Forum

Faurum

Notifications
Clear all

histoire de la dyslexie  

Page 1 / 3
  RSS
claudia15
(@claudia15)
Membre noble

Bonjour,

Je viens de lire le sujet: histoire de la dyslexie et je suis étonnée que certains chercheurs emploient le terme "maladie".

Il a bien été reconnu par le scanner et autres approches que notre cerveau était différent, alors pourquoi, remettre ce terme ?

Qu'en pense-vous ?

Claudia


"la plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute"
Nelson Mandela

Quote
Posté : 18/01/2010 10:04
Claude
(@Claude)
Membre noble

Tu as raison Claudia. Tout dépend simplement ce que l'on met dans le terme "dyslexie".

Si on parle du trouble spécifique des apprentissages comme défini dans la CIM 10, alors il s'agit d'un syndrôme et pas d'une maladie.

RépondreQuote
Posté : 20/01/2010 9:27
claudia15
(@claudia15)
Membre noble

Bonjour Claude,

Le terme maladie, m'indispose, il a pour moi une connotation de tare, alors qu'être dyslexie est loin de toutes maladies évoquées pendant des années par les psy et autres détracteurs

Claudia


"la plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute"
Nelson Mandela

RépondreQuote
Posté : 28/01/2010 9:47
Claude
(@Claude)
Membre noble

La dyslexie peut être provoquée par une maladie, c'est alors un symptôme de la maladie mais pas la maladie en elle-même.

Donc, tu as raison de t'insurger lorsqu'on assimile la dyslexie à une maladie.

Par contre, être malade n'est pas une tare non plus.

RépondreQuote
Posté : 29/01/2010 2:25
Cathy02
(@Cathy02)
Membre estimable

Par contre, si les experts associent la dys à une maladie, autant en profiter ! Pourquoi n'est-ce pas entièrement pris en charge par la sécu ??? 😀

Amicalement, Cathy

RépondreQuote
Posté : 29/01/2010 8:57
Claude
(@Claude)
Membre noble

ça peut être pris en charge à 100% par la sécu dans le cadre d'une maladie longue durée. Mais faut s'accrocher pour l'obtenir maintenant.

RépondreQuote
Posté : 31/01/2010 9:27
claudia15
(@claudia15)
Membre noble

Bonjour Claude,

Pourquoi, tu dis que la dyslexie peut être provoquée par une maladie ??

Explique moi, c'est la 1ère fois que je lis cela

Claudia


"la plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute"
Nelson Mandela

RépondreQuote
Posté : 03/02/2010 4:38
Claude
(@Claude)
Membre noble

Une tumeur cancéreuse peut se développer juste sur le centre du langage et provoquer alors une dyslexie. C'est donc une dyslexie dont l'origine est une maladie. C'est pourquoi il n'est pas rare de faire passer une IRM dans les hôpitaux de diagnostique pour voir s'il y a un kyste ou une tumeur qui appuie sur le centre du langage l'empêchant ainsi de fonctionner normalement.

Si c'est le cas, on ne parle pas de trouble spécifique des apprentissages, mais de longue maladie.

Il peut également y avoir une épileptie qui se situe dans cette partie du cerveau lors des crises et qui l'abîme petit à petit. C'est aussi pourquoi on fait parfois passer des scanners dans les centres référents si on suspecte la possibilité d'une épileptie (absences ou troubles du sommeil importants). On peut alors trouver une origine à la dyslexie : une maladie neurologique. Ce ne sera donc pas un trouble spécifique.

La dyslexie en tant que trouble spécifique se définie par élimination des autres causes. Il n'empêche que la dyslexie qui n'est pas un trouble spécifique existe aussi, elle peut être dûe à une maladie, à un problème de vision ou d'audition, à un mauvais apprentissage de la langue, à un manque d'éducation scolaire, à une maladie psychique, à un déficit intellectuel.

C'est pourquoi on nous demande tous ces bilans au préalable dans les centres référents. Eux se chargent de voir s'il faut faire un scanner ou une IRM en plus pour être certains de ne pas avoir d'origine connue.

Message édité par : Claude / 04-02-2010 03:31

RépondreQuote
Posté : 04/02/2010 4:24
claudia15
(@claudia15)
Membre noble

bonjour Claude,

Les personnes qui sont ainsi touchées par toutes ces explications présentent les mêmes fautes d'orthographe que nous dyslexiques??

Les difficultés d'espace, de gauche de droite, de mots typiques...

Tous les symptômes que tu décris sont des causes de non dyslexie.

C'est une fois, que l'on est sur que l'enfant ne rencontre aucun de ces critères que l'on peut parler de dyslexie.

Pour être dyslexique de naissance, je peux dire que dès ma plus petite enfance, j'ai de suite présenté les symptômes de la dyslexie.

Alors que je suppose que ces "autres" petits ne présentent rien de spécial.

J'espère être claire, c'est pas simple à expliquer

Claudia


"la plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute"
Nelson Mandela

RépondreQuote
Posté : 04/02/2010 9:50
Claude
(@Claude)
Membre noble

Tout dépend où se situe l'atteinte dûe à une origine connue.

Si l'atteinte se situe exactement là où les symptômes de dyslexie sont les mêmes que ceux d'une dyslexie développementale appelée "trouble spécifique des apprentissages du langage écrit", alors les fautes seront communes, mais le reste du fonctionnement du cerveau peut être différent.

Mais on ne sait pas si le fonctionnement différent du cerveau d'un "trouble spécifique" vient du fait que son cerveau a dû adapter à cause de son trouble ou s'il naît avec un cerveau qui fonctionne différemment.

Tout cerveau possède une plasticité.

Vous avez vu le reportage sur les neurones il n'y a pas longtemps sur ARTE. Une personne qui avait tout le côté gauche de son cerveau absent a pû recréer le nécessaire pour parler etc. du côté gauche. Donc, elle fonctionne différemment du coup.

Il se peut que le "trouble spécifique" ait fait la même chose pendant son développement foetal ou plus tard, lorsqu'il apprend la lecture, tout dépend des zônes touchées.

C'est pourquoi, lorsque la dyslexie est dûe à un problème psychologique arrivé bien après la naissance, mais encore pendant la petite enfance, il est possible que le cerveau se développe comme le cerveau d'un trouble spécifique et alors il devient difficile de cerner s'il s'agit d'un "trouble spécifique" au départ, ou s'il s'agit d'un trouble psychologique qui a bloqué le développement de la zône du langage entraînant un fonctionnement analogue aux "troubles spécifiques".

C'est pourquoi on recherche des gènes qui pourraient montrer si l'enfant est né comme cela ou si il y a trouble psychologique par exemple.

Dans le cas de tumeurs qui appuient sur le centre du langage, cela dépend de l'endroit où elles sont placées, cela peut affecter les mêmes zônes que celles d'un "trouble spécifique" provoquant les mêmes symptômes. Mais le traitement est complètement différent et le fonctionnement différent n'a pas le temps de s'ancrer.

Tous les bilans que l'on fait passer aux gens qui ont des symtômes apparemment communs sont là pour démêler tout ça et trouver ce qui pourra le mieux les aider à traiter leur symptôme. Par exemple, si on sait que le problème est psychologique à la base et qu'on dépiste tôt ce problème, on évite que le cerveau utilise d'autres fonctionnements en traitant rapidement la personne pour son problème psychologique.

Par contre, si on sait que l'orgine n'a rien de connu, alors on doit traiter différemment avec plus d'orthophonie et de la psychothérapie uniquement pour gérer les conséquences de la dyslexie.

Il y a donc dyslexie et "trouble spécifique". La dyslexie est le nom donné à un symptôme en fait qui est commun à plusieurs origines. "trouble spécifique" est le nom donné à la dyslexie sans origine connue et dont probablement l'orgine serait génétique et se déclarerait ou pas selon l'environnement hormonal dans lequel se développe le foetus.

Voilà en gros l'état actuel des connaissances que le grand public connait sur la dyslexie.

Enfin, c'est plutôt ma modeste connaissance d'après mes lectures des articles auxquels j'ai pu avoir accès.

C'est compréhensible ? J'essaie de rendre ça abordable, mais c'est pas simple.

RépondreQuote
Posté : 05/02/2010 1:41
claudia15
(@claudia15)
Membre noble

bonjour Claude,

Merci pour ta réponse complète, j'ai tout compris 😉

Mais, tout de même, je pense que l'on ne peut confondre un dyslexie de naissance et une personne qui pour toutes les causes que tu explique développe un fonctionnement différent des cerveaux dit "normaux"

Il existe 37 (en moyenne) signes qui permet de savoir si la personne est dyslexique et puis, il y a l'hérédité qui est un élément très important.

Claudia


"la plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute"
Nelson Mandela

RépondreQuote
Posté : 08/02/2010 2:21
minouchette
(@minouchette)
Membre éminent
Citation : Cathy02 

Par contre, si les experts associent la dys à une maladie, autant en profiter ! Pourquoi n'est-ce pas entièrement pris en charge par la sécu ??? 😀  

Pour info,sainte sécu donnais autrefois une reconnaissance (maladie exeptionnelle hors liste des 30 maladies) et par conséquent le 100 pour cent,maintenant c'est revu a la baisse et reconnu en reconnaissance de soins continu,ce qui permet la prise en charge des transports médicalement prescrits,en série,mais au taux ordinaire,d'ou la nécessité d'avoir une mutuelle.Pour les séances d'orthophonie c'est pareil,sauf dans les CMPP,ou c'est pris en charge en totalité pour l'instant. 😎

Message édité par : ID / 25-06-2010 23:11

RépondreQuote
Posté : 26/06/2010 1:10
sambina
(@sambina)
Membre de confiance

Ma fille est en ALD depuis 11 ans. Je ne paye ni ses médicaments, ni l'orthophoniste, ni la kiné (qu'elle ne fait plus maintenant). Mais cela vient du faît qu'en ce qui la concerne, la dyslexie est un symptôme. Lors de la demande de l'ALD par le pédiatre de l'hôpital, on m'avait dit que je serai convoqué avec ma fille à la sécu. En réalité, j'ai reçu l'accord par la poste, sans jamais avoir été convoqué. On l'a eu pour 1 an, puis renouvelé pour 5 ans. Maintenant il n'y a plus de date juste une mention 'jusqu'à avis contraire", ou un truc du genre. Je suis sûre qu'à l'époque ils devaient avoir beaucoup de dossiers, ils ont ouvert le notre "prématurée de 6 mois et demi" et ils n'ont pas cherché plus loin.

RépondreQuote
Posté : 26/06/2010 2:19
minouchette
(@minouchette)
Membre éminent

Tant mieux,pour vous pour la prise en charge,peut etre qu'une si grande préma joue,mais pour info tous les

prises en charge sont révisée et limitées au fur et a mesure,c'est dans l'air du temps.

RépondreQuote
Posté : 26/06/2010 10:35
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Je ne sais pas si dans le cas d'une naissance de prématuré, il est possible de faire passer la dys en ALD en conséquence de la prématurité.

GENE

RépondreQuote
Posté : 26/06/2010 1:17
Page 1 / 3
Share: