Mon enfant est peut-Ítre dyslexique : qu'est-ce que je fais ?

Date : Lundi 30 janvier 2006 @ 14:52:35 :: Sujet : Document divers

 

Définition de la dyslexie :

 

La dyslexie est une difficulté durable d'apprentissage de la lecture et d'acquisition de son automatisme, chez des enfants intelligents, normalement scolarisés, indemnes de troubles sensoriels et de troubles psychologiques préexistants.

Plus d'infos sur Définition de la dyslexie



 

 

 

Attention, première remarque : le terme de dyslexie ne peut s’employer qu’après deux années de retard dans l’apprentissage de la lecture, sans aucune autre déficience intellectuelle, soit en début de CE2.

Donc dans le cas ou l’enfant est en CP ou CE1, on ne parlera pas de dyslexie mais de troubles du langage oral et/ou écrit.

Gardez donc en mémoire que l’orthophoniste pourra "  soupçonner une dyslexie " jusque en fin de CE1 et donc ne l’écrira pas clairement sur un bilan.

Lors de la visite médicale d'entrée au CP, des tests peuvent révéler une prédisposition.

 

 

 

Médecin traitant

 

Je commence par en parler avec mon médecin traitant, qui très certainement prescrira un Bilan Orthophonique avec séances de rééducation si besoin est. L’orthophoniste est en effet habilité à poser ce type de diagnostic.

 

Mais attention : le bilan et les soins nécessaires pour les troubles du langage ne s’arrête pas toujours là. Au côtés de l’orthophoniste, il peut y avoir aussi d’autres professionnels : pédopsychiatre, neuropsychologue, psychomotriciens, orthoptiste, psychologue, …

 

Il est très important de comprendre que la situation de l’enfant peut nécessiter les interventions d’une équipe pluridisciplinaire.

 

 

Orthophoniste

 

L'orthophoniste vous remettra le compte-rendu du bilan. ( certaines orthophonistes ne font pas systématiquement un compte-rendu, à vous de le demander en expliquant que vous en aurez besoin pour l’école ). Ce document est a garder précieusement dans un dossier pour suivre l'évolution de votre enfant et aider à la reconnaissance du handicap si nécessaire. Dans beaucoup de démarche, un bilan de moins de 6 mois est généralement demandé.

 

Si le diagnostic de dyslexie est posé, l'orthophoniste proposera des séances de rééducation ( en fonction de l'intensité du trouble : 1 à 3 par semaine ).

 

 

 

L'enseignant ou le professeur

 

Les séances de rééducation ont commencé ...

Il faut prévenir l'enseignant ou les professeurs et leur amener éventuellement des documents expliquant la dyslexie et donnant des conseils pédagogiques. L’orthophoniste peut fournir quelques conseils à l’enseignant (avec l’accord préalable des parents). Il faut conseiller à l’enseignant de bien vouloir prendre contact avec l’orthophoniste qui pourra l’aider. Un simple appel téléphonique est souvent suffisant. (Les séances peuvent se dérouler sur le temps scolaire, il faut pour cela établir un PAI, voir ci-dessous.)

 

 

 

Le médecin scolaire

 

Il faut prévenir le Médecin scolaire de l'établissement (ou la secrétaire de CCPE) pour qu'il mette en place une collaboration entre l'orthophoniste, l'enseignant et lui-même. Vous pouvez, si vous le souhaitez, lui remettre le compte-rendu du bilan orthophonique.

 

Il peut également vous proposer la mise en place d'un PAI (Projet d’Accueil Individualisé) ou d'un PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation).

 

Ces projets, PAI ou PPS, permettent de consigner par écrit dans un document officiel un grand nombre d’informations. Il est vrai que certains aménagements sont bien acceptés par les enseignants mais il est néanmoins préférable de les écrire :

Les informations qui peuvent apparaître dans le projet :

  • les difficultés de l'élève
  • ce qu'il peut faire
  • ce qu'il ne peut pas faire
  • des conseils pédagogiques pour la classe
  • les conditions de l’évaluation de l’élève
  • autoriser l'élève à utiliser tous les outils et supports utiles pour compenser ses troubles (calculatrice, table de multiplication, …)
  • autoriser la rééducation orthophonique pendant le temps scolaire (le refus catégorique est impossible, mais un aménagement de l'emploi du temps au mieux pour éviter de manquer des matières importantes est possible ).

 

La famille peut également faire une demande d’AVS (auxiliaire de vie scolaire) ou de matériel pédagogique adapté.

 

Ces documents officiels de l'Education Nationale permet une meilleure prise en charge de l'élève dans sa classe. De plus, les informations sont données au Ministère de l'Education Nationale ce qui permet une comptabilisation du nombre de dyslexique en France (uniquement pour le PPS)

 

Un lien est donc créé entre l'enfant, la famille, les rééducateurs (l'orthophoniste, etc …) et les enseignants. Cette collaboration est indispensable.

 

 

L'association APEDYS

 

Vous pouvez, si ne n’est pas déjà fait, vous rapprochez de l’association APEDYS (ou d’une autre association ) en adhérant et en participant aux Rencontres Parents, si utiles et bénéfiques quant tout va mal !

 

 

 

Examen / concours ...

 

Quand l'élève se prépare à passer un examen ou à un concours (brevet, CAP, BEP, Bac, etc…) il est possible de demander un aménagement des conditions de passation (exemples d’aménagements spécifiques : Temps supplémentaire aux examens, secrétaire, ordinateur avec logiciels d’aide …)

la demande est faite par la famille par l'intermédiaire de l'établissement scolaire;

ATTENTION à la constitution du dossier : délai, justificatifs, …

 

voir l'article Dispositions spéciales aux examens








Cet article provient de Anapedys

L'URL pour cet article est : http://www.apedys.org/dyslexie/article.php?sid=403