APEDYS
   
La dyslexie, l'union fait la force!
   
Document divers Intervention du Docteur Olivier REVOL

 

 

Intervention du Docteur Olivier REVOL - "Une leçon d’espoir" sur la Radio RCF [Source Télérama N°2955 du 2 au 8 Septembre 2006]

 

Une leçon d’espoir

L’échec scolaire, ça se soigne !

 

 

Mis à part dans les poèmes de Prévert, les cancres n’attirent généralement pas la sympathie.

 

Chaque année, 170 000 jeunes sortent ainsi du système scolaire sans diplôme et sont directement mis au ban de la société. A qui la faute ? Le sens commun accuse des enfants paresseux, des parents laxistes, voire une éducation à réformer.

 

Olivier Révol, pédopsychiatre et auteur du livre "Même pas grave ! L’échec scolaire, ça se soigne", émet quant à lui une autre hypothèse. Auprès de Béatrice Soltner, il déplore avant tout une évaluation encore insuffisante. Selon lui, ce fléau, bien qu’il ne soit pas une maladie, peut en effet être diagnostiqué et pris en charge.

 

Fort de son expérience , le pédopsy argumente de manière concrète sa théorie, selon laquelle tout enfant est naturellement passionné par l’école. Car s’"il dit non avec la tête, il dit oui avec le cœur", nous rappelle Prévert. Son mal-être serait dû à une relation d’incompréhension entre enseignants et élèves, qui serait génératrice d’ennui ou de handicap".

 

Ainsi, un enfant très doué peut être bloqué par une difficulté psychologique mal traitée et tomber dans l’échec scolaire. Olivier Revol fait naître l’espoir d’une évolution dans ce domaine, pour voir un jour le mauvais élève, comme dans le poème, "sur le tableau noir du malheur, dessiner le visage du bonheur".

 

 

[Article de Pascaline Vallée Télérama n°2955 - 30 Août 2006 - Page 153]




Posté le Jeudi 05 octobre 2006 @ 17:42:35 par adminv

Liens Relatifs



Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 


Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés. pour plus d'informations

Temps : 0.0546 seconde(s)