Forum

Faurum

emploi, dyslexique,...
 
Notifications
Clear all

emploi, dyslexique, reconnaissance  

  RSS
reality64
(@reality64)
Nouveau membre

Bonjour à tous,

J'ai été diagnostiqué, dyslexique et dysorthographique au début de mon adolescence (6e ou 5e je sais plus). J'ai suivi différentes sessions d'orthophonie qui ne sont pas toutes des bonnes expériences (ma première thérapeute me donner des coups de livre sur la tête a chaque fois que je faisais une "erreur").

J'ai passé mon brevet des collèges et BEP et un bac technologique sans jamais avoir besoin de faire reconnaître mes troubles. J'ai fait mon bac en candidat libre, car les moqueries au lycée, ce n'était plus possible pour moi. Arrivées à la fac, deux autres personnes de ma promo avaient les mêmes troubles que moi, ce qui m'a permis de prendre confiance et de faire des demandes de tiers-temps et d'ordinateur pour passage de mes examens. J'ai fini par obtenir un master en géographie. Je suis également tombé sur un directeur de mémoire qui ne connaissait pas ce trouble, mais mi suis intéressé et a tout fait pour m'apporter son soutien, son aide, son non-jugement durant mes deux dernières années d'université. L'orthophoniste qui m'a fait mes bilans pour obtenir une reconnaissance vis-à-vis de l'université n'est pas celle chez qui j'ai fait mes différentes rééducations. Ce qu'il en est toujours sorti des bilans, c'est que j'avais eu une très bonne rééducation, mais que j'avais besoin de temps et d'un ordinateur adapté pour compenser mes troubles, mais j'ai une vitesse de lecture dans la normale des gens normaux. À l'écrit par contre, j'ai besoin de beaucoup de temps pour limiter les fautes et écrire correctement.

Jusque là tout allait bien. Puis, comme dans la suite logique des choses, je me suis retrouvé sur le marché de l'emploi. À chaque fois que je postule, a mon niveau d'étude, soit je ne suis pas prise, soit lors des périodes d'essais, je suis écarté a chaque fois les conclusions sont liées a mes troubles. Je n'ai jamais trouvé le courage de dire a un seul de mes employeurs de j'avais ces troubles et j'ai toujours trouvé des stratagèmes pour que personne ne s'en rendre compte (supprimer le repas du midi pour éviter de prendre du retard, faire des captures d'écran ou des schémas dans mes mails plutôt que de longue explication, et surement tout un tas d'autres choses dont je n'ai même pas conscience).
Actuellement, je suis en CDD, qui se termine mi-janvier 2021 (CDD de 1an). Je fais un travail, qui ne me plait pas forcément (c'est peut être liée a l'ambiance, car j'ai fait 18mois d'intérim dans la même activité, mais dans une autre entreprise et je n'ai pas eu les mêmes sentiments), qui n'est pas à mon niveau d'étude. Dans cette entreprise nous sommes 4 à finir notre contrat durant la même période. Ce CDD devait déboucher sur un CDI, puisque mes qualités, mon analyse, etc ne sont pas remises en cause. Depuis septembre, mes supérieurs me font sentir que je fais des fautes, que je suis un peu plus lente a comprendre les choses, que je manque d'attention et pleins d'autres petites remarques qui sont hebdomadaires voir quotidienne. Je ne souhaite pas informer mon employeur actuel de mes troubles, je suis persuadée qu'ils sont complètement étroits d'esprit et ne sont pas capables de comprendre ce genre de chose (une de mes collègues a des troubles de la marche, son handicap est reconnu, elle a demandé un bureau au rez-de-chaussée pour ne pas avoir à monter les escaliers, ça lui a été poliment refusé). Ce type d'expérience n'est pas la première dans ma carrière pro, mais a chaque fois cela me fait perdre confiance en moi, me fait douter sur ma capacité a travaillé, a m'intégrer socialement, bref, la situation devient compliqué. Actuellement, du fait de la situation sanitaire, je suis en télétravail, et, à chaque fois que je reçois un message, je me demande ce que je vais encore prendre dans la figure.

À la fin de mon contrat (je n'accepterai ni prolongement ni CDI dans cette entreprise, je m'y sents pas bien), je souhaite prendre le temps de réfléchir un petit peu à ma vie avant de me remettre à la recherche d'un emploi, mais cette fois-ci dans mon domaine d'étude, ou alors faire une formation complémentaire à mon domaine.

De ce fait, je me questionne, sur le besoin / nécessité de constituer un dossier de reconnaissance de mes troubles auprès de la MDPH afin que mes troubles soient reconnus ? D'après ma conseillère de pôle emploi ou celle de cadre emploi, cela ne sert à rien ? Devrais-je prendre rdv avec la MDPH pour avoir leur avis ? Qu’est-ce que je risque à faire les démarches autres qu’un refus ? Je ne suis pas obligé d’en informer mon employeur ? Comment mettre toutes les chances de mon côté sur le marché de l'emploi pour réussir sur le plan professionnel ?

Merci à tous

 

Quote
Posté : 11/11/2020 1:55
Topic Tags
Share: