Forum

Faurum

Consommation de via...
 

Consommation de viande et dyslexie, dysorthographie, dyscalculie.... ?  

  RSS
cacahuete19
(@cacahuete19)
Nouveau membre

Bonjour, je souhaiterais avoir des renseignements sur l'alimentation de vos enfants ou la votre quand vous étiez enfants si vous êtes dys.

Quelle est votre consommation de viande par semaine ?

Et qu'elle dys avez vous ?  Légère ou sévère ? 

Je pose ces questions car mon fils est dyslexique sévère, dysorthographique et dyscalculique, mais il ne consomme pas de viande, mais n'a pas de carence en fer. 

Nous parents ne consommons pas de viande non plus depuis des années, mais enfants oui car nos familles était carnassière.

Je me souviens de ma petite voisine étant enfant qui était dyslexique sévère et qui ne consommait pas du tous de viande donc je me pose des questions concernant l'alimentation.

Merci pour vos réponses.

Aurélie

 

Quote
Posté : 01/11/2019 3:37
Topic Tags
cacahuete19
(@cacahuete19)
Nouveau membre

UP besoin de vos avis s'il vous plait.

RépondreQuote
Posté : 01/11/2019 8:12
cacahuete19
(@cacahuete19)
Nouveau membre

UP besoin de vos avis s'il vous plait.

RépondreQuote
Posté : 01/11/2019 8:12
patco
(@patco)
Nouveau membre

Bonjour,

La question est intéressante et il faut étudier toutes les pistes.

Je peux vous dire que, sauf peut-être cas très exceptionnel qui relèvent effectivement des carences en quelque minéraux ou autres éléments, la dyslexie ou dyscalculie n'est pas liée à l'alimentation. Je pense donc que ce que vous avez observé là est pure coïncidence.

La question que j'ai plus envie de vous poser est si votre fils est facilement rêveur, parti dans ses pensées, avec un monde intérieur très vivace. Est-ce qu'il est créatif avec beaucoup d'imagination ?

Parce que sa dyslexie pourrait être liée à son imagination. 

Quand à la dysorthographie, c'est très souvent lié à la dyslexie car, faute de percevoir les mots sans les déformer, il est quasiment impossible de les reproduire à l'écrit. Sans compter les mots abstraits et les nombreux homonymes de la langue française (c'est, s'est, ces, ses, sait par exemple). Et la dyscalculie est au choix une forme de dyslexie mais avec les chiffres et les opérations au lieu des lettres et des mots, ou bien un résultat de la dyslexie si ce sont les énoncés qui posent problème.

Très bonne journée

Patrick

 

RépondreQuote
Posté : 03/11/2019 11:13
Share:

Veuillez Connexion ou Inscription