Forum

Faurum

dyslexie et enfant ...
 
Notifications
Clear all

dyslexie et enfant précoce  

bibounounou
(@bibounounou)
Membre actif

Bonjour,

je voulais savoir si vous connaissiez des cas d'enfant précoce et dyslexique.

je me pose la question pour mon fils mais je n'ose pas trop en parler pour le moment.

Quote
Topic starter Posté : 05/07/2012 1:38
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Les enfants précoces et dyslexiques cela existe.

RépondreQuote
Posté : 05/07/2012 2:55
sylvie27
(@sylvie27)
Membre de bonne réputation

J'ai le cas à la maison, mon fils est dys sévère et légèrement précoce.

Il ne faut pas s'inquietter, je prend cela comme une oportunité que la nature lui a donné pour compenser un peu ses dysficultés.

Les profs ne sont pas informés, il faut savoir qu'aux yeux de l'EN c'est plotôt un handicap.

De toutes façons à mes enfants je leur dit que l'intelligence (puisque c'est ce dont on parle) c'est de faire au mieux de ses capacités et de ce qui nous convient (dans le sens choisir un métier que l'on aime).

Sylvie

RépondreQuote
Posté : 05/07/2012 5:04
claudia15
(@claudia15)
Membre noble

coucou,

mon fils est dys et précose en math. mon mari est dys et précose et moi, je ne sais pas :# mon ainé est précose, mais je ne sais pas s'il est dys !

Alors, comme vous voyez, il y a de tout chez les dys ! il faut juste rencontrer la bonne ortho pour le déceler :b


"la plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute"
Nelson Mandela

RépondreQuote
Posté : 06/07/2012 12:10
bibounounou
(@bibounounou)
Membre actif

Merci pour vos réponses

Je pense que cela permettrait à mon fils de prendre confiance en lui.

Il a tellement peur d'être nul que finalement il fait tout pour l'être.

Comment et où peuis-je le faire tester ?

Sylvie 27 : je suis tout à fait d'accord avec vous : l'important dans la vie c'est d'être heureux, de trouver un métier que l'on aime et dans lequel on se sent bien !

RépondreQuote
Topic starter Posté : 06/07/2012 10:38
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Il faut que votre enfant passe un WISC4, lequel est normalement déjà demandé pour établir un diagnostic de dyslexie.

RépondreQuote
Posté : 06/07/2012 10:53
Ad
 Ad
(@Ad)
Membre de confiance

Bibounounou,

Ma fille est également dys et précoce. Cette précocité, que nous ne soupçonnions pas, à d'ailleurs caché sa dyslexie. Il a fallu que la psychologue scolaire lui fasse passer les tests pour qu'on réalise que ses difficultés de lecture ne relevaient pas de l'inattention comme le pensaient ses différents enseignants, mais étaient bien dues à une dyslexie. Cela dit, elle ne m'a pas parlé tout de suite de sa précocité car manifestement, celle-ci lui permettait de compenser.

Lorsque nous avons été mises au courant, nous avons décidé de ne rien en dire. En effet, être dys, c'est déjà difficile à faire comprendre, alors dys et précoce...!!!!

RépondreQuote
Posté : 06/07/2012 7:50
cidk
 cidk
(@cidk)
Nouveau membre

Bonjour,

Notre fille est également précoce et DYS . Il est est très compliqué de faire valoir ces différences cognitives à l'école et plus l'élève grandit et plus la différence se fait sentir. En effet, 30% de précoces souffrent aussi de troubles DYS et c'est hélas trop peu connu dans l'éducation nationale. Et pourtant ils ont un potentiel et se gâchent trop souvent car ils ne savent pas comment faire pour apprendre à apprendre. Ce qui les dérange énormément, ce sont les troubles de l'attention et une vraie difficulté de méthodologie.Pour avoir le diagnostique de précocité, nous sommes allés au Centre d'information et d'orientation et un psychologue lui a passé des tests durant la matinée.C'EST GRATUIT. Ce fût sans appel, elle fait partie des 2% d'élèves précoces et en plus elle est DYS avec des troubles associés. Que faire de ces enfants singuliers qui ne trouve pas leur place au lycée. Aujourd'hui notre fille a 15 ans et doit redoubler sa troisième ou aller en seconde de probation( seconde sur 2 années) Nous avons fait appel de la décision pour qu'elle puisse aller en seconde générale qui est sa demande ; Hélas notre demande fût rejetée et la commission pour la seconde de probation vient de nous refuser l'entrée en seconde de probation car elle n'a pas le profil. Que faire de notre fille qui se sent exclue. Elle me dit que désormais elle s'en fiche et que n'importe quoi fera l'affaire. Elle est très fragile et est heureusement suivie par un psychiatre qui l'aide à mieux comprendre cette solitude. Je suis en colère de ne pas être entendue par l'éducation nationale mais pour autant je ne baisse pas les bras et je vais essayer de trouver la moins mauvaise des solutions.

RépondreQuote
Posté : 07/07/2012 8:15
melu
 melu
(@melu)
Membre estimable

Bonjour,

Chez nous aussi X est précoce et dys. En même temps que la dys a été detecté par la neuro-psy la précocité a été mise en avant.

La neuros pediatre et tous les intervenants ont insisté fortement dessus en insistant sur ses capacités qui doivent lui permettre de réussir. De le savoir lui a fait énormément de bien. Elle est sortit et la premiere chose qu'elle a dit à sa grand mere "tu sais pas, je suis intelligente..."

Et elle sait énormément ouverte à partir de là, sa curiosité s'est fortement developpé. Jusque là sa conscience des difficultés avait un peu inhibé le reste. On voyait qu'elle était intelligente malgres ses difficultés pour la peine on s'est pas inquiété plustôt on aurait du. On la disait réveuse poête, un peu fainiante. Je m'en mort les doigts. Depuis le diagnostic elle ne ressemble pas vraiment à tout ça. L'éffet pigmalion vous connaissez!!!

Nous non plus on ne la regarde plus du tout comme ça. Elle est fiere de se saisir de son potentiel avant elle ne s'autorisait pas elle ne voyait que ses difficultés. Elle s'écrasait completement.

Cette année elle a éclatée completement. Par contre de notre coté sa double problématique comme le dit la neuro-pediatre sur le bilan nous l'avons dit aux enseignants, afin que le regard change. Elle n'a pas que des difficultés elle a aussi de grosse qualité, elle fonctionne différemment c'est tout faut s'adapter. Ces matières de pédilections sont devenus l'histoire la géo les maths.... ON verra l'année prochaine, mais le diagnostic nous a permis de souffler et de prendre confiance. c'est sur.

RépondreQuote
Posté : 08/07/2012 11:44
bibounounou
(@bibounounou)
Membre actif

Encore merci d'avoir partagé vos expériences.

X a déjà passé des tests au centre réferent des troubles de l'apprentissage dans un CHU. à l'époque, il avait 7 ans et ils ont refusé de nous communiquer un chiffre pour son QI ne voulant pas associer un enfant à un chiffre.

Il redouble sa 5ème (pour phobie scolaire depuis janvier) et on lui a refusé la classe ULIS par manque de place. Voilà pourquoi je m'appuie sur la précocité. je sais qu'il est intelligent. Il a eu un 16 en math après plusieurs semaines d'absence et ayant fait ce controle sans avoir suivi les cours et sans les avoir rattraper. De nombreuses personnes connaissant les profils enfants précoces me disent qu'il l'est probablement.

Du coup, il faudrait lui refaire passer des tests pour verifier mon hypothèse. et cela me gène car j'essaie de me baser sur cette précocité pour lui faire prendre confiance en lui.

Il faudra que j'en discute avec le psy qui fera le test pour que les resultats annoncés soient nuancés (ne pas rejeter totalement la précocité si on est juste en dessous). enfin, je suis au moins sure qu'il est intelligent. Il faut que lui s'en persuade.

Bref, beaucoup de chose à gérer à la rentrée entre les Dys, la phobie scolaire et sa confiance en lui.

RépondreQuote
Topic starter Posté : 09/07/2012 12:12
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Pas besoin d'être précoce pour être intelligent !

Redonner confiance en votre enfant ne doit pas nécessairement passer par un WISC.

Mettre en avant ses qualités et ce, pas uniquement sur un plan scolaire, lui faire découvrir ses atouts. C'est tout cela qui lui permettra de retrouver confiance en lui.

L'aide d'un psy cognitiviste peut s'avérer également utile pour l'aider dans cette voie.

RépondreQuote
Posté : 09/07/2012 12:16
Share: