Forum

Faurum

Notifications
Clear all

Normalité  

Page 1 / 3
  RSS
papyoon
(@papyoon)
Membre de bonne réputation

Une fois de plus aujourd'hui, j'ai vécu une situation absurde et révoltante :paf :

Je ne suis pas et n'ai jamais été 'conforme, dans le moule parfait,...' et je passe tous les qualificatifs blessant qui m'ont été attribués durant le 35ans de ma vie terrestre. En cela on me qualifie d'Anormale'

Ma fille ayant la particularité d'être Dys ne cesse d'en prendre plein la poire aussi.

Je lance donc un coup de gueule aujourd'hui et vous invite qu questionnement suivant: qu'est ce que la normalité?

Voici la définition très interessante que j'ai trouvé sur un dicco en ligne:

La normalité est ce qui est conforme à ce dont on a l'habitude, ce qui ne surprend, ne dérange ni n'attire la curiosité. C'est une notion vague, redéfinie en fonction de chaque personne, selon ce qu'elle est. Une chose normale est donc perçue quasiment inconsciemment et on ne s'en souvient pas facilement, alors qu'une chose anormale éveille l'attention et est facilement retenue par le cerveau.

Ce qui confirme bien mon ressenti profond, quand on s'affirme en tant que soi avec ses particulaités, ça dérange.

Je ne comprends pas, mais de quoi ont-ils peur? :#

La différence, de toute evidence est l'essence meme de l'etre.

Chaucn de nous n'est qu'un ensemble de différences, de particularités qui fait que je suis moi et tu es toi.

Et c'est justement ça qui est génial, sinon on aurait rien à partager à échanger.

Je me demande si je ne vais pas finir par retrouner vivre dans les bois, ah oui on pourra a nouveau dire que je ne suis pas normale de parler aux arbres et de chanter avec le vent, n'empeche que ça me procure un bien etre au dela de toute 'Normalité'!

Evidemment quand on est trop 'normal' ça limite les possibilités d'épanouissement...

' Rien n'est dans l'esprit
qui ne soit entré par les sens'
Aristote.

Quote
Posté : 21/10/2011 1:11
anealiboron
(@anealiboron)
Membre noble

Lol, la question que tu te poses, a été un des grands questionnement de mon existence..... Maintenant cela ne me tourmente plus....JE crois que j'ai vaguement compris... Je reprends ce que j'ai dit dans un autre forum à une jeune fille de 18 ans qui se posait la même question !

et c'est quoi gente demoiselle la normalité ????

Claudia et Claude t'ont fort bien répondu.... A 18 ans on cherche sa voie.... et c'est toujours difficile dys ou pas.... Mais la question de la normalité me fera toujours sortir de mes gonds.... Peut-être parce que j'y perçois l'écho de mes propres angoisses de ma propre adolescence....

Toutefois du haut de ma vieillerie et de toute mon expérience, je me demande aujourd'hui ce qu'est la NORMALITE... Un rêve, une illusion....

Si tu ne cueilles que l'écume des autres, tu les crois normaux..

Mais si tu plonges dans le profond de leur être, tu te rends compte que chacun lutte contre ses propres faiblesse qui sont autant de divergence avec la normalité....

Chacun a des problèmes qui lui semblent des montagnes à surmonter, l'un c'est son physique, l'autre sa famille, l'autre un destin tragique,une maladie.... Ce qu'il y a de drôle c'est que chacun essaie de donner le change aux autres....et se moque de la différence de l'autre, peut-être pour se rassurer lui-même et gommer sa propre étrangeté...

Si tu crois que je te raconte des histoires, regarde combien les psy ont de clients et demande toi pourquoi nous sommes les plus gros consommateurs d'antidépresseurs. Le mal français le plus profond c'est la normalisation....

Sur ce admet l'écart entre toi et cette fichue normalité, accepte toi comme tu es, cherche ta voie propre et tu ne sentiras que mieux.... Pas toujours facile cette voie... il faut faire des choix...qui n'auront pas l’approbation de tous. Mais dans ses cas là relis la fable de la Fontaine : le meunier, son fils et l'âne...

J'ai lu dans quelque endroit qu'un Meunier et son Fils

L'un vieillard, l'autre enfant, non pas des plus petits,

Mais garçon de quinze ans, si j'ai bonne mémoire,

Allaient vendre leur Âne un certain jour de foire.

Afin qu'il fût plus frais et de meilleur débit,

On lui lia les pieds, on vous le suspendit ;

Puis cet Homme et son Fils le portent comme un lustre ;

Pauvres gens, idiots, couple ignorant et rustre.

Le premier qui les vit de rire s'éclata.

Quelle farce (5), dit-il, vont jouer ces gens-là ?

Le plus Âne des trois n'est pas celui qu'on pense.

Le Meunier, à ces mots, connaît son ignorance.

Il met sur pied sa Bête, et la fait détaler.

L'Âne, qui goûtait fort l'autre façon d'aller,

Se plaint en son patois. Le Meunier n'en a cure;

Il fait monter son Fils, il suit : et, d'aventure

Passent trois bons Marchands. Cet objet leur déplut.

Le plus vieux au Garçon s'écria tant qu'il put :

Oh là oh, descendez, que l'on ne vous le dise (6),

Jeune homme qui menez Laquais à barbe grise ;

C'était à vous de suivre, au Vieillard de monter.

Messieurs, dit le Meunier, il vous faut contenter.

L'enfant met pied à terre, et puis le Vieillard monte,

Quand, trois filles passant, l'une dit : C'est grand honte

Qu'il faille voir ainsi clocher ce jeune fils,

Tandis que ce nigaud, comme un évêque assis,

Fait le veau sur son Âne et pense être bien sage.

Il n'est, dit le Meunier, plus de veaux à mon âge.

Passez votre chemin, la Fille, et m'en croyez.

Après maints quolibets coup sur coup renvoyés,

L'Homme crut avoir tort et mit son Fils en croupe.

Au bout de trente pas, une troisième troupe

Trouve encore à gloser (7). L'un dit : Ces gens sont fous!

Le Baudet n'en peut plus, il mourra sous leurs coups.

Hé quoi, charger ainsi cette pauvre Bourrique !

N'ont-ils point de pitié de leur vieux domestique ?

Sans doute qu'à la foire ils vont vendre sa peau.

Parbieu, dit le Meunier, est bien fou du cerveau

Qui prétend contenter tout le monde et son père.

Essayons toutefois, si par quelque manière

Nous en viendrons à bout. Ils descendent tous deux.

L'Âne, se prélassant (8), marche seul devant eux.

Un Quidam les rencontre, et dit : Est-ce la mode

Que Baudet aille à l'aise et Meunier s'incommode ?

Qui de l'Âne ou du Maître est fait pour se lasser ?

Je conseille à ces Gens de le faire enchâsser (9).

Ils usent leurs souliers et conservent leur Âne :

Nicolas au rebours ; car quand il va voir Jeanne,

Il monte sur sa bête ; et la chanson le dit. (10)

Beau trio de Baudets! Le Meunier repartit :

Je suis Âne, il est vrai, j'en conviens, je l'avoue ;

Mais que dorénavant on me blâme, on me loue ;

Qu'on dise quelque chose ou qu'on ne dise rien,

J'en veux faire à ma tête. Il le fit, et fit bien.

http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/meunfils.htm

Parvenu au sommet de la montagne, tu verras que ce n'était qu'une colline, mais l'herbe y est tendre et la brise tiède... Mais comme nous sommes d'éternel insatisfait, tu verras au loin une montagne encore plus haute, et tu auras envie d'y grimper....LOL

Sur ce j'ai tendance à en rajouter......pour mettre la personne en face un peu plus de ces contradictions... Cela m'a joué certains petits tours, mais dans l'ensemble, c'est plutôt marrant.... et si la "vieille France" est choqué je l'envoie paitre... Alors que je le reconnais question moral j'ai parfois aussi cette tendance "Veille France" mettant le courage et l'honneur au dessus de beaucoup de valeur...

Allez courage !

HI HAN !!!!!!!!!!!!!!!

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 1:27
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour,

Le sujet ayant déjà été abordé, je me permets de vous remettre le lien de la discussion :

https://www.apedys.org/viewtopic.php?topic=5067&forum=40&start=0

Cordialement.

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 2:38
anealiboron
(@anealiboron)
Membre noble

LOL... je ne m'en souvenais que vaguement... MAis tu sais Lac c'est un sujet inépuisable.... On en reviendra toujours à cette sempiternelle question.... Je crois aujourd'hui que véritablement c'est le mal Français le plus profond.... En raison de l'idéologie républicaine qui sous tend la cohésion sociale et de la difficulté des hommes à évoluer....

HI HAN !!!!!!!!!!!!!!!

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 2:51
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour anealiboron,

C'est effectivement un sujet inépuisable.

Mais je ne suis pas sûre que ce soit typiquement français, je pense que c'est purement universel, donc très humain.

On est toujours l'"a-normal" de quelqu'un d'autre. On n'est jamais assez ou toujours trop...

La différence attire le regard. Si l'on voit une personne de petite taille, quelqu'un avec un bras en moins, etc., notre regard est souvent attiré naturellement. La différence fait peur, c'est un fait.

Pour la dyslexie, c'est une dysférence particulière : elle ne se voit pas.

Cela pose souvent encore plus de problème : pourquoi cette personne qui, lorsqu'elle s'exprime, semble tout à fait "intelligente", a-t-elle autant de mal à écrire ou à s'exprimer à l'écrit... Sans compter les fautes d'orthographes. Pour la personne qui observe, c'est bien difficile à comprendre tout cela !

Pour l'orthographe, je sais qu'en France, on est assez les champions de la "normativité". Mais bon, j'ignore comment cela se passe dans les autres pays : sont-ils aussi à regarder l'écriture des personnes et à "sanctionner" à la moindre erreur ? Je ne sais pas.

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 4:17
curidys
(@curidys)
Membre de bonne réputation

En parlant de la différence, de l'imagination je vous envoie une vidéo qui est une pub pour 'Apple' société innovatrice, anormale et 'différente'. Je vous ai fait une traduction rapide du texte

http://www.youtube.com/watch?feature=player_!embed!ded&v=_TF_klYhrxo

Here’s to the crazy ones. The misfits. The rebels. The troublemakers. The round pegs in the square holes. (Saluons les fous, les marginaux, les troublons, ceux qui ne rentrent pas dans les cases)

The ones who see things differently. They’re not fond of rules. And they have no respect for the status quo. You can quote them, disagree with them, glorify or vilify them. (Ceux qui voient les choses d'une autre façon. Ils n'apprécient pas les règles. Ils n'ont pas de respect pour le status quo . Vous pouvez les citer, vous pouvez ne pas être d'accord avec eux, les glorifier, les vilipender)

About the only thing you can’t do is ignore them. Because they change things. They push the human race forward. (La seule chose que vous ne pouvez pas faire est de les ignorer. Car ils changent les choses. Ils poussent la race humaine vers l'avant)

While some see them as the crazy ones, we see genius. Because the people who are crazy enough to think they can change the world, are the ones who do. (Il y a ceux qui les considèrent comme des fous furieux, nous on voit leur génie. Car ceux qui sont aussi fous pour penser qu'ils peuvent changer le monde , sont ceux qui le font.)

...And most of them are Gifted Dyslexics! Et la plupart d'entre eux ont le don de la dyslexie!

Amicalement curidys 🙂 🙂 🙂

Message édité par : curidys / 21-10-2011 14:43

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 4:31
curidys
(@curidys)
Membre de bonne réputation

Quelle rapidité LAC ! Je l'ai modifié et en principe il marche maintenant. Mais deux fois c'est encore mieux. Un petit peu d'optimisme avant les vacances scolaires! amicalement curidys 🙂 🙂 🙂

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 4:47
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Effectivement, le lien fonctionne !

Merci pour cette vidéo et la traduction !

Amicalement.

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 6:17
curidys
(@curidys)
Membre de bonne réputation

De rien! Ça vient du cœur! amicalement curidys 🙂 🙂 🙂

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 6:26
anealiboron
(@anealiboron)
Membre noble

C'est génial je vais pouvoir améliorer mon anglais !!! j'ai le texte, la tradal, reste plus qu'à écouter !!!!

Oui le don de dyslexie, je suis Ok, même "si sans technique un don n'est qu'une sale manie" Brassens....

On a des dons mais faut quand même les bosser pour apprendre les techniques, et c'est là que le bat blesse un peu.....

Pour en revenir à la France... Je suis d'accord avec toi Lac, c'est un travers universel. Le c.. c'est toujours l'autre.

Mais en France, si je reprends Renan et le discours 'qu'est-ce qu'une nation", notre principal lien fondement de la cohésion sociale, c'est le vouloir vivre ensemble en ayant un projet commun. Or le projet commun, oblige à une certaine normalité....Etre dans la norme c'est participer au projet commun....

Or dans ce projet commun, il y a cette volonté que tous les Français lisent et écrivent sans faute, c a d un minimum d'éducation...

Or nous voilà dys, nous faisons des tas de choses, mais pas de pot nous avons des pbs de lecture et d'orthographe... On ne peut pas nous caser dans les imbéciles, et pourtant nous n'arrivons pas à maitriser le minimum requis.....

Où nous ranger alors ???????

Nous dérangeons l'ordre requis pour une bonne cohésion sociale.... et comme tu le dis parce que ce trouble est invisible....

C'est comme cela que je l'ai ressenti tout au long de ma vie.....

HI HAN !!!!!!!!!!!!!!!

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 7:08
papyoon
(@papyoon)
Membre de bonne réputation

allez allez positivons, dans quelques décennies, la 'dys-pora' aura eu lieu et il ne restera que trop peu de non dys pour nous mettre des troncs sur le chemin,

vivement la mutation à l'échelle planétaire, que tout le ponde puisse apprécier de vivre

'dans la lune' sans devoir s'en justifier, non mais! 😉

' Rien n'est dans l'esprit
qui ne soit entré par les sens'
Aristote.

RépondreQuote
Posté : 28/10/2011 11:13
anealiboron
(@anealiboron)
Membre noble

Lol d'accord avec toi.... Mais être les premiers c'est pas facile tous les jours.....

HI HAN !!!!!!!!!!!!!!!

RépondreQuote
Posté : 29/10/2011 11:51
claudia15
(@claudia15)
Membre noble

Comme tu dis, Ane !

Je n'aime pas le mot "normalité" cela engendre des codes 😐 Normal vis à vis de qui, de quoi, pour qui, pourquoi?????????????


"la plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute"
Nelson Mandela

RépondreQuote
Posté : 29/10/2011 8:23
anealiboron
(@anealiboron)
Membre noble

Moi non plus je ne l'aime pas... Mais aucune société ne peut vivre sans code.... Même entre deux personnes il y a des codes pour se comprendre et vivre ensemble.... En fait, adhérer à un même code, c'est le seul moyen de vivre ensemble...

MAis bon.... Qu'est-ce que la normalité mystère et boule de gomme, c'est tout aussi mystérieux que la définition de l'opinion publique...

Il y a un vieux proverbe qui dit : vérité en deça des Pyrénées mensonge au-delà"

HI HAN !!!!!!!!!!!!!!!

RépondreQuote
Posté : 29/10/2011 8:47
claudia15
(@claudia15)
Membre noble

Pour vivre dans la société on es obligé d'adopter ses codes, mais on est pas obligé d'être dans la normalité. J'écris cela et en même temps, je sais bien que c'est ma différence qui me crée problème 😕


"la plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute"
Nelson Mandela

RépondreQuote
Posté : 29/10/2011 10:29
Page 1 / 3
Share: