Forum

Faurum

Notifications
Clear all

kinesiologie et dys  

Page 1 / 2
  RSS
Landry
(@Landry)
Membre actif

J'ai été enseignant pendant près de 30 ans. La lecture était pour moi une priorité. J'enregistrais mes élèves et je viens de retrouver une cassette où se trouvent les enregistrements du début et de la fin de l'année scolaire 1988-1989. Quel document ! J'aimerais bien rencontrer un spécialiste qui va, sur ces 25 élèves, détecter un dys !

J'ai aussi 45 livrets scolaires ce qui fait 215 dictées dans l'année. Un seul 0 !!! Et seulement 28 notes en-dessous de la moyenne !!! De vraies dictées. Je les ai dans mon bureau. Et puis l'initiation à l'anglais était faite par une prof d'origine anglaise les notes étaient presque toutes bonnes.

En tant que kinésiologue j'ai reçu la semaine dernière une dyspraxique neuro-visuelle à 70 ou 80 %. Ah ! Les grands mots pour faire peur. Elle est multidys en fait. Déscolarisée parce que la maman refuse l'ordinateur. Elle veut qu'elle écrive. La maintenir dans son handicap ? Pas pour cette maman consciente de l'enjeu. J'ai écrit des phrases qui tiennent compte de ces handicaps. Et là la petite fille de 9 ans lit bien ! Tout cela pour montrer que ce handicap n'est pas si terrible. A la fin de la séance meilleure lecture et meilleure écriture. J'ai l'habitude (récemment un autre enfant considéré comme dyspraxique par l'enseignante de le directeur de l'école a fait beaucoup de progrès en 3 séances) et j'avais même demandé à la maman de venir avec une caméra pour filmer. Elle n'a pas souhaité le faire. Je comprends. Elle avait vu auparavant une collègue dans la région parisienne sans résultats. J'avais constaté très vite que les formations de base ne suffisaient pas et j'ai fait des formations importantes et longues… en Belgique. Seul français au recyclage qui m'a permis d'être très efficace. Et elle n'a pas été redonnée ! Et puis je me sers de mes compétences d'enseignant, j'ai une bonne expérience que je mets au service de mes clients.

Un autre élève récemment en CE1 ne sait pas lire. Progrès dès la fin de la 1ère séance. Je donne des conseils au papa qui en la garde pour le faire lire à la maison. Il progresse bien. Mais à la 4è séance il reste un problème. La séance a pour objectif de le déstresser de ses peurs. A la fin de la séance je le refais lire et le problème est réglé !!! Ceci dit il ne suffit pas de faire des séances. Elles permettent de retrouver ses capacités pour lire mais il faudra apprendre, combler les retards. Pas une mince affaire. Des circuits se construisent au cours de l'apprentissage et quand on a mal appris c'est dur de se déprogrammer et se reprogrammer. D'où l’importance d'un bon apprentissage dès le départ. Cela dès la maternelle.

On connaît bien les trous de mémoire. Nos ancêtres avaient beaucoup d'intuition et je prends cette expression au sens propre. Sous l'effet du stress il y a déconnexion entre des zones du cerveau d'où un trou ! Le « trou » là est passager mais d'autres plus importants s'inscrivent plus profondément. Je déstresse et ça reconnecte les différentes parties du cerveau. Les problèmes de connexion sont un problème majeur chez les dys et pas qu'eux. Importance de la fluidité des connexions de doutes les zones dans le cerveau et dans tous les muscles. Alors pas de compensations qui vont figer le corps dans ses handicaps. Quelle belle manière pour un enfant de commencer sa vie ! Et les conséquences dans le futur !

Landry

Quote
Posté : 20/06/2016 1:17
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Bonjour Joray.

GENE

RépondreQuote
Posté : 20/06/2016 2:01
Lolo78
(@lolo78)
Membre noble

Excellente gene :=! .

😀 Laurence

Maman de 2 garçons,14ans et 11 ans dont le plus jeune dyslexique dysorhtographique TDA

RépondreQuote
Posté : 26/06/2016 5:33
Landry
(@Landry)
Membre actif

Récemment je voyais une gamine de 9 ans dont l'objectif était de ne plus toujours avoir faim. Elle mange beaucoup et souvent. Je dis à la maman que ce n'est pas normal d'avoir ainsi toujours faim. Je lui demande ce qui s'est passé. Grâce aux informations données par le test elle se souvient de l'hospitalisation de sa fille vers 7-9 mois. Elle a alors été rationnée sur ordre des médecins. Son corps s'en souvient !!! Et elle a eu une réaction de survie ! L'intelligence du corps !

