Forum

Faurum

Ma mère , mes dys e...
 
Notifications
Clear all

Ma mère , mes dys et moi  

  RSS
elodie24
(@elodie24)
Membre actif

Bonjour ,

je m'appel elodie j'ai 24 ans je suis dyslexique, dysorthographique et dyscalculique , j'ai eu la chance d'être diagnostiqué tôt à l'âge de 5/6ans , je voyais déjà une orthophoniste pour des trouble du langage (zeuzeutement).

Avant j'étais juste dyslexique, j'ai découvert que les problèmes en mathématiques avait également un nom que récemment , comme le fait que ce soit un handicap ,ce dont j'ai beaucoup de mal à admettre.

Ce n'est pas un sujet que l'on aborde à la maison oui j'ai pas de facilité mais ça s'arrête la, ayant du mal à accepte l'idée même de posséder un handicap me terrorise je l'avoue je me suis toujours sentie différente , mal dans ma peau à cause de ces dys qui m'ont pourri la vie bien que je m'en sois bien sorti au regard de d'autre personne que je lis.

J'ai lu que l'on pouvait être pris comme travailleur handicapé , les métiers qui me plairaient me sont fermés par des concours (test psycho-technique , l'horreur absolue) je me suis donc dis que si cela pouvais m'aider d'une façon quelconque autant en profiter je lui en ai parle et elle renie le fait que ce soit un handicap.

Elle n'a je crois jamais compris à quel point cela ma pourri ma vie scolaire et forcément un peu sociale, elle a peut être fais de son mieux ( m'encourager à travailler et écouter deux fois plus que tout le monde, faire des dictées tous les week-end ) . J'aurais eu besoin de plus , plus de présence de soutien moral et autre j'ai du mal à lui dire vous connaissez les mamans elles partent souvent au quart de tour quand il s'agit de notre éducation.

Je raconte tout ca parce que j'en ai besoin et peut etre que d'autre sont dans mon cas , cet handicap m'empeche de mener à bien mes projets et quand j'en ai il me faut un soutien permanent comment faire comprendre ça a mon entourage ? J'ai bien un grand frère mais lui a un QI légèrement au dessus de la moyenne , il ne comprend donc pas et c'est peut être pour cette raison que ma mère n'a pas été plus présente elle devait me considérer comme "normale" par rapport à lui je l'ignore.

À oui je déteste les normes quelles quelles soient , elles pourrissent la vie de trop de gens alors que ce n'est qu'une moyenne, les imbéciles être moyen est ennuyeux, pourtant je les envie ce doit être plus simple pour vivre dans ce monde.

Je remercie ceux qui vont me lire, ceux qui répondront et tous les autres affectueusement

Quote
Posté : 26/09/2012 1:07
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Bonjour elodie,

Une maman ne voit pas tout, une maman n'est pas parfaite. Une maman peut également se sentir coupable et ça il ne faut pas l'oublier.

Je ne suis pas votre mère et j'ignore ce qu'elle ressent. Peut-être serait-il important que vous abordiez le sujet avec elle en tête à tête ? L'aborder de façon calme en expliquant que c'est important pour vous. Il est difficile pour chacun d'entre nous d'apercevoir ou de comprendre les souffrances de l'autres lorsque celles-ci ne sont pas clairement exprimées. Parfois on pense qu'elles sont visibles aux yeux des autres et pourtant ce n'est pas le cas.

Franchir le cap de la discussion avec l'objectif de mieux vous comprendre mutuellement et de faire avancer les choses pourrait être positif pour vous.

Bon courage.

RépondreQuote
Posté : 26/09/2012 1:44
sylvie27
(@sylvie27)
Membre de bonne réputation

Bonjour,

Moi aussi je vais avoir une réaction de maman. Nous ne sommes pas dans votre tête, nous ne sommes pas avec vous en classe et nous aussi nous sommes des êtres humains avec des défauts mais aussi des qualités.

Je pense qu'il faut essayer au plus vite de dépasser ce mot de "handicap" qui en soit n'est qu'un mot. Que ce motl soit dit ou non ne change pas votre vie de tous les jours.

C'est quoi le handicap ? C'est la différence, ce qui fait que l'on fonctionne autrement que le standard ? Donc comme on est tous différents on est tous handicapés ou alors personne ne l'est.

Le QI un peu + de votre frêre mais quel est le votre ? Dys ne veut pas dire sot, beaucoup de Dys sont aussi des enfants precosses. Et puis un QI c'est quoi ? l'intelligence c'est quoi ?

L'intelligence c'est de faire au mieux avec les moyens que l'on a pour mener une vie qui nous convient, en accord avec notre personnalité. Les diplomes, l'argent ne font pas le bonheur.

Essayez de trouver votre chemin et même s'il les autres prennent l'autoroute n'hésitez pas à prendre la petite route qui longe la côte, elle peu être tout aussi agréable.

Sylvie

Sylvie

RépondreQuote
Posté : 26/09/2012 7:26
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Il est plus difficile d'être spectateur de la douleur ou de la difficultée que de la subir.

D'autant plus lorsque l'on ne sais ni pourquoi ni comment l'autre souffre et du coup que l'on ne sais pas comment l'aider.

Il est même possible qu'on ne sache pas montrer son affection dignement tellement on est désemparé.

Les dys ne sont pas non plus des pro pour exprimer leurs difficultées et savent encore moins comment il est possible de les aider.

La dys est très mal connue et vécue de façon très diverse selon chaque dys, c'est peut être l'origine de l'incompréhension entre votre mère et vous.

Pour ce qui est de la notion de handicape, il faut bien la comprendre pour l'accepter.

Être handicaper, c'est avoir une difficulté qui empêche de vivre dans la société tel qu'elle est.

La reconnaissance de handicape est interessante dans la mesure ou elle peut permettre d'accéder à une aide adéquat qui permettra une vie intégré dans la société.

Si la demande est faites sans objectifs défini, elle ne sera pas forcément utile.

En tant que dys, je crois qu'il faut aussi devenir plus tolérent, moins exigeant avec soi même. Cibler des objectifs intermédiaires pour atteindre son objectif final à son rythme.

GENE

RépondreQuote
Posté : 26/09/2012 10:00
elodie24
(@elodie24)
Membre actif

merci pour vos reponses , la situation a fait que j'en ai discuter ( par mail) avec elle; elle persiste sur le fait que je suis" normale" ; et que il n'y a rien qui me bloque pour ce que je veux faire, que je me bloque limite toute seule.

je vais essayer de lui faire comprendre que c'est une vraie souffrance mais je pense que cela va prendre un temps fou mais si un jour j'y arrive ce sera deja bien

RépondreQuote
Posté : 26/09/2012 11:59
LAC
 LAC
(@LAC)
Membre célèbre

Il n'est jamais facile de se mettre à la place des autres. Sans compter que les troubles tels que la dyslexie sont appelés troubles invisibles : au premier abord, quand on croise un dyslexique dans la rue, eh bien on ne le remarque pas.

Il est peut-être difficile pour votre maman d'accepter votre dysférence, ce qui peut tout à fait se concevoir également. Ou peut-être vous trouve t-elle sincèrement "normale".

Dans votre relation avec votre mère, ce souhait de vouloir lui faire comprendre votre souffrance semble très important pour vous. Il faut pourtant vous mettre en garde, votre mère ne sera peut-être pas réceptive à votre appel, à votre douleur. Ce qui risque encore de plus vous faire souffrir.

Je comprends votre besoin, mais parfois il est nécessaire d'avancer en acceptant que notre souffrance sera reconnue par certaine personne mais pas par tous.

Il faut essayer bien sûr, mais surtout ne pas le vivre comme un échec si vous ne parvenez pas à votre but.

Peut-être que discuter en tête à tête serait plus facile que par mail ?

Message édité par : LAC / 26-09-2012 22:20

RépondreQuote
Posté : 27/09/2012 12:19
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Tout à fait d'accord avec Lac, ce n'est pas sans espoir, mais il faudra laisser du temps au temps.

Il faudra peut être apprendre à mieux vous connaitre et vivre avec votre dys avant de pouvoir faire avancer votre relation avec votre mère sur ce terrain.

Les autres membres de votre famille, des oncles, des tantes ou des cousins, il y en a peut être qui ont aussi eu du mal à l'école.

Parfois, c'est par ce biais que l'on peut avancer.

GENE

RépondreQuote
Posté : 27/09/2012 12:33
claudia15
(@claudia15)
Membre noble

Bonjour elodie,

je suis maman d'un jeune dys et je suis moi même dys ! :b le temps permet de comprendre et d'accepter ce qu'engendre le handicape de la dyslexie. J'ai 50 ans et c'est seulement depuis quelques années, grâce aux avancées de la sciences et à la médiatisation de la dyslexie que ma p'tite mère a compris les impacts. Elle se pense, d'ailleurs dyslexie ! :b Je n'ai jamais forcé les choses pour qu'elle accepte le fait que je ne suis pas l'enfant dont elle rêvait. C'est à travers le suivi de mon fiston qu'elle a ouvert les yeux.

Bon courage !


"la plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute"
Nelson Mandela

RépondreQuote
Posté : 29/09/2012 9:11
GrandeLili
(@GrandeLili)
Membre actif

Bonjour Elodie24,

tout comme toi, je suis dyslexique, dysorthographique et dyscalculique et tout comme toi, ce n'est pas facile tout les jours, la petite différence, ce que mes paretns m'ont toujours aidé et épaulé. ils ont toujours essayé de m'insérer dans la vie sociale, en me laissant trouvé mes astuces à moi.

Ils savent que je pensent ddifférement, que jeréfléchis plus vite (d'ou el côté piplette), que je réagis au quart de seconde, que je parle à haute voix, toute seule, bref, ils me savent différentes, et l'ont accepté (ils avaient pas trop le choix en même temps).

Tu dit avoir besoin d'être épauler, mais peut être, est il temps, aussi, que tu commecne à devoir compter que sur toi, et montré à ta famille, ta mère, ton frêre, que tu est capable, toute seule, mais que oui, et c'est comme ça, tu est différente, mais que cela ne se voit pas, car tu à commencer, surment par trouver des astuces et à palier à certaine schoses depuis toute petite, et que cela est devenue quasi inné, un mécanisme d'auto-adaptation.

je pense, que tu devrais faire ta demande mdph, de reconnaissance de travailleur handicapé, et commencé à montre, par petite touche, petit à petit, ce qui fait ta différence, (mais qui est aussi une richess),(pour exemple, moi sur mes clefs, j'ai des pastilles de couleurs, pour différencier les portes, j'ai un gps sur mon vélo pour ne pas me perdre, et j'ai un synopte car pas de repère temporel)

Si tu a besoin d'être motivé, tu peut m'écrire en mp, on pourrait se motiver mutuellment car je dois moi aussi faire ma demande auprès de la mdph 🙂

je te souhaite bon courage, une très belle journée. 😀

Message édité par : GrandeLili / 30-10-2012 14:25

A petit pas mais sûrement.

RépondreQuote
Posté : 30/10/2012 3:24
Share: