Forum

Faurum

dys et imaginaire ?
 

dys et imaginaire ?  

Page 1 / 2
  RSS
kris94120
(@kris94120)
Membre éminent

mon fils a une imagination incroyable 😀

et est attiré par l'art.

en maternelle, il avait vu les oeuvres de monet depuis il est amoureux des coquelicots.

en primaire, lors d'une visite d'un chateau, il avait un max de questions et tellement d'histoires et d'aventures dans sa tête.

avec lui on s'ennuie jamais. je me demandais s'il y avait un lien avec la dysléxie et si ça ne valait pas la peine d'être développé, utilisé... je veux dire par là, qu'il est vrai que les dysléxiques ont souvent un mal être et qu'il faut mettre en avant ce qui peut les aider à surmonter cela, sans savoir aujourd'hui à mon niveau comment faire...

Quote
Posté : 20/10/2011 6:12
claudia15
(@claudia15)
Membre noble

Bonjour, Mon fils a commencé les arts plastiques à 4 ans. Il a été jusqu' à la 1er L histoire de l'art. Il s'est malheureusement heurté au fonctionnement de l' E.N pour l'entrée à l'école d'art d’Angoulême. Mais je sais que d'autres dys ont réussi. Encouragez le ++++ :b


"la plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute"
Nelson Mandela

RépondreQuote
Posté : 20/10/2011 6:20
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Titulaire de piètre résultats scolaire, j'étais tout de même qualifié d'encyclopédie vivante. M'interressant à tout je collecte sans aucun effort des connaissaces sur plein de chose.

Chaque dys à ses centres d'intérêts, chacun dans son domaine est en mesure de développer des compétences importantes.

Pour certain c'est le sport, la musique, la mécanique, etc... Les arts et la création sont bien sûr à encourager.

Que ce soit pour une activité de loisir ou un futur pro, chaque individu doit aller vers ce qui lui apporte de la satisfaction.

GENE

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 11:40
Dref
 Dref
(@Dref)
Membre éminent

Bonjour,

mon fils avait aussi une imagination débordante, une passion pour le dessin et une culture documentaire très développée dès son plus jeune âge. Il avait même commencé à 7 ans une encyclopédie visuelle, que j'ai soigneusement conservée, un petit bijou.

Je pense que ces capacités très intéressantes sont intimement liées à sa dyslexie, ce n'est pas simplement un trait de caractère. Dans sa façon d'aborder les connaissances, il y a cette globalité, cet aspect macro et aussi ce souci du détail incroyable. Je sens bien que c'est compliqué et pas très clair ce que j'essaye de décrire là !

Pour l'école, ça n'apporte rien, ou pas grand chose, parce que ces connaissances sont trop précises, trop pointues, trop loin des demandes. Je me souviens juste de son instituteur de CM2 qui avait demandé comme exercice sur table en histoire au début de l'année que les élèves écrivent ce qu'ils connaissaient de l'histoire de France. Mon fils avait gratté trois pages, qu’il fallait lire à haute voix, avec notamment tous les président de la cinquième République dans l'ordre ! Le prof m'avait dit qu'il n'avait jamais lu une copie aussi documentée et précise, il obtenait le plus souvent trois phrases sur les gaulois, Napoléon et la prise de la Bastille. Dans la copie il y avait ce fameux mot tordu "Necker a réuni les états généreux"!

Bref, à l'école, ça ne sert à rien. Soit la prof pense qu'il s'est fait aider s'il est tombé sur un sujet qui le passionne, soit on ne lui demande jamais ça, jusqu'en 4e, mais c'est loin la 4e, quand on est au CP ou au CE1… 

Là, on demande aux élèves d'aller au-delà du cours. Alors, en histoire, géo, svt etc, ils peuvent enfin briller les petits loups ! Par la suite, lui qui n'est pas très scientifique a opté pour l'économie, et réussi avec brio. Quant à son imagination, qu'il a toujours gardé vive, il l'a mise au service du cirque, ayant choisi après son bac de devenir circassien !

Fred

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 12:31
papyoon
(@papyoon)
Membre de bonne réputation

:=! Ma fille aussi a beaucoup d'imagination, qu'elle exprime par le biais du dessin , des jeux de role ou du chant.

A 5 ans deja elle savait dessiner par exemple une souris mieux que nous parents, ou faire des portraits de personnes en représentant les postures exactes en un coup de crayon (de profil, les jambes croisées, 3/4, en mouvement...)

(Moi pour dessiner la positiion exacte de la chose dans l'espace waw...avec ma vision reduite en 2D c'est pas le top...)

' Rien n'est dans l'esprit
qui ne soit entré par les sens'
Aristote.

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 12:57
Pianne
(@Pianne)
Membre actif

Mon fils dyslexique de 15 ans s'est pris de passion pour le graph il y a 2 ans.

Il fait des books avec toutes ses oeuvres. Il dessine dans sa chambre des modèles sur ce book puis il les reproduit sur des murs ... légaux (je précise), il les photographie et colle la photo dans son book à côté du dessin. Cela fait des graphs en 3D avec beaucoup de couleurs, c'est très joli. Il graphe des 2 mains car il est ambidextre. A part ça, sa prof de dessin ne peut pas le voir et il a toujours de mauvaises notes avec elle !!!

Pianne

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 2:09
papyoon
(@papyoon)
Membre de bonne réputation

Bein même virtuose du pinceau, s'il ne s'entend pas avec sa prof il est logique que les notes expriment cette relation peu agréable.

' Rien n'est dans l'esprit
qui ne soit entré par les sens'
Aristote.

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 4:05
kris94120
(@kris94120)
Membre éminent

la prof de CM2 avait demandé à mon fils d'écrire un roman. ça lui avait beaucoup plus surtout se sentait valorisé car le seul élève à avoir cette activité. elle trouvait que c'était un gachi de ne pas exploiter une telle imagination.

aujourd'hui en 6ème, il est très doué en technologie et dessin. ces profs sont très contents de son travail. le problème c'est que se ne sont pas des matières très valorisées et pas beaucoup de débouchés..

RépondreQuote
Posté : 24/10/2011 2:14
curidys
(@curidys)
Membre de bonne réputation

Votre fils sait écrire un roman: il a beaucoup d'imagination. Il est bon en technologie et en dessin et vous trouvez qu'il n'a pas de débouchés? Je ne suis pas d'accord avec vous 😉 😉 Il fera un inventeur/designer/ingénieur extraordinaire non??? Ou architecte ou informaticien etc etc Amicalement curidys 🙂 🙂 🙂

RépondreQuote
Posté : 24/10/2011 2:31
kris94120
(@kris94120)
Membre éminent

ah oui, beaucoup d'imagination, parfois diffcile de le suivre 😮

pour les débouchés, la techno et le dessin ne suffisent pas, il faut travailler le français et l'anglais, pas le choix.

les maths ça va.

j'ai peur que le français et l'anglais lui ferment quelques portes, nous verrons bien...

RépondreQuote
Posté : 24/10/2011 3:09
Claude
(@Claude)
Membre noble

Pour le Français, de bons logiciels et pour l'anglais un voyage dans le pays quelques mois et hop, le problème peut être réglé. Mais encore faut-il que l'EN accepte le matériel adapté.

RépondreQuote
Posté : 25/10/2011 8:43
anealiboron
(@anealiboron)
Membre noble

Pour l'anglais, même quelques jours mais complètement immergé....vi m'dame..... Mais que de batailles pour en arriver là !

HI HAN !!!!!!!!!!!!!!!

RépondreQuote
Posté : 25/10/2011 10:36
curidys
(@curidys)
Membre de bonne réputation

Penser à recevoir un petit Anglais lors d'échanges avec l'école, le jumelage etc. Cela peut susciter les vocations et crée des liens avec des familles. Amicalement Curidys 🙂 🙂 🙂

RépondreQuote
Posté : 25/10/2011 1:39
Dref
 Dref
(@Dref)
Membre éminent

Pour l'anglais, les voyages n'y ont pas fait grand chose : il a parfaitement su se débrouiller avec les mains, les gestes, dégotter celui qui baragouinait le français pour l'aider… Ils sont très rusés, ces petits loulous là ! Mais quand on veut ensuite intégrer une école où les cours sont en anglais, la réalité de la dureté de la vie les rattrapent !

Fred

RépondreQuote
Posté : 25/10/2011 1:55
cbestern
(@cbestern)
Membre de bonne réputation

Mes parents ont toujours cru que de partir en allemagne en immersion complete me ferais apprendre l'allemand, ça n'as pas marché, par contre maintenant je peut rentrer dans un magasin yougoslave et acheter du pain sans parler un seul mot compréhensible.

l'exposition qui m'as le plus plut et vraiment donné envie de continuer c'est le musée de l'industrie de londres, ( http://www.sciencemuseum.org.uk/) j'était petit et je suis rester en fascination devant une petite machine.

le deusiemme lieu c'est lorsque j'ai visité l'exposition universelle de seville. j'ai compris a quel point finalement j'avais peut être ma place quelque part dans ce monde.

RépondreQuote
Posté : 26/10/2011 8:03
Page 1 / 2
Share:

Veuillez Connexion ou Inscription