Forum

Faurum

Quid des méthodes non reconnues ?  

  RSS
Joray
(@Joray)
Membre de bonne réputation

Je préfère figurer dans la rubrique « Méthodes non reconnues par la communauté scientifique » car je ne sais vraiment pas ce qu'apportent les méthodes reconnues quand on constate le désarroi des parents sur ce Forum !

Mais ceci intéresse directement les dyslexiques, les orthophonistes sont-elles reconnues ? Certainement. Pourtant l'orthophonie « n’a pas encore fait l’objet d’évaluation scientifique dans le traitement de la dyslexie. Il y a là une lacune importante des recherches qui devrait impérativement être comblée. ....  » (Dyslexie Dysorthographie Dyscalculie - Inserm page 2)

Et la méthode de ceux qui prônent des gouttières est-elle reconnue ? Des observations très simples pourraient donner une idée des causes la plupart du temps. Mais que sauraient-ils en faire ? Le travail sur la posture, sur les yeux, leur coordination, la concentration, tout ça peut se faire en même temps. Évidemment qu'on regarde la posture en kinésiologie. « En kinésiologie éducative, les interventions qui visent à améliorer la posture rendent tout apprentissage plus facile, dans la mesure ou tout stress est éliminé » (Paul Dennison). Paul Dennison était dyslexique comme Gordon (One Brain). Il a travaillé avec des optométristes comportementaux. Charles Krebs avait perdu tous ses moyens physiques mais aussi intellectuels lors de son accident de plongée : « Les tests montrèrent qu'en plus des dommages à la colonne vertébrale, je souffrais, en effet,de lésions aux lobes frontaux. Mon cerveau était donc atteint. »(Charles Krebs, La kinésiologie selon Charles Krebs, page 43). Il a pu observer le fonctionnement de son cerveau lors de sa récupération.

Et que faut-il pour qu'une méthode soit reconnue ? Beaucoup d'études, beaucoup d'investissement. Que de variables ! Et comment valider l'orthophonie quand ce travail demande souvent des années ! Les qualités personnelles de l'intervenante ne jouent-elles pas un grand rôle ? « On peut regretter les études trop peu nombreuses sur les interactions entre facteurs génétiques, cognitifs et environnementaux, ainsi que l'influence des méthodes de lecture ».(Expertise collective de l'Inserm, page 19). Presque irréalisables ces études. De plus pour moi, elles oublient l'essentiel.

Je regardais lundi soir sur la 5 l'émission sur la phobie scolaire. Or tout récemment je me suis occupée d'une petite fille qui a manqué plus d'un trimestre l'année dernière pour phobie scolaire. Elle a été hospitalisée deux mois. Elle a eu droit aux médicaments que connaissent bien les adultes dépressifs. Pour quel résultat ? Je l'ai vue au début juillet pour une 3è séance. A la fin j'ai annoncé au papa qu'elle s'affirmerait après cette séance. Je les ai revus après la rentrée. La petite fille est allée dans les magasins toute joyeuse pour les achats de rentrée. Le matin de la rentrée elle appréhendait les regards, les questions. Ce qui n'a pas manqué. Et le papa de me dire comment elle s'était affirmée. Étonnant ! De plus les relations avec la petite sœur ont aussi évolué positivement.

Cette semaine j'ai vu une petite fille lisant très mal. J'ai modifié quelques paramètres et je l'ai fait lire. Étonnement de la maman ! Pourquoi les orthophonistes ne connaissent pas des choses aussi simples. Qu'en feraient-elles ? Il faut savoir permettre de lire sans rien modifier des paramètres. C'est une autre approche, un autre métier. A la fin de la séance, elle demande à sa maman : « Quand revient-on ? » En fonction de mes possibilités elle choisit le jour et l'heure de son activité préférée qu'elle devra manquer, elle est pressée au vu des résultats constaté dès cette première séance. Une autre ayant de gros problèmes suite à la perte de son papa ne collaborait pas au début de la séance. Puis ça s'est amélioré . Sa maman a fait le chèque et elle l'a pris des mains de sa maman pour me le remettre ! Une autre a été la seule à terminer une copie prévue pour les dys de la classe. Heu...reuse ! Et très vite elle va lire bien ! Je reçois un garçon dyslexique. La semaine précédente j'avais vu le petit frère qui venait pour un problème de confiance en lui et son agressivité envers son jumeau. Je demande de ses nouvelles à la maman. Plus d'agressivité, me dit-elle, ça a changé la vie familiale. Que de satisfactions en une semaine !

Alors les remarques désobligeantes ne me touchent pas. Je plains seulement les enfants d'avoir des parents si peu ouverts. Impossible de les toucher directement, ces enfants. Là ce n'est pas le personnel administratif qui met des barrières, ce sont des parents qui refusent toute remise en cause !

On parle sans arrêt sur ce site des problèmes de mémoire. J'en ai entendu parler pour la première fois il y a environ 15 ans. Je n'en parle même pas. Cela fait partie d'un tout. Ce sera réglé en me temps que les autres objectifs. Pourquoi découper en tranches l'humain ?

Mes maîtres dans cette discipline ont choisi cette approche :« Lorsque quelqu'un apprend à utiliser son cerveau comme un tout, les handicaps commencent à disparaître. » (Kinésiologie, Le plaisir d'apprendre, page 14). Ça me semble plus intelligent que de cultiver ses points forts.

Peu importe le problème il faut remonter aux sources. L'émission de lundi soir m'a confirmé que l'approche des professionnels est vouée à l'échec la plupart du temps.

Alors vive les méthodes non reconnues ! Vive l'ouverture d'esprit !

Joray

J'ai vu dans votre Forum une rubrique

Quote
Posté : 20/09/2014 1:16
monloulou
(@monloulou)
Nouveau membre

felicitation il falait le dire super

je vous avez ecrit en message priver au printemps je suis la maman d'owen dys severe et vous m'avier conseiller

je ne pouvais pas venir en consultation trop de route jusque chez vous

j'ai trouver par chez moi une kinésiologue super le courant est passer tous de suite avec mon fils et elle et c'etais dejas sa de gagner car si mon fils ne parle pas a la personne qu'il a en fasse de lui ces perdue .

et la niquel .mon but premier etait qu'il soie bien dans sa peau qu'il marche droit et avec le sourire qu'il enleve cette carapace de protection qu'il avait sur le dos et super

j'ai vue les progrer se faire de seance en seance que du bonneur de le voir evoluer en positif de faire aussi sa place a la maison fasse a ces deux freres leur dire non et repondre a son pere (pas bien) sa y est il s'afirme il sore de ces gonts . La reprise des cours ces faite tres serainement en 4 eme mfr donc internat mais tous baigne les stage une grande joie il est bien et revient toujours avec le sourire il a trouver un equilibre .il a aussi beaucoup grandie physiquement depuis le debut des seance se n'est plus une petite rasemote comme je lui disait et il en est tres fiere il est enfin lus grand que sont petit frere .a la maison il prend des inisiative (tondre la pelouse) metre la table ne ronchonne plus quand on demande un service ou alors refuse mais explique la raison de son refus il est autonome a l'internat se propose d'etre responsable de chambre fait ces corver de bon coeur meme si dit ne pas aimer .il participe en classe defent sa position dans la classe parmis les autres sais parler plus fort que les autres lorsque sa simpose pour retablir le calme dans la classe et sa mache a tous les coup ....lol .il dit a ses prof quand il n'a pas fini d'ecrire le cour se fait edée par ces camarade et demande des photocopie ( un grand pas se sont des chose qu'il ne fesais pas au collège)

enfin voila la kinésiologie que du bonneur pour mon fils il vie enfin ce comme sa que je vois les choses .

je tenais a dire tous sa pour les personne qui esite encore et bien n'esiter plus sa leur aporte bien plus que les suivie classiques .

merci a vous joray et a toute les personne qui comme vous font temps de bien a nos enfants

reste plus qu'a travailler sur le scolaire : dys ,memoire et concentration . mais il est telement actif et receptif lors des seances que les resultat viendrons vite meme si je sais que sa ne resous pas tous il y

aura un mieux et ces toujours sa de gagner pour lui

j'aurais pue ecrire tous sa un peut plustot mais mon conte a ete méchament suprimer j'ai due dire des veriter vraie sur les mauvaise pages

merci

DELAUNAY

RépondreQuote
Posté : 12/10/2014 2:30
Joray
(@Joray)
Membre de bonne réputation

Merci Owen pour votre témoignage. En kinésiologie nous avons l'habitude de ce genre de résultats. En effet le premier objectif est bien que la personne soit bien dans sa peau. C'est donc avec beaucoup de plaisir et d'enthousiasme que nous travaillons. Si un enfant ne veut pas parler ! Aucun problème. Son corps parlera par le test musculaire. Mais pour celles et ceux que ça étonne, c'est surprenant que vous ne le compreniez pas car tout le monde sait que le corps parle, par exemple mal au ventre quand on ne veut pas aller à l'école, on en a plein le dos, etc...

La kinésiologie s'est développée grâce à la connaissance du système énergétique chinois. « Pour eux nous sommes une triade Corps-Mental-Esprit-une unité intégrée. Dans leur modèle, une émotion ou une pensée négative peut être un blocage aussi puissant pour le flux d'énergie qu'un problème physique. Et on ne peut, évidemment, ni voir, ni toucher, ni radiographier les émotions » (La kinésiologie selon Charles Krebs, Éditions Marco Pietteur, page 59). On lève les blocages. Vous avez constaté ce que ça donne. Moi, je n'arrête pas de m'émerveiller chaque jour de toutes les recherches qui ont pour origine cette science et de tous ses développements dus à de nombreux chercheurs, des génies.

Votre premier désir c'était que votre enfant soit bien dans sa peau. Et comment être bien dans sa peau si on ne retrouve pas la possibilité de fonctionner avec toutes ses capacités ? Ce n'est certainement pas en cherchant les meilleures compensations. C'est faire fausse route et ne pas chercher le meilleur pour l'enfant. C'est précisément le but de la kinésiologie d'avoir accès à toutes nos capacités.

Joray

J'ai vu dans votre Forum une rubrique

RépondreQuote
Posté : 02/11/2014 9:42
maverick
(@maverick)
Membre éminent

Bonjour à tous,

Je me suis rendu compte (en ayant fait l'expérience en tant que maman de dys)que la kinésiologie aide ma fille à avoir accés à ses capacités et ça vaut le coup d'essayer meme si les aménagements ssont importants à mettre en place,l'enfant est plus apte à les recevoir et à en tirer profit.Il est important de savoir que ça existe,après chacun fait son choix mais ce lieu d'échange est important pour les faire connaitre.Merci,slts.

prof

RépondreQuote
Posté : 02/11/2014 10:19
Csimple
(@Csimple)
Membre actif
Citation : Joray 

(...) je ne sais vraiment pas ce qu'apportent les méthodes reconnues quand on constate le désarroi des parents sur ce Forum !

Reconnues par qui ? Ici c'est surtout un forum de para-médicaux dont des orthophonistes.

Il y a probablement peu de médecins.

Pourtant l'orthophonie « n’a pas encore fait l’objet d’évaluation scientifique dans le traitement de la dyslexie. Il y a là une lacune importante des recherches qui devrait impérativement être comblée. ....  » (Dyslexie Dysorthographie Dyscalculie - Inserm page 2)

Il y a de nombreux exemples, y compris sur ce forum, de dyslexiques qui sont traités durant des années.

C'est très embêtant car un traitement qui dure ne fait pas la preuve de son efficacité.

Au mieux il s'agit de compensation de handicap.

Et que faut-il pour qu'une méthode soit reconnue ? Beaucoup d'études, beaucoup d'investissement.

Des années de recherches, des années d'hypothèses, des années de suivis de patients, des années à lire et à vérifier les travaux de nos prédécesseurs.

En science (dont la médecine) c'est simple : un bon travail peut être reproduit, vérifié et il donne rapidement des résultats. Si il n'y a pas de résultats alors ce n'est que de la littérature.

Après c'est difficile d'aller contre le dogme, contre les corporations.

Hélas, il y a énormément de personnes qui sont censées s'occuper des "dys".

Certains font n'importe quoi comme leur mettre une bouteille d'eau sur la tête !

🙁

RépondreQuote
Posté : 13/12/2014 2:03
Share:

Veuillez Connexion ou Inscription