Forum

Faurum

Notifications
Clear all

Dyslexique????  

  RSS
holinone
(@holinone)
Nouveau membre

Bonjour,

Je suis maman de quatre enfants.

Mon ainée est en quatrième. L'année dernière voyant l'état de son expression française et de son orthographe, j'ai fait faire un bilan orthophonique. L'orthophoniste a fait pleurer ma fille, en lui disant que c'était catastrophique. Niveau CE2. Pourtant ma fille était jusque là bonne élève (15-16 de moyenne générale, avec des ratés en français et des points en moins pour l'orthographe et l'expression écrite). Bref, selon lui, d'après le test, il était impossible de dire qu'elle était une bonne élève tant c'était catastrophique. Suite à ce rendez-vous j'ai choisi un autre professionnel qui m'a dit que ce n'était pas si catastrophique. Elle a fait un peu de rééducation et parallèlement à cela, j'ai choisi de lui donner des cours particuliers avec une personne qui a su lui redonner confiance. Et les résultats sont là aujourd'hui. Plus réguliers. Excellents dans les matières scientifiques, et son expression écrite s'est améliorée. Elle fait plus simple et perd moins de points.

Un peu perturbée par les soucis de ma grande découverts en cinquième, je me suis inquiétée pour ma troisième qui est en CE2. Une petite visiblement très à l'aise, qui comprend vite et bien. Elle n'a aucun souci en lecture. Mais son orthographe et ses "productions" écrites sont affreuses. Elle a du caractère et depuis qu'elle est petite, elle nous dit qu'elle déteste écrire. J'ai donc voulu anticiper des problèmes, et choisi de faire appel à cette même personne pour les cours particuliers pour l'aider un peu. Au bout de deux heures, cette femme m'a parlé de lui faire faire un bilan orthophonique.

On l'a fait hier. Un test qui fait CE1-CM2

Pour la lecture, ma fille en début de CE2 a un niveau de fin CM1 début CM2.

Pour la compréhension de sa lecture idem. Pour la compréhension de ce qu'on lui lit, elle eu presque le max de points aussi.

J'ai même été impressionnée par sa vitesse de traitement des informations.

Mais alors, la suite.

Orhographe de mots réguliers simples, complexes, irrégulier et de non-mots.

La catastrophe. Bien en dessous de la moyenne attendue (elle s'approche juste de la moyenne pour les non-mots de 3 syllabes).

Il y a des confusions v-f, ein - ien etc....

Des sons oubliés

Des mots simples non sus : papiller, outte, meçille (pour monsieur), auséant (océan)

Enfin bref... très surprenant pour moi.

Conclusion de l'orthophoniste. Une dyslexie du doué.

Soit elle est dyslexique, et compense parce qu'elle est plutôt douée.

Soit elle est douée, et donc a mis de côté l'écrit car ça ne lui convient pas.

Dans tous les cas, elle a besoin d'aide.

Oui, je veux bien l'admettre.

Maintenant, je réalise.

Que depuis toujours elle déteste écrire.

Que l'année dernière on m'a dit qu'elle était très lente pour écrire, et à la copie.

Elle nous disait que tout bouge autour d'elle dans la classe quand elle doit écrire (j'ai lu que cela arrivait chez les dyslexiques).

Elle a mal au ventre cette année quand elle est en classe.

Elle est visiblement très stressée alors que jusqu'ici personne n'avait rien remarqué.

Son maître avant de connaitre les conclusions me disait qu'en orthographe elle était comme d'autres rien d'alarmant et que pour le reste, elle était très curieuse, intéressée, interessante... donc pas inquiet du tout.

Je me pose tout de mêmes des questions.

Faut-il que je lui fasse passer des tests complémentaires pour mieux connaitre son problème et l'aider au mieux?

C'est difficile avec ma fille, car elle a caractère très particulier, et nos relations sont conflictuelles depuis qu'elle est toute petite. Je voudrais l'aider et ne pas l'enfoncer. Mieux connaitre ce qui est difficile pour elle.

Je me demande aussi s'il n'y a pas une part d'hérédité là dedans. Mon mari a fait des études, mais a toujours eu des 0 en Français. Je lui corrige depuis toujours tous ses écrits!

J'ai également deux autres enfants.

Un garçon qui est en cinquième avec un an d'avance qui réussit très bien (mais son écriture n'est pas toujours lisible, et son orthographe improbable aussi est la seule chose qui lui fait perdre des points). Il n'a pas fait de CP, a appris à lire seul en moyenne section et a toujours liés ses difficultés d'écriture au fait qu'il n'avait pas fait de CP). Il a été testé tout petit en GS ( mais je ne sais plus quel test, les résultats étaient juste limite au niveau de la précocité. On nous avait conseillé de refaire des tests plus tard mais nous ne l'avons pas fait).

Le dernier est au CP. (un peu tôt pour voir)

Dois-je m'inquiéter pour eux aussi?

Comment on fait pour gérer ça?

Merci de vos réponses, je suis un peu perdue.

Quote
Posté : 14/11/2013 4:52
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Il faut prendre en compte la surcharge cognitive et la fatigue qui en découle.

Apprendre a utiliser l'ordi à bonne escient pour permettre d'accéder aux études supérieur sans handicape. (dictée vocale, correcteur orthographique, carte euristique pour mémoriser, etc...)

Pour ne pas affaiblir le contenu des production d'écrit, favoriser l'utilisation du correcteur ortho sur l'ordi.

Pour ce type de profil, la mémoire est souvent un peu faible (mémoire de travail)

GENE

RépondreQuote
Posté : 14/11/2013 5:07
holinone
(@holinone)
Nouveau membre

Merci GENE pour votre réponse.

Est-ce que l'orthophoniste qui va la suivre saura me préciser ses difficultés? Ou bien dois-je consulter un autre professionnel pour mieux connaître ses atouts et faiblesses? Y a t'il des tests complémentaires à effectuer?

Oui maintenant, je comprends mieux l'état de fatigue qui peut découler de tout cela.

Quand on n'a pas conscience de ces difficultés, on n'imagine pas...

Au niveau de l'école, je sais que des choses peuvent être mises en places.

Sont-ils bien préparés?

RépondreQuote
Posté : 14/11/2013 5:25
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Lorsqu'un enfant n'est pas en échec scolaire, il est très difficile d'obtenir des aménagements, c'est souvent au bon vouloir des enseignants.

Un diagnostique de dys ne peut être posé par l'ortho uniquement, c'est un diag qui se pose par élimination.

C'est un neuro ou un médecin formé aux trouble d'apprentissage qui pose le diag après avoir analysé les différents bilans.

Au minimum: ortho, QI, vérification l'audition et la vue et orthoptique si fatigue visuelle (maux de tête) ou problème de repérage durant la lecture.

C'est ce même médecin qui listera les aménagements à mettre en place pour soulager l'enfant en attendant qu'il puisse compenser suffisamment ou maitrise les outils pour pallier à ses difficultés.

Pour ce qui est d'apprendre à connaitre les atouts et les faiblesses de son enfant, il faut observer l'enfant et questionner ortho, médecin, forum.

GENE

RépondreQuote
Posté : 14/11/2013 7:24
Flalala
(@Flalala)
Membre de confiance

Je pense que vos enfants ont pas mal de points communs avec ma fille. Je vous conseille un bilan orthoptique avant tout (rapide, remboursé par la sécu, et si c'est ça la rééducation est rapide).

Cela n'exclue pas une dyslexie éventuelle, évidemment.

Flalala, maman de T. ( 14 ans) F. (12 ans) et A. (8 ans)

RépondreQuote
Posté : 16/11/2013 4:01
Flalala
(@Flalala)
Membre de confiance

Je vous ai fait un Message Privé (ça clignote à gauche en principe).

Flalala, maman de T. ( 14 ans) F. (12 ans) et A. (8 ans)

RépondreQuote
Posté : 17/11/2013 1:32
melu
 melu
(@melu)
Membre estimable

Mon fils nous semblait avoir de bons résultats, pourtant le maitre de CE2 c'est beaucoup inquiété. Nous avons fait un premier bilan en orthophonie qui a détecté un retard de lecture et d'écriture de 16 mois. On était juste à la limite des 18 mois limite pour diagnostiquer une dyslexie. Elle soupconnait aussi une précocité et nous mettait en garde sur la difficulté de se prononcer sur ce type de profil. On était dérouté car on trouvait que cet enfant lisait beaucoup et plustôt bien. Mais en fait en discutant avec lui on a découvert toutes les stratégies qu'il mettait en place pour avancer.

A la suite de ca l'orthophoniste l'a pris en charge à la rentrée suivante en me disant qu'il faudra faire un bilan complet pour l'entrée en 6°, mais il n'y avait pas d'urgence. Moi j'étaits déroutée parceque je découvrais, j'avais besoin d'aider mon fils et pour ca comprendre ce qui était de l'ordre de la résistance à l'effort (comme on avait l'impression jusque là) et ce qui était de l'ordre d'une véritable difficulté.

On a fait tous les bilans, orthoptique, ORL, orthophoniste et WISK. Le WISK est sans doute le bilan qui nous a le plus appris sur le fonctionnement de notre enfant, les points forts, les points faibles, les doutes éventuels dans certains domaines et surtout le faite pour lui de prendre conscience qu'il était intelligent, voir trés intelligent. L'estime de soi en avait pris un coup à force de lutter en silence pour compenser là ou les autes à ses yeux avaient l'air d'y arriver facilement. Le résultat a été spectaculaire, petit à petit on a pas eu le meme enfant dans les mains et notre regard à changé.

Si je vous dit tout ça c'est que votre enfant a peut être un fonctionnement atypique (elle aussi), d'autant qu'ellel a tendance petit à petit à être dans le refus et dans une forme de malaise, d'après ce que vous dite. Elle doit sans doute faire face à des difficultés que l'extèrieur ne saisit pas. Et pour pouvoir l'aider il faut la comprendre, surtout avec le caractère qu'elle a vous risquez d'aller au conflit, si vous ne posez pas le doigt ou il faut.

Pour vous aider et l'aider dans l'accompagnement, peut être pouvez vous envisager un rendez vous chez un neuro pédiatre ou chez un neuro psy, afin de mieux saisir ses difficultés, si difficulté, il y a .

Pour nous cela nous a beaucoup aidé, et a remis la famille sur les rails.

Réfléchissez, renseignez vous... mais si vous avez trop de questionnements n'hésitez pas.

Et donnez nous des nouvelles.

mélu

RépondreQuote
Posté : 18/11/2013 3:04
curidys
(@curidys)
Membre de bonne réputation

Bonjour holinone,

Les troubles de votre fille (tout bouge quand elle écrit, la difficulté avec les non-mots, la précocité) reprennent tout à fait les caractéristiques décrites par Davis dans son livre le Don de dyslexie, c'est frappant. Vous devriez trouver sur ce site le document des 37 signes de la dyslexie selon lui. Désolée pour vous et votre fille qu'elle soit tombée sur une pro qui l'a faite pleurer, heureusement que vous avez eu quelqu'un de positif pour l'aider par la suite! Bon courage à toutes les deux. amicalement Curidys

🙂 🙂

RépondreQuote
Posté : 22/11/2013 11:43
Share: