Forum

Faurum

Toujours un peu per...
 
Notifications
Clear all

Toujours un peu perplexe...  

Page 1 / 3
  RSS
Flalala
(@Flalala)
Membre de confiance

Je résume rapidement les "épisodes précédents"...

Malgré l'avis de la maîtresse, qui pensait que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes, nous avons emmené ma fille chez l'ORL, l'ophtalmo, l'orthoptiste et l'orthophoniste au début de son CE2, parce que nous, parents, trouvions qu'elle ne lisait pas de manière fluide, très lentement, et que nous trouvions son orthographe "désespérante"...

Suite à ces bilans, tout va bien côté ORL, elle porte des lunettes (hypermétrope et légèrement astigmate), elle a fait une dizaine de séances d'orthoptie, et 50 séances d'orthophonie, car certains items étaient à-2 ET (vitesse de lecture et orthographe lexicale) ; par contre elle a toujours bien compris ce qu'elle lisait.

En juin dernier, suite à un bilan de "fin de rééducation", elle a arrêté l'orthophonie car tous les items étaient revenus entre -1 et +1 ET.

Cependant l'orthophoniste m'a dit "on ne peut pas savoir à quel point elle compense, donc a priori elle n'est pas dys, mais je ne peux pas garantir qu'au collège on ne découvre pas que finalement elle l'est"...

L'ophtalmo m'a dit de voir avec les maîtresses et aussi mon ressenti s'il y avait un déséquilibre de performance écrit / oral, et si oui, qu'on pourrait faire un bilan neurovisuel, et peut-être un test de QI.

Fin juin 2012, j'ai donc été voir sa maîtresse (CM1) qui ne m'a dit que des généralités : en gros elle ne voit rien d'alarmant, et de toutes façons, le niveau d'orthographe est globalement faible...

Il y a un mois, j'ai vu la maîtresse de CM2 : "il y a pire" en orthographe (2 enfants sont bien pire), et elle trouve ma fille bonne élève, mais elle pense qu'il vaudrait mieux que j'amène les cahiers à l'orthophoniste... Bref, elle ne se mouille pas !

La semaine dernière, on a eu un bulletin intermédiaire : si je regarde les notes, elle a dans les 10/11 en grammaire/orthographe (car elle bosse énormément donc les auto-dictées sauvent le reste), dans les 14/15 en géométrie de résolution de problèmes et 18/19 ailleurs. Elle est toujours la première volontaire pour faire un exposé, et ne choisit pas forcément le thème le plus simple (dans celui en cours sur Notre Dame, elle a choisit de parler des vitraux et des statues). Spontanément, déjà en CE2 elle savait organiser ses idées, faire une introduction, une conclusion, faire des "parties". Enfin, la maîtresse la considère bonne en rédaction car elle a des idées, et du style... si on accepte de lire à haute voix pour être sûr de comprendre, car elle inverse certaines lettres, se trompe encore sur certains sons, et garde une orthographe très approximative...

Pour moi, c'est bien un déséquilibre, donc du coup je me repose des questions :

- Est-ce que j'en demande trop ? (après tout on a tous des points forts et des points faibles),

- Est-ce que je dois encore attendre de voir ?

- Est-ce que je dois reprendre RDV pour des bilans, afin de savoir si elle masque une dyslexie / dysorthographie par ses capacités (EIP ?) ?

Merci de votre avis,

Message édité par : Flalala / 09-03-2013 12:59

Flalala, maman de T. ( 14 ans) F. (12 ans) et A. (8 ans)

Quote
Posté : 24/11/2012 6:09
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Cessez de vous poser des questions, faites faire un bilan QI et vous serez fixer.

Le travail fourni actuellement ne lui permettra sans doute pas de tenir le rythme dans les années à venir sans se sentir frustré par les résultats.

Mieux vaut prendre les devant plutôt que faire les démarches au collège quand les vrais difficultées et frustration seront là.

Il sera plus facile d'argumenter en ayant des bilans de comparaison datant du primaire.

GENE

RépondreQuote
Posté : 24/11/2012 9:53
Ad
 Ad
(@Ad)
Membre de confiance

Bonsoir,

j'ai cru un instant que vous parliez de ma fille. Elle aussi lisait très lentement; et pour elle aussi, cela n'avait alerté aucun de ses enseignants car elle comprenait parfaitement les textes et que par ailleurs elle était très bonne élève. J'ai moi aussi entendu très souvent "il y a pire qu'elle". Heureusement que je suis "tombée" sur une psychologue scolaire super qui m'a tout de suite entendu et m'a proposé de lui faire passer un test de QI. Ma poulette est effectivement dys. Mais elle est également précoce. Et c'est surement ce qui a trompé tout le monde. Elle compense énormément, est capable de se concentrer tellement que certaines de ses dictées ne sont effectivement "pas si catastrophiques que ça". Mais à quel prix! Actuellement en 6ème, elle n'a plus un seul instant pour ne rien faire. Elle bosse 5 fois plus que ses copines. Elle est toujours très fatiguée. Heureusement, pour l'instant les résultats sont là... Mais je redoute les premiers échecs... Elle est tellement perfectionniste.

Faites les tests nécessaires. Vous saurez, et surtout votre enfant saura, d'où viennent ces difficultés. Cela permet d'être plus compréhensif, et quelquefois moins exigent, afin que vous viviez mieux cette situation.

RépondreQuote
Posté : 25/11/2012 11:21
melu
 melu
(@melu)
Membre estimable

Moi aussi je retrouve mon enfant, qui donne le change ans un certain contexte. Mais les langues restent sa bête noir. Apprentissage de l'anglais en primaire, le peu qu'il y a est complexe.

Si en primaire ils peuvent compenser je pense qu'a l'avenir ca se complique. Ils risquent d'avoir des résultats hétérogene et les enseignants considéreront que dans certains domaines il y a un manque de travail. Et au vue du travail fourni, je me dis que si difficulté il y a, sans reconnaissance du problème l'enfant risque de baisser les bras.

Faite un bilan neuropsy + un bilan orthophonique et aller au bout de votre questionnement.

Ce sont des enfants qui peuvent être difficile à diagnostiquer. Et quoi qu'il y ai connaitre son fonctionnement cognitif est de toute facon interessant, surtout si vous constatez pas une homogénéité dans les résultats.

RépondreQuote
Posté : 28/11/2012 11:55
Flalala
(@Flalala)
Membre de confiance

Merci pour vos réponses.

Oui, je crois que je suis décidée a faire les tests pour savoir ce qu'il en est.

Hier j'ai essaye de joindre une personne de l'AFEP pour avoir les coordonnées d'un psychologue qui connaisse la précocité et la dyslexie, mais je n'ai pas réussi a la joindre,donc je réessaierai.

Sinon, j'ai trouve sur internet un cabinet de psy a cote de chez moi : l'ensemble du bilan (test psychometrique +test de personnalite) coute 450€ (non rembourse).

Est-ce que c'est le prix en région parisienne ?

Est-ce qu'il faut faire le test de personnalité ou seulement le test psychométrique ?

A ce prix, je voudrais une bonne adresse et ne pas me tromper sur les bilans a faire...

Flalala, maman de T. ( 14 ans) F. (12 ans) et A. (8 ans)

RépondreQuote
Posté : 28/11/2012 8:27
melu
 melu
(@melu)
Membre estimable

Je ne suis pas sur de ma réponse. Moi dans le sud j'ai payé 180€ de mémoire pour un bilan trés complet (6 pages) avec une partie sur la personalité qui est demandé je crois à confirmer si par la suite vous allez voir un neuro. La neuro psy que nous avons vu travaille en public dans un centre de langage (annexe départementale) et savait exactement quel était le bilan demandé.

Par contre ce que je sais c'est que quand j'ai demandé a une connaissance sur paris de lire le bilan, elle m'a confirmé la qualité du travail et m'a assuré que sur paris ce même bilan aurait couté dans les 400€. je vous avoue que je suis tombée à la renverse sur le moment...

D'autres sans doute vous en diront plus, c'est juste mon expèrience personnelle en province.

RépondreQuote
Posté : 28/11/2012 9:47
Claude
(@Claude)
Membre noble

Etant localisée dans le 92, essayez de prendre contact avec l'un des psychologues du réseau TAP (réseau de professionnels privés mis en place par le centre référent des troubles des apprentissages) ils travaillent en réseau et sont formés aux troubles des apprentissages.

Contactez-moi si vous voulez en cliquant sur mon nom à gauche de ce post, je vous répondrai en messagerie privée dans l'espace membre du site.

RépondreQuote
Posté : 30/11/2012 2:23
Flalala
(@Flalala)
Membre de confiance

Bonjour,

Grâce au MP de Claude, j'ai trouvé près de chez moi une psychologue qui connaît précocité et dyslexie. Je dois la rappeler demain pour fixer une date, mais elle m'annonce des délais assez courts (a priori cela pourrait être aux vacances de Noël, et sinon en janvier 2013) ; il faut dire que j'ai la chance d'habiter en région parisienne.

J'ai discuté au tél avec la psychologue, car elle proposait de réaliser le bilan et le débriefing en un seul RDV, et je voulais être sûre d'avoir un CR écrit ; tout cela est OK, et si ça nous arrange, on peut faire le débriefing lors d'un 2ème RDV, avec ou sans l'enfant.

En voulant lui expliquer le pourquoi de ma démarche, je me suis rendue compte que finalement mes attendus ne sont pas si clair que je le pensais ; ma fille n'est, à ce jour, pas en difficultés en classe ; je trouve juste qu'elle travaille énormément et que ses mauvais résultats en orthographe, conjugaison et à l'écrit en anglais sont "incompatibles" avec son niveau ailleurs et cette quantité de travail, sauf à supposer qu'il y a "autre chose" que de l'étourderie ou de la fainéantise pour des matières qu'elle n'aime pas (pour vous donner une idée, il y a 5,5 points d'écart entre sa moyenne dans ces 3 matières et celle des autres matières).

Mon mari n'est pas sûr que ce soit nécessaire, sans être opposé à ces tests.

Bref, la question que j'ai envie de vous poser, c'est, si on a un résultat de dyslexie très bien compensée aux tests, apporte-t-on une aide à l'enfant, en dehors de celle des parents ?

Autre question : j'ai été surprise que la psychologue me dise que certains parents ne voulaient pas que leur enfant soit au débriefing ; qu'en pensez-vous ? Y a-t-il un risque de se censurer ou de créer des problèmes inexistants auparavant en amenant l'enfant ? (Il me semble qu'à 10 ans il est normal qu'elle connaisse les résultats des tests).

Enfin, je suis un peu surprise qu'on nous demande les professions des parents / grands-parents / oncles et tantes ; il y a une "correction" liée au milieu socio-culturel dans les tests ? Ou c'est juste pour être en mesure d'évaluer si nous sommes capables de l'aider scolairement à la maison ?

Merci de votre aide et de toutes façons je prends RDV, car on a déjà 1 bilan ORL, 2 bilans orthoptiques et 2 bilans orthophoniques, donc c'est bien le dernier élément manquant pour être fixés.

Laure

Flalala, maman de T. ( 14 ans) F. (12 ans) et A. (8 ans)

RépondreQuote
Posté : 18/12/2012 9:02
Ad
 Ad
(@Ad)
Membre de confiance

Bonjour,

comme je l'avais dit plus haut, ma fille est comme la votre. Les difficultés ne sont pas flagrantes. 18 de moyenne pour un premier trimestres de 6ème, et les félicitations, c'est plus que satisfaisant! Cela dit, certains professeurs en oublient qu'elle est dyslexique et/ou ne savent pas tout ce que ça engendre. Elle travail 2 ou 3 fois plus que les autres et rentre tous les soirs avec des maux de tête dus à la fatigue, n'a plus aucun moment pour elle...

Vous dites :"Bref, la question que j'ai envie de vous poser, c'est, si on a un résultat de dyslexie très bien compensée aux tests, apporte-t-on une aide à l'enfant, en dehors de celle des parents ?"

Pour ma poulette, le fait d'avoir été dépistée et reconnue nous a permis de demander la mise en place d'un PAI (pas assez de difficultés pour un PPS), et donc de "taper du poing sur la table" quand certains professeurs me disent "Ben non on ne fait rien, puisqu'elle n'est pas en difficulté..." :paf Heureusement, d'autres tiennent compte de ce document et mettent en place des adaptations (dictée à trous, temps supplémentaire, exercice en moins, fautes d'orthographes tolérées...) :=!

Même si les difficultés ne sont pas encore apparues, c'est important que nos enfant soient reconnus.

Je pense également qu'il est important que nos enfants assistent à la remise des résultats aux parents. C'est important que tous entendent le même discours au même moment. Le temps et les intermédiaires déforment la parole (mon ex-mari, qui était absent, s'imagine toujours que ses problèmes d'orthographe vont finir par disparaître... ben oui, si elle faisait un peu d'efforts...)

Bon courage à vous et à votre enfant.

RépondreQuote
Posté : 19/12/2012 10:06
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Ma 2ème vient de rentrée en 6ème, après un démarage difficile en CP, ortho et orthoptie, tout était pour le mieux, malgré quelques point encore faible.

Mais ce 1er trimestre a été dur, elle a été trois fois malade et s'est faite une entorse et est épuisée.

Les résultats sont très correcte 15,5 de moyenne, mais j'ai décidée de refaire un bilan ortho pour voir si les écarts ne c'était pas accentués.

J'attends le CR, mais appriori, nous allons nous aussi partir pour faire poser un diagostique complet, parce que notre fille n'a pas à souffrir autant pour des résultats corrects.

Son ainée étant dys mixte sévère galère suffisement pour que nous attendions pas plus longtemps. (elle a un PPS avec ordi et AVS co dans une classe pour dys.)

En attendant, nous lui avons dit de lever le pied et tant pis pour les notes, il ne faut pas que sa santé et son moral soit atteint à cause des compensations qu'elle mets en place.

GENE

RépondreQuote
Posté : 19/12/2012 1:42
Flalala
(@Flalala)
Membre de confiance

Merci pour vos avis et conseils.

Effectivement Ad je crois que nos filles ont des points communs... sur la 2ème partie du trimestre, ma puce a eu B+ : 16,5 de moyenne, très largement baissée par un 10/20 en dictées, un 7,5/20 en conjugaisons et un 7/20 à l'écrit en anglais (mais 19 à l'oral) ; sur le 1er bulletin intermédiaire qu'on avait reçu à la Toussaint, la situation était déjà la même (même si elle avait réussi à obtenir 12/20 en conjugaisons = 9/10 sur le présent et 3/10 sur le passé composé, et 12/20 en anglais).

Gene, je trouve que c'est très sain de dire à votre fille de lever le pied et de faire les bilans, alors même que l'aînée doit être très demandeuse de temps (je suis un peu dans la même situation avec le petit qui me prends pas mal de temps ayant des soucis de santé et un suivi par une équipe hospitalière, et je me dis que ce n'est "pas une raison" pour ne pas trouver le temps pour sa soeur, même si c'est un peu acrobatique de caser encore des RDV !).

J'attends la date du RDV, et je suis bien décidée à y aller, et à rester sur ma première idée, à savoir emmener ma fille au débriefing.

Pour les adaptations, oui, s'il y en a je ne vois pas autre chose qu'un PAI, mais en fait je me rends compte que la maîtresse actuelle fait déjà l'essentiel : ne pas tenir compte de l'orthographe dans les évaluations hors dictées. La maîtresse de CM1 le faisait aussi ; je ne sais pas si elles le font pour tous les enfants ou seulement parce que j'ai dit que ma fille avait eu un suivi orthophonique pour l'orthographe.

Sinon, en ce moment on parle de l'entrée en 6ème, et elle est tentée par la classe bilangue anglais / espagnol ; qu'en pensez-vous ? Pour l'instant je suis OK pour qu'elle le demande, car en espagnol je me sens capable de l'aider, la nounou qui les garde en sortie d'école est de langue maternelle espagnol, et je me dis que c'est très phonétique, avec une grammaire qui a la même "logique" que celle du français. D'un autre côté je ne voudrais pas qu'elle se mette trop la pression... (pour vous donner une idée de ma miss, dernièrement elle a fait un exposé avec des copines ; la maîtresse avait donné le même sujet à deux groupes et dit que le meilleur groupe irait présenter son travail à une autre classe ; ma puce était bien décidée à ce qu'elles soient "les meilleures" pour gagner cette mini compétition ; elles ont "gagné", donc tout va bien, mais elle a un esprit très "concours" dont je crains que ça la mène à des frustrations...).

Flalala, maman de T. ( 14 ans) F. (12 ans) et A. (8 ans)

RépondreQuote
Posté : 19/12/2012 8:09
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Une chose après l'autre, un diag, un PAI pour prouver noir sur blanc qu'il y a besoin d'aide (en prevision de l'avenir), les choix pour la 6ème viendront petit à petit.

Rien n'empêche de prendre une seconde langue par correspondance, en dilétente et sans pression scolaire. Espagnol avec nounou et maman pour le plaisir, pas pour les notes.

GENE

RépondreQuote
Posté : 19/12/2012 8:37
Flalala
(@Flalala)
Membre de confiance

Voila, on a un RDV fin janvier pour le bilan psychométrique. J'espère que je serai fixée, sachant que ma priorité est bien de savoir si ma fille a besoin d'une aide, et laquelle.

J'essayerai de repasser vous donner des nouvelles...

Flalala, maman de T. ( 14 ans) F. (12 ans) et A. (8 ans)

RépondreQuote
Posté : 07/01/2013 7:55
Flalala
(@Flalala)
Membre de confiance

Bonjour,

Le bilan (WISC4) etait aujourd'hui et confirme l'hypothèse d'une dyslexie tres tres bien compensée par une précocité, grace a l'aide de l'orthophoniste. A priori pour l'instant il faut surtout etre attentif et tout préparer pour si la demande d'un tiers temps devenait nécessaire en 4ème ou en 2nde.

Je pense que ma fille etait contente qu'on lui dise vraiment les choses...

Ad, melu, Gene, vous avez aussi ce type de "diag" pour vos enfants ?

Merci pour votre aide

Message édité par : Flalala / 30-01-2013 19:45

Flalala, maman de T. ( 14 ans) F. (12 ans) et A. (8 ans)

RépondreQuote
Posté : 30/01/2013 8:41
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Je suis dans la même situation que toi pour ma 2ème qui cette année est en souffrance en entrant en 6ème.

Elle avait jusqu'ici bien compensé avec l'ortho et l'orthopsie. L'ortho n'est pas étonné de son niveau de fatigue compte tenu des efforts quelle fourni pour arriver à 15 de moyenne.

Donc bilan neuro ( nous verrons pour la précocité ou pas)en mars et RDV médecin scolaire ce vendredi.

GENE

RépondreQuote
Posté : 31/01/2013 10:33
Page 1 / 3
Share: