Forum

Faurum

Comment le vivez-vo...
 

Comment le vivez-vous, vous ??  

Page 5 / 5
  RSS
margot56
(@margot56)
Membre éminent

que c est compliqué et desperant !!!!! en effet mon mari n a pas eu d aides,1h d orthophoniste etant petit,quand sa mere lui a demandé ce qu il avait fait pendant cette heure,il a repondu :j ai joué,donc elle ne l a pas remis.

je sens que cette bataille va etre rude pour moi,je ne baisse pas les bras car mon dernier,qui va vaoir 5ans montre lui aussi des signes de dys :paf ,je ne sais pas si je dois en rire ou pleurer.

je suis lasse de devoir menager mon mari,aider mon fils presque toute seule.car mon mari ne comprends pas que léo puisse avoir telle ou telle reaction dues a sa dys.je lui ai proposé d aller voir sur le net et de se renseigner sur le comportement des dys.non,il n en vois pas l utilité.je ne le comprends pas,pourtant il est mega papa poule.

RépondreQuote
Posté : 04/10/2011 3:41
claudia15
(@claudia15)
Membre noble

Margot, tout ce petit monde a besoin d'une maman solide. Moi, je n'ai pas hésitez à me faire aider physiquement et moralement. J'ai eu recours à des élèves infirmière le soir ou le matin et je suis allée voir un pédospy. 🙂 J'ai délégué et je l'ai mieux vécu


"la plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute"
Nelson Mandela

RépondreQuote
Posté : 04/10/2011 5:24
margot56
(@margot56)
Membre éminent

déléguer,voyons voyons... :# c est un mot que je n utilise pas,je suis au contraire le genre de mamans qui gere sa famille de a à z. cela fait 20ans que je fonctionne comme ça.je suis le genre a aider les autres mais me sens hyper mal a l aise de la faire aider.j ai 7enfants,ce qui veut dire,education et organisation qui ne sont pas laissées a l imprevue,j ai de les autres,je fais partie d une asociation qui aide les enfants autistes a etre scolarisés,je recupere les enfants des autres le midi ,je travaille a l exterieur...bref je ne me pose pas,mdr.

delaguer sur les autres les problemes de mes enfanats c ets inconcevable pour moi.meme si des fois j aimerai pouvoir m autoriser a le faire,merci tout de meme du conseil. 🙂

RépondreQuote
Posté : 04/10/2011 6:39
CStef
(@CStef)
Membre estimable

ça fait pourtant du bien à tout le monde de déléguer un p'tit peu !!! 😉

mais après je comprends que cela ne soit pas toujours facile ...

j'ai rencontré, par hasard, une maman d'une jeune-fille dyslexique qui était scolarisée au collège de Quéven où apparemment les profs étaient formés à la dyslexie ... bref cette maman était plus que ravie du collège ... je pense que si j'étais restée dans la région, je serais allée fouiller de ce côté-là ... parce que mine de rien ... quand on a affaire à des gens qui connaissent le problème, on en oublie presque que notre enfant ne colle pas au moule !!!

(Pour notre part, nous avons une maîtresse de CM1 qui nous a fait vivre une année scolaire très sereine !!! ça change vraiment tout quand l'instit. connaît un p'tit peu le sujet !!)

RépondreQuote
Posté : 06/10/2011 1:21
lilalex
(@lilalex)
Membre éminent

Vous pouvez envisager les choses différemment: "déléguer" c'est faire intervenir des personnes moins impliqué émotionnellement qui ont plus de recul;-) . Parce que quand on a le soucis de l'avenir de son enfant on s'emballe plus rapidement et même si on cris pas l'enfant ressent notre peur.

lilalex

RépondreQuote
Posté : 06/10/2011 2:52
Chantalotte
(@Chantalotte)
Membre estimable

Chapeau quand même pour tout ce que vous faites. Vous avez un truc ?

RépondreQuote
Posté : 06/10/2011 5:53
margot56
(@margot56)
Membre éminent

merci de vos conseils!ce soir j ai recuperé leo qui revenait de son voyage scolaire a belle ile en mer,il est descendu du car et a plongé dans mes bras en criant mamannnnnnnn!!!!!!!cela a fait rire certaines mamans mais elles riauent "jaune" car leurs enfants du haut de leur 10/11ans n ont pas fait ça,se sont retenus car et bien oui,c est la honte d embrasser sa mere devant les copains.léo n etant pas dans ce monde là,pense autrement,ce soir en serrant mon fils dans mes bras j ai senti encore plus la chance que j avais d avoir un enfant different 😛

RépondreQuote
Posté : 07/10/2011 10:48
brestoise91
(@brestoise91)
Membre actif

Je suis maman de trois enfants dont deux garçons dyslexique, le plus agé s'en cort pas trop mal mais est complétement démotivé quant à son parcours scolaire, période de l'adloscence; Le dernier viens de rentrer en 6° nous avons déposer un dossier MDPH pour qu'il puisse obtenir un ordinateur car sa dysléxie s'accompagne d'une dysgraphie sévére et d'une dysorthographie. J'ai mis au point plein de petit truc pour lui facilité son organisation et ses cours, nous avons la chance d'avoir un collége qui connaît bien ce type de trouble et les enseignant adapte leurs cours- Je suis très fiére de mon petit car il adore l'école et tous ces aménagment le facilité l'apprentissage.

RépondreQuote
Posté : 18/10/2011 3:55
kris94120
(@kris94120)
Membre éminent

bonjour,

j'établis des fiches tous les soirs d'après les cours de mon fils qu'il a eu dans la journée (il est en 6ème), je les tape sur ordinateur.

on travaille facilement 2h tous les soirs pour apprendre et réapprendre ce qu'il a déjà appris mais oublié.

mon fils est motivé et bosse énormément mais lorsqu'il voit ses notes, il est triste.

ça fait mal de voir la souffrance de mon fils et j'ai peur pour son avenir. de nos jours, pour s'en sortir, il en faut des diplomes ! je souhaiterai tant qu'il soit heureux, qu'il puisse faire ce qu'il veut dans sa vie mais déjà certaines portes se ferment.

et aussi de voir les autres enfants se moquer de lui. il travaille plus que les autres sans retour mais subi des moqueries !

il se rend compte qu'il est différent, qu'il devra toujours faire plus d'effort que les autres !

j'ai également une fille de 10 ans qui n'a aucun problème mais a l'impression d'être délaissée. en effet, je ne peux pas passer autant de temps avec elle.et nos vies tournent autour des rendez vous de mon fils, salle d'attente, examens... pourquoi, les résultats ne sont pas forcément au rendez vous.

et supporter toutes ces personnes qui ne savent pas ce que c'est et me disent tu devrais faire ça ou ça et leur jugement etc...

il est vrai qu'au niveau affectif avec moi, mon fils est très tendre, très calin et très proche. 12 ans mais embrasse toujours sa mère même dans la rue, raconte tout (des fois même trop 😮 )

j'ai plus l'impression de lutter contre la société, l'école et non contre la dysléxie

RépondreQuote
Posté : 18/10/2011 4:41
enfisa
(@enfisa)
Membre estimable
Citation : kris94120 

j'ai également une fille de 10 ans qui n'a aucun problème mais a l'impression d'être délaissée. en effet, je ne peux pas passer autant de temps avec elle.et nos vies tournent autour des rendez vous de mon fils, salle d'attente, examens... pourquoi, les résultats ne sont pas forcément au rendez vous.

 

bonjour,

moi ausssi j'ai plusieurs enfants : ma première de 12 ans est dys et la seconde de 10 ans ne l'ai pas. Je vous comprends.

Une fois ma puce de 10 ans a eu un 11/20 en grammaire alors que ces notes sont toutes au dessus de 15/20. Après une remontrance de ma part, ma puce me dit :" Ma soeur a des 4 et des 0, et elle tu ne la dispute pas !!!" :# . Après réflexion, elle avait raison tout est relatif. Depuis ce jour, je fais plus attention a mes réactions envers elle. Un 11 c'est pas la fin du monde même si elle n'est pas dys. J'ai également un fils de 5 ans, pour l'instant tout va bien mais je suis plus vigilante mais j'ai l'expérience et qu'il soit dys ou pas, je relativiserais plus maintenant. La différence nous apprend des chose sur nous même et nous parents nous progressons en même temps que nos enfants!!!! :b

Citation : kris94120

et supporter toutes ces personnes qui ne savent pas ce que c'est et me disent tu devrais faire ça ou ça et leur jugement etc...

j'ai plus l'impression de lutter contre la société, l'école et non contre la dysléxie

Vous seule etes sa mère et vous seule savait ce qui est bon pour lui :=! . N'écoutez pas tous les conseils (souvent inéclairé des gens qui ne connaissent pas cette différence 😉 ). Je sais que parfois c'est dur :paf mais si vous ne vous battez pas pour lui, qui le fera ??? Moi j'ai la chance d'avoir un collège qui reconnait cette différence et qui personnalise leur aide selon les enfants avec une écoute exceptionnelle. Je souhaiterais que cela soit pareil pour tous ceux qui tchat sur ce forum. Courage Kris, un jour je vous le souhaite vous verrais les résultats de votre "combat" !!!

RépondreQuote
Posté : 19/10/2011 12:10
kris94120
(@kris94120)
Membre éminent

merci pour votre soutien, j'essai d'appliquer cela mais durant les moments de fatigue c'est plus difficile.

enfin, je pense que nous avons des relations privilégiées avec nos enfants par rapport à ceux dit "normaux", nos liens sont très forts et c'est unique.

pour ma fille, je lui ai déjà dit que j'aimerai être beaucoup plus présente pour elle mais que je n'y arrivais pas, je m'en suis excusée et je lui ai dit à quel point je l'aime. je lui dis très souvent peut être plus parce que je me sens coupable et non à sa demande mais je ne veux surtout pas qu'elle croit qu'elle a moins d'importance que son frère. ils sont tous les deux uniques et aussi importants pour moi malheureusement la vie nous impose des priorités.

et il est vrai je crois que nous apprennons de nos enfants tous les jours. sans eux qu'est ce qu'on pourrait s'ennuyer 😉

RépondreQuote
Posté : 19/10/2011 10:21
Pianne
(@Pianne)
Membre actif

Bonjour,

Je crois aussi qu'on crée des liens particuliers avec un enfant dys. Peut être parce qu'on se bat pour le quotidien tous les 2 et qu'on devient très proches, on passe des heures tous les soirs à faire les devoirs, le parent s'implique beaucoup dans sa scolarité et donc dans son quotidien.

Cette année, mon fils est en 2nde pro à 1/2 h de la maison. Je suis contente d'abord parce qu'il voulait absolument intégrer ce bac pro et ensuite parce que la distance et les transports faisaient que c'était mieux qu'il soit en internat. Aussi j'espère que cette année va nous permettre un peu de nous "déscotcher" l'un de l'autre et surtout lui permette de devenir plus autonome ... surtout pour les devoirs et l'organisation. D'ailleurs, ça se passe plutôt bien. Il travaille tout seul tous les soirs de la semaine et le week-end nous faisons le point. Il ne se sent pas abandonné scolairement et en même temps, il est très fier car il a eu de bonnes notes dans des matières où je n'ai pas mis mon nez. De mon côté, j'essaie de lui faire confiance et d'occuper enfin mes soirées à autre chose que les devoirs (d'ailleurs au début, je me sentais un peu "inoccupée" et je tournais en rond).

Par contre, il m'appelle tous les soirs. J'ai bien essayé de négocier un appel tous les 2 jours. En vain. Alors j'ai pris une option d'appels sur portable illimités. Peut être l'année prochaine, nous franchirons cette étape !!

Pianne

RépondreQuote
Posté : 19/10/2011 12:44
kris94120
(@kris94120)
Membre éminent

oui je sais que pour le bien de tout le monde, nos enfants doivent être autonomes et moins fusionnels avec nous mais il faut m'avouer que ce lien j'y tiens.

mon fils est encore assez "bébé" dans sa tête, besoin de calins, me demande d'aller le chercher de temps en temps au collège, suis la seule maman, je lui dis je veux pas que tu ais honte, tu es sur que tu veux que je viennes et il insiste, il est fière que je vienne le chercher alors pourquoi ne pas lui faire plaisir. de tout façon les autres élèves se moquent de lui pour autre chose et j'ai bien vu certains être jaloux, qui aimeraient bien être plus proche de leurs parents.

pourquoi vouloir à tout prix être comme tout le monde. pas facile de ne pas entendre les commentaires des autres surtout à l'adolescence mais où est le mal de vouloir imposer sa différence et vouloir vivre selon son plaisir ? être fruster à cause du regard des autres alors qu'on a envi de tenir la main de sa mère dans la rue ?

oui il doit grandir, oui il doit être autonome mais je veux qu'il sache que je suis là et à n'importequel âge nous avons besoin de nos parents...

RépondreQuote
Posté : 19/10/2011 1:09
Nath91
(@Nath91)
Membre de confiance

moi aussi, j'ai le même sentiment de culpabilité vis à vis de ma fille qui est la jumelle de mon fils dys et n'a aucun problème. Je me repose un peu sur elle en lui demandant d'aider son frère dans ses devoirs : lui faire copier ses mots à apprendre, poésie car pas toujours facile qu'en on travaille à plein temps. J'ai l'impression que je lui demande d'être grande avant l'âge et qu'elle ne profite pas de son enfance.

Je de lui dis que je l'aime et que je suis là aussi pour elle.

Je culpabilise aussi pour lui que j'ai mis dans une classe CLIS TSL depuis l'an passé alors qu'ils étaient jusqu'à présent dans la même école et tous les deux en CE2 mais pas dans la même classe. La séparation a été difficile pour mon fils qui allait vers sa soeur et ses copines quand mon fils se retrouvait seul ou lorsqu'il était le bouc émissaire des autres garçons. L'année prochaine, c'est la sixième, j'y pense souvent pour faire le bon choix pour mon fils (sixième normale ou ULIS que m'a préconisé sa maitresse en juin dernier).....

RépondreQuote
Posté : 19/10/2011 1:54
Page 5 / 5
Share:

Veuillez Connexion ou Inscription