Forum

Faurum

Mon fils est-il dys...
 
Notifications
Clear all

Mon fils est-il dyslexique ?  

  RSS
leti28
(@leti28)
Nouveau membre

Bonsoir,

Mon fils, Mathys aura 7ans au mois de décembre. Il redouble son année de Cp. Il est suivi par une orthophoniste depuis plus d'un an déjà. Il est également suivi par un psy. Je me pose beaucoup de question à son sujet, et surtout; pourquoi ces difficultés à la lecture, lui qui aime tant les livres ! Mathys est un enfant sensible, doux, réveur. Il sait aussi mettre beaucoup d'énergie dans ce qu'il veut! Il aime s'isoler dans sa chambre pour jouer seul (au grand regret de son petit frère de 3ans1/2!). Depuis sa première année de Cp, et notre vrai prise de conscience sur ses difficultés, je m'inquiète, m'angoisse pour lui. Il est pour moi intelligent, et quoiqu'il puisse souffrir, je ne voudrais pas que nos choix, nos mots présents puissent lui réduire ses choix de vies futurs....

Mathys est un enfant curieux, intéressé par beaucoup de chose. Il n'est pas très à l'aise je pense en sport, un peu maladroit peut-être.

Depuis l'année dernière, les instits, psy, orthophoniste et même son prof de natation(!) me disent qu'il faut attendre son "déclic".... J'ai l'impression d'entendre ce mot déclic partout. Mais moi j'ai pas envie d'attendre, je veux mettre un mot sur ces maux, et pouvoir l'aider comme il faut à surmonter ses difficultés, car j'ai le sentiment que plus on attendra, plus ses choix de vie (surtout professionelles) se réduiront. Je n'ai pas envie qu'il passe sa scolarité à être "cataloguer" enfant à problème.

J'ai en fait du mal à comprendre nos problèmes alors que pour moi, il est un enfant intelligent.

Le psy qui le suit (depuis le mois de juin) semble vouloir me faire comprendre que je serais sans doute une mère trop présente! Est-ce que cela à pu mettre mon enfant en difficulté?

J'ai le sentiment que si l'on mettait un mot sur ses difficultés, j'irais mieux, et Mathys aussi....

Je suis un peu perdue et découvre ce soir votre site, j'espère trouver des réponses, du soutient, des idées, d'autres témoignages.

Et surtout , je ne comprend pas que l'on soit obligé d'attendre le ce2 pour diagnostiquer une dyslexie, je trouve que c'est une perte de temps énorme pour les enfants, qui s'enfoncent dans une mauvaise estime d'eux mêmes, je trouve ça bien cruel pour eux, et pour nous les parents

Quote
Posté : 17/10/2011 1:12
Claude
(@Claude)
Membre noble

Bonjour Leti28,

L'enfant que vous nous décrivez correspond bien à nos enfants Dys.

Non, ce n'est pas vous le problème !!!

Vous allez certainement dans un CMP voir un psychologue, ça ressemble au type de propos qu'ils nous délivrent et nous font perdre beaucoup trop de temps; laissant nos enfants en souffrance trop d'années.

Changez de psychologue, si tant est que votre en fils en ait besoin...

Ce dont il a besoin, c'est d'une bonne orthophoniste formée aux troubles DYS qui vous donnera un premier bilan chiffré avec le test de l'alouette.

Ensuite, un bilan psychomoteur chiffré également.

Une rééducation intensive.

Beaucoup de compréhension de la part des enseignants.

Un médecin scolaire qui mette en place avec l'enseignant un Projet d'accueil individuel.

Le redoublement est inutile et néfaste même pour un enfant DYS, car son intelligence est intacte et il ne peut pas comprendre pourquoi il n'est pas comme les autres.

Le déclic ne viendra pas seul, surtout s'il recommence une année sans modification de pédagogie !!! ça ne sert strictement à rien qu'à lui faire perdre l'estime de lui.

Contactez d'urgence le médecin scolaire. On n'attend pas un diagnostic définitif pour mettre en place les remédiations nécessaires et indispensables en classe !!!! Il perd son temps.

Surtout refusez tout autre redoublement avant la 6ème et exigez ce à quoi il a droit : une pédagogie différenciée adaptée à ses difficultés.

Vous faites ce qui est bien pour lui, l'enseignant ne le fait pas. Il faut changer cela.

Lisez tout ce que vous pourrez sur ce site, sur les forums, vous comprendrez vite qui est votre enfant, un enfant merveilleux que l'on détruit à petit feu (et le psy est encore plus condamnable que les autres !).

Bon courage pour la suite, battez-vous pour les droits de votre enfant, vous savez qu'il le mérite et qu'il ne le fait pas exprès de ne pas arriver à lire, que ce n'est pas votre faute. Il a l'intelligence, la volonté, l'envie, une maman simplement à l'écoute de son fils. Il est empêché par son trouble et bien mal aidé.

RépondreQuote
Posté : 17/10/2011 10:41
leti28
(@leti28)
Nouveau membre

Bonjour,

merci pour votre réponse!

Le psy qu'il voit n'est pas du Cmpp, c'est un psy de "ville" que j'ai trouvé par moi même. Mathys manque de confiance en lui, et je pense que dans ce sens ces visites lui font du bien. Par contre, pour ma part je trouve assez flou les propos du psy, j'ai du mal à décrypter, surtout que Mathys ne souhaite pas que son psy me répète ce qu'il lui dit! Donc la seule chose qu'il m'ai dit c'est en gros de "lacher" un peu mon gosse, que je suis sans doute trop présente!!

Pour le médecin scolaire, je ne suis pas trop pour, j'ai peur que mon fils se retrouve catalogué toute sa scolarité. Nous l'avions rencontré en grande section de maternelle, et je ne l'ai pas trouvé très sympathique, plutôt cassante même: au bout de vingt minutes de tests, elle m'a balancé (devant mon fils), qu'il n'était pas prêt pour le Cp, qu'il n'avait pas le niveau et qu'il était immature, pas envie de grandir.Je me suis sentie agressée, bousculée. Je n'étais pas prête à ça!

Mathys voit par contre une maitresse spécialisée du RASED , qui m'a déjà évoqué la dyslexie, sans vraiment être catégorique.Elle le suit de prêt, et un bon lien s'est créer entre elle et lui et entre elle et moi.

Je suis encore un peu perdue, puisque je découvre petit à petit tout ça. Je ne comprend pas pourquoi les enfants dys ne sont pas mieux aidé, compris. Pourquoi est-ce aux parents de faire les démarches? Je vais continuer mes recherches, je ne lacherais pas: il est hors de questions que je gache les capacités de mon fils à cause de ce manque d'encadrement...

Je suis prête à prendre tout conseils, merci!

RépondreQuote
Posté : 17/10/2011 11:04
curidys
(@curidys)
Membre de bonne réputation

Bonjour leti28.

Je vous joins un lien intéressant pour vous aider dans vos recherches sur la dyslexie. Vous verrez que tous les 'experts' ne sont pas égaux dans leur connaissance des troubles 'dys'. Fiez-vous à votre instinct maternel et ne vous laissez pas déstabiliser quand vous sentez que les remarques ne correspondent pas à la réalité. On perd un temps précieux!

Pensez aussi à faire tester votre enfant pour une éventuelle 'précocité'. Attention, passez par une association pour avoir de bonnes adresses, tous les pros ne connaissent pas ce phénomène (pourtant répandu!) de l'enfant dys et 'précoce'. Il est primordial de trouver une personne habituée à faire passer les tests à ce public jeune et particulier.

'Les 37 signes de la dyslexie' (document sur ce site) peut également vous aider dans vos réflexions . Bon courage à vous et à votre fils, amicalement curidys:-)

http://www.sites.google.com/site/dralainpouhet/criteres-de-dys-et-consequences

RépondreQuote
Posté : 17/10/2011 12:37
Claude
(@Claude)
Membre noble

Vous avez une très bonne association Apedys Dans le 28, n'hésitez pas à les contacter !

https://www.apedys.org/dyslexie/static/apedys_locales/eureetloire.htm

RépondreQuote
Posté : 17/10/2011 2:11
leti28
(@leti28)
Nouveau membre

Merci pour vos réponses, j'ai en effet envoyé un mail à l'association de mon département!

A part l'orthophoniste qui va pouvoir m'aider ? Le psy on a déjà un, faut-il que je m'oriente vers un pédopsychiatre(il n'y en a qu'un dans ma ville!)? Un psychomotricien?

RépondreQuote
Posté : 17/10/2011 8:41
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

L'orthophoniste est à la base de la rééducation si votre fils n'est que dyslexique.

S'il y a des problèmes de praxie, des maux de tête, difficultées à suivre les lignes, des soucis avec les notions de base en mathématique, etc.....

Il est possible de faire des bilans complémentaires, ergothérapie, orthoptie, ortho logicomathématique, etc....

La 1ère étape du diag est bilan ORL et ophtalmo pour écarter tout soucis à ce niveau.

Le diagnostique de dys est posé par élimination des causes possible de trouble d'apprentissage.

Le test WISK permet d'évaluer les écarts de compétence qui participe au diagnostique par un neuro. Ce test QI peuvent être fait par le psy scolaire ou un psy en libéral (non remboursé).

Les centres référents du langage peuvent poser le diagnostique, il y en a un ou plus par région.

Un neuro en libéral aussi, mais ce n'est pas remboursé par la sécu.

GENE

RépondreQuote
Posté : 17/10/2011 10:51
leti28
(@leti28)
Nouveau membre

Le bilan ORL a été fait avant qu'il ne démarre ses séances avec son orthophoniste, et il a été plusieurs fois vu par un ophtalmo, tout va bien de ce coté!!

C'est curieux que son psy ne lui ai pas fait de test QI ! Bien qu'il m'ait quand même déjà dit que niveau intellectuel, il n'y a pas de soucis!!!!

RépondreQuote
Posté : 18/10/2011 12:20
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour,

Je me permets de vous expliquer le fonctionnement pour un diagnostic de dyslexie :

Un diagnostic de dyslexie est constitué de plusieurs bilans médicaux dont certains permettent une élimination d'autres troubles potentiels.

Voici les principaux bilans médicaux pour obtenir un diagnostic de dyslexie :

- Bilan auditif

- Bilan visuel

- Bilan de langage oral et écrit (orthophonie) suivi d'un deuxième
environ 18 mois plus tard constatant la persistance des troubles malgré la rééducation.

- Bilan psychométrique (WISC)

- Bilan orthoptique

Peuvent être également demandés :

- bilan logico-mathématiques

- bilan de psychomotricité

- bilan d'ergothérapie

C'est une fois tous ces bilans analysés que le neuropédiatre (ou médecin "compétent" donc formé aux troubles dyslexiques) pourra ou non parler de dyslexie développementale.

Voyez avec l'Apedys de votre secteur pour avoir plus d'informations.

Vous pouvez également entrer en contact avec le centre référent des apprentissages de votre région.

Cordialement.

RépondreQuote
Posté : 18/10/2011 12:09
cbestern
(@cbestern)
Membre de bonne réputation

en plus de ces conseils, ne prenez pas trop au serieux ce que vous disent les professionnel, n'hésitez pas a demander un autre avis, a changer de psy et/ou d'ortho, tous ne se valent pas. Je pense les jeunes mieux formée a ces troubles qui était complétement ignoré il y as peu.

Je me demande combien de bill gates français, de picasso, de rodin, de mozart français ont été bloqué dans leur developpement par des professionnel mauvais.

Autre point, par principe, si votre enfant travail battez vous pour qu'il passe systématiquement dans la classe suprieur, redoubler n'apporte pas grand chose

RépondreQuote
Posté : 22/10/2011 2:15
anealiboron
(@anealiboron)
Membre noble

Ne fait pas du racisme anti-vieux, Chestern... La seule qui a réussit à aider mon fils et qu'il va retourner voir, à dix ans de plus que moi... En fait c'est plutôt un problème de dynamisme et de capacité....

Mais je suis totalement d'accord avec toi... Il faut chercher le psy et l'orthophoniste qui correspond à la personne aux troubles...

Un vrai parcours du combattant.... mais on y arrive !

HI HAN !!!!!!!!!!!!!!!

RépondreQuote
Posté : 22/10/2011 11:31
Auroredyspraxie
(@Auroredyspraxie)
Membre de bonne réputation

Bonsoir,

Je suis parfaitement d'accord sur la vieillesse. J'ai eu et j'ai toujours une excellente ortho qui c'est fait confirmer sa suspicion de dyspraxie par une neuro pédaitre il y a 8 ans. On a fait toute les prises en charge qui était nécessaire, et les démarches à la mdph. On a eu un long temps de pause en orthophonie et nous y sommes retourné l'année dernière car à 11 ans M. était vraiment de plus en plus bizarre.

Elle suspecte de l'autisme...le bavard, il nous avait caché ça....

Rétroactivement, mon orthophoniste avec qui nous communiquons beaucoup m'a confirmé qu'avec l'expérience qu'elle a acquis aujourd'hui, elle aurait sans doute suspecté l'Asperger qui se cachait...

Manque d'expérience, c'est tout.

Je crois qu'il faut surtout éviter les psycho ortho qui font l'analyse des comportements des parents et consulter des gens sérieux (étant bien entendu que ne sont pas sérieux ceux qui nous disent ce qu'on souhaite entendre)

En tous cas bon courage

RépondreQuote
Posté : 24/10/2011 10:57
Share: