APEDYS
   
La dyslexie, l'union fait la force!
   
Revue de presse Relation entre sens des affaires et dyslexie, Un article du New York Times

Le New York Times
6 décembre 2007-12-09

Relation entre sens des affaires et dyslexie
Par Brent Bowers

On sait depuis longtemps que les dyslexiques sont enclins à diriger leurs propres entreprises, dans lesquelles ils peuvent contourner leurs faiblesses en lecture et écriture et s’appuyer sur leurs forces. Mais une nouvelle étude sur les entrepreneurs aux Etats-Unis suggère que la dyslexie est encore beaucoup plus répandue parmi des propriétaires de petite entreprise que ce que pensaient les experts.




Le rapport, préparé par Julie Logan, un professeur en management d'entreprise à l'École de commerce de Cass à Londres, a constaté que plus d'un tiers des entrepreneurs qu’elle a sondés - 35 pour cent - se sont identifiés comme dyslexiques. L'étude a aussi conclu que les dyslexiques avaient plus tendance à déléguer leurs pouvoirs, qu’ils excellaient dans la communication orale et dans la résolution de problèmes et qu’ils avaient deux fois plus de chance de posséder deux ou plusieurs entreprises que les non-dyslexiques.

"Nous avons constaté que les dyslexiques qui ont réussi avaient surmonté de très nombreuses difficultés dans leurs vies en développant des capacités de compensation," a dit le Professeur Logan dans un entretien. "Si vous dites à vos amis et connaissances que vous pensez démarrer une affaire, vous entendrez à plusieurs reprises, ' ça ne marchera pas. ça ne peut pas être fait. ' Mais les dyslexiques sont extraordinairement créatifs pour contourner les problèmes."

L'étude a été basée sur une enquête auprès de 139 propriétaires d'entreprises dans des domaines variés aux Etats-Unis. Le professeur Logan a qualifié le nombre de personnes qui déclaraient être dyslexiques de « stupéfiant » et elle a dit qu’il était significativement plus élevé que les 20 pour cent d’entrepreneurs britanniques qui ont déclaré être dyslexiques lors d’un sondage qu'elle a réalisé en 2001.

Le plus fort pourcentage observé aux Etats-Unis vient selon elle du fait que les écoles américaines aident les étudiants dyslexiques à fonctionner avec leurs problèmes d’apprentissage plus tôt et plus efficacement. Selon les experts, environ 10% des Américains sont dyslexiques.

L’une des raisons qui pousse les dyslexiques à monter des entreprises, dit le professeur Logan, c’est que les stratégies qu’ils ont employées depuis leur enfance pour compenser leurs faiblesses en communication écrite et en organisation – identification des personnes dignes de confiance et délégation de responsabilités majeures à ces derniers - peuvent être appliquées aux entreprises.

« La volonté de déléguer les responsabilités leur donne un avantage certain sur les entrepreneurs non-dyslexiques qui ont tendance à considérer leur affaire comme leur bébé et aiment la contrôler totalement » dit-elle.

William J. Dennis Jr., chercheur sénior à la fondation de la fédération nationale des entreprises indépendantes, un groupe commercial à Washington, dit que les résultats de l’étude « entre dans le schéma que nous connaissons des propriétaires de petites entreprises . »

« Les entrepreneurs sont des gens de terrain qui utilisent un minimum de documents écrits, font des tas de trucs oralement au lieu de lire et écrire, délèguent leurs responsabilités, ce qui suggère une grande facilité verbale » dit M. Dennis. « en opposition avec les cadres des entreprises qui lisent, lisent, lisent. »
En effet, selon le Professeur Logan, seul 1% des cadres d’entreprises sont dyslexiques aux Etats-Unis.

On a beaucoup écrit sur le lien entre la dyslexie et le succès des entrepreneurs. Fortune Magasine, par exemple, a fait un article il y a 5 ans sur les dirigeants d’entreprises comme Richard Branson, fondateur de Virgin airlines ; Charles R. Schwab, fondateur du discount qui porte son nom ; John T. Chambers, directeur général de CISCO ; et Paul Orfalea, fondateur de la chaine Kinko copies.

De même, Rosalie P. Fink, un professeur de l’Université de Lesley à Cambridge, Mass., a écrit un article en 1998 sur 60 personnalités dyslexiques qui ont remarquablement réussi.

Mais le Professeur Logan a dit que son étude était la première à sa connaissance qui essayait de déterminer le pourcentage d’entrepreneurs dyslexiques.
Carl Schramm, président de la Fondation Kauffman qui a financé la recherche, est d’accord. Il dit que les résultats sont surprenants, mais qu’il n’y a pas de données antérieures auxquelles les comparer.

Emerson Dickman, président de l’Association Internationale sur la dyslexie à Baltimore et avocat à Maywood, N.J., dit que les résultats sont tout simplement logiques.
« Les individus qui ont des difficultés à lire et à écrire ont tendance à développer d’autres capacités » dit M. Dickman qui est lui-même dyslexique. « Ils comptent sur des mentors et donc deviennent très bons pour les détecter et leur déléguer leurs responsabilités. Ils sont devenus experts dans l’utilisation de leurs capacités visuelles à résoudre les problèmes . »

M. Orfalea, 60 ans, qui a quitté Kinko’s- maintenant FedEx Kinko’s- il y a 7 ans, et qui se consacre maintenant à des pôles d’entreprises diverses, est presque fier d’être dyslexique avec déficit d’attention et hyperactivité.
« Je m’ennuie facilement, et c’est très motivant » dit-il. « Je pense que tout le monde devrait être dyslexique et TDAH »

Il attribue son succès à sa difficulté à lire et à écrire parce qu’il s’est forcé à maîtriser la communication verbale. « Je n’avais que très peu confiance en moi étant enfant » dit-il. « Et c’est une bonne chose. Si on vous rejette un tant soit peu dans votre vie, vous devez trouver comment tracer votre chemin vous-même. »
Il dit que son plus grand avantage a été de réaliser qu’à cause de ses nombreuses inadaptations, il devait déléguer d’importantes responsabilités à des subordonnés. « Ma devise est : n’importe qui peut le faire mieux que moi »

Danny Kessler, 26 ans, est aussi dyslexique et TDAH. M. Kessler a fondé « ANGELS with Attitude », qui dirige des séminaires pour les femmes sur la self-défense. Il est co-fondateur du Club E Network (www.clubenetwork.com), qui parraine des « événements network », dirige un Chat room pour entrepreneurs et produit des émissions télévisées sur eux.
Come M. Orfalea, il dit qu’il avait peu d’estime de soi étant enfant, et c'est justement cela qui la conduit  dans le monde de l’entreprise. « Je me suis dit que je ne serai jamais avocat ou docteur, » « Mais je voulais gagner beaucoup d’argent. Et je savais que les affaires étaient pour moi le seul moyen d’y parvenir »

A lycée, dit M. Kessler, « Je suis devenu à l’aise avec mes professeurs. J’ai développé une relation avec eux. J’étais capable de convaincre la plupart d’entre eux à surévaluer mes notes juste un peu. J’ai adopté une stratégie pour me faufiler dans le système. »
Quant à l’importance de confier des tâches à d’autres, M. Kessler dit que ses limitations l’ont doté d’une intuition particulirement aigüe qui lui permet de savoir en quelques minutes sur quelles personnes il pourrait compter et à quoi elles lui serviraient dans son organisation.

Drew Devitt, 45 ans, qui est aussi dyslexique, a commencé dans le lancement des produits Thoughtware à l’Université pour produire des vidéos pour les courtiers immobiliers. Aujourd’hui, il dirige une société florissante à Aston, Pa, qui vaut 9 millions de Dollars, appelée « New way Air Bearings » qui fabrique des roulement à billes pour des outils de précision.
Questionné sur les mentors, M. Devitt cite une liste, et elle est longue, à commencer par ses parents qui ont vendu des matériaux importés de leur maison.

Il a indirectement confirmé qu’il laisse libre court à ses adjoints. Interrogé sur les déclarations de sa société sur le Web disant qu’elle est un « leader du marché » il a soupiré. « Ce n’est pas ce que je dirais. Mais c’est ce que les gens du marketing ont proposé. On ne peut pas tout faire. On est obligé de laisser les gens faire leur travail. »

Lien d'origine donné par curidys : http://tinyurl.com/yps3tv


Claude



Posté le Samedi 05 janvier 2008 @ 00:35:02 par apedys

Liens Relatifs



Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 


Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés. pour plus d'informations

Temps : 0.0552 seconde(s)