Forum

Forum

Faurum

Est-ce que ça vous ...
 
Notifications
Clear all

Est-ce que ça vous arrive de baisser les bras ???  

Page 2 / 4
curidys
(@curidys)
Membre de bonne réputation

Chère cricri

Très très bien dit :=! :=! Il faut le dire: la chose primordiale est l'équilibre de la personne, enfant ou adulte. L'école échoue dans sa mission dans le cas de dizaines de milliers de dyslexiques. Ne laissons pas nos enfants supporter cet échec. Ce n'est pas de leur faute! Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis. Amicalement curidys 🙂 🙂

RépondreQuote
Posté : 28/10/2009 3:21 pm
Joray
(@Joray)
Membre de bonne réputation

Cricri :« Ceux qui s'en sortent, sont ceux dont les parents se sont souciés autant de leur scolarité que de leur equilibre personnel ». Je crois que c'est ce que j'essaie de faire. Équilibre sur tous les plans en permettant de bien utiliser toutes ses capacités par une intégration de toutes les fonctions cérébrales. Des changements sont en général visibles dès la fin de la 1ère séance.

Ceci est primordial. Cet équilibre ne peut être atteint par des compensations. On voit bien les témoignages des adultes dys sur ce Forum. Il faut tout faire pour fonctionner le plus naturellement possible.

Joray

J'ai vu dans votre Forum une rubrique

RépondreQuote
Posté : 30/10/2009 12:19 am
cricri
(@cricri)
Membre éminent

re,

Joray, je pense sincerement que vous oeuvrez dans le bon sens_ j'ai aucun doute la dessus_ Mais il vous faut comprendre que le parent soumis à x pressions ( scolaire/medical/paramedical) dont les progres sont lents, et souvent minimisés, peine à se reinvestir deja dans son role ( il est en parti depossedé) et n'a pas envie de re-soumettre son loulou dans des mains etrangeres_

Qd la confiance du parent est abimée, il faut deja la restaurer avant de pouvoir introduire des pistes autres toutes aussi viables_ Savoir que d'autres pistes existent est deja pas mal, en user, je pense que c'est du ressort d'une rencontre_ le mm style de rencontre qui nous sort la tete de l'eau, nous montre des possibilites coherentes, nous soulage dans la dimension des soucis et nous apprend à reintegrer notre role de parent_ ça peut etre un psy, un medecin, un educ, un enseignant, un parent... un neuro...

Moi je viens aux autres pistes pour mon grand, car le polyhandicap fait fuir_ Il a des nevroses, et je me suis tournée vers l'equitherapie_ Mon grand a adheré, il restaure ses parametres persos, son emotivite, ses perceptions, ses envies... sans moi_ Et ça le fait! C'est moins cher qu'un psy, et les progres sont là_

RépondreQuote
Posté : 30/10/2009 12:54 am
may
 may
(@may)
Membre de confiance

bonsoir

merci cricri pour votre témoignage.nos enfant ont tous des parcours difficiles ; chaque parent chaque enfant le gère a sa manière.

notre enfant a accepté de rencontrer une psy.il veut bien la revoir, bien qu'il dit qu'il n'en a pas besoin.

joray, vous parlez de "changement dès la première scéance" de quoi s'agit il?

RépondreQuote
Posté : 30/10/2009 6:00 pm
Joray
(@Joray)
Membre de bonne réputation

Cricri : « Mais il vous faut comprendre que le parent soumis à x pression.... peine à se reinvestir deja dans son role ( il est en parti depossedé) et n'a pas envie de re-soumettre son loulou dans des mains etrangeres_ ». Moi, je dirais que les parents sont dépossédés de leur rôle peu après la conception. Les parents qui veulent se réapproprier la naissance de leurs enfants créent les maisons de naissance. Pas facile en FRANCE !

Les gens vont chez le médecin, déposent leur sac et à lui de se débrouiller. J'ai eu une grosseur récemment, à enlever si elle grossit, me dit le médecin, il faudra l'enlever. Elle a grossi. Il faut que j'aille voir mon médecin qui va m'envoyer chez le chirurgien. Mais la cause sera toujours là. Et me voilà de réfléchir à ce qui a changé ces deux dernières années. J'ai regardé l'étiquette d'un produit dont j'ai abusé. Je n'avais pas voulu la regarder avant ! Je ne lui donne pas trop de saloperies à mon corps, il va bien gérer !

Mais non, il ne gère pas mes petits excès, car j'abuse. Je vais voir sur Google l'un des produits. Je comprends. Je l'arrête. Et au bout de quelques jours la grosseur peu à peu s'en va. Je ne me ferai pas opérer ! Je ne peux pas tirer de conclusion. Elle serait partie peut-être autrement. Autre exemple. Il y a quelques années je vois dans le RER une affiche : Votre vue nous regarde ! Et moi, alors ça ne me regarde pas !!! Je n'irai jamais chez cet opticien. Avec ce genre d'approche on gère notre vie. Mon propos ne signifie pas que je ne me ferai pas opérer dans certains cas, mais je vais réfléchir, chercher plusieurs avis.

Et bien chez moi, Cricri, au bout de 10 minutes je demande à l'enfant : qui commande ici ? En effet le kinésiologue permet à la personne de dialoguer avec elle par l'intermédiaire du test kinésiologique. Donc si je pars d'un test faible je demande à l'enfant de me dire quand le muscle verrouillera si, par exemple, je cherche un point d'acupuncture. Je touche un point ça lâche toujours : j'ai gagné. J'en touche un autre : ça verrouille. Qui a gagné ? Moi, répond l'enfant. La personne sent si ça verrouille ou pas. C'est donc le corps du client qui me donne la réponse. L'enfant réagit très vite à chaque test. Pour me comprendre il faut avoir été testé.

Donc Cricri je redonne le pouvoir à la personne. Et je fais parler la maman pour expliquer le sens du ressenti en relation avec les émotions.

May : « vous parlez de "changement dès la première scéance" de quoi s'agit il? » je fais lire ou écrire l'enfant au début de la séance, ou écrire ou monter les escaliers en fonction de son problème et à la fin, même chose pour voir s'il y a changement.

Joray

J'ai vu dans votre Forum une rubrique

RépondreQuote
Posté : 30/10/2009 10:40 pm
cricri
(@cricri)
Membre éminent

re,

Joray, ce n'est pas à moi qu'il faut expliquer le langage du corps, la motricite, le sensoriel, et comment une emotion peut parasiter le raisonnement_ je baigne dedans depuis que je suis mere_ le somatique induit des desordres mecaniques, et la mecanique peut induire des desordres emotionnels, sensoriels par anticipation dans les deux cas_

C'est vrai que le test musculaire ne ment pas des lors qu'il n'y a pas de lesions cerebrales sur un plan moteur_ C'est vrai aussi que les solutions aux desordres sont au fonds de nous, dans notre capacite à gerer nos emotions, nos convictions, nos ouvertures_ mais ça suppose aussi de braver l'education reçue_

Qd on est confronté au handicap moteur, ou au handicap sensoriel, l'education standard n'aide pas du tout_ il faut visiter les petits sentiers mal balises pour trouver un art de vivre et de quoi ameliorer les consequences du handicap, et ensuite se battre pour nourrir l'esprit, et là encore, il faut convaincre_

Dans la dys, nourrir l'esprit de nos enfants releve encore trop souvent de l'acharnement parental, et les voies de garage sont vite presentees par le systeme pour eviter de se taper des sentiers mal balises où l'aventure est souvent tres riche.

On a des loulous sains dans leur corps, qui parlent, chantent, bougent, sont avides d'apprendre, mais comme ils sont differents dans l'abord de l'ecrit, on en veut pas_ ou on en veut avec chantage de docilite à la clé!

RépondreQuote
Posté : 31/10/2009 12:36 am
may
 may
(@may)
Membre de confiance

Joray vous n'avez pas compris mon message . c'est a vous que je posais une question à propos du changement dès la premiere scéance!

j'ai compris dans votre message suivant qu'il sagit de kinésiologie. voila j'ai ma réponse!je vous laisse cricri et vous échanger sur le sujet .

vous me sembler bien loin de mes préocupations du moment!

a bientot

RépondreQuote
Posté : 31/10/2009 11:05 am
minouchette
(@minouchette)
Membre éminent

Pas de bla bla, des faits :10 ans de combat,pour un grand préma et une dys sévère,rien n'est gagné,mais

mon ado continue son chemin, hors des sentiers battu.

Oui chaque fois que qu'il est en souffrance c'est toute la famille qui trinque;mais par le biais du sport nous essayons de lui inventer un avenir.Au sein d'une grandre entreprise nationale comme apprenti, il essaye en précurseur de prouver les aptitudes des dys...

Ensemble, ne baissons pas les bras ! 😎 😎

RépondreQuote
Posté : 02/11/2009 11:43 pm
Joray
(@Joray)
Membre de bonne réputation

May : « vous me sembler bien loin de mes préocupations du moment!  » Je me suis beaucoup investi, j'ai fait beaucoup de formations. Je suis allé à l'université pour valider mon travail. Je n'ai pas fait tout cela pour répondre à vos préoccupations. Je l'ai fait pour répondre aux préoccupations des enfants ou de mes clients. Et, à mon avis, je réponds aux préoccupations de votre gamin.Je vise leur épanouissement, leur bonheur en leur permettant d'utiliser au mieux leurs capacités, leurs compétences, leur permettre d'y avoir accès à nouveau.

Ce que vous semblez attendre, c'est un petit truc, une astuce pour évacuer les soucis scolaires. Non, non, ce n'est pas la solution. Je n'en veux pas pour moi. Pourquoi j'en voudrais pour les autres ? Supposons un enfant frustré de ne pouvoir jouer au foot à cause de son manque de coordination ou ses maladresses. Mon but sera de lui redonner ses capacités pour qu'il puisse réaliser son rêve.

Ce n'est pas avec des trucs, des astuces qu'on réalise cela ni avec des logiciels. Ça, c'est étouffé les problèmes en mettant un couvercle dessus, en camouflant les symptômes. Peut-être que ça va tranquilliser les parents pendant un moment. Mais le problème de fond n'ayant pas été résolu, ça reviendra.

Pour trouver d'autres solutions il faut être capable d'imaginer qu'il y a d'autres approches. J'ai toujours dit que je n'ai pas été fait à la chaîne. Allez, par exemple, à une conférence d'une personne qui s'est guérie de son cancer, vous verrez qu'elle pense d'une autre manière. La souffrance l'a fait évoluer. Vous constaterez alors à quel point vous êtes formatée ! Ou encore à une conférence comme celle programmée à RENNES qui affiche complet : Cessez d'être gentil, soyez vrai. Vous voyez il y a des gens qui cherchent.

Quant à vous je vous conseille de vous mettre devant une feuille blanche et de noter en cherchant sérieusement les raisons pour lesquelles vous écrivez cela. Si vous le faîtes, vous trouverez et vous vous connaîtrez mieux. Vous verrez ce qu'il y a derrière et alors peut-être serez -vous prête pour d'autres approches.

Joray

J'ai vu dans votre Forum une rubrique

RépondreQuote
Posté : 03/11/2009 8:53 am
CStef
(@CStef)
Membre estimable

ça faisait trop longtemps que je n'étais pas venue sur le forum ...

plein de choses ont bougé depuis ...

j'imprime tous vos messages pour les lire pleinement ...

merci !!!

🙂

RépondreQuote
Topic starter Posté : 07/12/2009 4:18 pm
curidys
(@curidys)
Membre de bonne réputation

Contente pour vous! 🙂 C'est bien quand ça bouge! Tenez-nous au courant! Cela peut aider d'autres! Amicalement Curidys 🙂

RépondreQuote
Posté : 07/12/2009 6:11 pm
alice2309
(@alice2309)
Nouveau membre

bonjour à tous,

notre fille de 7 ans (CE1) vient de faire un bilan orthophonique et présente des symptomes évidents de dys.

je suis assez inquiète de tout ce que je peux lire dans ce forum. est-ce parti pour des années de galère ?

elle vient de commencer l'orthophonie 2x par semaine.

je l'aide pour les devoirs, mais je m'énerve beaucoup, surtout quand elle fait sa tête de chien battu... mère indigne que je suis !

alors, j'essaye de lacher, tant pis si la leçon n'est pas comprise.

quand j'en parle dans mon entourage, que je dis qu'il faut l'aider, la protéger, la rassurer, on me dit que j'exagère, qu'elle va très bien, que, je cite "faut pas exagérer, elle n'est pas handicapée tout de même !!"

ca me fait mal d'entendre ça, et je suis un peu perdu. où dois-je placer le curseur ? quelle attitude dois-je avoir vis-àvis d'elle ?

merci pour vos conseils.

Alice

je ne sais pas comment adapter mon aide vis à vis d'elle. Mon mari, mon entourage a tendance a dire que je dramatise, que notre fille n'a aucun problème, malgré le diagnostic de l'ortho.

alice

RépondreQuote
Posté : 12/12/2009 10:53 am
cricri
(@cricri)
Membre éminent

bonjour,

Vous semblez plus atteinte que votre fille de sa dyslexie_ du coup ça genere de l'inadaptation envers elle_ ( impatience, crispataion.les repetitions)

Ne le lisez pas comme un reproche, la difficulte n'est jamais simple à comprendre, à "accepter" et nos reves de mamans sont aussi contrariés_ Là où on penserait etre fiere , sereine, ben c'est le contraire, c'est le doute qui pointe son nez, la culpabilite, la peur d'abimer aussi... et la vision du futur ( mais demain ne vient jamais d'un coup, on le prepare au present le demain).

Comme je l'ai dit plus haut ou ailleurs, les parents ont un vecu sur lequel puiser des ressources et donner autrement les bases academiques, de façon plus concrete, plus parlante, plus instinctive, que scolaire_

Il n'est pas utile de travailler la lecture, et l'ecriture à table comme à l'ecole, dans une attitude figée_ on peut lire engonsée dans un fauteuil, la tete sur les genoux de maman.. on peut ecrire par terre.. la maison, c'est comme on veut du moment que chacun y trouve son compte_

La galere, elle est dans le fait de repeter bcp autant à son enfant qu'aux enseignants _ son enfant a souvent des soucis d'attention associés à la dys, et les gens ordinaires ne perçoivent pas les difficultes cognitives_

Plutot que de repeter mille fois la chose, on met en place des guidances pour l'enfant à la maison pour apaiser le climat et pour l'ecole, on demande juste le temps que son enfant recupere ( et il mettra du temps à recuperer une autonomie vis à vis des mots ecrits). Ne cherchez pas la perfection, n'abimez pas la complicite avec votre fille, regardez la heureuse qd elle est, epanouie, rieuse et jouez aussi des situations qd ça coince_ moralement les enfants s'effondrent assez vite qd autant à l'ecole qu'à la maison la deception respire_

Vous allez y arriver puisque vous etes là 🙂 à poser des bonnes questions et à tenter de comprendre comment vous pouvez l'aider_ Les enfants dys qui s'en sortent, ils ont des parents derriere eux, pas des profs, pas des repetiteurs, des parents tout simplement qui ont eu foi en leur loulou.

courage!

RépondreQuote
Posté : 12/12/2009 11:21 am
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour ,

Les conseils de Cricri sont toujours sages !

Pour ce qui est de l'entourage, j'ai connu.... Laissez parler ou alors transmettez leur un extrait d'un document expliquant ce qu'est la dyslexie.

Le mieux c'est d'expliquer à votre fille que l'on soupçonne chez elle une dys, lui dire ce que c'est. Mais qu'avant tout, lui expliquer qu'elle est une petite fille aussi intelligente que les autres. Il faut que vous parents, preniez le temps de voir comment elle "fonctionne" dans ses apprentissages, sa concentration, quel type de mémoire elle utilise, et peu à peu, lorsque vous la "connaitrez" mieux, les choses vont vous paraître beaucoup plus simples !

Oui, le chemin est long, mais il y a des grands de moments de bonheur, il faut avant tout être très patient et vivre les choses au jour le jour.

Amicalement.

Message édité par : LAC / 12-12-2009 14:00

RépondreQuote
Posté : 12/12/2009 2:13 pm
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

L'accompagnement des enfants dys n'est pas facile. Mais il va vous permettre de découvrir tant de chose sur vous même et votre enfant que l'échange sera plus qu'enrichissant.

Les règles de grammaire, conjugaison et d'orthographe seront tantôt su, tantôt oubliées. Cela vous fera pester et petit à petit vous relativiserez. Personnellement je profite pleinement de chaque mot tendre que mes filles m'écrivent. Même s'ils sont criblés de faute, parfois presqu'incompréhensible, chaque année les progrès sont là.

Les tables, les poésies sont longues à assimiler, il faut décortiquer tout le vocabulaire, inventer des systèmes mnémotechniques. Cela vous permettra de devellopper votre créativité et de découvrir comment votre enfant fait fonctionner sa "tête".

Le plus important, c'est de mettre en relief les points forts de votre enfant, pour éviter qu'elle ne se mette à se dévaloriser. Cela vous aidera aussi. Les points forts des dys sont divers et variés, souvent basé sur la créativité, la curiosité, des compétences dans un domaine atypique ou en faisant différement des autres.

GENE

RépondreQuote
Posté : 12/12/2009 2:30 pm
Page 2 / 4
Share: