APEDYS
   
La dyslexie, l'union fait la force!
   
Document divers Lettre adressée aux députés

 

La fédération nationale d’APEDYS a décidé de lancer une campagne auprès des députés.

Nous vous donnons ci-dessous le texte du courrier que chaque APEDYS régionale pourra adresser.

Cette lettre attire l’attention sur la nouvelle loi d’orientation et la définition du " socle commun des indispensables ".

 

 



LETTRE

 

 

Objet : enfants dyslexiques et nouvelle loi d’orientation

 

Monsieur le député,

Avant le vote de la nouvelle loi d’orientation, vous êtes appelés à rencontrer les membres d’une commission parlementaire dont l’objectif est de définir ce que pourrait être " le socle commun des indispensables ". Expression récente désignant le minimum de ce que tous les élèves devraient pouvoir acquérir pendant la période de scolarité obligatoire.

Le rapport Thélot préconise : " d’une part de définir précisément le socle commun et d’autre part d’établir les conditions permettant d’assurer sa maîtrise par tous les élèves. "

En tant que représentants d’associations de parents d’enfants présentant des " troubles spécifiques du langage écrit : dyslexie et ses corollaires ", nous attirons votre attention sur les difficultés que cette catégorie " d’élèves normalement intelligents " ne manquera pas de rencontrer pour atteindre les compétences qui seront définies dans ce " socle commun ".

Ces troubles ont fait l’objet d’une reconnaissance officielle aboutissant à la mise en œuvre d’un " plan d’action " (circulaire 2002-024) et la sortie du livret " prévenir l’illettrisme – apprendre à lire avec un trouble du langage ".

Certaines mesures prévues et appliquées, telles que :

    • - Plan Individualisé de Scolarité : PIS
    • - Dispositions spéciales aux examens
    • - Formation spécifique de tous les enseignants
    • - ….

ont été bénéfique à nos enfants.

Ces documents représentent une avancée indéniable pour les jeunes dyslexiques. Les parents demandent que les contenus soient maintenus et intégrés dans la loi d’orientation. C’est le moyen d’établir les conditions favorables à une poursuite scolaire dans le cursus ordinaire des 8 % de la population scolaire dyslexique. Leur abandon nous reporterait 20 ans en arrière.

Vous remerciant de l’intérêt que vous porterez à cette démarche et comptant sur votre soutien, nous vous prions d’agréer, Monsieur le député, l’expression de notre haute considération.

Pour APEDYS France,

Marie-Françoise Wittrant




Posté le Lundi 10 janvier 2005 @ 10:46:01 par adminv

Liens Relatifs



Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 


Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés. pour plus d'informations

Temps : 0.0668 seconde(s)