Forum

Faurum

re. dyslexique heur...
 
Notifications
Clear all

re. dyslexique heureux, parlons en!  

Page 1 / 2
lunaticwoman
(@lunaticwoman)
Membre actif

Et oui on est dyslexique, c'est vrai au quotidien c'est pas toujours évidant. Toujours les mêmes problèmes qui nous suivent, les fautes d'orthographes que l'on voit pas, la peur de lire en publique les profs qui nous croient incapable, mais au fond et ce qu'on a pas quelques choses de plus. On voit le monde différemment on analyse tout, les choses on les voit en profondeur, rester à la surface des choses c'est pas pour nous. Peut être que je suis pas une dyslexique très prononcer et que de ce fait je ne peux pas comprendre ce que vivent certaines personnes ici, Mais je veux faire passer un message d'espoir à tout ceux qui galèrent en cours pour écrire un texte, mais qui arrivent a voir chaque mot comme une image, et non comme des lettres vides de sens. Nous avons une force que nous devont apprendre à dompter, et comme je le vois il y a des domaines dans lequel on excelle et cela il ne faut pas l'oublier!

Je suis Etudiante en Biologie et j'ai ramé pour arriver jusqu'ici. A 9ans toujours trop lente, arrive difficillement à lire, toute lecture est un cauchemar, jusqu'à harry potter qui me plongue dans un monde fantastique car je peux être à l'intérieur de l'histoire, je vois des Géants,des dragons etc, j'ais découvert les vrais noms des personnages bien après car je les lisais faux tout le long du bouquin. A 11 ans en suisse c'est l'orientation scolaire: tu seras chez les moyen et tu feras un bon apprentissage. De 12 à 15 ans a été la pire période de ma vie,l'humiliation d'être différente m'a exclue, mais m'a fait découvrire une facilité en math et en sciences...Et apprendre à bosser comme il me fallait. Car oui il faut plus de temps pour un dyslexique à apprendre, mais mieux peut être. 😀

finalement après plusieurs étapes de raccordement, et pas mal d'énergie je suis arrivée A L'UNI! Et là bas personne ne corrige l'orthographe vu que il y a des gens de tout horizons, pas forcément francophone qui au final faont pire que moi.

TOut ça pour dire qu'il ne faut pas déserpéré si vous ou votre enfant est dys, ça ne signifie pas bien au contraire que notre vie sera faite que d'echecs.

Et vous c'est quoi vos points forts!?? :=!

p.s j'ai fais des progrés en orthogrphe à force d'être bourée de dictées ,et je vois une partie de mes fautes grâce au correcteur orthographique

Quote
Topic starter Posté : 28/04/2012 2:00
Claude
(@Claude)
Membre noble

Merci pour ce message d'espoir.

Vous faites partie des dyslexiques que le système a maltraité et martyrisé, mais qui ont eu la force de ne pas se laisser écraser.

Espérons qu'ils seront nombreux à suivre votre chemin.

RépondreQuote
Posté : 28/04/2012 4:08
lunaticwoman
(@lunaticwoman)
Membre actif

Ils nous faut plus de temps pour découvrire le potentiel qui est en nous, mais plus j'avance dans mes études et dans ma vie en général, plus je vois que c'est une intelligence différente, qui sert à pleins de niveau. La société actuelle n'est pas encore adapter à notre mode de fonctionnement, mais n'oublions pas des dyslexiques célèbre comme Einstein! Nous avons tellement à offrir à ce monde même si parfois il ne veut pas de nous! Il suffit parfois d'une personne qui croit en nous pour que nous puissions atteindre des sommets! (merci à ma maman )

RépondreQuote
Topic starter Posté : 28/04/2012 4:28
sylvie27
(@sylvie27)
Membre de bonne réputation

Oui Lunaticwoman, vous (nous) avez des possibilités géniales et oui il faut juste trouver le temps et le domaine pour les exploiter.

Le problème en France (mais surement dans bien d'autres pays) c'est que si l'on ne rentre pas dans le moule à l'école rien ne va plus.

Mon fils est perfectionniste, je prends ça pour une qualité, il aime que son travail soit bien fait mais lors d'un bilan on m'a dit que c'était un frein.

Il est précoce, je ne l'ai pas dit aux profs, on vient de me le reprocher en France la précocité est presque un handicap aux yeux de l'éducation nationale....

Mais je sais qu'en plus de ses qualités naturelles il acquière, grâce à son handicap, des armes pour sa vie future => l'habitude de travailler dur, la persévérance, de la force de caractère............................................... la liste est longue

Il a la chance de côtoyer des gens qui croient en lui depuis toujours, moi bien sûr mais aussi une voisine en or qui le fait travailler tous les jours, ma maman qui n'en fini pas de le trouver merveilleux.

Je sais qu'il galère mais je me dis que si je l'accompagne bien il pourra un jour, lui aussi, dire qu'il a de la chance d'être comme il est.

Sylvie

RépondreQuote
Posté : 28/04/2012 6:33
vmartiel
(@vmartiel)
Membre actif

Pour moi le plus dur c’est pas d’apprendre a vivre avec sa dys mais avec les autres car c’est eux qui fixe la barre de la normalité et c’est d’autant plus dur qu’au moindre laissé aller on s’éloigne tres rapidement de cette fameuse barre, c’est vrai que ça nous permets de prendre du recul de voir les choses différemment mais après la pente est raide. Ce que je dis n’est pas très clair mais voila comment je ressens les choses. Je suis pas suicidaire mais vivement le repos éternel a moins d'etre schizophréne

RépondreQuote
Posté : 28/04/2012 6:33
claudia15
(@claudia15)
Membre noble

Je suis heureuse d'être dys, cela m'apporte plein de choses que les "autres" n'ont pas. J'ai beaucoup galéré, c'est sur. Mais pour rien au monde je donnerai ma spécificité. Elle m'a apporté une lucidité sur la vie et le fonctionnement du genre humain. Je reconnais maintenant les situations où je peux être en danger ou en souffrance, alors, je change de route pour rencontrer des personnes aimant la diversité et n'ayant pas peur du fonctionnement dys :b


"la plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute"
Nelson Mandela

RépondreQuote
Posté : 28/04/2012 9:25
sylvie27
(@sylvie27)
Membre de bonne réputation

Bonjour vmartiel, il ne faut en aucun cas vous formaliser des critiques des autres. Nous sommes tous différents, donc personne ne peut se prévaloir d'être normal.

Pour bien le montrer à mes enfants j'ai pris des exemples de gens soit disant normaux dans mon entourage vu sous cet angle personne n'est normal et donc vous êtes comme tout le monde.

Le bonheur c'est le votre et c'est en vous qu'il est et que vous le trouverez, pas chez les autres.

Bon courage

Message édité par : sylvie27 / 01-06-2012 08:59

Sylvie

RépondreQuote
Posté : 29/04/2012 10:44
vmartiel
(@vmartiel)
Membre actif

Bonjour Sylvie, oui tres bon exemple votre soeur, c'est mon reve! apres un parcours chaotique (je suis agrégé de mathématique) je reve de faire un travail a la chaîne d'être a l'usine et encore je suis sur qu'on va me virer car je serais pas assez productif. Je veux bien me lancer dans des associations caritatives mais je suis pas sociable ou est ma place?

RépondreQuote
Posté : 29/04/2012 4:59
lunaticwoman
(@lunaticwoman)
Membre actif

Où est sa place est aussi une question qui se pose, vu que le système n'est pas adapter à notre methode de fonctionnement, mais c'est par notre différence que l'on peut trouver notre place. On a tous quelque chose à apporter a ce monde semé d'embuche. La période scolaire veut nous faire coller à un certain moule de connaissance alors que tout savoir et tout comprendre est difficile pour tout le monde.

RépondreQuote
Topic starter Posté : 29/04/2012 6:57
claudia15
(@claudia15)
Membre noble

je rajoute aux propos de luna: dyslexique ou pas !


"la plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute"
Nelson Mandela

RépondreQuote
Posté : 29/04/2012 9:50
winry
(@winry)
Membre éminent

Je me suis également rendue compte qu'en général la dyslexie permet d'aller au-delà. Je suis étudiante en Fac de droit (un endroit où les fautes ne sont jamais pardonnées, mais surement un élément qui fait qu'aujourd'hui j'en fait moins). J'ai rencontré cette année une amie qui l'est aussi et j'ai bien pu voir qu'on réfléchit toujours pareil et que souvent c'est un plus, que malgré les fautes on a une autre vision des choses. Bien souvent au moment où l'élève dit "normal" se plante nous on réussit, car on s'est posé d'autre question et qu'on est pas tombé dans le piège. Par contre, parfois c'est totalement l'inverse, malheureusement, mais on ne peut pas être toujours bon.

Et oui, c'est difficile de trouver sa place, on nous fait tellement sentir qu'on est à part, mais il faut en faire une force et accepter d'avoir honte de temps en temps... surtout que les personnes qui ne le sont pas ont souvent honte elles aussi, mais pour d'autres choses, et oui personne n'est normal, on est tous différents.

PS : lunaticwoman moi aussi j'ai appris à aimer lire avec Harry potter les seuls livre que j'ai jamais dévoré de ma vie par plaisir !!

RépondreQuote
Posté : 30/04/2012 5:30
Chantalotte
(@Chantalotte)
Membre estimable

Réfléchir autrement, avoir une autre vision. Devoir de techno, "qui est le réalisateur des "Temps Modernes", qui est l'acteur ?" Réponse dys : le réalisateur est Charles Chaplin, l'acteur est Charlot. Commentaire de la prof : "Ce sont les mêmes". Mais bien sûr que non : celui qui porte les vêtements tirebouchonnés, la moustache, qui fait des bourdes et le monsieur bien mis, bien rasé, qui commande les autres sont deux personnes bien différentes. Cela se tient comme raisonnement.

RépondreQuote
Posté : 01/05/2012 2:52
lunaticwoman
(@lunaticwoman)
Membre actif

Voir les choses sous un autre angle, c'est un gros atout. Ma mère est coiffeuse et elle me dit : quand je coupe je vois de tout les cotés et j'arrive dejà à voir ce que la coupe va donner 3 semaines plus tard. Nous voyons les problèmes de tout les cotés sous tout les angles. Nous cherchons toutes les possibilités existantes et non les réponses qui s'offrent à nous. Comprendre plutot qu'apprendre les choses: pas facile dans le système scolaire mais important pour toute la vie non ?

RépondreQuote
Topic starter Posté : 01/05/2012 8:23
lunaticwoman
(@lunaticwoman)
Membre actif

Winry je suis tout à fait d'accord avec toi et je ressens la même chose dans mes propres études.

RépondreQuote
Topic starter Posté : 01/05/2012 8:26
cbestern
(@cbestern)
Membre de bonne réputation

malheureusement le système scolaire est inversé sur le comprendre au lieu d'apprendre. tout est inversé, on nous apprend les langues vivante a l'inverse du bon sens, les tables de multiplication sans les calculer... ...

de plus il est très dur de passé par les filière technique pour s'en sortir, les petites portes sont rare, et avec une orientation en cap il est presque impossible de raccrocher une grande école.

j'ai mon chef qui m'as dit y'as pas longtemps: c'est fou avec tes capacité, si tu avais une bonne orthographe tu serais responsable du site. Même sans ça je vais y arrivé mais il a du mal a comprendre que c'est plus facile pour moi de corrigé un bug informatique complexe que de mettre des S ou il faut.

RépondreQuote
Posté : 02/05/2012 6:38
Page 1 / 2
Share: