Forum

Faurum

Témoignage : on peu...
 

Témoignage : on peut-être dyslexique, mais réussir quand même sa vie !  

  RSS
Maben
(@maben)
Nouveau membre

À la lecture des différents sujets de ce forum, j'ai pu voir combien d'angoisse, de manque de confiance ou de dépression légère font le propre de nos vies de dyslexiques. J'ai donc envie de mettre là dedans une note positive.

J'ai été diagnostiqué dyslexique à l'âge de 7 ans, et même si mon orthophoniste avait un peu amélioré la situation, ma scolarité a été, réellement, une torture. Dans les années 80, peu d'enseignants savaient ce qu'était la dyslexie... je n'en ai croisé aucun. j'ai été moqué, humilié, stigmatisé et enfoncé dans toutes mes tentatives pour m'en sortir. J'ai le souvenir de lectures au tableau où j'avais l'air d'un idiot complet à tenter de déchiffrer à voix haute le texte écrit par le professeur. J'avais chaud, mon visage piquait et j'avais l'impression réelle que le texte bougeait, comme une hallucination (ce n'est pas une blague ou une image). Élève timide et renfermé, j'ai été assez chahuté par les autres aussi. J'ai redoublé ma 5ème et presque sombré dans une dépression (je ne voyais pas l'intérêt d'être "moi"). J'ai cru être un débile mental jusqu'à l'âge de 16 ans où, fatigué d'essayer de rentrer dans le moule, lassé d'être un vilain petit canard, je me suis volontairement mis à part. Cependant, il y a un domaine que je maîtrisais : le dessin. Depuis aussi longtemps que je me souvienne, j'ai toujours crayonné, sculpté, peint, encré... à partir de là, au moment de mon adolescence, le regard des autres à changé, j'étais passé de martyre marginal option souffre-douleur à "artiste". Ce gain de popularité à engendré deux choses : j'ai gagné très nettement en confiance, ce qui est la condition numéro 1 du dyslexique pour "avancer" ; et surtout, j'ai trouvé (j'ai pris conscience disons) que j'avais un mode d'expression sans règle d'orthographe ! Autre événement majeur à 16 ans : je suis tombé amoureux, avec 300 kilomètres de séparation. À l'époque des cabines téléphoniques à pièces, pas de SMS possible... une seule solution : le courrier à l'ancienne...mais, il était hors de question pour moi d'envoyer des lettres criblés de fautes d'orthographe et décrédibiliser de la sorte mon statut de prince charmant. J'ai ainsi passé un an complet à envoyer, presque une lettre par jour, entièrement auto-corrigée à l'aide d'un dictionnaire et d'un Becherelle : ça m'a sauvé ! Les félicitations de mon prof de français concernant mes "progrès spectaculaires" m'ont incités à poursuivre la méthode, même longtemps après avoir perdu ma correspondante... (Je précise que, durant toute ma scolarité, je n'ai jamais eu plus de 0 en dictée, pas même un demi-point). Puis deux autres choses ont contribué à mes progrès : la musique en groupe, qui m'a permis de soigner ma peur chronique du "public" et l'isolement de mon appartement d'étudiant, qui m'a obligé à me plonger dans la lecture pour ne pas m'ennuyer (même si je lis à la vitesse de l'escargot boiteux).

Aujourd'hui, je suis un graphiste-illustrateur plutôt épanoui et pour couronner le tout... j'ai épousé une orthophoniste ! Pire encore, j'ai réalisé la mise en page de son mémoire de fin d'étude au sujet de "la dyslexie et l'optimisation des outils de lecture". N'est-ce une belle vengeance sur la vie ?

This topic was modified Il y a 6 mois by Maben
Quote
Posté : 11/03/2019 4:16
Apedys-admin
(@apedys-admin)
Membre Admin

MERCI, vraiment un grand merci pour ce témoignage très positif.

J'apprécie vraiment votre récit qui montre que les difficultés dys, les humiliations, les passages dépressifs peuvent être surmontés.

C'est tout autant important de dire pour les personnes qui se découvrent dyslexiques, que pour les accompagnants.

Votre accès à l'orthographe par "fierté" et par amour est très attendrissant.... 

Je vais nuancer en disant que pour certains cet accès est possible, mais pas pour tous les cas. 

Vous avez réussi à vous construire en vous appuyant sur vos points forts le dessin et sur un petit ennui, ou un isolement qui vous a entraîné vers la lecture).

Je m'appuie sur votre phrase choc : peut -être dyslexique mais réussir quand même sa vie !

Oui, je connais de nombreux DYS, porteurs de troubles parfois très sévères qui ont réussi leur vie.

Réussir sa vie c'est être à sa place en société et être heureux.

Je connais une jeune adulte dysphasique qui voulait être pâtissière boulangère. Ce n'a pas été simple tous les jours pendant son cursus scolaire. Elle a réussi. Aujourd'hui, parce qu'elle se sent étrangère dans la langue française elle préfère vivre à l'étranger car son trouble de langage oral est moins perceptible dans ces conditions.

J'ai rencontré un jeune plombier qui a réussi a valider son CAP la cinquième et dernière  année où il pouvait repasser ses épreuves car il avait obtenu un secrétaire pour pouvoir composer en histoire et en français (les autres épreuves étaient validées depuis longtemps). Ainsi il pourra travailler maintenant dans ce domaine, c’était son souhait., 

J'ai rencontré un adulte dys ingénieur en mécanique, heureux. Une des émotions dont il témoigne est liée aux larmes de son papa sur ses difficultés.

Un ingénieur en informatique de mes amis peut difficilement écrire spontanément (ni un chèque, ni un courrier) mais avec ses outils de compensation, il produit de l'écrit professionnel reconnu. L'étonnement de sa famille était de voir ce jeune qui ne pouvait que difficilement produire de l'écrit standard, avait mis en place des stratégies de création de répertoire et de copie pour produire du code informatique.

Mes exemples de dyslexiques heureux et à leur place en société sont tout autant intarissables que les exemples de difficultés.

Je suis tentée de dire que l'accompagnement familial est déterminant, les belles rencontres enseignantes aussi.

Les parcours doivent s'appuyer sur les points forts (pas uniquement scolaires d'ailleurs) et sur une orientation non subie.

Le défaut de nos forum est de faire transparaître plus les difficultés que les réussites. de part votre impulsion, nous allons créer cette page des réussites, car c'est ce qui favorise la construction des parcours !

Merci encore à vous.

 

 

 

RépondreQuote
Posté : 15/03/2019 10:17
Jeremy
(@Jeremy)
Membre actif

Super agréable de lire votre parcours et votre cheminement Maben .

Toujours plaisent de lire des choses positives 

Bonjour à tous

RépondreQuote
Posté : 20/03/2019 1:17
Share:
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription