Forum

Faurum

Appui aux étudiants...
 
Notifications
Clear all

Appui aux étudiants en difficulté : qui, comment ?  

Aragorn34
(@aragorn34)
Nouveau membre

Bonjour à toutes et tous

Je suis médecin, en charge de la Médecine Préventive sur plusieurs sites. Globalement, la prise en charge des étudiants avec trouble dys- (lexique, graphique, orthographique principalement) se passe bien.

Cependant, un réel problème se pose pour certains étudiants dyslexiques en regard d'une somme importante de connaissances à ingurgiter tout au long de leur cursus. Leur lenteur d'acquisition de ces connaissance les mets en difficulté compte tenu de la durée indépassable (24 heures) des journées... D'où stress, démotivation, redoublement, sacrifices d'autres activités, etc. Quel dommage.

Je souhaiterais savoir si des moyens de soutien existent pour un tel public : méthodes reconnues, coaching, appui, etc.
Merci d'avance.

Je suis également très preneur des témoignages d'étudiants ou anciens étudiants dans des filières tout aussi exigeantes, qui nous / leur montrent que ça vaut la peine de s'accrocher.

Cordialement
Michel Lehmann
Université de Montpellier 

Quote
Topic starter Posté : 21/01/2022 12:33
Apedys-admin
(@apedys-admin)
Membre Admin

bonjour,

pour certains étudiants ce sont les aménagements qui permettent le cursus.

Quand le temps manque (étudiant pénalisé par sa lenteur) parfois il est possible d'organiser le cursus différemment :

- le DUT  en 3 ans par exemple (pour un étudiant dyslexique sévère qui a terminé ensuite on diplôme universitaire master 2 sans autre aménagements de temps et a directement été embauché dans un laboratoire de recherche. 

Cet élève avait auparavant réalisé la seconde et première en 3 ans pour accéder au bac.

- un cursus normal dans le temps pour une alternante ingénieure en métrologie?mais des aménagements spécifiques en langue, grâce a un protocole spécifique signé entre  le centre certificateur privé et l'école, avec l'aide du correspondant handicap). Cette alternante a passé 6 fois son TOIEC avant de valider et a pris plus de 60 heures de cours particulier.  Une aide à la reformulation pour la rédaction de son mémoire, lui a été apportée et financée par l'entreprise d'alternance, car sa famille ne pouvait pas l'assister du fait de difficultés de maitrise de la langue française (malgré des cursus professionnels très accomplis).

Son trouble :dyslexie et dyphasie importante affectant son expression. Elle a été embauchée par son entreprise d'alternance.

RépondreQuote
Posté : 21/01/2022 4:05
Aragorn34
(@aragorn34)
Nouveau membre

@apedys-admin : merci de votre rapidité !

Justement, ce qui me soucie ce sont des situations où l'étudiant est déjà dans un parcours prédéfini, avec parfois d'ailleurs un vrai talent, exemples : en médecine, école d'ingénieur, de pilote,...

Comment les aider, en dehors d'un rallongement, éventuellement anticipé, de leur cursus ?
Existe-t-il pour certaines d'entre eux une marge de progrès avec des méthodes, des outils, un encadrement adapté ?   

RépondreQuote
Topic starter Posté : 22/01/2022 3:30
Apedys-admin
(@apedys-admin)
Membre Admin

La lecture des bilans, et des notifications d'aménagements des années antérieures est une source de données précieuses. Détailler aussi les points forts, ce sont les points d'ancrage même s'ils ne sont pas scolaires.

L'analyse de la situation (quand l'étudiant se confie) est un plus. 

Quelles sont ses difficultés et ses impossibilités cette année, dans ce cursus ?

Quel est son temps de travail avant "saturation" ?

Les aménagements possibles :

- coaching ou tutorat (avec une personne connaissant les troubles) : définir les impasses, les zones impossibles à faire évoluer, définir les priorités, définir des temps de travail raisonnables, pratiquer du renforcement positif (c'est ce qui évite le découragement)

- les outils utilisables : 

    * tiers temps, années dédoublées 

    * écouter au lieu de lire (text to speech) type balabolka - gratuitiel (permet d'alléger la charge cognitive de l'acte de lire)

    * parler au lieu d'écrire (la dictée vocale : dragon naturally étant la plus perfectionnée) pour oser écrire plus, idem charge cognitive, nécessite un temps d'apprentissage (qq associations de parent le font, ergotherapeute) -logiciel à acheter

     * se corriger (antidote) nécessite un temps d'apprentissage, peut s'utiliser seul ou ds les cas plus sévères s' ajouter après  la dictée vocale (corriger les dernières erreurs et en cas de difficultés de prononciation)-  logiciel à acheter

     * organiser des prises de notes de lecture (pour rédiger un mémoire important ou une thèse AdèleTeam (gratuitiel ditribué par Agefiph et université Paris 8 THIM) nécessite un temps d'apprentissage

 

      * gestion du temps : utiliser des routines, listes de contrôle,  des matrices, un time timer (silencieux avec disque affichant  du temsp restant) seul ou avec une méthode de gestion (ex: méthode Pomodaro)

       * contrat d'adaptation (ex : en langue) pour valider moins de compétences dans les cas de handicap sévère, les centres privés de validation ont besoin de ce contrat (rédigé par le responsable handicap, après fourniture des bilans des troubles de  l'élève. les grandes écoles d'ingénieur privées (CGE, CDFI par exemple et d'autres aussi gèrent plutôt bien ces mesures d'aide.

Le décret n° 20206398 DU 3 avril 2020 lié l'obtention de certains BTS et licences à une validation en langue, mais les aménagements des contrats d'adaptation (pour ceux qui relèvent de troubles sévères) dans certaines lieux ne sont pas encore actés.

      * l'accessibilité des documents pédagogiques : c'est le chantier actuel...

      par exemple Grenoble Ecole de Management  a débuté ce travail au sujet des dys et des troubles visuels, non-voyants :

           + comment rendre les supports de cours numériques en ligne accessibles à tous : quels logiciels et applications utilisés

           + comment lire sur le net (speak it une application libre de google)

           + présenter le cours sous une forme complète et une forme résumée, mais aussi sous forme de schéma* et cartes mentales (les étudiants peuvent être chargés par équipe à tour de rôle de présenter les résumés et cartes mentales.

 

un témoignage de parcours :

un étudiant dys sévère, HPI et TDAH (il a décodé la lecture en fin de CM1). Heureusement, il a rencontré des enseignants compréhensif lui lisant les documents à travailler et les consignes en primaire. Il était très performant à l'oral et en math. il réalisait déjà des opérations  en GS de maternelle. Il ne pouvait pas mémoriser les informations sous forme de phrases. Sa famille lui a résumé tous ses cours sous forme de schémas, jusqu'en terminale.

En DS il restituait  ses schémas et tableaux sur un brouillon et à partir de ces informations il pouvait restituer ses règles de grammaire ou ses propriétés de math, ainsi que toutes ses connaissances.

Son accès à l'anglais était très très complexe ( le collège et le lycée avec des notes inférieures à 5. Il n'a pu faire des progressions très lentes en langue qu'après le bac, en pratiquant des groupes de parole et grâce à des réunions en anglais (en posture d'écoute) pendant ses années d'alternance.

il était souvent en commission de redoublement et au lycée son projet de bac était remis en cause par la conseillère d'orientation. il a été refusé en S  car il n'argumentait pas correctement ses résultats pourtant justes (donc ses notes de math étaient pénalisantes). Il est resté courageusement en STI, en petite déprime et en grande vexation.

Il lui a fallu tenir. Son moteur était son objectif de devenir informaticien.

Après quelques redoublements il est devenu  ingénieur en sécurité informatique. Il est totalement sa place en entreprise, sans la RQTH qui lui a été nécessaire pour finaliser son cursus.

Prestataire par choix et parce que sa spécialisation est assez pointue, il travaille depuis la sixième avec la  dictée vocale et la correction syntaxique. Il  arrive toujours à organiser la dernière relecture de ses mails, écrits et publications avec des collègues au sein des entreprises traversées.

Dysorthographique très sévère, il commence a 30 ans à  réaliser des progrès en orthographe.

 

 

voici quelques premiers éléments.

Des lecteurs peuvent ils enrichir avec des exemples pour illustrer des parcours étudiants ?

 

 

 

RépondreQuote
Posté : 26/01/2022 12:01
Share: