Forum

Faurum

Dyslexie or not dys...
 
Notifications
Clear all

Dyslexie or not dyslexie ???  

  RSS
Dyslexia
(@Dyslexia)
Nouveau membre

Bonjour à tous !

Je me pose actuellement beaucoup de questions sur la dyslexie et les troubles attentionnels (voire même la dyssynchronie ou même le syndrome d'Asperger). Bref, je suis perdue !

Durant ma scolarité, j'ai toujours eu des difficultés à maintenir mon attention et à trouver de l'intérêt à ce qui était enseigné, ce qui a entraîné inévitablement un échec scolaire, avec de grosses difficultés en orthographe et en lecture mais avec beaucoup d'intérêt pour toutes les matières à réflexion (problèmes mathématiques/dissertation) et à création.

Malgré un très grand intérêt pour les livres et la connaissance, j'éprouve de grosses difficultés à lire, ce qui m'a conduit récemment à rencontrer un orthophoniste afin de comprendre mes difficultés.

Cet orthophoniste a diagnostiqué une dyslexie-dysorthographie à prédominance de surface dans un contexte de déficit attentionnel, à confirmer par un bilan neuropsychologique, pour voir s'il ne s'agissait pas d'une déficience intellectuelle. L'orthophoniste a notamment relevé de très grosses difficultés dans la dénomination rapide d'images, mon score étant de 58 sec., inférieur au pc 10 fixé à 49 sec. ! Et pourtant, j'avais "mis le paquet"...

J'ai réalisé un bilan neuropsychologique dans un centre hospitalier dont WAIS IV (mais pas en intégralité) qui conclut:

- Test de vocabulaire : 15/19 (QI de 125)

- Test des matrices : 10/19 (QI 100)

- Code : 10/19 (QI 100)

- Symboles : 12/19 (QI 110)

- Indice de vitesse de traitement : 22/38 (IVT 105 centile 63)

Mon QI semble dans la norme avec toutefois un pic de 125 pour le vocabulaire.

A savoir que je souffre d'hypothyroïdie d'Hashimoto et que lorsque j'ai passé ce bilan ma TSH (15) était très élevée et donc je n'étais pas au meilleur de mes capacités. Je l'ai d'ailleurs ressenti et particuliètrement lorsque j'ai passé le test de fluence verbale dont le résultat est assez moyen (mais c'est vrai que j'étais exaspérée de devoir refaire ce test...) car je l'avais déjà passé chez l'orthophoniste quelques mois plus tôt et sur lequel le pc était à 80-90 (j'étais très inspirée ce jour là... 😎 )

Bref... La conclusion de ce bilan neuropsychologique est : je ne suis pas dyslexique, je n'ai pas de troubles attentionnels ou mnésiques, mon QI est dans la norme... Bref, je n'ai pas de problème :# ...

Et pourtant, j'ai de grosses difficultés à lire (niveau CM2), à conduire une voiture ou à suivre une discussion (je suis souvent "ailleurs") et j'ai toujours été en échec scolaire.

Je ne sais plus quoi penser... Je suis complètement perdue !



Votre avis et vos conseils seraient les bienvenus !

Message édité par : Dyslexia / 06-04-2015 21:57

Quote
Posté : 06/04/2015 11:56
SylvieR
(@SylvieR)
Membre de confiance

Bonjour, Je vois que personne ne vous répond. C'est que c'est très pointu, votre question.

J'ai comparé avec le Wisc de mon fils, dys avéré, et c'est vrai que celui de mon fils est beaucoup plus hétérogène que le vôtre, avec des scores bien en-dessous de la moyenne pour la mémoire de travail et la vitesse de traitement.

En même temps, votre message est très structuré. En plus, aucune faute : vous êtes peut-être une as des outils informtiques de compensation ? C'est vrai que ça fait pas dys classique...

Mais je ne suis pas spécialiste, je compare avec le cas qui m'est familier.

Il faudrait creuser auprès d'autres neuropsys, peut-être ?

A moins que quelqu'un d'autre sur le forum connaisse un cas comme le vôtre ?

J'espère que vous allez trouver d'où viennent vos problèmes !

RépondreQuote
Posté : 07/04/2015 10:37
Lolo78
(@lolo78)
Membre noble

Bonsoir,

Dans ce lien il y a un billet qui peut être vous aidera à decripter votre teste,vos interrogations sur la façon dont le teste à ete passé,le specialiste a t-il prit les 3 heures de temps prevu pour le teste pour adulte?

Ce billet est long,mais TRES interessant,bonne lecture

http://les-tribulations-dun-petit-zebre.com/2014/10/25/tout-ce-que-vous-avez-toujours-voulu-savoir-sur-le-wais-iv/

Maman de 2 garçons,14ans et 11 ans dont le plus jeune dyslexique dysorhtographique TDA

RépondreQuote
Posté : 08/04/2015 12:17
Dyslexia
(@Dyslexia)
Nouveau membre

Bonjour Sylvie et Lolo et merci beaucoup pour vos réponses !!!

C'est vrai que le compte-rendu de mes bilans me perturbe beaucoup. Ça me renvoie à mon parcours très difficile et douloureux et j’aimerais comprendre. Je suis rassurée par mes résultats au Wais mais en même temps, ces résultats me posent problèmes car si mon QI est dans la norme pourquoi j’ai été en grande difficulté durant toute ma scolarité et pourquoi je rencontre toujours de grosses difficultés en lecture ou à maintenir mon attention dans les tâches monocordes ? Il y a vraiment un écart entre mes difficultés réelles (confirmées par le bilan orthophonique) et les résultats de mon bilan neuropsychologique…

Pour ma mémoire de travail, le bilan orthophonique révèle une mémoire correcte mais des difficulté à manipuler les informations mentalement, ce qui révèle un problème au niveau de la mémoire de travail. Seulement, le bilan neuropsychologique affirme que je n’ai pas de problème de mémoire… Idem pour les exercices visuo-attentionnel, problématiques chez l’orthophoniste mais inexistants dans le bilan neuropsychologique (passé dans un CHU)…

Pour l’orthographe, j’ai toujours des difficultés mais c’est facile de passer pour un as de l’orthographe avec les outils de correction orthographique et internet. Je suis très exigeante avec moi-même et quand je ne me rappelle plus l’orthographe d’un mot (ce qui est très fréquent) je cherche sur internet. Je passe un temps fou à rédiger un message mais je préfère ça que de présenter un message truffé de fautes (peut-être à cause de mauvais souvenirs d’école et de mes copies en dictée tachées de rouge). Malgré mes difficultés en lecture et orthographe, paradoxalement j’ai toujours été passionnée par les mots. Enfin, depuis quelques temps, j’essaie de relativiser pour les fautes.

(Je me demande, à l’image de mes messages, si je ne trouve pas une parade pour compenser mes faiblesses… ce qui expliquerait l’écart entre ces deux bilans.)

Merci pour le lien Lolo ! J’avais déjà jeté un coup d’œil car je n’ai pas eu d’autres explications que quelques chiffres et une petite phrase d’accompagnement pour dire que je n’ai pas de problèmes dans chacun des domaines. Je me doutais bien ne pas avoir passé le Wais en intégralité :

Pour l’ICV, ils ne m’ont fait passer que le test du vocabulaire.

Pour l'IRP, ils ne m’ont fait passer que le test des matrices.

Pour l'IMT, j’ai l’impression qu’ils ont zappé !

Pour l'IVT, ils m’ont fait juste passer les symboles et les codes.

Donc, difficile de se faire une idée précise car il manque beaucoup d’éléments…

Mes résultats sont effectivement très homogènes à l’exception du test de vocabulaire… D’autre part, le résultat de l’IVT à 105 me surprend beaucoup et ne reflète pas la réalité car je me trouve extrêmement lente (bien que très très impatiente tout le temps et pour tout. C’est limite maladif !).

Bref, je ne suis pas plus avancée mais j’ai trouvé un pédiatre spécialisé des troubles du langage et de l’apprentissage qui a accepté d’étudier exceptionnellement mon dossier. J’envoie la lettre aujourd’hui…

RépondreQuote
Posté : 08/04/2015 12:52
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Dans un bilan QI avec diag de dys on garde l'évaluation la plus haute comme étant la référence du niveau de raisonnement.

Vous avez donc un QI hétérogène et êtes à la limite de la précocité sur le vocabulaire, c'est donc QI 125 qui fait référence.

Vous vous trouvez très certainement frustré, compte tenu de l'écart entre votre niveau de réflexion et la votre capacité à exploiter vos capacités.

C'est comme si on vous obligeait à rouler à 100 km sur autoroute avec un Ferrari.

Une dys compensé tant bien que mal, une mémoire plus ou moins performante selon la possibilité de compenser par le raisonnement, un peu de déficit attentionnel (peut être seulement dû à la difficulté de compensé), explique la scolarité laborieuse.

Voyez un neuro spécialisé adulte.

GENE

RépondreQuote
Posté : 08/04/2015 8:58
Lolo78
(@lolo78)
Membre noble

"Trop intelligent pour être heureux "son livre est TRES explicite sur le parcours d'enfant hp en difficulté scolaire devenu adulte.

Jeanne siaud FACCHIN est celle qui me parle le mieux,mais il existe beaucoup d'autre psy qui s'intéressent aux adultes HP .

BON VISIONNAGE. 😉

https://youtu.be/z_Sf6XCTWBM

Maman de 2 garçons,14ans et 11 ans dont le plus jeune dyslexique dysorhtographique TDA

RépondreQuote
Posté : 08/04/2015 11:42
Dyslexia
(@Dyslexia)
Nouveau membre

Merci pour vos messages !!!

Ah ! J'avais fait la moyenne : 125 + 100 + 105 = 110... Ce que je trouvais déjà épatant (compte tenu que je pensais être en-dessous de 90) !!! Après, dys or not dys, that is the question… ?

Mais c'est vrai que ça va souvent très vite à l'intérieur et pas assez à l'extérieur. Surtout au niveau créatif et réflexion... Il me pousse une idée par minute et seulement 1% voit le jour... ça sort au compte-goutte et c'est vrai que c'est frustrant ! En fait, le neuro que j'ai consulté fait partie d'un Centre Hospitalier spécialisé dans les troubles bipolaires... Je suis bipolaire à priori (diagnostiquée suite à une bouffée délirante) mais mon cas est assez atypique et je viens de voir sur internet que les psychotiques ont des problèmes de "déficit d'inhibition latente"…

Enfin, c’est vrai que je me retrouve complètement dans la description du "zèbre" (procrastination - faculté à déceler les non-dits - très créative - très intuitive - réflexion en images - hypersensibilité - beaucoup d'imagination - esprit synthétique - difficultés à développer un raisonnement - tendance à tout intellectualiser - questions incessantes - etc.) Après je suis très obsessionnelle dans mes activités créatives et réflexives (je me désintéresse complètement du reste) et je me demande parfois si je n’ai pas des traits autistiques même si je ne me retrouve pas vraiment dans le profil du syndrôme d'Asperger.

Par contre Lolo, je n’ai pas l’impression d’être malheureuse même si parfois désabusée par le "superflu" de la vie. Et en même temps, je trouve ça incroyable d’être vivante ! (Je vais regarder la vidéo… Merci !)

Enfin, j’avais déjà envisagé cette éventualité auparavant, mais je n’ose pas trop en parler à un médecin… ça fait un peu prétentieux… Et puis il n’y a que le test de vocabulaire qui est à 125… Peut-être que tous les autres tests seront moins élevés. Peut-être aussi que je ne suis pas dys (même si j’ai beaucoup de mal à le croire…) mais si le neuro me dit que je ne suis pas dys, c’est qu’il a probablement raison… :#

RépondreQuote
Posté : 09/04/2015 12:36
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Allez faire un tour sur le site hyper super TDAH.

Vous y retrouverez la procrastination, le cerveau qui tourne à 100 à l'heure, l'alternance de phase pleine d'entrain et de période de fatigue.

Lisez bien les rubriques adultes vous vous y retrouverez davantage que dans le trouble bipolaire.

Votre dys est bien compensé grâce à votre intelligence, mais le TDAH reste très présent.

SI on vous donne des médicament type antidépresseur et anxiolytique, attention, ils peuvent amener à une vrai dépression (voir plus), et peut-être même des bouffées délirantes.

Les dys et TDAH sont plus sensible que la population moyenne au surmenage.

GENE

RépondreQuote
Posté : 09/04/2015 2:15
Share: