Forum

Faurum

Notifications
Clear all

algèbre ?  

  RSS
CStef
(@CStef)
Membre estimable

Comment s'en sortent vos enfants avec l'algèbre ???

Comment faire quand on n'arrive pas à apprendre les tables de multiplication ??

Merci !

Quote
Posté : 29/09/2012 7:30
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour,

Lorsque l'enfant du fait de ses troubles ne peut mémoriser les tables de multiplication, il peut dans le cadre du PPS ou du PAI disposer des tables de Pythagore et / ou d'une calculette.

C'est un aménagement basique et courant pour les enfants dys.

Cordialement.

RépondreQuote
Posté : 29/09/2012 7:58
maryse
(@maryse)
Membre éminent

bonjour

Pour ma fille, elle ne sait ni ses tables d'addition ni ses tables de multiplication. Elle a l'autorisation d'utiliser ses doigts et les tables de multiplication mais pas de la calculatrice. Il y a souvent des erreurs de calcul mais elle arrive quand même à avoir 15 de moyenne en 5ème.

Il faut juste avoir un accord avec le prof !!!!

bonne soirée

RépondreQuote
Posté : 29/09/2012 8:40
Auroredyspraxie
(@Auroredyspraxie)
Membre de bonne réputation

Bonjour,

Sauf que le jour du brevet si vous n'avez pas de PAI ou de PPS stipulant l'utilisation des tables comme aménagement pédagogique officiel, je doute que la bonne volonté du surveillant de l'épreuve suffise.

Vous devriez penser à formaliser cette utilisation

RépondreQuote
Posté : 29/09/2012 8:45
maryse
(@maryse)
Membre éminent

re

Elle est formalisée puisque ma fille est dys sévére mais les profs n'en tiennent pas toujours comptent pendant les cours et ce n'est pas évident de leur faire comprendre. Il faut absolument avoir un PPS ou un PAI, mais je pense aussi qu'il faut voir le prof pour lui en parler personnel car il ne vient pas systèmatique aux réunions prévus dans l'année.

On a mit 2 trimestres l'année dernière pour faire comprendre la dyslexie de notre fille à certains prof pourtant reconnu depuis le CE1, avec ordi , AVS et équipe éducatif.....

Je pense que d'en parler avec les profs nous permet de voir s'ils sont prêt à faire des efforts ou pas.

cdt

RépondreQuote
Posté : 29/09/2012 8:53
sylvie27
(@sylvie27)
Membre de bonne réputation

Lorsque j'ai demandé le recours à la calculatrice pour mon fils en 4ème j'ai eu un front professoral, me dsant qu'ils ne pourraient pas valider les compétanceds dans le livret de compétances.

Lorsque j'ai demandé la calculatrice dans les autres matières que les maths la prof de SVT à répondu :" mais Madame la validation des compétances est transversales sur toutes les matières" !

Si l'utilisation de la calculatrice est prévue dans le PPs que devient le livret de compétances ?

Sylvie

RépondreQuote
Posté : 01/10/2012 1:17
Claude
(@Claude)
Membre noble

Les aménagements pour handicap DOIVENT être valables dans tous les domaines relatifs aux apprentissages.

S'il y a un problème avec le livret de compétences qui n'admet pas d'aménagements il faut le signaler à Aide Handicap école.

A mon avis, les aménagements doivent être pris en compte dans la validation du livret s'il y a PAI ou PPS.

Monsieur le premier Ministre JM Ayrault vient de passer une circulaire obligeant tout nouveau texte de loi à réfléchir sur l'adaptation au handicap. Le livret de compétence ne doit pas faire exception, d'autant qu'il vient juste d'être simplifié.

aidehandicapecole@education.gouv.fr

O810 55 55 00 du lundi au vendredi de 8h à 18h

RépondreQuote
Posté : 01/10/2012 1:56
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

dites leurs que dans ce cas, ils doivent retirer les lunettes à tous les élèves.

Les appareils auditifs aussi

Ainsi que les béquilles et fauteuil roulant.

Il n'y a pas de lunette pour les dys, la compensation ce sont les aménagements, c'est à ça que servent les PAI et PPS.

La compétence est dans le raisonnement, pas dans la rapidité à calculer de tête et savoir ses tables.

GENE

RépondreQuote
Posté : 01/10/2012 1:56
sylvie27
(@sylvie27)
Membre de bonne réputation

Merci de ces éléments de réponse que je vais communiquer aux professeurs mais via le médecin scolaire je pense

Sylvie

RépondreQuote
Posté : 01/10/2012 4:28
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour,

Voici la circulaire à laquelle fait référence Claude :

Circulaire du 4 septembre 2012 relative à la prise en compte du handicap dans les projets de loi

NOR: PRMX1233157C

(JORF n°0206 du 5 septembre 2012 page 14345 - texte n° 2 )

Quelques extraits :

"Le Président de la République a pris l'engagement de faire du handicap une préoccupation générale de l'action du Gouvernement. Cette exigence réaffirme le caractère interministériel de la politique du handicap et rejoint l'objectif de l'inclusion des personnes en situation de handicap dans la vie de la cité.

Cet engagement doit se traduire par la prise en compte du handicap dans l'ensemble des politiques publiques que vous êtes amenés à conduire. Alors que s'ouvre une nouvelle législature, je vous demande d'y apporter toute l'attention nécessaire à l'occasion de la préparation des projets de loi, en concertation avec la ministre en charge des personnes handicapées, qui assure une fonction d'impulsion, d'appui et de coordination dans la mise en œuvre de l'action en faveur des personnes en situation de handicap."

"Des dispositions spécifiques aux personnes en situation de handicap ont en principe vocation à figurer dans chaque projet de loi. Elles devront s'inscrire en cohérence avec la stratégie d'ensemble concernant ces personnes. Celle-ci a pour socle la convention internationale relative aux droits des personnes handicapées des Nations unies ratifiée par la France le 18 février 2010 et la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Les grands axes définis par ces textes seront complétés par les orientations que le Gouvernement définira prochainement, sur proposition de la ministre en charge des personnes handicapées."

"Pour assurer cette bonne prise en compte du handicap, les travaux de préparation d'un projet de loi devront systématiquement inclure une réflexion sur l'insertion dans le texte de dispositions spécifiques aux personnes handicapées. Une fiche « diagnostic-handicap », dont le modèle figure en annexe, retracera votre réflexion et les conséquences que vous en aurez tirées quant au contenu du texte. Cette fiche aura vocation à nourrir l'étude d'impact du projet de loi correspondant. Elle devra obligatoirement être jointe au dossier de tout projet de loi que vous transmettrez à mon cabinet et au secrétariat général du Gouvernement. Y seront portées, en cas d'absence de dispositions spécifiques, les explications et justifications nécessaires."

Le lien de cette circulaire :



http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=J

Pour information.

RépondreQuote
Posté : 01/10/2012 4:46
Share: