Forum

Faurum

dys et musique? que...
 

dys et musique? question spécifique  

  RSS
melu
 melu
(@melu)
Membre estimable

J'ai une question qui est peut être un peu technique mais je vois que certains d'entre vous on approndie le sujet .

lors de son bilan neuro psy ma filles à fait les épreuves de nepsy et certains tests on relevé des difficultés dont notamment "les épreuves de rythmes (enchainement de séquences motrices gestuelles) et que l'on retrouve également sur le plan oromoteur (difficulté à enchainer de manière fluides et régulière des séquences articulées)" sortie du contexte du bilan peut être que c'est pour beaucoup du charabia. j'ai cru comprendre de quoi il s'agissait.

L'autre jour lors de son cours de musique, son prof c'est un peu arraché les cheveux sur une séquence rythmique toute simple à mes yeux que ma fille n'arrivait pas à répéter à l'oral en rythme elle était toujours en décalé elle m'a donné l'impression de fournir un effort important et de patiner. plus tard dans la voiture en décortiquant elle l'a intégré.

Le décalage entre le temps qu'elle a pris pour intégré ce petit rythme (qui n'était jamais en rythme) et la difficulté est surprenante au vue par ailleur de ce qu'elle peut faire. Pour autant force est de constater que tant que tout n'est pas passer en mode mémorisation elle a du mal sur le rythm la pulsation, compense terriblement par de la mémorisation. Mais au prix de beaucoup plus de travail.

Les deux données peuvent elles être liées? ou es ce que j'extrapole completement?

Les deux exercices me semble lié à une question d'enchainement. La dys peut elle interagir avec certaines de ses difficultés en musique (parfois surprenante et décallé dans son apprentissage global)?

En espérant que certains est réussi à me sivre dans mon questionnement.

Si je vous pose cette question c'est aussi pour interpeller son professeur sur sa difficulté pour qu'il intègre qu'elle a parfois beoin de plus de temps et de décortiquer certaine séquence plus longtmps pour les intéger ( au conservatoire le système est parfois un peu rigide et on est pris dans certains impératif de temps).

Quote
Posté : 19/10/2011 12:44
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

On peut parler de dysmusicalie, même si ce n'est pas officiel.

Perso, je n'arrive même pas à applaudir en rythme 🙁

Chanter, danser relève du parcours du combatant.

Les travaux répétitifs et rythmés me demande également beaucoup d'efforts.

Une chose est sûr, la pratique musicale favorise le travail et les échanges entre les deux hémisphères du cerveau. Il faut donc encourager la pratique musicale qui aidera dans bien d'autre domaine.

GENE

RépondreQuote
Posté : 19/10/2011 3:14
claudia15
(@claudia15)
Membre noble

Bonjour,

Je connais un monsieur dyslexique qui chante dans une chorale. Il est toujours en décalage. C'est pas grave, tout le monde le sait et s'adapte. La prof essaye de le faire aller comme les autres, mais elle ne négative jamais. Il fait comme il peut. Il continue pourtant à être assidu, il aime le chant, la musique, il en a besoin. Je n'ai jamais entendu des spectateurs se plaident. :b


"la plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute"
Nelson Mandela

RépondreQuote
Posté : 19/10/2011 3:46
enfisa
(@enfisa)
Membre estimable

ma fille est dys orthographique et elle vient de commencer la solfège et la flûte traversière. J'ai vu la prof qui me dit que cela se passe bien. Il ne faut pas les sous estimé avant qu'ils n'essayent. Une spycho motricienne m'a dit que cela pouvait l'aider. Rien n'est impossible, il faut parfois juste essayer. :b

RépondreQuote
Posté : 19/10/2011 6:24
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Chaque enfant est différent.

Cependant, il n'est pas rare que l'on entende des parents d'enfants dys dire que leur enfant a du mal à suivre un rythme ou à taper en rythme dans les mains. Coïncidence ou non ? Je l'ignore.

On a également des témoignages d'enfants dys plutôt doués pour la musique.

Cordialement.

RépondreQuote
Posté : 19/10/2011 6:48
enfisa
(@enfisa)
Membre estimable

C'est pourquoi, je dis qu'il faut essayer et ne pas écouter ceux qui dévalorise les dys en disant qu'ils n'ont pas de rythme. Chaque enfant est différent Dys ou non. c'est pareil pour les non dys qui n'ont aucun rythme !!! j'en parle en connaissance de cause !! Je suis une vraie casserole et je ne suis pas dys. 😉

RépondreQuote
Posté : 19/10/2011 7:40
Chantalotte
(@Chantalotte)
Membre estimable

Nous avons un bassiste, amoureux fou de sa basse. D'après le prof, il s'en sort très bien. D'après la soeur et son copain, eux-mêmes guitaristes, il progresse à la vitesse grand V. Quand on aime... Il est vrai aussi qu'il n'y a pas de solfège pour cet instrument, dans cette école de musique.

Mais je pense que personne n'a répondu de manière scientifique aux questions de Melu. J'en suis incapable pour ma part et bien désolée.

RépondreQuote
Posté : 20/10/2011 1:50
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

melu,

Je n'ai pas de réponse à votre question. J'ai cependant trouvé un mémoire d'orthophonie pour lequel je n'ai ni l'auteur ni le titre mais qui pourra peut-être vous intéresser :

http://orthophonie.univ-lille2.fr/R%E9sum%E9s%20-%20Memoire%202005/memoire%2023.pdf

Des extraits de ce mémoire :

"Concernant plus spécifiquement l’enfant dyslexique, NORRIE (1951) mentionne les troubles suivants en musique :

♦ Des difficultés concernant les notes de la gamme : difficultés pour apprendre le nom des notes, problèmes pour l’ordre des notes de la gamme.

♦ Des troubles dans la lecture de la partition : difficultés à localiser les notes sur la portée dues des confusions verticales, difficulté à lire les notes superposées, difficultés de lecture selon l’aspect de la partition, confusions horizontales pour les séquences de notes, difficultés pour aller à la ligne, confusion des altérations.

♦ Des troubles associés : troubles de concentration, tendance à l’instabilité psychomotrice, troubles de l’attention divisée.

SAUVAGEOT et METELLUS (2002) évoquent des difficultés concernant le rythme : difficulté à respecter le tempo, la pulsation, le découpage des temps, l’appréciation de la durée des sons. "

Cordialement.

RépondreQuote
Posté : 20/10/2011 2:30
anealiboron
(@anealiboron)
Membre noble

Le rythme pas ma tasse de thé, mais quand on écoute le même morceau de musique, dirigée par trois ou quatre chef d'orchestre différents on se demande parfois si c'est le même morceau...

Lol, je pense au Sacre du Printemps qui est mon enfant chéri depuis l'âge de 8 ans, Fantasia y est peut-être pour quelque chose.... A chaque fois que je l'entends dirigé par un chef d'orchestre nouveau, j'entends un autre morceau... Bon cela s'appelle l'interprétation...

Quant aux notes, je connais bien ma clef de sol et de fa, mais parfois faut que je compte les lignes pour ne pas me tromper et que je fasse les conversions.... ¨Pas un drame...

Une petite prise de tête, mais quand on a surmonter les difficultés, à peu près, quel bonheur !!!!!

HI HAN !!!!!!!!!!!!!!!

RépondreQuote
Posté : 20/10/2011 8:47
melu
 melu
(@melu)
Membre estimable

Merci à tous pour vos réponse.

Quand je vois vos réponses divergente, je me rend compte qu'il est difficile de donner un portrait type d'un dyslexique. Là ou certains vont se retrouver d'autre ne se retrouveront pas.

De mon coté je pense que la dys de ma fille et son fonctionnement cognitif impacte sur le rythme. mais pas d'inquiétude enfisa, ma fille continuera la musique, mais comme dans tout le reste il va falloir trouver des porte d'entrée pour compenser.

J'ai pris une étudiante qui l'aide une fois par semaine dans ses révisions de musique et qui met l'accent sur des élements spécifiques (ce que je ne peux pas faire, j'y connais rien) qu'elle prend le temps de redécortiquer avec elle. Et avec une deuxième couche bien posé et ben ca fonctionne. Son professuer l'encourage dans ses progrès et moi je me dégage d'un apprentissage que je maitrise de moins en moins.

Je suis consciente que d'autres enfants auraient baissés les bras, mais là encore elle veut y arriver. Elle y arrivera mais avec plus de temps et un peu plus d'aide que les autres.

Merci pour vos éclairages.

RépondreQuote
Posté : 03/11/2011 1:25
Bateausurleau
(@Bateausurleau)
Membre éminent

Tiens, c'est rigolo d'entendre que les dys ont des soucis de rythme ??

Mais Mozart n'était-il pas dyslexique ????

Ma fille fait de la flute traversière. BOn, elle n'est pas diagnostiquée comme dys mais c'est vrai que je n'ai jamais demandé à sa prof si elle sentait ma fille ne difficulté face aux notes de musique... Il faudrait peut être que je lui demande :#

RépondreQuote
Posté : 10/11/2011 9:26
Joray
(@Joray)
Membre de bonne réputation

Se poser la question : quel hémisphère gère le rythme ? Et quelles sont les fonctions que gère cet hémisphère ? Sont-elles accessibles ?

Joray

J'ai vu dans votre Forum une rubrique

RépondreQuote
Posté : 11/11/2011 12:02
cbestern
(@cbestern)
Membre de bonne réputation

a mon avis c'est comme la lecture automatique ou l'écriture automatique, ce n'est pas inné chez certain dys mais ça doit pouvoir s'apprendre petit a petit.

RépondreQuote
Posté : 13/11/2011 9:25
Kat02
(@Kat02)
Membre de confiance

mon loulou prend des cours de musique aussi... C'est laborieux ... et souvent décalé aussi! mais il aime ça alors on continue tant qu'il peut suivre .

RépondreQuote
Posté : 30/11/2011 12:32
melu
 melu
(@melu)
Membre estimable

Je reviens sur ce sujet. Nous avons trouvé une porte d'entrée pour compenser: le métronome. Je me suis rendue compte que des qu'elle avait un support extèrieur rythmique qui la canalisait cela fonctionnait. Depuis on a investi le métronome électronique qui associe le visuel (battement visuel comme dans les vieux métronome à balancier) en mode silencieux. Elle n'a aucun problème de mémorisation des morceaux au contraire, donc elle se concentre uniquement sur le battement du métronome pour se caller. Se soutien extèrieur est fixe, régulier (comparé à son pied qui lui n'arrive pas à se dissocier de ses mains). Il la canalise.

On m'avait dit que c'était trop compliqué pour les enfants de cet âge (8/9 ans) d'utiliser le métronome en jouant, mais pour elle cela n'est pas le cas, c'est un grand soutien. Sans le metronome on passe les deux premier passage correctement et au troisième avec un rythmique similaire, elle se décale, mais avec le métronome consciente de ses difficulté elle s'autorégule.

Bonne trouvaille pour nous que je partage peut être pour d'autres.

RépondreQuote
Posté : 01/12/2011 11:59
Share:

Veuillez Connexion ou Inscription