematique sur du visuel_ qd ils ont compris comment ils fonctionnaient, ils se sont ecoutes de telle sorte à tirer le meilleur parti sans surfatigue_

RépondreQuote
Posté : 26/02/2010 8:51
Dref
 Dref
(@Dref)
Membre éminent

J'ai beaucoup lu pour lui, jusqu'en 4e environ. On a utilisé les films,les pièces de théâtre filmées, les livres lus… tout ! Il prend aujourd'hui du plaisir à lire, mais sa vitesse n'est pas celle d'un sprinter ! Il aime lire, mais ne lit jamais par plaisir. Je m'explique : il prend du plaisir à lire les œuvres qui lui sont demandées, il gère bien sa lenteur, mais il ne lit pas de lui même. Il ne lit de livres que pour l'école. Je me dis que ça viendra peut-être un jour, je l'espère. Mais je ne l'ai jamais forcé à lire. En revanche, pendant des années, pendant les vacances, mon mari lisait de gros romans à voix haute, à la lueur des lampes de poche sous la tente, pour le plus grand plaisir de toute la famille. Il a lu de tout, des pièces de Shakespeare, des romans de Stevenson, des Jack London… Au moins mon fils sait que les livres recèlent des trésors !

Fred

RépondreQuote
Posté : 26/02/2010 10:31
marie-cecile
(@marie-cecile)
Membre estimable

Si je pose cette question, c'est parce que, justement, comme vous le dites si bien, Gene et Dref, la lecture est pour moi un plaisir, et que çà me noue les tripes d'être obligée de recourir à ce genre d'organisation ! Et pendant qu'il se voit imposer certains ouvrages, je le vois baver devant ceux qu'il s'est lui-même choisi, et qui l'attendent sur l'étagère !D'un autre côté, je constate qu'au final, il est content d'avoir lu : il y est parvenu (fier de lui et de ses capacités), et finalement, c'était pas si mal comme roman...

Le deal est souvent aussi : tu lis ton roman "d'école", si tu n'y parviens pas, je t'aide. Et si tout roule pour toi, alors, j'ai du temps pour toi, et je te lis, moi, un roman. Je choisis donc un roman petit volume ( ou des nouvelles) et la lecture plaisir devient celle que l'on partage.Mais effectivement, j'impose quotidiennement un temps de lecture, et je ne déroge en aucun cas pendant les vacances scolaires. Plus souple en période de cours, car comme le souligne Cricri, il y a le problème de surfatigue. Et oui, j'ai bien saisi que ce qui pour moi, est un exercice de détente, semble pour lui un moment de grande attention, et donc fatiguant.

mais comme vous le dites aussi, Dref, il ne prend pas un livre de lui-même. Il y a tant de choses autres à faire ! Alors, en période scolaire, les livres pris sont forcément ceux à lire pour le cours de français. Il faut dire que jusqu'à présent, je n'ai eu à recourir à la lecture audio que pour un livre dont je savais, de par ces goûts, qu'il aurait du mal à "l'avaler". Car comme le dit Cricri, il a davantage une mémoire auditive.

La compréhension, pour l'instant, a toujours été au RDV.

Et si j'ai des doutes sur l'amélioration de sa vitesse de lecture, je pense quand même que la lecture par ses propres moyens lui apporte bénéfice au niveau de son orthographe lexical qui me paraît s'améliorer, lui.

De toutes façons, même parmi les non-dys, les écarts sur la vitesse de lecture sont énormes entre les différents individus ! J'ai pu le constater en me comparant moi-même avec une amie grosse lectrice comme moi : j'ai été impressionnée de sa rapidité à tourner les pages 🙂 Quoique, nous n'avions pas vraiment le même type de lecture non plus, et cela joue énormément...

J'avais vu sur le site un témoignage d'un adulte dys qui disait s'être contraint à s'entraîner à l'exercice de la lecture. mais je ne me souviens plus s'il s'agissait plus d'un bénéfice tiré au niveau de la rapidité ou bien de l'ordre lexical.

Si j'ai posé cette question, c'est aussi parce que j'ai bel et bien l'impression que sa vitesse de lecture stagne. ..

Message édité par : marie-cecile / 26-02-2010 23:52

Message édité par : marie-cecile / 26-02-2010 23:57

RépondreQuote
Posté : 27/02/2010 12:49
cricri
(@cricri)
Membre éminent

re,

peut etre un debut de piste ici sur la lenteur de lecture:

http://tel.archives-ouvertes.fr/docs/00/44/10/24/PDF/these_laetitia_boulc_h.pdf

Implication du contrôle exécutif dans le décodage en lecture. Comparaisons entre faibles et normolecteurs. Études chez l'enfant et l'adulte

Laëtitia Boulc'H1

Le principal objectif de cette thèse est d'étudier le rôle du contrôle exécutif dans le décodage en lecture en confrontant cette hypothèse à celle d'un dysfonctionnement de la boucle phonologique ou de ressources insuffisantes en mémoire de travail. Des tâches simples, adaptées aux compétences des enfants et mobilisant des composantes exécutives précises ont été mises au point. Trois études ont été réalisées. Dans la première étude, les capacités de faibles et normolecteurs de CE2 à exercer un contrôle exécutif ont été mesurées à l'aide de tâches de mise à jour et d'alternance. Dans la deuxième, les effets de l'automatisation, de la charge attentionnelle et de l'évolution des capacités de contrôle avec l'âge ont été étudiés chez des enfants de CE1 et CM1 de niveaux en lecture différents. Dans la troisième, l'effet conjoint de la manipulation de la charge attentionnelle et mnésique a été étudié auprès d'adultes, à l'aide d'un dispositif d'enregistrement de mouvements oculaires. Dans chacune de ces études, des tâches d'empan en mémoire de travail ont également été présentées dans une version verbale et non-verbale. Les résultats confirment l'implication du contrôle exécutif : les faibles lecteurs sont systématiquement en difficulté lorsqu'un contrôle (alternance, mise à jour, inhibition) est exigé. Ce déficit de contrôle s'additionnerait à de faibles capacités de traitement phonologique. La difficulté à gérer différents processus pourrait par extension expliquer les difficultés de régulation des traitements mis en jeu dans une tâche de décodage en lecture, coûteuse pour les faibles lecteurs.

ps: je n'ai pas finir de lire la these mais sur la dys c'est page 33 _ toutes les infos sont reprises ainsi que les troubles associes comme le trouble d'attention.

Merci à Cendrine _

Message édité par : cricri / 27-02-2010 11:41

RépondreQuote
Posté : 27/02/2010 12:40
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

J'adore lire également, je fais la lecture à ma fille(10ans) qui adore les livres. Je suis très contente de lui transmettre le gout de la lecture. Cependant je ne peut que constater sa déception devant son incapacité à comprendre ce qu'elle déchiffre. Elle progresse et persévère, se selectionne des livres, se fixe seule des objectifs.

Je lui ai proposé les livres audio que pour l'instant elle refuse catégoriquement, elle est plus jeunes et préfère que je lui lise.

Surtout que sa soeur de 8ans1/2 lit déjà des livres de 200 à 300 pages, avec une compréhension quasi parfaite.

Jusqu'en 5ème (14 ans) avec 2 ans de retard, j'ai lu énormément de livre sans rien ni comprendre, cela m'a sans doute aidé à engranger du vocabulaire, amélioré ma syntaxe, découvrir d'autre univers, mais en aucun cas amélioré mon orthographe.

C'est écrire qui m'a permis d'améliorer mon orthographe, écrire encore et encore. Et c'est loin d'être parfait.

GENE

RépondreQuote
Posté : 27/02/2010 5:52
claired
(@claired)
Membre actif

Gene,

Mon fils de 10 ans resemble à votre fille! Pour Nöel, il n'y avait que des livres sur sa liste de souhaits, des B-Ds et des Passe-Peur. Il les lis, mais la compréhension n'y est pas, à moins d'un support visuel (B-D) ou autre. Il a lu 2 Harry Potter, mais après avoir vu le film.

L'orthopédagogue qui le suit, insiste que la compréhension de lecture viendra avec la vitesse, mais si il essai de lire plus vite, il saute des mots, des ligne, inverse des mots, des lettres, etc... Je ne vois pas comment cela peut améliorier la compréhension.

Claire du Québec

RépondreQuote
Posté : 01/03/2010 5:24
isanoe
(@isanoe)
Membre de bonne réputation

helas non...

malgré les années d'ortho, sa vitesse de lecture n'a pas beaucoup aumenter, donc pas de vitesse, mauvaise comprehention, pas de plaisir...pas de plaisir, pas de lecture, pas de progrès...c'est un cercle vicieux...

pourtant j'ai vu ma fille lire des romans qui lui ont beaucoup plu...mais je crois qu'elle ne lisait et ne comprenait pas tout... l'essentiel en tout cas et c'est dejà ça

par contre pour ce qui est des livres scolaire, c'est encore moi qui les lit à voix haute lorsque on ne l'a pas trouvé en livre audio...

en tout cas, elle ne peut lire vite, car elle perd des mots, les deforme, ou saute carrement des lignes...

du coup, la lecture ne lui offre que peu de plaisir, et elle prefere ecouter de la musique ou regarder des films...

je me console en me disant même des personnes non dys ne trouve pas de plaisir à lire et que pour autant elle trouve d'autres loisirs forts interressants...

isa

RépondreQuote
Posté : 01/03/2010 5:42
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour,

Mon fils a quelque peu amélioré sa vitesse de lecture (enfin tout est relatif). Franchement, il ne comprend quasiment rien à ce qu'il lit et est de plus en plus dégoûté...

Il a 12 ans et j'ai toujours voulu préservé son plaisir de lire en lisant moi-même à haute voix. Aujourd'hui je le sens frustré à 12 ans de ne pouvoir avoir ce plaisir, de ne pas accéder à la compréhension. Pour la première fois, la semaine dernière, il a dit qu'il détestait les livres.

Je pense que la concentration demandée sur la lecture lui demande un tel effort qu'il ne peut accéder au sens. Sans compter que les formats des livres et les écritures n'arrangent rien !

Amicalement.

RépondreQuote
Posté : 01/03/2010 5:44
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Pour lire un livre avec plaisir, sans tout comprendre, il faut un livre qui permette de se créér des images. Mais pas trop pour ne pas se faire emporter par son film plutôt que par celui de l'auteur.

C'est à dire pas trop de description, plutôt des ambiance et des atmosphères. Une forêt qui fait peur, il ne faut pas voir l'aspect de chaque arbre ou de chaque élément de la forêt. Un dys peut parfaitement ce l'imaginer. S'il y trop de description, on se laisse enfermer dans la forêt.

Un garçon de 12 ans en jeans basket, fan de jeux vidéo ça suffit, peut importe sa taille, ses tâches de rousseur, etc... Les évènements suffiront pour imaginer le reste.

Les premiers classiques que j'ai lu sont de Maupassant et Zola. Balzac et Proust sont imbuvable. Les auteurs américain Orwel, Bradburry et John Irving (écrivain dys, mais pas encore classique). Je ne parle pas du théatre que je suis toujours incapable de lire.

GENE

RépondreQuote
Posté : 01/03/2010 10:49
Dref
 Dref
(@Dref)
Membre éminent

Chacun est différent ! mon fils dys s'est passionné pour Thérèse Raquin, qui n'est pas le plus cool des Zola et il aime bien lire le théâtre : des dialogues avec quelques didascalies !

Fred

RépondreQuote
Posté : 02/03/2010 9:27
Claude
(@Claude)
Membre noble

Moi, j'ai fait tout le contraire de Marie-Cécile :

J'ai lu pour lui à haute vois les oeuvres pour la classe, acr il doit absolument comprendre la lecture pour pouvoir l'analyser ensuite en classe.

Il a lu tous les autres livres qui lui plaisaient sans restriction.

A 16 ans, il lit maintenant très rapidement les livres qu'il a choisi et qui le passionnent. Beaucoup de fantastique et de science fiction. Il a trouvé comment lire vite et comprendre à la fois ces textes.

Il a appliqué cela à ses lectures d'école maintenant et lit seul de nombreux ouvrages pour le BAC de Français.

Pour lui, Phèdre de Racine est illisible. Par contre, PROUST, il a adoré "un amour de Swann", avec des phrases interminables, des propositions principales au milieu des autres, des digressions à n'en plus finir. Moi même grande lectrice, j'ai du mal à comprendre le texte et je relis plusieurs fois le même passage pour comprendre.

Il me dit que je ne prends pas assez de hauteur par rapport aux mots. Pour lui, cet écrivain devait être dyslexique, parce que sa pensée se déroule sur le papier comme la sienne.

Le rapport de nos dyslexiques à la lecture et à l'écriture est vraiment étrange.

RépondreQuote
Posté : 03/03/2010 2:44
Dref
 Dref
(@Dref)
Membre éminent

Génial, Claude ! Quelle chance pour ton fils d'avoir accès à cet univers !

Sais-tu qu'il existe une bd de Phèdre avec le texte intégral ?

Il existe aussi un DVD du Phèdre mis en scène par Patrick Chéreau avec Dominique Blanc, formidable !

Fred

RépondreQuote
Posté : 03/03/2010 9:05
Minouche75
(@Minouche75)
Nouveau membre

Mon fils est aussi Dys, pour le faire lire le plus possible je me suis approché des magazines jeunesse. C'est vraiment top.

Je l'ai abonné à un magazine qui s'appel Tout comprendre, c'est un genre de science et vie junior en un peu plus simple. Ca parle de vraiment beaucoup de chose et c'est tres digeste. Grace à cela il s'intéresse un peu plus au monde qui l'entour, il comprend beaucoup de chose. Je vais peut être en faire un scientifique. Ca serait chouette :b

En tout cas ces magazines jeunesse l'aide beaucoup pour sa dys.

Je vous laisse le lien de ces magazine qui sont vraiment superbement fait : abonnement magazines jeunesse

Message édité par : Minouche75 / 24-02-2014 17:29

Message édité par : Minouche75 / 24-02-2014 17:32

Message édité par : Minouche75 / 24-02-2014 17:51

RépondreQuote
Posté : 20/02/2014 5:24
Page 1 / 2
Share: