Forum

Faurum

trouver un neuro sp...
 

trouver un neuro spécialisé en troubles de l'attention  

  RSS
isasa
(@isasa)
Membre actif

Bonjour,

je suis la maman de Louis, 9 ans, dyslexique, dysorthographique, qui a comme beaucoup d'enfants eu un parcours cahotique.Après trois années de primaire cauchemardesques, Louis a enfin trouvé une école qui lui convient où les instits sont à l'écoute et ne le considère pas comme un fainéant.

Malgré tous nos efforts, son niveau scolaire reste bas et j'aurais aimé qu'il soit vu par un neuropédiatre, mais les delais dans le nord sont de l'ordre de 8 mois à un an....Connaissez vous un neurologue dans le nord ou en belgique qui pourrait le tester et me dire s'il relève d'un traitement medicamenteux? Je vois bien que mon fils commence à perdre pied, que le fait de se concentrer est un veritable calvaire pour lui, mais je ne sais plus quoi faire pour l'aider....

Merci d'avance

Quote
Posté : 18/11/2010 4:38
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour,

Je vous transmets les cordonnées d'APEDYS NORD-PAS DE CALAIS qui pourra peut-être répondre à votre question :

APEDYS Nord Pas de Calais, antenne Nord



Présidente : Florence Coisne

48, rue Faidherbe

59 260 LEZENNES

Tel : 03 20 05 18 75

Fax : 03 20 05 18 75

apedysnpdc@wanadoo.fr

Amicalement.

RépondreQuote
Posté : 20/11/2010 3:55
isasa
(@isasa)
Membre actif

merci lac,

en fait,je suis en train de m'orienter vers la belgique, je vous dirais si les delais sont moins long et si le professionnalisme est au rendez vous.

RépondreQuote
Posté : 21/11/2010 6:55
isasa
(@isasa)
Membre actif

voilà le resultat ou plutôt le compraratif de deux écoles sur les troubles deficitaires de l'attention sans hyperactivité, la française et la Belge.

A force de telephoner dans tous les coins pour avoir rendez vous avec un neuro pédiatre, me voici avec deux rendez vous, à un mois de distance, le premier étant avec une neuropédiatre hospitalière dans le pas de calais.

Je resitue Louis, 9 ans, dyslexique, dysorthographique, avec un diagnostic depuis juin 2010, en ce2 actuellement, apres avoir redoublé son cp, eu une prise en charge cmpp pendant un an qui fut une énorme perte de temps,et une catatrophe pour l'image de lui même...Déjà, à l'époque, il n'a pas été facile d'arrêter le cmpp, pas facile de le changer 2 fois d'école ( la directrice m'ayant même gratifiée d'un "c'est vous qui le perturbez en le changeant constamment...")Il est donc suivi par une orthophoniste, 2 fois par semaine et depuis l'année dernière, a trouvé du soutien aupres de ses enseignantes ,ce qui fut vraiment un grand reconfort.

Toutefois, Louis souffre de gros troubles de l'attention, et cela depuis toujours, forcement, la difficulté liée à la dyslexie ne faisant rien pour arranger les choses, il passait complètement à côté des acquisitions de bases qui lui seront precieuses plus tard, et, son manque de resultat, car ses enseignantes n'arrivaient pas à le noter ne pouvait que l'amener vers une classe spécialisé alors que son qi est plus que correct.....

Comme la plupart des parents concerné, je n'en pouvais plus de voir mon fils s'enliser dans sa scolarité, j'étais au bout de la prise en charge, une voie sans issue.

N'ayant pas reellement besoin du centre des troubles de l'acquisition, je m'oriente vers le dernier que je n'ai pas vu, le neuropediatre.

Nous voilà donc parti chez la neuroped hospi, qui était une dame jeune , mais pas du tout convaincue que le deplacement que nous avons fait avec Louis soit bien necessaire, lorsque je lui explique la prise en charge de mon fils, elle me dit d'emblée " et que voulez vous que je fasse de plus???"

ça me refroidit d'entrée, je lui explique donc que je suis surtout venue pour qu'elle me donne des solutions aux troubles de l'attention de mon fils qui font qu'il est incapable de se concentrer plus de 2 minutes en classe, que la difficulté s'accentuant, les toubles s'accentuaient eux aussi...Gentiment, elle fait faire quelques excercices de marche et d'équilibre à Louis, et me dit qu'il lui faudrais juste, en plus de ses séances d'orthophonie, des seances d'ergothérapie qui se situent à 45 mn de notre lieu d'habitation....Elle me signifie egalement que les enfants qui ne sont pas hyperactifs ne sont pas médiqués ( evidemment, ce n'est certainement pas mon fils qui genera un jour une classe, il n'a pas beaucoup d'efforts à faire pour rester inaperçu)

Forte de ce condensé de lieu commun, je decide de maintenir le rendez vous avec le neuropediatre belge, qui m'a été recommandé par des amis, sachant que nous n'habitons pas loin de la frontiere, le chemin n'est pas beaucoup plus long.....

J'étais très fachée, parce que sous pretexte que mon fils ne perturbe ni la classe, ni la vie familiale, alors, on peut le laisser souffrir, le laisser s'imaginer qu'il est trop bête pour comprendre ce que ses petits copains saisissent vite, que son amour pour l'histoire et la culture sous toutes ses formes non seulement ne l'aideront pas mais il n'en sera jamais récompensé à sa juste valeur...A sa place, il y a bien longtemps que j'aurais envoyé paitre l'école....Seulement il a un rêve, Louis, il veut devenir architecte, il veut construire, des maisons qui ne s'effondreront jamais....Dois je lui dire que, par ce qu'il n'est pas assez agité, il n'existe pas de solution meilleure que les seances d'orthophonie?

Un mois plus tard, nous volà donc chez le neuropediatre en belgique, avec mon petit dossier sous le bras, compte rendu orthophonique, tests psychologiques, bulletin du dernier trimestre....c'est un homme déjà d'un certain âge, il met Louis à l'aise, lui pose des quetions directement, puis apres avoir lu les documents, lui fait passer des tests chronometres ....Et là, il me demande simplement: mais pourquoi votre fils n'est pas médiqué? C'est à six ans qu'il convient de commencer pour les enfants qui ont un trouble deficitaire de l'attention aussi important...Oui, au fait, pourquoi n'en ai je jamais eu le bout d'une proposition ?

Je sais ce que certains diront, mon dieu donner un medicament à un enfant qui n'est pas malade, quelle horreur!!! Et, bien que je sois très partagée sur le sujet, j'ai pris son ordonnance, rendez vous de controle fut pris le mois d'apres, au chr de lille où il travaille également.

En revenant, sincèrement, je ne savais si je devais en rire ou en pleurer, mais il avait réussi à m'expliquer de façon si parfaite les troubles de mon fils et les effets attendus pas la ritaline que j'ai décidé d'essayer.

Cela fait plus d'un mois à present que mon fils est sous ritalines, les effets ,d'abord à la maison ont été étonnants, Louis n'oublie plus les jours , n'oublie plus son sac avant de partir, je ne suis plus obligée de l'appeler cinquante fois pour une chose simple comme mettre ses chaussures, hier, c'est lui qui était à la porte et me demandait de me depecher...Il me rappelle matin et midi de lui donner son medicamnet, les devoirs ne sont plus une corvée, mais presque un plaisir,et c'est même lui qui me rappelle de lui donner son sac lorsqu'il a sport, chose qui n'était encore jamais arrivée....

A l'école, bien sur, il sera toujours dyslexique, mais il est passé de l'enfant reveur à l'enfant qui fait des efforts, ça non plus je n'avais pas encore connu...Alors si ce médicamant pouvait juste lui permettre de combler un peu son retard et de rester dans uns scolarité classique, pour que à l'heure du choix pour sa vie future, il ai juste le choix, je crois que ce medicament et moi aurons fait notre part du boulot.

J e deteste ce tabou français qui oblige certains enfants tres interessants et très curieux à se resigner à n'être pas fait pour l'école , et à prendre le voie de garage qu'on leur indique ineluctablement.

Louis n'a toujours pas d'effets indesirables ( même pas la perte d'appetit, alors que ça, ça n'aurait pas forcement été derangeant....)et il avance bien, ce soir nous avons mis 5 mn pour apprendre la table de multiplication par quatre...

Voilà, si ce temoignage peut eclairer certains parents, ce sera déjà ça...Evidemment, le traitement ne convient pas à tous les enfants, mais ce n'est pas une fatalité, il est aussi facile à commencer qu'à arrêter.

RépondreQuote
Posté : 10/02/2011 8:29
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Merci pour votre témoignage, et bien contente pour vous que votre petit garçon puisse reprendre confiance en lui et retrouver le sourire.

Amicalement.

RépondreQuote
Posté : 10/02/2011 9:13
Dref
 Dref
(@Dref)
Membre éminent

Moi ce qui me fait flipper dans ton témoignage, c'est pas la Ritaline (bien que j'aurais eu du mal à m'y résoudre si mon fils en avait eu besoin, honnêtement). Non ce qui est flippant, c'est la première neuro que tu as vue… C'est dingue !

Bonne chance à ton fils et à toi, avec plus de sérénité et sûrement aussi des séances d'ortho plus profitables.

Fred

RépondreQuote
Posté : 23/02/2011 10:32
anealiboron
(@anealiboron)
Membre noble

Vi c'est assez dingue, mais comme d'hab, on se rend compte qu'on est tributaire de la compétence du médecin que l'on rencontre....

Je ne dis pas que les parents ont toujours raison dans les diagnostics qu'ils posent... mais il faut aller rencontre un toubib avec la capacité de discuter pied à pied avec le toubib que l'on rencontre.... la capacité de lui dire : "attendez vous n'avez pas tenu compte de cela..."

Tout le pb

1) il ou elle n'aime pas !

2) Tout le monde n'a pas cette compétence, cela demande un acharnement pour apprendre, et l'on n'a pas toujours la documentation adéquate.....

En tout cas, je remercie Isasa pour son témoignage... Il confirme le sentiment que j'avais eu en lisant le document sur la TDA que mon amie m'a envoyé...

La TDA n'est pas forcément synonyme d'indicispline et de rejet de l'école... Elle en explique très bien la raison....

"Seulement il a un rêve, Louis, il veut devenir architecte, il veut construire, des maisons qui ne s'effondreront jamais...."

Je te remercie personnellement de cette précision.... Elle est extrêmement précieuse pour moi !

Bonne chance à Louis pour qu'il réalise son rêve....

HI HAN !!!!!!!!!!!!!!!

RépondreQuote
Posté : 24/02/2011 12:04
isasa
(@isasa)
Membre actif

merci à vous, pour vos encouragements, et effectivement anneliboron, je suis d'accord avec toi, il faut se battre en permanence pour que soit reconnu le handicap de nos enfants,pourqu'au final on nous colle à nous l'etiquette de mere abusive....

Je plains sincerement les parents qui n'ont pas acces aux informations ou qui ne peuvent pas les utiliser pour aider les enfants dys, car forcement , ça finit par une scolarité avortée.J'interviens souvent dans des foyers d'adultes handicapés pour mon travail, et j'en vois au moins deux qui ont une intelligence qui semble suffisante mais qui n'ont pas pu poursuivre de scolarité normale, et je me demandais combien d'enfants il y a 30 ou 40 ans ont été placés dans des structures comme celles là pour n'avoir pas été dépisté dys à l'époque.On a avancé un peu, mais dieu, que c'est long et douloureux....

Pour ce qui est de Louis, il continue à avancer, les seances d'orthophonie sont effectivement plus profitables, il a retrouvé le sourire, il commence même à devenir un peu trop espiègle parfois, mais je vais lui laisser encore un peu de liberté, ça fait tellement de bien de le voir prendre de l'assurance...Nous avons arrêté le traitement pour les vacances et tout se passe bien.

Je croise les doigts et les orteils pour que ça dure le plus longtemps possible, bien sur, la dyslexie severe sera toujours là mais ne plus le voir souffrir est déjà un tel soulagement.....Je vais pouvoir continuer à faire vivre ses rêves....

RépondreQuote
Posté : 26/02/2011 12:28
ludi0909
(@ludi0909)
Nouveau membre

Bonjour Isasa,

Je viens de lire votre témoignage pour votre fils Louis ! Et je me dis peut être une lueur d'espoir pour mon fils Zack de 9 ans. 

Zack a était diagnostiqué ayant un trouble de l'attention il y a un an. Mais étant également dyslexique. Je ne vous cache pas que pour lui l'école est une dure épreuve au quotidien. Surtout quand les enseignants ne se sentent pas concernés et ne cherche pas à comprendre ... 

Concernant le suivi de Zack. Nous avons dans un premier fait appel à un Neuro psychologue qui a posé le diagnostique et vu un Ergothérapeute. Tout ceci ayant un coût important nous avons monté un dossier MDPH qui a aboutit sur un refus ! "Trop prématuré" selon eux ... 

Aujourd'hui nous sommes dans une impasse ! la seule chose a faire est d'attendre ... 2 ans pour avoir RDV avec un médecin du CHR. En attendant mon fils est en échec scolaire et son état pour nous s’aggrave au fil du temps ! Il développe des Tics / Tocs. La seule chose qui nous est permis de faire c'est un suivi chez l’Orthophoniste.  

Alors voilà pourquoi aujourd'hui je cherche de l'aide ! et je suis tombé sur votre témoignage. Inespéré ! Je vois bien que votre message date de près de 8 ans mais qui sait je tente ma chance. 

Nous sommes également du Nord ! A 2 pas de la Belgique. Si vous pouviez me contacter pour me donner plus de renseignements et le nom du Dr que vous avez vu en Belgique Ça serait génial. 

Merci de votre aide.

Ludivine 

RépondreQuote
Posté : 11/01/2019 2:16
Waroquier59
(@waroquier59)
Nouveau membre

Bonjour 

Je recherche également un neuro pédiatre pour mon fils de 9 ans.

 

Il a la.maladie de basedow, dysgraphique, dyspraxique, hypersensible, phobie scolaire et maintenant foyer épileptique. 

On nous dit de voir un neuro pédiatre rapidement mais c est 18 mois d attente... l éducation nationale l a mis dehors alors qu' il est en arrêt maladie..

 

Alors cela m aiderait beaucoup ...les délais d attentes sont ils longs ?  Le CMP m a parlé de la.belgique mais je ne sais où le diriger 

Mille merci pour votre aide en espérant que votre enfant aille beaucoup mieux depuis ..

Cordialement 

Mme cathelain 

RépondreQuote
Posté : 30/04/2019 4:10
Share:
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription