Forum

Faurum

est ce qu'un mé...
 
Notifications
Clear all

est ce qu'un médecin scolaire a le droit de rejeter un dossier PAI?  

saraly
(@saraly)
Nouveau membre

Bonjours à tous, il semblerai que sur ma commune nombre de PAI a été rejeter par le médecin scolaire malgrès un dépistage de dys,

a t'il le droit? est qu'elle recours pour les parents?

Saraly

Quote
Topic starter Posté : 01/10/2009 4:27
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour,

Je ne pense pas que le médecin scolaire en ait le droit.

Il faut lui faire lire le bulletin officiel de 2003 "Encart n°34 du 18 septembre - Enfants et adolescents atteints de troubles de santé" dont voici le lien :

http://www.education.gouv.fr/bo/2003/34/MENE0300417C.htm

Dans la partie Annexe, voici ce qu'on y trouve :

"Annexe 1

QUELQUES AFFECTIONS DE RÉFÉRENCE

(cette liste indicative n’est pas limitative)

(...) cardiopathie

- diabète

- drépanocytose

- dyslexie, dysphasie, troubles du langage

- épilepsie

- greffe de moelle et autre greffe (...)"

Mais peut-être que pour avoir une réponse "officielle", vous pourriez poser votre question à la plate-forme téléphonique "Aide Handicap Ecole " mise en place par l'Education Nationale, en appelant au 0810 55 55 00

Amicalement.

Message édité par : LAC / 01-10-2009 15:33

RépondreQuote
Posté : 01/10/2009 5:28
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Peut-être pourriez-vous entrer également en contact avec le médecin responsable au niveau de l'Inspection Académique :

Inspection Académique

Docteur Francine HIRTZ

Médecin responsable départemental

Conseiller Technique de l’IA

Email : ce.ia78.sante@ac-versailles.fr

adjointe Dr Christine AYRAULT

Amicalement.

RépondreQuote
Posté : 01/10/2009 5:43
saraly
(@saraly)
Nouveau membre

Bonsoir, je vous remercie pour votre réponse, maman d'un enfant dyslexique dysorthographie et en attente d'un pai, le fait d'entendre que notre médecin scolaire refuse certain cas, je me fesai du soucis surtout que notre école n' est pas très motivé pour aider les enfants en difficultés, hélas

Je prend note de tout et merci encore

Amicalement,

Saraly 😉

Saraly

RépondreQuote
Topic starter Posté : 02/10/2009 12:08
Claude
(@Claude)
Membre noble

Dans les Yvelines, 7 médecins scolaires ont été formés au diagnostique de la dyslexie. Si votre médecin scolaire a un doute pour un élève, il peut faire maintenant appel à ces médecins scolaires pour l'aider. En cas de doute (bilans pas très certains du diagnostique), le Dr Schlumberger du centre référent de Gaches peut rencontrez l'enfant sur demande des médecins scolaires formés à la dyslexie.

Il y a des solutions, informez les parents.

Quant aux PAI pour les dyslexiques, il en existe un spécialement fait par ces médecins formés à la dyslexie. Ce PAI répertorie tous les aménagements possibles pour les DYS et laisse une ouverture sur plein d'autres aménagements possibles selon les enfants.

Le centre référent travaille pour former des médecins, il nous en faut absolument pour que tout ne soit pas géré uniquement par l'EN !

RépondreQuote
Posté : 02/10/2009 11:37
Dref
 Dref
(@Dref)
Membre éminent

Bonjour Claude, où peut-on trouver ce PAI spécialement fait pour les dys ? J'aimerai le donner au médecin scolaire de mon fils, car il m'en a remis un qui m'est tombé des bras : 1 ligne sur un doc de 4 pages… 

Merci d'avance !

Fred

RépondreQuote
Posté : 04/11/2009 5:30
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonsoir,

Un exemple de le PAI "spécial troubles spécifiques du langage" est sur le site d'APEDYS :

https://www.apedys.org/dyslexie/article.php?sid=740

la page sur laquelle on trouve spécifiquement le PAI est la suivante :

http://www.ia05.ac-aix-marseille.fr/articles.php?lng=fr&pg=311

Amicalement.

RépondreQuote
Posté : 04/11/2009 7:23
Claude
(@Claude)
Membre noble

Si quelqu'un peut me dire comment faire pour mettre un document word sur le forum directement, je te le passerai bien !

Celui établit dans les Yvelines est vraiment bien complet avec même un topic sur les troubles spécifiques du langage.

Je te le passe par mail DREF.

RépondreQuote
Posté : 05/11/2009 11:05
Dref
 Dref
(@Dref)
Membre éminent

Merci !

Fred

RépondreQuote
Posté : 05/11/2009 11:19
Lysvie
(@Lysvie)
Membre actif

Bonjour,

Je reviens vers vous désorientée (euphémisme), désemparée serait plus juste (mais je veux garder espoir) suite à la réponse téléphonique du médecin scolaire (qui n'a pas dénié me recevoir) suite au bian orthophonique qui a diagnostiqué une dyslexie (- 2 ans 10) associée à une dysorthographie et une dysgraphie importante de mon fils Vincent scolarisé en 3ème. Sa réponse est la suivante :

surchargée de travail, elle ne peut prendre en compte ma demande d'aménagement de sa scolarité d'autant plus qu'il est trop tard pour mettre en place un PAI. Elle ne m'a même pas demandé les bilans orthophoniques (au grand étonnement de l'infirmière scolaire que je suis allée rencontrer ultérieurement plus compréhensive) ni même proposer un quelquonque aménagement pour améliorer la scolarité de Vincent (plein de bonne volonté qui se décourage au fils des jours). Mais quels est le rôle du médecin scolaire ? N'est-il pas d'aider les élèves en difficultés ?

Vincent passe cette année le brevet, je ne me fais guère d'illusions quant aux résultats.

Merci de votre soutien et de vos encouragements.

Sylvie

RépondreQuote
Posté : 10/03/2010 5:11
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour,

Il est anormal que le médecin scolaire ne puisse répondre favorablement à votre demande d'aménagements.

Je vous conseille d'appeler la plate-forme téléphonique Aide Handicap École de l'Education Nationale au 810 55 55 00 pour leur faire part de la situation de votre enfant.

Vous devriez prendre contact avec l'inspecteur d'académie de votre département ainsi qu'avec le médecin responsable au niveau de l'académie.

Selon la loi : "

Circ. du 9 sept. 03 - 2.1

Le projet d’accueil individualisé (PAI) est avant tout une démarche d’accueil résultant d’une réflexion commune des différents intervenants impliqués dans la vie de l’enfant malade.

Le rôle de chacun et la complémentarité des interventions sont précisés dans un document écrit. (...)

Il est mis au point, à la demande de la famille, ou en accord et avec la participation de celle-ci, par le directeur d’école ou le chef d’établissement (...) en concertation étroite avec, selon le cas, le médecin scolaire, de la PMI, ou le médecin et l’infirmier(ère) de la collectivité d’accueil

La circulaire du 17 août 06 relative à la mise en oeuvre et au suivi du PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation) prévoit que l'enseignant référent peut aussi apporter son concours."

Prenez ou reprenez contact avec le chef d'établissement, c'est à lui d'élaborer le PAI.



Le PAI, au regard de la loi doit :

- être mis au point sous la responsabilité du directeur de l'école ou du chef d'établissement

- faire l'objet d'une rédaction écrite

- associer toute l'équipe éducative pour son élaboration

De plus, le médecin de santé scolaire est appelé à jouer un rôle important dans l'élaboration de ce projet.



Amicalement.

RépondreQuote
Posté : 10/03/2010 1:15
Lysvie
(@Lysvie)
Membre actif

Bonjour,

Merci Lac pour vos réponses toujours aussi claires et précises.

Avant de contacter la plate-forme téléphonique Aide Handicap Ecole de l'Education Nationale comme vous me l'avez conseillée, j'ai demandé à rencontrer le Médecin Scolaire, rendez-vous que j'ai pu enfin obtenir ( un mois après mon premier contact infrinctueux) grâce à l'aide précieuse de l'Infirmière scolaire sensible et à l'écoute des parents d'enfants dys. Le médecin scolaire nous a donc reçu mon fils (dys : - 2 écart 10), dysorthographique, dysgraphique importante et moi-même. Elle a proposé un aménagement spécifique de la scolarité de Vincent au sein du collège mais pas dans le cadre d'un PAI qu'elle a refusé de mettre en place m'expliquant qu'il était trop tard pour le solliciter. Or, après lecture de la circulaire de l'éducation nationale que vous m'aviez transmise afférente aux préconisations relatives à l'organisation des épreuves, les demandes d'aménagements aux examens doivent être déposées dans un délai de deux mois avant la date de l'examen à savoir pour ma part le brevet des collèges et nous étions à 4 mois, donc dans les temps. Ainsi, j'ai rencontré le proviseur du collège qui me l'a d'ailleurs confirmée et expliquée qu'il ne pouvait mettre en place aucun aménagement tant qu'il aurait pas de PAI, qu'il n'était pas médecin et qu'il n'avait aucun pouvoir. D'un côté le médecin qui m'explique qu'il est trop mettre en place un PAI, de l'autre côté le chef d'établissement me dit le contraire. Je ne comprenais plus. Où étaient les freins ? J'ai réussi à rencontrer à nouveau le médecin scolaire à l'occasion d'une réunion sur le handicap et la différence à laquelle j'étais conviée lui expliquant mon incompréhension qu'elle a éludée. Elle m'a alors expliquée qu'il n'était pas possible de mettre en place un PAI car mon fils n'en avait pas bénéficié auparavant (une autre raison invoquée plus celle du temps), qu'il pourrait en bénéficier l'an prochain ??? comment pourrait-il y prétendre puique cette année il ne peut en bénéficier ? La même raison sera évoquée.

A noter, à mon initiative, mon médecin traitant a prescrit un bilan orthophonique étant donné les difficultés scolaires persistantes de mon fils, sa dyslexie n'a été diagnostiquée que depuis deux mois. Un PAI ne pouvait être mis en place puisque dyxlexie non découverte et reconnue.

A noter que dans la classe de Vincent, deux autres enfants dyslexiques bénéficient d'aménagement et d'un PAI. Nous sommes loin des objectifs de l'Education Nationale qui souhaite donner à tous les élèves les mêmes chances de réussite. Je ne me fais guère d'illusion quant à l'obtention du brevet

Merci à toutes et à tous de votre soutien et de vos encouragements. L'amour de mon fils me permet de me battre mais le chemin de la victoire reste long et incertain.

Cordialement.

Sylvie

RépondreQuote
Posté : 03/04/2010 5:22
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour Lysvie,

Après lecture de votre dernier post, je me permets de vous redonner le même conseil :

Je vous conseille d'appeler la plate-forme téléphonique Aide Handicap École de l'Education Nationale au 810 55 55 00 pour leur faire part de la situation de votre enfant !!!!

Demandez-leur de vous aider à trouver une solution au plus vite dans l'intêret de votre enfant.

Bon courage.

Amicalement.

RépondreQuote
Posté : 03/04/2010 5:50
Claude
(@Claude)
Membre noble

Je comprends la réaction du médecin scolaire. Le temps est trop juste pour mettre en place un PAI. Il faut que les professeurs remplissent un document sur les résultats de l'élève en classe, sur son comportement etc. Il faut ensuite convoquer une équipe éducative avec les soignants et les professeurs et ensuite signer le PAI, le diffuser et faire appliquer les aménagements en classe. Si les examens blancs ont déjà été faits, il n'aura pas pu tester les aménagements comme le tiers-temps.

Sa proposition de faire des aménagements en classe immédiatement sans PAI est une bonne idée. En effet, si les aménagements sont appliqués en classe très rapidement, si vous pouvez justifier de ces aménagements pour votre demande d'aménagements aux examens, que l'enfant soit sous PAI ou pas ne changera rien.

L'important est qu'il ait pu tester en classe le type d'aménagement qui lui sera proposé au brevet.

Maintenant, il faut voir pourquoi le médecin scolaire n'a pas eu le temps de prendre en charge votre demande plus rapidement, leur charge de travail et leur secteur étendu les empêche de remplir leurs missions. L'infirmière scolaire pourrait établir un PAI avec aménagements si les professeurs arrêtaient de vouloir des enfants tous bien casés dans des petites boîtes et s'ils utilisaient leur bon sens pour adapter la scolarité à tous les enfants qu'ils ont en classe.

Les abus, de la part de parents qui ont des enfants qui écrivent mal et qui profitent des aménagements pour les dyslexiques pour en demander pour leurs enfants, ont fait que les conditions pour les obtenir pour les dyslexiques sont de plus en plus draconiennes.

Mais normalement, tout médecin nommé par la CDAPH en charge des aménagements aux examens est capable de voir avec les bilans qui lui sont fournis quels sont les dyslexiques et les autres.

Il y a encore quelques années, il n'était pas nécessaire d'avoir un PAI pour avoir un tiers-temps en classe. Maintenant, tout est durci et les enseignants ne déroge plus rien sans justificatif médical.

Les procédures sont de plus en plus lourdes et longues. L'afflût d'enfants qui ne savent plus écrire et de dys dépistés a provoqué une levée de boucliers de la part des enseignants.

Pourtant on n'en est pas encore arrivé au total de dyslexiques réels dépistés et rééduqués, 500 000 élèves dyslexiques selon les statistiques estimées en France, cela fait 500 000 demandes de tiers-temps aux examens et on n'en est pas encore là. Que feront-ils lorsqu'on en arrivera là ? C'est toute une organisation des examens à revoir, des financements à obtenir.

Enfin, espérons que votre enfant aura du temps supplémentaire au moins et que le bon sens gagnera.

RépondreQuote
Posté : 04/04/2010 3:47
Share: