Forum

Faurum

demande pour le transport  

  RSS
marly28
(@marly28)
Membre de confiance

bonjour,

cette année j'ai besoin de faire transporter ma fille pour l'orthophoniste car nous ne pouvons plus y aller. Le medecin a demandé un 100 % qui a été refusé et j'ai envoyé une demande d'attente préalable pour transport et on me répond que l'on ne rentre pas dans les cas prévu. Pourtant d'autres enfants en bénéficie, je ne comprend pas! Est ce que je dois refaire une demande de 100 % et insister pour qu'elle soit acceptée ?

Est ce que quelqu'un a la démarche à suivre.

fb

RépondreQuote
Posté : 26/08/2014 3:32
durdur
(@durdur)
Membre estimable

Bonjour,

Mon fils a un 100% car il a une reconnaissance en ALD par la sécurité sociale.

Pour autant, il n'a droit au transport que pour se rendre à dans une classe à l'hopital une demi-journée par semaine pour son suivi hebdomadaire où il voit une psy. Pour l'orthophoniste, elle est en libéral et n'exerce pas dans l'hopital, donc ok pour le 100% (je ne fais pas d'avances) mais pas de transport !!

Je ne sais pas trop quelle est la règlementation, mais à part pour se rendre dans des cmp, hopitaux ou autres structures médicalisées, mon fils n'a jamais eu de transport pour aller chez les praticiens en libéral.

En ce qui concerne les "autres enfants" dont vous parlez ... peut-être ont-ils d'autres pathologies associées à leurs dys (c'est en tout cas notre cas) ?

RépondreQuote
Posté : 26/08/2014 6:32
cq
 cq
(@cq)
Membre actif

bonjour, le 100% pour notre avait été refusé également, il est reconnu avec un handicap de >50% à <80%, pour une dysléxie sévère et après 2 refus . Nous avons fais un courrier au médécin conseil de la CPAM, expliquant que nous devions augmenter les séances pour notre fils et les difficultés rencontrés. Et nous avons obtenu de la CPAM un accord à titre personnel. Le bénéfice de l'article L.324-1 du code de la sécurité sociale. Ce qui signifie qu'il prenne en charge 65% des frais de transport et le reste est pris en charge par notre mutuelle. Elle a mëme été renouvellé cette année.

Alors, vous pouvez essayer, qui ne tente rien ...

Mais effectivement dès fois il y a des prises en charge pour certains enfants moins sévères à 100% et d'autres ou il faut batailler pour obtenir un p'tit qqchose, BON COURAGE.

RépondreQuote
Posté : 27/08/2014 11:34
marly28
(@marly28)
Membre de confiance

oui encore une bataille en perspective, c'est à croire que les institutions jouent la montre ou tentent de décourager les gens pour ne pas qu'il demandent ou obtiennent. c'est fatiguant toutes ces démarches!

fb

RépondreQuote
Posté : 27/08/2014 11:41
cq
 cq
(@cq)
Membre actif

C'est tout à fait ça , un combat quotidien , si on se décourage cela fait leur affaire. Comme si les parents d'enfants souffrant d'un handicap demandait des aides par plaisir. Voilà, encore Bon courage. CQ

RépondreQuote
Posté : 27/08/2014 11:44
nefertiti
(@nefertiti)
Membre de bonne réputation

Bonjour,

Quand on a un 100 % = ALD, donc, c'est qu'il y a une affectation de longue durée qu'on se passerait bien ! Ce qui signifie que l'enfant a des soins à suivre... Et bien sûr, le transport en libéral est accepté également comme pour l'hopital. Ceci dit, il faut avant tout, avoir une ALD pour en bénéficier. Bon courage et @ +

Néfertiti

RépondreQuote
Posté : 27/08/2014 8:19
Lolo78
(@lolo78)
Membre noble

Coucou nefertiti,

Qui fait cette reconnaissance ald?(affectation de longue durée )

Les spécialités qui suivent nos dys?faut il un doc spécifique ?

Maman de 2 garçons,14ans et 11 ans dont le plus jeune dyslexique dysorhtographique TDA

RépondreQuote
Posté : 27/08/2014 9:38
durdur
(@durdur)
Membre estimable

Bonsoir,

C'est le spécialiste qui suit mon fils qui a fait cette demande d'ALD et la sécu qui l'a acceptée. Le médecin a également établit l'entente préalable pour un taxi mais seulement pour se rendre à ses soins à lui ... et mis à part les soins en hôpitaux et son suivi en CHU d'une demi journée par semaine à 50km de chez nous où il se rend en taxi, il ne bénéficie de rien d'autre pour les rééducation en libéral (ergo, ortho ....) (malgré mes demandes).

Jevous remercie et vais donc me renseigner davantage .... et en rediscuter avec le médecin ....

Bonne soirée.

RépondreQuote
Posté : 27/08/2014 10:12
nefertiti
(@nefertiti)
Membre de bonne réputation

Bonsoir,

Pour avoir la reconnaissance de l'ALD, il faut que la pathologie soit listée dans le protocole de soins. Quand on a une ALD, c'est qu'on a une affection de longue durée, comme déjà expliqué, qui fait donc parti de ce protocole de soins. Tout dépend donc de la pathologie concernée et si elle a été effectivement listée. Le spécialiste concerné en fait la demande dés le diagnostique. Tout le monde ne peut pas y prétendre. Voilà, j'espère avoir été claire ? Si non, renseignez-vous sur les ALD auprès de l'Assurance Maladie pour plus de précisions. @ +

Néfertiti

RépondreQuote
Posté : 28/08/2014 10:02
Maude
(@Maude)
Nouveau membre

J’ai dû batailler pour que mon fils puisse bénéficier d’une prise en charge à 100%.

Quant au transport :paf , il a fallu avoir l’aval du médecin conseil de la sécu (j’ai fait 4 demandes pour y parvenir). Toutefois, le remboursement est à 65% et la procédure pour l’obtenir est longue.

Récemment, j’ai fait des devis en ligne pour choisir une mutuelle plus adaptée à mon fils . J’ai découvert qu’il existe plusieurs qui remboursent le transport pour les mineurs handicapés.

Du coup, je pense que je vais bientôt changer de mutuelle.

RépondreQuote
Posté : 29/08/2014 9:00
lololelyonnais
(@lololelyonnais)
Nouveau membre

Moi, c'est pareil pour ma fille, on a fait X demandes, mais jamais obtenu 100%... Au bout de deux ans, on a une prise en charge transport de 65 %. Je suis donc allé sur ce comparateur web : http://www.lecomparateurassurance.com/5-devis-mutuelle/10591-mutuelle-sante pour avoir les 35 % qui restait. Après plusieurs devis et comparaison, j'ai trouvé une mutuelle adaptée qui couvre très bien ses prestations (j'ai centré les garanties sur les prise en charge transport/hôpital/soins auxiliaires etc ...) et ne me coûte pas un bras surtout, parce qu'en tant que père célibataire c'est pas évident !!! Donc je vous recommande la même chose, si vous arrivez pas à avoir 100% de couverture, choisissez une bonne mutuelle derière . Bon courage à tous, c'ets pas facile... :paf

RépondreQuote
Posté : 27/01/2015 1:21
sducros
(@sducros)
Membre de bonne réputation

Effectivement les remboursement ne sont pas les mêmes suivant les mutuelles et les revenus, je suis à la MGEN.

Mon fils va en taxi chez l'orthophoniste et tout est pris en charge (aller-retour en taxi et séances d'orthophonie).

Par contre j'ai fait une demande de prise en charge pour soin couteux (bilan d'ergothérapie) et j'ai eu un remboursement de 23 € pour un bilan qui m'est revenu à 140€. Ma belle-soeur (qui est à la même mutulle) a fait la même demande pour son fils et n'a rien eu car il tienne compte des revenus de la famille.

RépondreQuote
Posté : 12/02/2015 10:37
MATT77
(@MATT77)
Nouveau membre

Bonjour,

Je reviens vesr vous au sujet des prises en charge de transports.

En effet, nous nous posons la question pour le faire chiffrer et prendre en charge dans le dossier de demande de compensation de handicap.

Les rééducations en orthophonie et orthoptie ont lieu en début ou fin de demi journées, à cheval sur le début ou la fin de l'école.

Aussi, les transports sont exclusivement pris en charge par la sécurité sociale et la mutuelle pour des allers-retours école-spécialistes-école.

Nous sommes donc hors de ce cadre.

Sommes nous dans la bonne démarche, et notre demande ne risque t-elle pas une fin de non-recevoir ?

En vous remerciant par avance de vos retours d'expérience.

MATT77

MAT77

RépondreQuote
Posté : 11/03/2018 12:57
REFLO75
(@REFLO75)
Membre de confiance

Bonjour,

Je ne serai pas exhaustive sur la prise en charge des frais de transports car plusieurs éléments entre en considération lors de la décision d'attribution d'aides financières.

Demander au médecin référent SS qu'il soit le plus exhaustif possible au remplissage du formulaire protocole de soins cerfa 1126* 03 car les professions libérales séances d'ergothérapie, de psychomotricité ne sont pas toujours prise en charge même si inscrites dans projet de vie auprès de la MDPH.

Le protocole a une validité de 5 ans. Si vous avez omis des praticiens (surtout libéraux) ne pas hésiter à le mettre à jour comme pour le dossier MDPH en fonction de l'évolution des connaissances médicales sur votre enfant (écart d'âge entre les troubles constatés et le seuil pathologique point levier pour la décision entre PAP et PPS, constat d'une évolution avec amélioration par rapport à la classe d'âge ou pas...).

Il faut savoir que les financements ne sont jamais à 100%.

Il reste souvent à charge + 10% aux familles sauf cas particulier ou certaines arrivent à combiner des aides par l'intermédiaire de fondations (handicap cognitif, autisme...) mais c'est souvent exceptionnel. Les familles ont le plus souvent un reste à charge > à 20% du fait de la non prise en compte des professions libérales en l'absence de place en protocole hospitalier, CMP...

Il faut faire remplir par le médecin référent SS le cerfa 50742*03.

il s'agit d'une prescription médicale de transport (soins liés à une affection longue durée)

préciser le trajet (difficultés spatio-temporelles ...)

élément d'ordre médical préciser le temps de transport en commun, l'âge, nécessité d'accompagnement ...

Comme lu dans les réponses précédentes les situations individuelles peuvent être évaluées différemment par les organismes (mutuelle, aide sociale employeur, communale, départementale, régionale...) car elles sont fonctions notamment de la situation familiale et des revenus.

Il faut penser à renouveler la demande en cas de changement de situation familiale (perte d'emploi, décès d'un parent, ...)

Il vous appartient de faire les demandes de dossiers notamment d'accès au fond de solidarité auprès du régime de sécurité sociale et/ou de mutuelle dont votre enfant dépend (peut avoir été pris en couverture solidarité à un moment donné, vérifier si il répond aux critères d'attribution) avec l'ensemble des frais supplémentaires que vous occasionne les prises en charge médicales et d'accompagnement avec frais de déplacements.

Ces dossiers de "fond de solidarité" dépendent de vos charges et vos revenus donc n'hésitez pas à faire le point sur vos dépenses pour votre enfant car souvent elles sont plus importantes que vous le croyez du fait des fortes contraintes logistiques liées à la spécificité de son accès aux apprentissages associé aux soins.

Si vous n'obtenez aucune aide aux transports alors que votre enfant à besoin de ces compensations (soins libéraux hors établissement scolaire...) vous pouvez saisir le médiateur des droits car votre enfant se trouve en situation d'entrave à l'accès des compensations nécessaire à son insertion sociale.

------------------------------

reprise de réponse en date du 16 06 2017

extrait de la réponse du 18 09 2016 de lolo

Transport scolaire

http://www.craif.org/acces-aux-droits-10-62-quelle-prise-en-charge-pour-les-transports--.html

http://www.enfant-different.org/selection/95-droits/648-taxi.html

Quel taxi ?

Le choix du transporteur est fait par le Conseil général ou par la famille. Dans certains départements, le Conseil général a été établi une liste de taxis agréés. Les pratiques peuvent donc différer d’un département à l’autre.

Il peut être individuel ou collectif.

Les textes ne précisent pas les modes de transport des élèves handicapés. Les élèves les plus lourdement atteints peuvent bénéficier d'un taxi ou transport adapté individuel, mais pas systématiquement. Les Conseils généraux essayent de regrouper les enfants d'un même quartier dans des tournées collectives.

Pour les enfants handicapés orientés en CLIS ou en ULIS dans un établissement plus éloigné que leur école de secteur, et non desservi par un circuit de transport scolaire , le service des transports du Conseil général, selon la situation, dédommage la famille ou organise un circuit de transport spécifique.

-------------------------------

J'espère que vous trouverez les éléments pour reprendre des démarches qui sont compliquées du fait de demande spécifique.

Il est important de faire remonter notamment les refus d'aide à la prise en charge des transports auprès du médiateur des droits.

Nous sommes tous usés face à la complexification des démarches administratives qui répondent aussi à des calendriers pas toujours identifiés.

persévérez dans votre choix d'une meilleure inclusion de vos enfants :=!

REFLO75

RépondreQuote
Posté : 11/03/2018 4:12
Share:
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription