Forum

Faurum

Musique pour les Dy...
 
Notifications
Clear all

Musique pour les Dys  

  RSS
Caromus
(@Caromus)
Nouveau membre

Bonjour à tous,

Je m'apprête à devenir professeur de "Formation Musicale", autrefois appelée "solfège".

Mon travail de fin d'études consiste en l'adaptation de l'enseignement musical pour des personnes présentant un trouble d'apprentissage.

Je réfléchis également à des outils pratiques qui compenseraient leurs difficultés pour mieux les intégrer dans nos classes.



J'en appelle à vos expériences !

  • Qu'en pensez-vous?

  • Vos enfants aimeraient-ils, ou sont-ils déjà allés à l'école de musique ?

  • Si oui, quelles difficultés avez-vous rencontrées ?

Exemple : Une maman m'a expliqué que son fils a été obligé d'arrêter le saxophone. En effet, le solfège (souvent obligatoire) a fini par le bloquer.

La lecture devenait trop difficile !

Les professeurs ne savaient plus comment l'aider. Il est pourtant bon musicien et avait de bons résultats à l'instrument.

Si vous voulez répondre par mail : caro.profmusique@outlook.fr

D'avance merci,

Caroline.

Quote
Posté : 08/03/2015 9:06
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Nous conseillons de ne pas mettre les adresses mail en direct et de ne les donner qu'en message privée.

Vous pouvez modifier votre message en cliquant sur éditer au bas de votre message.

Cordialement

GENE

RépondreQuote
Posté : 09/03/2015 10:00
sducros
(@sducros)
Membre de bonne réputation

Mon fils fait de la musique. Il a choisit l'alto (pas vraiment le plus simple des instruments mais c'est ce qu'il voulait). Il est en quatrième année mais ne va pas aussi vite que ses camarades. Il a un niveau à peu prés d'un troisième année mais va à son rythme et il est content de ce qu'il fait.

La prof est sympa et le fait bien progressé. Pendant les premiers cours, elle a été intrigué car il regardait ailleurs quand elle lui expliqué des choses et m'a demandé si ça l’intéressait vraiment, je lui tout de suite expliqué qu'il avait beaucoup de mal à se concentrer. Les premiers cours était donc de 20mn au lieu de 30mn pour qu'il ne décroche pas trop vite, ils sont maintenant de 30mn. Il a des cours tout seul car il n'est pas encore capable de jouer avec un autre (encore moins en groupe). Il ne fait pas de solfège mais sait lire les notes des morceaux qu'il doit jouer.

Pour le travail de groupe il a fait du chant choral pendant un an et ensuite un atelier de groupe (approche de l'orchestre avec des gestes).

Il fait depuis cette année un atelier rythmique qui lui plait beaucoup (genre STOMP). Il fait de la musique avec des ballons ou des balais et ça l'amuse beaucoup.

La musique lui a apporté de la confiance en lui et une ouverture sur un autre monde (la musique). Il a découvert aussi les autres instruments et s’intéresse beaucoup à ce que font les autres (nous passons beaucoup de temps à l'école de musique) : 2h30 par semaine et il écoute et regarde les autres classes.

RépondreQuote
Posté : 09/03/2015 12:31
Chantalotte
(@Chantalotte)
Membre estimable

Jamis je n'aurais cru que mon garçon deviendrait musicien. Et pourtant, il est inséparable de sa basse depuis 5 ans. Bien qu'il prenne des cours dans une école de musique, il n'a jamais fait de solfège contrairement à son frère qui faisait de la batterie.C'était un choix personnel du prof Fatalement quand un jour se présentait une question de solfège, elle était abordée pendant le cours individuel. Intégrée par l'exemple concret et digérée plus ou moins rapidement, mais digérée quand même. Mais depuis cette année ses nouveaux élèves doivent suivre un cours collectif et obligatoire. Cela met tout le monde sur le même plan.Je pense que s'il devait démarrer maintenant, ce volet barbant aurait compromis l'intérêt et l'assiduité pour l'instrument.

Pour le côté technique et pratique, il me semble que l'utilisation de coles couleurs pour les notes et les symboles, peut être un idée surtout pour les plus jeunes. Après, tout est dans le rythme et la mémoire des sons, pas dans l'écrit.

RépondreQuote
Posté : 13/03/2015 6:50
melu
 melu
(@melu)
Membre estimable

Bonjour,

x est au conservatoire depuis maintenant 5 ans. Au depart ont été chez un prof particulier qui nous a orienté en fin d'année vers le conservatoire. On savait pas encore que la dys était présente. Elle fait du piano, les débutsau conservatoire ont été dures, trés dures, le piano instrument demandé, des classe élitistes.

Un dys a avant tout du moins pour lui besoin de temps dans ses apprentissages, et c'est difficile d'être dans la norme à ce niveau là. Je voulais le sortir de là, mais lui ne voulait pas. En fin de 3 eme année de cycle 1 on m'a laissé entendre qu'il ne passerait pas la barre de l'éxamen, trop de décalage. C'est sans compter sur l'énergie des dys. Pour la peine, j'ai anticipé la réorientation de l'instrument en lui proposant d'essayer autre chose. On est allé voir du coté des instruments déficitaires en penssant que là on le laisserait avancer à son rythme. Et on a débuté le cor.

En même temps à l'école les adaptations, les compensations commençaient à porter ses fruits, et en piano il a progressé énormément, son prof en revenait pas. Il a passée son cycle 1 avec mention trés bien.Pour lui ce fut l'une de ses plus grandes victoires, pour la peine on a continué les deux instruments. Aujourd'hui on est 4h30 par semaine au conservatoire, ça lui plait, d'autant qu'on a commencé l'harmonie. Mais franchement ce fut un peu le parcours du combattant pendant trois ans, rien lacher, s'accrocher, être derière pour aider à travailler à s'organiser, à utiliser cette bête affreuse qu'est le métronome (seul outil de compensation que l'on est trouvé, pour palier à ces failles) car je voyais qu'il voulait y arriver.

Maintenant, il est autonome, gère son activité, ouf quelle victoire.

Mon expèrience, c'est aménager pour qu'ils avancent à leur rythme. Accepter les décalages incompréhensibles pour l'extèrieur, qu'il peut y avoir dans certains domaines. Chez nous bon en lecture, en théorie, nul en rythmique, il faut beaucoup de temps pour mettre en place et intérioriser des rythmes complexes, et nul pour poser la voie. Solfier sans le soutien du piano ou de quelqu'un d'autre est presque impossible. Autant vous dire qu'en solfege c'est 15 dans un domaine et 7 dans un autre. C'est compliqué de gérer un apprentissage quand vous êtes dysfonctionnant dans certains domaines, ou du moins pas trés polyvalent dans l'ensemble des aptitudes requises.Et le système du conservatoire n'est pas trés adapté à l'adaptation... Beaucoup de travail la aussi pour pouvoir compenser et là pas d'orthophoniste adapté pour vous aider... Parfois son prof est désarçonné, et lui expliquer les liens entre la musique et la dys devient compliqué, j'ai abandonné étant moi même trés désarçonnée.

Par contree que j'ai pu par contre constaté pour lui c'est que dans les test de dys dans tous les exercices rythmiques de mémorisation, il s'effondrait malgrès une trés bonne mémoire par ailleurqui lui permet de compenser en musique. Pour moi les dysfonctionnement scolaires retentissent aussi en musique.

Il apprend à faire avec ce qu'il est, et la musique l'a beaucoup aidé au niveau de l'estime de soi, mais ce ne fut pas un long fleuve tranquile

RépondreQuote
Posté : 16/03/2015 12:00
Dysurdix
(@Dysurdix)
Nouveau membre

Bonjour,

Je suis maman d'un garçon de 11 ans qui a été diagnostiqué dyslexique sur le tard en juillet dernier mais ayant été suivi pendant toute la maternelle pour retard de langage.

Il est entré dans un conservatoire de musique actuelle l'an dernier en batterie, mais après une première année où il n'a pas fait grand chose (à l'époque nous pensions que cela venait du fait qu'ils étaient 2 par cours et que l'autre enfant n'était pas très "impliqué").

Aujourd'hui bientôt la fin de la 2ème année et c'est dur... il progresse très doucement et il a des problèmes de rythme. Je me pose la question de savoir si il faut qu'il continu dans cet instrument car pas facile d'intégrer un groupe dans ces conditions. J'ai peur que sa motivation en prenne un coup. Depuis qu'il a commencé il ne joue que de petits exercices et pas question d'intégrer un groupe pour lui.

Avez vous des expériences suivant les instruments? Y a t-il des instruments plus ou moins conseillés pour un enfant dys ? Ne serait ce pas plus facile pour lui de changer pour la guitare même si il aurait peut être toujours des problèmes de tempo mais au moins il pourrait s'appuyer sur le batteur.

Merci pour vos avis

Message édité par : Dysurdix / 25-03-2016 10:39

RépondreQuote
Posté : 25/03/2016 11:21
sducros
(@sducros)
Membre de bonne réputation

le mien adore toujours autant faire de l'alto malgré les difficultés de l'instrument, il a choisi cet instrument alors que ce n'et pas le plus facile, aucun repère pour savoir où mettre les doigts et comment sortir le son juste.

Je ne sais pas s'il y a un instrument plus facile qu'un autre. Mon père qui est musicien me dit que les instruments du style piano sont plus simple car quand on appuie sur la touche d'un piano c'est toujours la même note qui sort.

Pour ce qui est du rythme l'atelier rythmique, ça lui fait du bien d'être avec les autres mais il ne fera pas le concert de fin d'année car c'était trop compliqué, il n'apprend pas au même rythme que les autres et a encore du mal à suivre un groupe.

Il a joué avec les plus jeunes de la classe de violon / alto l'année dernière et il en était content, c'était un petit concert entre enfants et parents de la classe.

Il va beaucoup moins vite que les autres, il est en 5ème année mais joue avec les 3ème année, il ne suis pas la progression officielle car il devrait, vu son âge être en deuxième cycle (avec solfège) mais lui se fait plaisir et se jette sur son instrument à peine rentré du collège. Je n'ai jamais besoin de lui demandé de répéter ses morceaux. Donc pas question de laisser tomber pour l'instant.

RépondreQuote
Posté : 25/03/2016 4:14
Share: