APEDYS
   
La dyslexie, l'union fait la force!
   
Livre Les évolution du DSM 5

 

la Société américaine de psychiatrie (APA) vient de publier la cinquieme version de son manuel de diagnostique et statistique des troubles mentaux communément appellé DSM 5
Anne Montarnal vous présente les principales nouveautés de se document pour les troubles des apprentissage (TSA)



 

L’essentiel à retenir du DSM 5 est  sa référence  non plus aux « sous types » des troubles des apprentissages classiques tels que dyslexie, dysphasie, dyspraxie, dyscalculie … mais  au « grand cortège » de  l’ensemble des troubles des apprentissages -dans leur multiplicité afin de procéder à « l’ identification précise  des difficultés  d’apprentissage » cause  des difficultés  scolaires   au moment de l’évaluation.  Ce premier « bilan diagnostic » doit être suivi d’un second «  bilan  pour intervention »,  déterminant    l’aide « spécifique » à apporter à l’élève – tant rééducative que pédagogique au sein de la classe.

 

  •  En effet,  on sait combien les élèves TSA posent des problèmes variables avec des difficultés changeantes au fil du cursus scolaire – n’oublions pas cette belle formule anglaise : autant de difficultés TSA que de variété de roses et Gavin Reid qui ne cesse d’insister sur le fait que les TSA sont « particuliers » pour chacun.   ( « individual »)
  • et l’on sait aussi combien souvent ces difficultés sont partagés et communes entre les différents sous-types TSA

Le DSM 5 a fait ces changements  dans le  but d’améliorer l’efficacité  de l’aide à apporter aux élèves  TSA : en effet , les sous-types étaient trop souvent insuffisamment connus du grand public, « fourretout » dont chacun se faisait « son idée » . Le fait d’obliger à plus de précision devra permettre une meilleure formation  des enseignants, des parents et des étudiants TSA.

 

Le DSM 5 rappelle :

  • que les premiers signes peuvent être décelés dès la maternelle, cependant un diagnostic bien fondé ne peut être posé qu’après le début de l’enseignement scolaire.
  • Que le critère  majeur  « clé » des TSA est  l’obligation avant de poser un diagnostic, de constater la persistance depuis au moins  six mois d’un des 6  symptômes des TSA en dépit d’une  prise en charge individualisée et   d’une adaptation pédagogique ciblée. (extra help and targeted  instruction )

 

Pour nous,   se référer à la définition administrative de la Dyslexie –qui demande d’attendre la fin du CE1 pour rechercher l’existence de troubles spécifiques  des apprentissages  (soit 18 mois d’écart entre le niveau de lecture et l’âge  chronologique ) sans apporter une aide ciblée à l’élève en difficulté d’apprentissage est   fortement préjudiciable .

 

  Lire la traduction compléte de l'article de Dyslexia International




Posté le Dimanche 23 février 2014 @ 20:39:24 par apedys

Liens Relatifs



Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 


Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés. pour plus d'informations

Temps : 0.0625 seconde(s)