Comment se fait-il que les médecins n'aient jamais posé cette question ? La médecine est matérialiste. Depuis je n'entends plus parler de ce problème. On est remonté aux origines et on a fait une correction. Je crois que la relation avec la maman n'était pas très bonne. Inconsciemment le fille en voulait à sa mère de ce rationnement. Et pourtant elle n'a aucune responsabilité dans cette affaire. Les médecins ne prennent pas en compte l'aspect psychologique. C'est un autre métier !

Une maman me téléphone de la maternité. Sa petite fille pleure après la tétée quand elle la remet dans son berceau. Je lui réponds qu'après une naissance la première personne à voir c'est l'ostéo. C'est fait aussi. Je la vois dès la sortie de la maternité. Quelques jours après c'est sa grande sœur qui est en séance mais toute la famille est là. J'assiste à la tétée. La maman la remet ensuite dans son berceau. Pas de pleurs. Là aussi le milieu médical n'a pas apporté la solution. J'avais vu la maman en séance il y a 2 ou 3 ans. Je pense que si les parents sont toujours aussi attentifs toute son éducation se passera bien. Des parents ouverts facilitent bien les choses. C'est bon pour l'avenir de ces enfants.

On donne maintenant des ordinateurs aux enfants qui ont des problèmes pour écrire. Quand j'en parle à des parents je vois immédiatement leur réaction de rejet de cette manière de procéder. Comment un enfant réagira-t-il à ces compensations qu'on lui a imposées ? Maintenir les muscles dans leur handicap, il y aura fatalement des conséquences. Dans un bon apprentissage tout le corps est utilisé, tous les muscles. Difficile d'admettre des limitations dans ce qu'on aime faire. D'où mal-être, violence, etc… J'ai peur pour leur avenir. Vivre avec de tels handicaps ce ne sera pas facile ! Et pourquoi tous ces handicaps maintenant ? Il faudrait se poser la question.

Landry

RépondreQuote
Posté : 25/07/2016 1:10
airgat007
(@airgat007)
Membre estimable

C'est beau tout ça!!

Voir ma réponse de ce même jour sur une autre file concernant Landry...

Laurent

RépondreQuote
Posté : 30/07/2016 1:33
Landry
(@Landry)
Membre actif

Je répondrai à tout. Mais j'aime bien laisser un peu de temps pour que ce ne soit pas un dialogue, pour que chacun puisse prendre connaissance des posts.

Il ne faut jamais oublier que j'ai été enseignant. Dès le début j'ai voulu comprendre en achetant un livre « Psychologie et Éducation ». Quand j'ai voulu expliquer à mon directeur que la paresse n'existait pas je n'ai pas été bien reçu.

J'ai très vite compris grâce à mes bonnes lectures que l'expérience dont se prévalaient mes aînés ne tenaient pas la route. La vraie expérience demande des remises en cause à la lumière des lectures, des confrontations. Je tenais compte de ce qui me semblait bon dans leur pratique. Pour cela il fait être capable de se remettre en cause.

Dans les réunions d'enseignants de l'école je me taisais au départ. Voyant que mes collègues n'avaient pas grand-chose à dire je me lançais alors car j'avais préparé la réunion. Ainsi j'ai toujours fait appel aux spécialistes. Beaucoup du savoir vient des psychologues et j'en tiens compte le plus possible.

J'ai souvent considéré que des manuels mériteraient pour leur savoir une licence ou un master. Je suis plein d'admiration pour les artisans. Ils m'ont fait comprendre l'importance de l'étude, de l'apprentissage. La bonne volonté ne suffit pas.

Landry

RépondreQuote
Posté : 30/07/2016 7:29
airgat007
(@airgat007)
Membre estimable

Nous voilà bien avancé!...

Des écrits? Des critiques? Des recherches engagées sur vos bonnes idées? Des spécialistes ou collègues qui confirment vos dires?....

Je suis sceptique!... Très sceptique!...

Laurent

RépondreQuote
Posté : 30/07/2016 8:54
Landry
(@Landry)
Membre actif

Très sceptique ! Je comprends et je ne comprends pas. Mettriez-vous en doute ce que je dis sur mon parcours universitaire ? Quand je parle de mon travail avec quelqu'un je dis toujours : je vais vous donner des preuves. « Je vous crois, pas besoin ». Mais j'insiste : si vous racontez notre entretien à un de vos amis il vous dira que vous avez été roulé dans la farine. Alors je montre ma carte d'étudiant.

J'ai fait une formation en kinésiologie pour moi et les enfants en premier. J'ai constaté que les bases n'étaient pas suffisantes comme bien d'autres collègues. Je suis donc allé en Belgique. Et j'ai fini par trouver ce que je cherchais. Je suis le seul français à avoir fait le recyclage de ce que je considère comme essentiel. J'ai suivi le conseil de collègues qui m'ont conseillé d'aller à la fac pour valider mon travail. Pour diverses raisons je ne les vois plus et je ne leur en ai plus parlé. Ayant constaté les mêmes lacunes que moi dans les formations de base, ils faisaient d'ailleurs leur propre sauce.

En arrivant sur ce site j'avais pensé faire plein de choses. Vu l'accueil reçu j'ai vite déchanté. Mon investissement est énorme en formation et en coût par conséquent. Donc inutile que j'en parle.

J'ai voulu aborder ce sujet de la remédiation chez les dys avec un collègue. Je me suis vite fait rembarrer. J'ai essayé de savoir ce que pouvaient faire certains. Inutile d'insister. Je fais ce que je fais grâce à ces formations spécifiques et à mon passé d'enseignant. J'utilise beaucoup mon expérience d'enseignant.

Quand une maman me dit que son enfant lit bien, je fais part immédiatement de mon scepticisme en disant on en reparlera à le fin de la séance. Et la maman se rend compte alors du problème qui existait. Et l'enfant aussi bien sûr !!! J'ai cherché des solutions parce que j'ai toujours pensé que les enfants étaient intelligents. La preuve, je l'avais : des personnes nulles à l'école réussissaient bien professionnellement. C'est donc l'école qui ne faisait pas bien son boulot. Maintenant, j'ai évolué sur cette question. Je sais pourquoi ces personnes ont échoué et l'école n'y est probablement pour rien.

Quand une maman me dit que son gamin ne comprend rien aux problèmes : j'annonce tout de suite la couleur : ce n'est pas possible, j'ai été enseignant et votre fils me paraît intelligent. Le problème est ailleurs. J'ai toujours de vieux livres d'école et je demande au gamin de faire un problème. Je peux alors dire d'où vient le problème et indiquer à la maman le travail à faire à la maison.

Écrire : on me le dit. Mais pour qui ? Un gros travail ! Il ne serait vraiment utile qu'à ceux qui ont fait ma formation. Pour obtenir les résultats dont je parle au début il faut âtre très rigoureux. Qui est rigoureux maintenant ? On oublierait très vite mes consignes, les jugeant inutiles.

Depuis peu je souhaiterais faire des expériences dans la rue avec des enfants que j'observerais faire certaines choses. Il suffit de regarder. Je leur ferais faire alors un petit test en deux minutes. Quand occasion se présentera. Il faudrait faire partie d'une équipe de recherche. Ce n'est pas mon genre.

Ceci dit : ce que je pense de la dyslexie est partagé par beaucoup. Dans ma carrière d'enseignant j'ai peut-être vu un dyslexique, aucun dyspraxique, aucun dyscalculique. Les livrets que j'ai conservés me permettent aussi de dire que je n'avais pas non plus de dysorthographiques. Avec mes connaissances actuelles e serait encore mieux.

Dernièrement j'ai assisté à une conférence d'Anne Marie Gaignard dont on parle beaucoup sur ce site : elle n'a rencontré que deux vrais dyslexiques. C'est facile : interrogez les vieux enseignants.

Je répondrai plus tard pour le reste.

Landry

RépondreQuote
Posté : 30/07/2016 11:33
Lolo78
(@lolo78)
Membre noble

Comment ne pas etre septique en vous lisant!!!!!alors que vous remettez en cause la dyslexie qui pour vous n'existe pas!!!!!!!

Vous êtes forcément bien au dessus de toute ces chercheurs neuroscientifique qui œuvrent depuis tant d'années à faire comprendre un minima le fonctionnement du cerveau.

Vous,qui en 30 ans d'enseignements ,n'aviez jamais eu de dys dans votre classe.

Décidément, il faudrait vous croire sur parole ,vous qui chaque année réapparaissez sous différents pseudos pour faire votre prosélytisme!!!!!!alléluia!!!!

Message édité par : Lolo78 / 31-07-2016 14:20

Maman de 2 garçons,14ans et 11 ans dont le plus jeune dyslexique dysorhtographique TDA

RépondreQuote
Posté : 31/07/2016 4:08
Landry
(@Landry)
Membre actif

Ne focalisez pas sur moi. Si vous dépensiez votre énergie à trouver les bonnes informations vous trouveriez comme moi qui a ces mêmes points de vue. Je dis que j'en ai peut-être rencontré 1. Je peux prouver tout ce que j'avance. Alors là ça vous dérange. J'ai retrouvé une cassette des enregistrements de lecture de mes élèves. Ce ne sont plus des souvenirs enjolivés avec le temps ! Je comprends que vous ne puissiez pas supporter. Mais cessez cette polémique stérile. Cherchez qui défend les mêmes thèses que moi. Faîtes des enquêtes auprès des enseignants en retraite. Faîtes des enquêtes pour savoir comment ça se passe dans les écoles Montessori, Freinet, Steiner. Enquêtez sur comment ça se passe en Finlande.

Cherchez d'où vient la dysgraphie, la dyscalculie, la dyspraxie. Je ne peux pas admettre qu'il y ait autant de problèmes. Je cherche les causes … dans les lectures.

Vous prétendez être sensibles à la souffrance des enfants, adultes. Allez jusqu'au bout pour éradiquer toute cette souffrance chez les enfants dys. Tout ce que je suis devenu part de là : permettre à tous les enfants de s'épanouir. Mais je ne suis pas un génie et j'ai cherché dans les livres, puis dans les formations car moi je n'ai rien inventé, mais les liens je sais faire (ce ne sont pas des amalgames). J'ai fait des formations avec de vrais chercheurs. Je me rappelle un peu comment je leur demandais de travailler la lecture à la maison.

De tous mes entretiens à la fac j'ai des enregistrements aussi bien de mon directeur de recherche que de Jean Louis Gombert vice-président à l'époque de l'université. Je peux prouver ce que j'avance. Ça ne vous intéresse pas, c'est votre droit. Mais laissez les autres libres. A chacun de prendre ses responsabilités.

Landry

RépondreQuote
Posté : 01/08/2016 12:17
Lolo78
(@lolo78)
Membre noble

En effet ça ne m'intéresse pas :paf

Mais où ai-je empêché qui que ce soit de prendre ses responsabilités :#

Qui croyez vous pouvoir manipuler avec de tel propos 😕

Maman de 2 garçons,14ans et 11 ans dont le plus jeune dyslexique dysorhtographique TDA

RépondreQuote
Posté : 01/08/2016 12:01
Landry
(@Landry)
Membre actif

Airgat007 Je vous ai donné mon site, vous pouvez comprendre. Jean Louis Gombert, psychologue clinicien, dyslexique et spécialiste de la dyslexie a écouté les 26 pistes du CD que j'ai réalisé en Master 1. « Les résultats sont indéniables, m'a-t-il dit. » Avec son accord j'ai enregistré notre entretien et j'ai toujours la cassette bien sûr. Les entretiens avec mon directeur de recherche étaient aussi enregistrés par lui et par moi. Un jour mon appareil a été défaillant il m'a donné une copie de son CD.

Je suis toujours en recherche. Demain je vais voir quelqu'un pour faire une conférence. Je vais voir aussi avec les médias. Je suis en train de faire des expériences. J'en ai fait une tout à l'heure. J'ai vu un garçon qui correspondait au profil que je recherche. J'ai engagé la conversation avec les parents en leur parlant des qualités intéressantes de leur enfant. Puis je leur ai dit qu'il ne lisait probablement pas bien. C'est un bon élève et ils n'étaient pas d'accord. Je leur ai demandé si je pouvais le faire lire. Évidemment je ne m'étais pas trompé. Puis je lui ai fait lire la phrase que j'ai préparée pour ce profil et c'est une courte phrase. La première à réagir ce fut sa grande sœur. C'était pas mieux, c'était bien, tout simplement bien. Demain et les jours suivants j'aurai l'occasion de faire d'autres expériences vu ce qui se passe dans ma ville. Il devrait y avoir beaucoup de personnes avec le profile que je recherche.

Je réserve tout cela pour une conférence ou la rencontre avec les médias. J'ai toujours cherché et c'est normal que je trouve. Je ne connais personne qui trouve seul. Il n'y a pas de hasard : c'est l'aboutissement de mes lectures, de mes rencontres, de mes formations, des liens que je fais entre des choses différentes.

Lolo. Je suis extrêmement prudent. Quand on s'occupe d'un site on a du pouvoir. Au vu de ce que vous dîtes de la kinésiologie je ne serais pas allé voir un kinésiologue. Je serais bien bas alors que j'ai la pêche. Je suis allé vers une certaine méthode car un ami l'avait fait. Autrement je n'y serais jamais allé. C'est facile de faire peur. Vous parlez sans connaître et je ne me suis pas basé sur ma rencontre avec un ostéo pour tirer un trait sur cette profession. J'en ai vu au moins deux avant de trouver le bon. C'est normal. Chacun sa spécificité. Je ne pense pas avoir critiqué les deux qui ne m'ont pas donné satisfaction.

Landry

RépondreQuote
Posté : 02/08/2016 9:24
airgat007
(@airgat007)
Membre estimable

Bien d'accord avec vous Landry sur le fait de ne pas se focaliser, ni sur UNE méthode et encore moins sur UN MEMBRE ACTIF ET INTERESSANT de ce site.

Ici, vous êtes bien dans la bonne partie du forum: "Methodes non reconnues par la communauté scientifique..." et rien ne dit qu'elle ne le sera pas un jour, mais ça 'est pas en inondant ce site que vous y arriverez...

Les expériences remontées par des parents sont très instructives, elles, et au moins ces parents savent dire que c'est une expérience (la leur), sans dire que c'est ni universel et ni miraculeux...

Au plaisir de vous lire encore dans ce forum mais avec un peu moins de grandiloquence de votre part, ce serait TOP, et sans agresser les parents que nous sommes, ce serait SUPER TOP!...

Merci

RépondreQuote
Posté : 06/08/2016 12:44
magda
(@magda)
Nouveau membre

Bonjour,

Mon fils, ado de 16 ans maintenant, à suivi une scolarité difficile en primaire puis au collège à cause notamment de sa lecture difficile, lente, il ne lisait pas longtemps et il bégayait. Suite à un bilan orthophonique il est diagnostiqué dyslexique et suit 3 ans d’orthophoniste, au collège un PAI est mis en place (dictées à trou, 1/3 temps en plus pour les évaluations), les difficultés sont là et il se résigne.

Puis un jour, je fais la rencontre d’un kinésiologue, ancien professeur des écoles s’étant toujours intéressé aux problèmes de lecture, il connaît bien les enfants en difficultés scolaire. Après 7 à 8 séances de 1 h 30 avec ce Kinésiologue et dès la première séance mon fils reprend confiance en lui, puis au fur et à mesure des séances sa lecture est plus fluide et plus rapide, il ne bégaie plus, il est plus rapide à écrire, le jour du brevet il n’utilise même pas son tiers temps et obtient son diplôme.

Actuellement au Lycée, le PAI n’est plus en place, il n’y a plus d’orthophoniste, il n’a plus ni peur ni honte de lire devant un public, et il n’est plus en échec scolaire et vient d'obtenir son code cet été du premier coup.

Si mon témoignage peut aider d’autres enfants en difficultés et des parents alors j’en suis heureuse ….

Magda

?

RépondreQuote
Posté : 01/09/2016 6:52
mariemalo
(@mariemalo)
Nouveau membre

Je tiens à apporter mon témoignage au sujet des séances que mon petit garçon de 7 ans, dyspraxique ( visuo-spatial) a entrepris à Rennes, avec le kinésiologue répondant au pseudo de Landry.

Il n'a, pour l'instant, fait que 3 séances, mais nous constatons dès à présent, une nette amélioration, surtout en écriture, et en motricité fine.

Progrès constatés également, dès la première séance, par sa maitresse, qui pourtant semblait sceptique quant à notre choix de privilégier quelques séances de kinésio, plutôt que des visites hebdomadaires comme recommandé par l'équipe enseignante, chez une psychomotricienne, (qui elle, ne nous a pas du tout convaincu, ce qui ne me fait pas pour autant remettre en cause les bienfaits de la psychomotricité pour certaines personnes). Ce monsieur n'a rien d'un gourou,il est par contre très investi et son expérience, en tant qu'instituteur me semble précieuse.

Pour le bien être de nos enfants, nous nous devons d'essayer de tout mettre en oeuvre pour leur faciliter la vie.

Je comprends que certains sur ce forum soient dubitatifs, mais je pense qu'avant d'être trop critique, il faut avoir essayé.

Marie

Marie

RépondreQuote
Posté : 10/10/2016 3:47
Page 1 / 2
Share: