Forum

Faurum

Besoin d'aide e...
 

Besoin d'aide et d'information livre, cd rom, site  

  RSS
gwadadu78
(@gwadadu78)
Nouveau membre

Bonjour

Moi C mat Jai 23 ans et je suis Dyslexiques, dysphasiques, dysorthographiques

Et Jaimere parlé Avec Des Personne de ma generation ou plus agés Pour Savoir commment Il Vive Leur Dyslexi au quotidien !!

Pour ma part je vien de commencer un travail qui est plutot administratif et je fait tout pour disimuler mes lacune, et jaimerais savoir si vs avez des truc ou astuce pour que je progresse en ortographe ,exppresion ecrite et oral.. ( livre, cd rom , site ... Merci 🙂

Quote
Posté : 05/02/2010 11:48
gene
 gene
(@gene)
Membre célèbre

Bonjour,

En lisant la files adultes, on s'apperçoit que chacun met des compensations en place, des astuces pour cacher ses difficultées.

Beaucoup soulignent les difficultées de mémoire et d'organisation.

Un bon correcteur d'orthographe comme antidote est souvent d'une grande aide.

La fatigue est également un soucis important, puisque la fatigue augmente le stresse diminue les capacités d'adaptation.

Il est important d'avoir une activité professionnelle qui plait. La motivation aide beaucoup à passer les difficultées.

Les question souvent posé sont : "Est ce que je doit dire que je suis dys?" , "Que va t on penser de moi?" , "Est ce que je peux demander des aménagement pour mon poste de travail?".

Dans certain cas la reconnaissance de travailleur handicapé est recherché.

Il est toujours possible de progresser, le retour chez l'ortophoniste peu être très bénéfique. Le travail est différent et plus ciblé qu'avec les enfants. Apprendre à utiliser un correcteur d'orthographe performant aussi.

Un atelier théatre pour l'expression oral, atelier d'écriture ou on peut lire ses textes devant les autres.

GENE

RépondreQuote
Posté : 07/02/2010 12:11
ArmelB
(@ArmelB)
Membre éminent

Bonjour Mat

Dyslexique depuis 36 ans, j'ai commencé par des palliatifs pour résoudre mes problèmes liés à ma spécificité. Aujourd'hui je me sers de mes capacités dyslexiques pour travailler. Il ne s'agit pas de compensation mais d'outils performants. Cependant ils me sont propres et je suis incapable de leur garantir une valeur universelle. Je pense que chacun d'entre nous doit partager ces trucs et astuces ainsi que sont travail de perception et de correction pour progresser. De plus, et je partage entièrement les écrits de gene, il y a aussi un comportement positif à adopter. Et, c'est certainement cela le plus dur pour nous puisque notre différence est souvent mis à mal par des personnes régnant dans l'ignorance.

Mon travail global, pour avancer, est basé sur une recherche et un entretien permanent d'outils pour lire écrire, apprendre, mémoriser... et conserver un optimisme et une rigueur inflexible.

Cordialement

Armel

RépondreQuote
Posté : 02/03/2010 11:47
gwadadu78
(@gwadadu78)
Nouveau membre

Et tu fait quoi dans la vie armel , moi jsuis agent administratif, mais sa devien tres difficile pour moi de tenir ...

Si je pouvais trouver un travail ou il n'ya pas besoin de communiquer bcq sa serais l ideal pour moi !!!

RépondreQuote
Posté : 05/06/2010 8:11
CarpeDiem
(@CarpeDiem)
Membre éminent

Bonjour,

Tout les dys ont des trucs. Moi cela fait plus de 50 ans que je paufine les miens. Mais c'est quand j'ai compris, grace à une visite sur le site de corydis, que ce que je croyais être un handicap était en fait une différence que j'ai été libérée. Maintenant, je n'ai pas plus honte d'être dys que d'avoir les yeux verts. Je suis même un petit peu goguenarde quand je vois un "droitier" enfermé dans sa logique être imcapable de comprendre ce qui me semble évident. Pb, le monde est fait par eux et pour eux. Nous sommes donc obligé de nous adapter.

Personnellement, j'essaie d'exclure le hasard. J'ustilise le le reflexe conditionné pour maitriser les objets conçu pour les droitiers, S'entrainer au geste juste qui permet de valider un ticket de métro ou d'utiliser la pointeuse du boulot sans avoir l"air plus débile que ses voisins. La lecture du management de Taylor dans ma jeunesse m'à appris à utiliser les techniques de décomposition du mouvement pour me permettre de créer mes propres séquences. C'est fou le nombre de manipulations qui peuvent être ainsi standardisées. De l'ouverture des bouchons dits sécurisés au tournage d'une clé dans une serrure, rien ne nous résiste, quoique j'ai encore quelques problèmes avec les casseroles à bec et j'ai renoncé à passé mon permis de conduire.

Ce principe peu être étendu par des sytèmes d'images ou de références clés. Exemple : je mets toujours ma montre au même bras. J'ai mémorisé préhalablement que ce bras était mon bras gauche. Par conséquent, quand ont me dit "c'est à gauche", mon regard se porte sur ma montre et je sais ou c'est. Par extention, je sais aussi où est ma droite. Pareillement, j'ai mémorisé grossièrement une carte de France avec une association de mots clés Bretagne = ouest et Alsace = Est etc. Les ponts cardinaux n'ont plus de secret pour moi. En ce qui concerne la lecture à voix haute, j'essaie dans la mesure du possible d'éviter les textes inconnus. Une bonne mise en bouche, telle qu'elle est pratiquée au théâtre et l'on devient un excellent orateur. A utliser égaqlement pour ses propres textes lors d'une soutenance par exemple.

Un autre truc découvert par hasard m'a permis de ne "presque" plus me perdre et du moins de savoir lire une carte : les jeux vidéos. Je me suis aperçue par hasard, en testant un jeu que j'avais installé pour un neveu, que les jeux de rôle notament étaient un excellent outil de rééducation. En effet, on y trouve bon ombre de labyrinthes et d'environement en 3D correllés pour les déplacements de personnage à une carte ou un plan en deux D plus ou moins précis. En outre, les situations d'urgence où se trouve le personnage obligent à réagir vite. Excellent pour la coordination et pour l'orientation. Eh puis, cela soulage toujours après une journée où une semaine harassante à compenser de "dégommer" quelques trolls en s'imaginant que c'est votre collègue de travail où votre chef (celui qui à du mal à comprende pourquoi un simple classement alphabétique vous prend tant de temps).

J'ai d'autres "trucs" et je les tiens à disposition. Mais je le repette, il ne faut pas hésiter à annoncer que l'on est dys. Cela provoque des questions qui permettent la compréhension et l'on apprend neuf fois sur dix que son interlocuteur à un frère, un oncle, une cousine ou un ami qui a ce type de problème. Quelquefois, la personne confie qu'elle a un enfant qui à des difficultés scolaires et que vu l'explication qu'on lui a fourni, il à peut-être ce type de probleme. D'après Corydis nous sommes au moins 15% de la population. Donc en en parlant de nous , on peu aider des gens à déculpabiliser, voire on peu générer le dépistrage d'enfants qui sans cela auraient subi le même calvaire que nous. Bien sur, il existe une proportion non négligable de personnes qui sont incapables de comprendre et qui nous prennent au mieux pour des débiles au pire pour des faineants. Pour ceux là, on ne put rien faire, ce n'est pas de leur faute s' il sont imcapables d'utiliser correctement leur cerveau droit.

RépondreQuote
Posté : 13/08/2010 2:00
Share:

Veuillez Connexion ou Inscription