Forum

Faurum

Aller écouter !!!
 

Aller écouter !!!  

  RSS
anealiboron
(@anealiboron)
Membre noble

J'ai failli exploser l'autre jour, lorsque Pascal Bruckner dans l'émission de service public a fait une sortie contre un projet de circulaire qui doit demander aux enseignants en grande maternelle de surveiller les enfants pouvant présenter des troubles de l'apprentissage.

Pour moi quii suis d'accord avec le docteur Pouhet il est préférable de traiter des enfants pour rien que de laisser passer un trouble dys.....

Là l'émission service public vient de se rattraper un petit peu en présentant un spectacle sur la dys de Béatrice Sauvageoit.... qui se déroule à Montbelliard....

JE dis se rattraper un peu, car si je suis d'accord sur pratiquement tout ce qui a été dit, j'estime que si par une méthode on peut aider les dys, non à changer leur esprit, mais à surmonter leur difficulté de lecture et diiminuer leur fautes d'ortho, je suis pour !!!

Une autre chose la ritaline, me semble-t-il n'est pas préconisé pour les dys, mais pour les TDAH ce qui, toujours me semble-t-il, sont deux troubles complètement différent....

Pour l'émission de service publice, elle sera sans doute demain en ligne sur France Inter... Il faut aller aux dernières minutes de l'émission....

HI HAN !!!!!!!!!!!!!!!

Quote
Posté : 20/10/2011 1:08
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour anealiboron,

Je viens d'écouter l'émission très courte (tant mieux ?) et je reste perplexe car comme toi, un traitement à la ritaline pour "traiter" une dyslexie, je trouve cela plutôt pathétique. Effectivement, la ritaline est prescrite pour des TDA/H.

De plus, le ton trop rigolard à un moment où les enfants dys sont plus que délaissés et où on leur refuse un accueil pédagogique dont ils ont véritablement besoin, ne m'a pas plu du tout.

Quant au dépistage précoce en maternelle, je viens de créer un nouveau sujet sur ce thème dans lequel on trouve la position d'Anapedys et celle du

Dr POUHET :

https://www.apedys.org/viewtopic.php?topic=5637&forum=40

Amicalement.

Message édité par : LAC / 20-10-2011 11:19

RépondreQuote
Posté : 20/10/2011 1:19
anealiboron
(@anealiboron)
Membre noble

On est en total accord et je vais sur ton forum pour commenter...la notion d'égalité...

HI HAN !!!!!!!!!!!!!!!

RépondreQuote
Posté : 20/10/2011 1:38
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Si vous souhaitez écouter l'émission Un temps de Pauchon du jeudi 20 octobre "Vive la dyslexie", je vous mets le lien direct sur France Inter :

http://www.franceinter.fr/emission-un-temps-de-pauchon-vive-la-dyslexie

Je n'apprécie pas du tout le ton de départ imitant une personne ayant des difficulté à s'exprimer oralement (et pourtant je suis quelqu'un qui fait preuve d'humour !).

Ensuite le tableau complètement caricatural de la façon dont on considére la dyslexie en France m'exaspère :

Voici quelques propos qui m'irritent :

Dans l'introduction, il est dit que l'OMS annonce 25% de la population comme étant dyslexique. Les chiffres peuvent varier, certes, mais je n'ai jamais rien entendu de tel ! Je peux bien évidemment me tromper...

- Dire que dans "plein de pays ça s'arrange très très bien". Eh bien où ? J'aimerais le savoir. Ce n'est pas si rose que cela pour les dyslexiques dans les autres pays. Ou alors je manque cruellement d'informations, ce qui est bien entendu également possible.

- Dire : "en France on pense que c'est maladie donc on soigne les dyslexiques" ; "il est irrééducable, c'est ce que disent les orthophonistes" ; "'on arrive à aucun résultat par ces rééducations-là".

Affirmer que l'on soigne les dyslexiques en France aujourd'hui en leur donnant de la ritaline : c'est extrêmement grave !

- Définir le trouble de dyslexie de façon aussi réductrice : "le trouble c'est d'utiliser une autre langue".

Il faut arrêter d'avoir des propos aussi caricaturaux et erronés !

Vouloir aider les dyslexiques en proposant une autre approche, je n'y vois aucun inconvénient. Mais avoir un discours aussi réducteur et caricatural, c'est effrayant.

Désolée, mais là, le côté publicitaire de la chose me déplaît, mettant du coup en porte à faux les données scientifiques et les rééducations orthophoniques qui permettent malgré tout de compenser.

A chacun sa façon de voir, mais en gardant à l'esprit le respect des autres.

Message édité par : LAC / 20-10-2011 12:32

RépondreQuote
Posté : 20/10/2011 2:10
cla
 cla
(@cla)
Membre éminent

moi aussi ce reportage m'a choquée. "l'imitation" d'une personne dyslexique était m^me irrespectueuse surtout qu'à la fin elle dit "non je ne suis pas dys"

quel dommage de traiter le pb de la dyslexie de cette façon sur une radio du service publique.....

RépondreQuote
Posté : 20/10/2011 4:28
kris94120
(@kris94120)
Membre éminent

bonjour,

je n'ai pas encore vu cette émission mais vais le faire me sentant concernée sur deux points :

la dysléxie de mon fils aidé par orthophoniste et différentes adaptations scolaires

l'hyperactivé avec déficite de concentration où la il est bien sous ritaline. il est la preuve que la ritaline n'a aucun effet sur sa dysléxie !!!

la ritaline l'aide à se concentrer et se canaliser au lieu d'être en permanence "en activité" il arrive à se poser et se calmer pour travailler.

mais ses problèmes de lecture et d'orthographe sont toujours les mêmes ! peut être une évolution parce que maintenant il arrive à se concentrer sur les exercices qu'on lui donne pour essayer de rectifier sa dysléxie mais ce traitement n'est pas un remède miracle !

il faut savoir qu'il passe régulièrement des tests pour le coeur, le suivi psy est obligatoire car il rend dépressif, coupe l'appétit. il voit un généraliste tous les 28 jours !

c'est une organisation qui se rajoute à celle pour la dysléxie.

bon là je me demande si je vais regarder cette émission parce qu'entendre des bêtises par des gens qui n'y connaissent rien ne va certainement pas calmer cette colère que je sens monter !

RépondreQuote
Posté : 20/10/2011 5:24
papyoon
(@papyoon)
Membre de bonne réputation

Lac,

je peux peut etre répondre à quelques de tes interrogations, car j'ai vu le spectacle ou il est expliqué que:

*10% de la population est Dys, mais des recherches ont mis en évidence que les dys adultes ayant compensé leurs troubles, sans avoir été diagnostiqués étant enfant, lorsqu'ils passent les tests, n'étaient pas tous reconnus comme étant Dys. Ils ont établis d e nouveaux tests qui leur ont permis de déterminer qu'en fait il sagit de 25% et non pas 10% de la population qui est Dys.

*durant ce spectacle a aussi été mentionné la qualité de la formation des instits et profs en Hongrie et en Norvège, qui sont vraiment sensibilisès aux troubles Dys et par conséquent s'adaptent aux troubles de leurs élèves qui du coup vivent une scolarité bien moins perturbée que chez nous ou en IUFM la Dys n'est meme pas abordée.

Voila pour les lumières que je peux apporter,

ceci dit je n'ai pas non plus ressenti comme humoristique le language adopté par la comédienne qui se veut etre un language de Dys, mais qui en fait n'a rien à voir avec. Peut-etre que cette comédienne se réfère à son fils qui est Dys, peut etre a-t-il aussi d'autres particularité qui l'handicapent au niveau du language, et elle pense que c'est le cas de tous les dys?

Oui c'est dommage et réducteur je suis d'accord.

Ceci dit le spectacle est plein de bonnes idées aussi, et porteur d'espoir, vraiment.

' Rien n'est dans l'esprit
qui ne soit entré par les sens'
Aristote.

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 4:02
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Merci pour ces informations papyoon.

Plusieurs personnes m'ont effectivement parlé du spectacle qui semble tout à fait bien.

Mais là, je ne parle du spectacle mais de ce que j'ai pu écouter : cette émission de radio.

Durant celle-ci, il est dit que l'OMS affirme que 25% de la population serait dyslexique. Désolée, je n'ai jamais rien lu de tel. Il s'agit de chiffres officiels, j'aimerais donc savoir à quel moment l'OMS les a validés et où il me serait possible de vérifier ces nouvelles données ?

Effectivement, concernant les enfants dyslexiques dans certains pays scandinaves, j'ai pu voir des reportages qui montraient une bien meilleure prise en charge des enfants dys dans certaines écoles. Mais est-ce le cas dans toutes ? Que deviennent-ils ces enfants dys une fois devenus adultes sur le marché du travail ? Quel accueil leur réserve-t-on ?

Sans vouloir être pessimiste, je ne lis ni le norvégien, ni le hongrois, donc je ne pourrai lire les retours d'expérience de ces adultes dyslexiques.

Des reportages, c'est bien, mais ce n'est pas nécessairement le reflet d'une réalité, voire d'une société.

La façon de parler de cette femme au début de l'émission m'a juste remis en mémoire la souffrance d'un enfant dysphasique que j'ai connu il y a quelques années. Je ne risquais ni de rire de ses propos, ni de sa façon de s'exprimer.

Cordialement.

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 4:35
anealiboron
(@anealiboron)
Membre noble

Je suis d'accord avec Lac, moi j'ai toujours lu 10 % de la population mondiale... Si les chiffres sont multiplés officiellement, mon fils alors aurait vu juste en me disant que c'est une mutation qui va toucher tout le genre humain dans l'avenir.

Chouette, c'est les autres qui seront anormaux :b

Ce que tu dis papyoon est en faveur du spectacle, mais pas ce que j'ai entendu sur France inter.... Après avoir entendu seulement la présentation du spectacle, moi j'y vais avec des tomates....

HI HAN !!!!!!!!!!!!!!!

RépondreQuote
Posté : 21/10/2011 7:15
Share:

Veuillez Connexion ou Inscription